Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

July 18 2013

De la torture en Algérie

Henri Alleg, dont le témoignage a révélé l'usage sytématique de la torture pendant la guerre d'Algérie, est mort. / Algérie, Armée, Livre, Personnalités, Torture, Guerre d'Algérie 1954-1962 / Algérie, Armée, Livre, Personnalités, Torture, Guerre d'Algérie 1954-1962 - La valise diplomatique

July 17 2013

Partha Mitter, _The Triumph of Modernism : India's Artists and the Avant-Garde, 1922—1947_ (2007)…

Partha Mitter, The Triumph of Modernism : India’s Artists and the Avant-Garde, 1922—1947 (2007) sur #Monoskop : si comme moi tu n’y connais pas grand chose en #art indien du XXe siècle, cela devrait faire une excellente initiatiion, avec #images et #histoire
http://monoskop.org/log/?p=8657

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/P/1861893183.01.LZZZZZZZ.jpg

This richly illustrated book explores the contested history of art and nationalism in the tumultuous last decades of British rule in India. Western avant-garde art inspired a powerful weapon of resistance among India’s artists in their struggle against colonial repression, and it is this complex interplay of Western modernism and Indian nationalism that is the core of this book.

The Triumph of Modernism takes the surprisingly unremarked Bauhaus exhibition in Calcutta in 1922 as marking the arrival of European modernism in India. In four broad sections Partha Mitter examines the decline of ‘oriental art’ and the rise of naturalism as well as that of modernism in the 1920s, and the relationship between primitivism and modernism in Indian art: with Mahatma Gandhi inspiring the Indian elite to discover the peasant, the people of the soil became portrayed by artists as ‘noble savages’. A distinct feminine voice also evolved through the rise of female artists. Finally, the author probes the ambivalent relationship between Indian nationalism and imperial patronage of the arts.

With a fascinating array of art works, few of which have either been seen or published in the West, The Triumph of Modernism throws much light on a previously neglected strand of modern art and introduces the work of artists who are little known in Europe or America. A book that challenges the dominance of Western modernism, it will be illuminating not just to students and scholars of modernism and Indian art, but to a wide international audience that admires India’s culture and history.

http://cdn.anonfiles.com/1373967397175.pdf [#pdf]

#Inde #livre

July 16 2013

Henri Leclerc et la « longue bataille du Groupe d'information sur les prisons » - Libération

Henri Leclerc et la « longue bataille du Groupe d’information sur les prisons » - Libération
http://www.liberation.fr/societe/2013/07/16/henri-leclerc-et-la-longue-bataille-du-groupe-d-information-sur-les-priso

Sort un #livre sur #histoire #gip #prison #plo :

Intolérable, Groupe d’information sur les prisons, de Philippe Artières, Ed Verticales, 16,50 euros.
http://www.gallimard.fr/var/storage/images/product/751/product_9782070140756_195x320.jpg

« Le discours actuel sur les prisons ne peut plus être détaché d’une réflexion sur la #loi_pénale. Tant que la #politique_pénale ne trouvera d’autres solutions que d’envoyer de plus en plus de personnes en prison pour des durées de plus en plus longues, on ne pourra améliorer les #conditions_de_détention grâce à des mesures hygiéniques. Or, il ne se passe rien politiquement rien sur le sujet, aujourd’hui. J’ai peur qu’il se passe quelque chose... mais à l’intérieur des prisons. »

July 14 2013

'A Delicate Truth' - John Le Carre (2013)

’A Delicate Truth’ - John Le Carre (2013)
http://www.npr.org/2013/05/16/182354424/how-to-put-this-delicate-ly-not-le-carres-best-work

http://media.npr.org/assets/bakertaylor/covers/a/a-delicate-truth/9780670014897_custom-cc5149a69130ef6089a6f7eb9c215998ebce3ae1-s2.jpg

By the last third of the book you may find yourself, as I was, fully engaged with the story — at last! — because the rot at the heart of the British system, the “Deep State” as le Carre calls it in this novel, does produce a certain fascination. The “Deep State,” in all of its old-boy corruption and corporate criminality, may in the end hold up as a subject matter for le Carre.

littérature ou pas, l’affaire #Snowden rend ce #livre un peu faible

July 11 2013

• Le petit livre noir des grands projets inutiles

• Le petit livre noir des grands projets inutiles
http://lepassagerclandestin.fr/catalogue/hors-collection/le-petit-livre-noir-des-grands-projets-inutiles.html

Le petit livre noir des grands projets inutiles par Camille, éditions Le passager clandestin.

On bétonne à tour de bras ! Autoroutes, aéroports, lignes LGV, stades de foot, incinérateurs, centrales nucléaires, lignes à très haute tension...
Des paradoxes apparents de la crise, celui qui conduit les pouvoirs politiques et économiques à reprendre les recettes qui nous ont menés dans l’impasse n’est pas le moindre. Ainsi de la prolifération des grands projets inutiles auxquels une pensée magique fondée sur le dogme de la croissance attribue la vertu de créer de l’emploi, du pouvoir d’achat et... de la croissance. Qu’importe que cette équation fasse abstraction de la finitude de notre planète et méprise les nécessités fondamentales du vivre ensemble et du rapport à la nature !
Heureusement, l’inutilité et la nocivité de ces grands projets trouve sur leur route toute une population déterminée, en multipliant les zones à défendre (ZAD), à inventer d’autres manières d’occuper le terrain.
Cet ouvrage décrit les principaux projets inutiles de notre temps, butant sur des mobilisations ô combien nécessaires : de Notre-Dame des Landes à Bure en passant par Flamanville, Gonesse, Gap, Creys-Malville, Lyon, Rouen, Toulouse, la Picardie, le Morvan ou les Landes…

http://lepassagerclandestin.fr/typo3temp/pics/e694ed4dfe.jpg
#livre #écologie #ZAD

July 09 2013

Désobéir pour survivre

Désobéir pour survivre
http://cqfd-journal.org/Desobeir-pour-survivre
http://cqfd-journal.org/local/cache-vignettes/L358xH500/p14-desobeisseurs-8880a.png

Huit dessinateurs pour huit portraits d’agents du service public ayant en commun de s’être opposés aux injonctions managériales importées du privé, tel est le pari de la bédé Les #Désobéisseurs [1]. Pôle emploi, Office national des forêts, EDF, Éducation nationale… Au fil des pages, on se rend compte qu’aucun secteur public n’a été épargné par la mise au pas #néolibérale. Entre ceux qui acceptent de courber l’échine et ceux qui viennent gonfler la courbe macabre des suicidés au travail, il y a cette poignée d’agents qui décident de montrer les crocs. Résistance individuelle ou collective, frontale ou biaisée, Les Désobéisseurs nous offrent tout un panel de stratégies, de bricolages élaborés par des #salariés dont la seule ambition séditieuse est de vouloir continuer à bien faire leur boulot. Christian Sabas est infirmier psychiatrique à l’hôpital de la Maison-Blanche. L’encre de Damien Roudeau esquisse des visages, des bruits, des débordements. « Je n’ai jamais compris cette relation du soignant au patient. Ce rapport de pouvoir, cette mise à distance, cette infantilisation de personnes qu’on a déjà dépouillées de tout », explique Christian, qui refuse le rôle de maton chargé de maintenir les patients sous camisole chimique.

#livre #dessin

July 08 2013

A propos de la monumentale étude sur *la formation de la classe ouvrière anglaise*(collection…

A propos de la monumentale étude sur la formation de la classe ouvrière anglaise(collection Points Histoire) de l'historien #Edward_P_Thompson

Entretien avec #Miguel_Abensour à qui l'on doit l'édition française et l'historien #François_Jarrige qui a rédigé la préface pour l'édition en poche.
http://www.lemonde.fr/livres/article/2012/04/05/miguel-abensour-philosophe-et-francois-jarrige-historien-une-biographie-de-l

Quelle a été l'influence de ce livre d'E. P. Thompson ? Pourquoi est-il si méconnu en France ?

M. A. : Le livre a été traduit trop tard en français, en 1988, date qui explique que sa réception n'a pas été réussie. S'il avait été traduit en 1968, ou juste après, la situation aurait été différente. Est-ce qu'aujourd'hui les conditions sont réunies pour une meilleure réception ? L'école de François Furet (1927-1997), qui s'était repliée sur une lecture politique, au sens étroit du terme, paraît aujourd'hui dépassée, ce qui rend le contexte plus favorable.

F. J. : Il faut bien voir que ce livre a infusé absolument partout, dans toute l'historiographie mondiale. En cela, la #France ressemble à un îlot épargné. En histoire, si on sort du cas hexagonal, les innovations les plus importantes des années 1980-1990, comme les Subaltern Studies en Inde, se sont totalement imprégnées d'Edward P. Thompson, car il s'agit d'écrire une histoire « par en bas », des dominés, de ceux qui ont été marginalisés par l'historiographie nationaliste ou marxiste. Et même en France, à mesure qu'on s'est détachés de l'historiographie marxiste, qui s'intéresse essentiellement aux organisations, aux syndicats ou aux leaders, on a vu monter un intérêt pour Thompson.

Conférence à la #Sorbonne de François Jarrige et Xavier Vigna Maîtres de conférence en Histoire contemporaine à l'Université de Bourgogne autour du livre d'Edward P. Thompson.
http://vimeo.com/62285302

Biographie de l'auteur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_Palmer_Thompson

E. P. Thompson est né en 1924 à Oxford d'un père missionnaire presbytérien au Bengale, Edward John Thompson (1896-1946). Il abandonne ses études en 1941, à 17 ans, pour s'engager dans l'armée britannique : il combat notamment dans une unité blindée lors de la campagne d'Italie ; il participe notamment à la bataille de Monte Cassino4, puis à la prise de Pérouse, sur laquelle il reviendra lors d'une rencontre du mouvement pour la paix en Italie en 1984 5. Il adhère dans le même temps au Parti communiste de Grande-Bretagne.
À l'issue de la guerre, alors qu'il dirige des cours du soir (extramural studies) de littérature dans le Yorkshire, il crée en 1946 le Communist Party Historians Group, avec notamment Christopher Hill, #Eric_Hobsbawm, Rodney Hilton et Dona Torr ; avec eux, il lance en 1952 une revue destinée à avoir une grande influence, Past & Present. De fait, « E. P. Thompson est un outsider académique, qui reste toute sa vie extérieur au monde d'Oxbridge, et un franc-tireur idéologique »3 : il quitte en 1956 le #parti #communiste pour protester contre l'#intervention #soviétique en Hongrie et contribue à la recomposition de la #gauche #marxiste #britannique, la Nouvelle #gauche (« New Left ») dans les années 1960. Il joue ainsi un rôle important, avec Perry Anderson ou Eric Hobsbawm, dans la création de la New Left Review en 1960, avant de prendre en 1965 la tête du Centre for Study of Social History (université de Warwick). Idéologiquement marqué par le socialisme anti-industriel du sujet de ses premières recherches, William Morris, E. P. Thompson « prône un #humanisme marxiste teinté de radicalisme plébéien »3.
Il meurt à Worcester en 1993, à l'âge de 69 ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Edward_P._Thompson

#Histoire #historiographie #Archives #Ouvriers #Luttes #Révolution_industrielle #Politique #Sociologie #Usine #Luddisme #Livre

July 07 2013

*L'état, le pouvoir,le socialisme* de Nicos_Poulantzas enfin réédité par la remarquable maison…

L'état, le pouvoir,le socialisme de #Nicos_Poulantzas enfin réédité par la remarquable maison d'édition #les_Prairies_Ordinaires
http://www.nonfiction.fr/article-6612-

L'ouvrage de Poulantzas proprement dit s'organise quant à lui en cinq temps. Dans une introduction essentielle à la compréhension de sa démarche, l'auteur précise le sujet d'EPS, qui représente une tentative de #théorisation non pas de l'#Etat (chose impossible selon lui) mais de l'Etat #capitaliste (chose rendue possible par la séparation que le capitalisme suppose entre l'Etat et l'espace économique des #rapports de #production). Cette tentative est justifiée par le caractère insatisfaisant des approches existantes, qui considèrent soit que l'Etat est une institution neutre et préexistante aux #classes #sociales, soit que les classes dominantes le modèlent et en usent à leur goût. Poulantzas s'attache plutôt à démontrer que « toutes les actions de l'Etat ne se réduisent pas à la #domination politique, mais n'en sont pas moins constitutivement marquées » . Dans la même veine, il affirme que cet Etat ne reproduit pas sa domination seulement grâce à la #coercition et à la diffusion d'une #idéologie. Cela supposerait une pratique et un discours unifiés de la part d'appareils voués à l'une ou l'autre fonction, ce qui ne correspond pas à la #réalité. En effet, l'Etat est perméable aux #luttes de #pouvoir qui le débordent constamment, ce qui d'une part empêche l'unification de son discours et de sa pratique, et d'autre part explique qu'il produise aussi des « mesures positives » à l'égard des classes #subalternes. Tentant de résumer sa position théorique et en quoi elle se distingue du #marxisme-léninisme comme des approches wéberienne et foucaldienne, Poulantzas affirme que « contre toute conception en apparence #libertaire ou autre, […] l'Etat a un rôle constitutif non seulement dans les rapports de production et les pouvoirs qu'ils réalisent, mais dans l'ensemble des relations de pouvoir, à tous les niveaux. En revanche, contre toute conception #étatiste, […] ce sont les luttes, #champ premier des rapports de pouvoir, qui détiennent toujours le primat sur l'Etat » .

Biographie de l'auteur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicos_Poulantzas

En #Grèce, il fait des études de #droit durant les années 1950 ; il est actif dans le mouvement étudiant et rejoint l'#EDA (Alliance démocratique grecque), organisation légale émanant du Parti #communiste grec, alors interdit1.
Il vient en #France en 1960 et y obtient un doctorat en philosophie du droit. Il devient #professeur à l'université Paris 8, où il enseigne la #sociologie de #1968 à sa mort. Durant les années 1960, il est membre du PC grec, et, après la scission intervenue en 1968 suite à l'établissement de la #dictature, du Parti communiste grec de l'Intérieur2.
Ses travaux renouvellent et approfondissent considérablement ceux de #Marx , #Lénine , #Gramsci , et portent notamment sur le rôle complexe et multiple de l'État dans les sociétés occidentales, les caractéristiques de la « nouvelle petite #bourgeoisie », la problématique de la #division #travail #intellectuel - travail #manuel . Opérant une distinction fondamentale entre l'appareil d'Etat et le pouvoir d'Etat, Poulantzas met en lumière les multiples fonctions dudit Etat ainsi que les rapports de force et les contradictions qui s'y manifestent.
Vers la fin des années 1970, après la chute des dictatures portugaise (1974), grecque (1974) et espagnole (1978) , Nicos Poulantzas tente d'esquisser les contours théoriques d'une voie originale vers un #socialisme démocratique, proche des conceptions de l'eurocommunisme. Ses contributions sur ce thème ont été recueillies après sa mort dans Repères et sont précisées de façon plus systématique dans L'État, le pouvoir, le socialisme.
Après plusieurs mois de dépression, il se suicide en octobre 1979 depuis la Tour Montparnasse de #Paris3.

#Marxisme #Philosophie #Politique #Sciences_politiques #livre

July 04 2013

Un traité met fin à la « famine de livres » des aveugles

Le 22 juin, l'élaboration d'un traité en faveur des aveugles semble courir à la catastrophe ; les négociateurs cherchent à gagner du temps et refusent de revoir leurs positions. Trois jours plus tard, l'un d'eux annonce enfin à une foule d'observateurs tendus et épuisés : « Nous avons un texte ! ». Les larmes et la danse qui suivirent ne sont pas exactement ce que l'on imagine quand on pense à la naissance d'une loi internationale. « Nous avons un texte ! » Le 25 juin, des acclamations jaillissent d'un (...) - Puces savantes / Droits humains, Livre, Relations internationales

July 03 2013

_LQR. La propagande du quotidien_, Raisons d'agir (2006) ❝

LQR. La propagande du quotidien, Raisons d'agir (2006)

Omniprésent, ce discours opère sur les esprits un véritable « essorage sémantique » : il vide les mots de leur sens, en particulier ceux qui armaient la résistance ou l'utopie émancipatrices. Dès lors, quiconque est imprégné de cette novlangue que l'auteur nomme « langue de la Cinquième République » (Lingua Quintae Respublicae ou LQR)
http://www.monde-diplomatique.fr/2006/08/BRUNE/13820

#Livre d'Eric Hazan sur la #propagande #communication #langage #rhétorique #technocratie #néolibéralisme via @lewer

Une recension :
http://lectures.revues.org/290

Reposted bycheg00 cheg00

July 01 2013

Comme d'habitude, une mine de mises en ligne intéressantes sur Monoskop : *Guy_Debord : “Cette…

Comme d'habitude, une mine de mises en ligne intéressantes sur #Monoskop :

#Guy_Debord : “Cette mauvaise réputation…” (1993)
http://monoskop.org/log/?p=8581

La critique des critiques. Ce plaidoyer pro domo est destiné à ‘rétablir la vérité complète sur beaucoup de circonstances peu connues' de la conduite de l'auteur, circonstances qui ‘sont pourtant aussi très rarement citées'. Guy Debord recopie, ‘redresse' et commente les ‘propos des médiatiques', durant les années 1988 à 1992. On peut, avec J. Savigneau, souligner l'absence totale d'humour et qualifier de ‘décourageante' la lecture de ce florilège de critiques peu crédibles.

Publisher Gallimard, 1993
ISBN 2070407004
111 pages

http://monoskop.org/images/2/22/Debord_Guy_Cette_mauvaise_reputation.pdf [#pdf]

#Jean_Epstein : Écrits sur le cinéma, 1921-1953, tome 1-2 (1974–75)
http://monoskop.org/log/?p=8533

Foreword by Henri Langlois
Introduction by Pierre Leprohon
Publisher Seghers, Paris, 1974–75
436 and 352 pages
via Reyovak

http://monoskop.org/images/8/86/Epstein_Jean_Ecrits_sur_le_cinema_1921-1953_Tome_1_1921-1947.pdf [pdf tome 1]
http://monoskop.org/images/d/db/Epstein_Jean_Ecrits_sur_le_cinema_1921-1953_Tome_2_1946-1953.pdf [pdf tome 2]

#Michel_Foucault : The Archaeology of Knowledge (1969-) [FR, ES, IT, EN, PT, AR, SR, TR, CZ, RU]
http://monoskop.org/log/?p=8485

“The Archaeology of Knowledge (L'archéologie du savoir) is a methodological treatise promoting what the French philosopher Michel Foucault calls “archaeology” or the “archaeological method”, an analytical method he implicitly used in his previous works Madness and Civilization, The Birth of the Clinic, and The Order of Things. It is Foucault's only explicitly methodological work.

The premise of the book is that systems of thought and knowledge (“epistemes” or “discursive formations”) are governed by rules (beyond those of grammar and logic) which operate in the consciousness of individual subjects and define a system of conceptual possibilities that determines the boundaries of thought in a given domain and period.” (from Wikipedia)

French edition
Publisher Editions Gallimard, 1969
275 pages

http://monoskop.org/images/b/b7/Foucault_Michel_L_archeologie_du_savoir.pdf [pdf de l'édition française]

#Thomas_Pynchon : Gravity's Rainbow (1973-) [EN, IT, HU]
http://monoskop.org/log/?p=8538

A few months after the Germans' secret V-2 rocket bombs begin falling on London, British Intelligence discovers that a map of the city pinpointing the sexual conquests of one Lieutenant Tyrone Slothrop, U.S. Army, corresponds identically to a map showing V-2 impact sites. The implications of this discovery launch Slothrop on a wildly comic extravaganza.

“Gravity's Rainbow is Pynchon's most celebrated novel. An intricate and allusive fiction that combines and elaborates on many of the themes of his earlier work, including preterition, paranoia, racism, colonialism, conspiracy, synchronicity, and entropy, the novel has spawned a wealth of commentary and critical material, including reader's guides, books and scholarly articles, online concordances and discussions, and art works. Its artistic value is often compared to that of James Joyce's Ulysses. Some scholars have hailed it as the greatest American post-WW2 novel, and it has similarly been described as ‘literally an anthology of postmodernist themes and devices'.” (from Wikipedia)

http://ge.tt/api/1/files/11BaqSk/0/blob?download [#epub de l'édition anglaise]

#littérature #philosophie #cinéma #essai #livre

June 30 2013

Berlin, ville de la « domestication » et de la « normalisation » de la « société » par la « culture » selon…

#Berlin, ville de la « domestication » et de la « normalisation » de la « société » par la « culture » selon le philosophe #Francesco_Masci dans son essai "L'ordre règne à Berlin" (titre emprunté à un article de #Rosa_Luxemburg) paru aux éditions Allia
http://www.youtube.com/watch?v=opA73140gA4
http://www.lerideau.fr/francesco-masci/6983
Francesco, quel est le point de départ de ce livre ? Pourquoi la ville de Berlin ?

Parce que la nouvelle théorie de la #modernité que j'ai essayé de construire dans mes livres précédents était très bien illustrée par cette #ville. L'Ordre règne à Berlin est différent de mes autres livres, surtout le premier (Superstitions, NDLR), dans lequel il y a encore des échos un peu littéraires presque #postromantiques, surtout dans sa composition par fragments. Mais il n'y a aucune rupture théorique. Depuis mon premier livre je travaille à construire une nouvelle lecture de la #modernité et de son évolution avec comme point de départ l'idée que la culture n'est pas une victime désignée d'une quelque force néfaste et obscurantiste, mais qu'elle participe à la « mise en #ordre » du #monde, qu'elle est une force de conservation plus qu'une force #révolutionnaire.

C'est un #discours qui n'est pas facile à saisir, parce que les gens ont un automatisme : on pense culture, donc on pense forcément à quelque chose de séparé de la #société et meilleur que celle-ci. Il est difficile de comprendre que l'on puisse avoir un regard neutre sur la culture moderne et son histoire qui en arriverait à la conclusion d'une participation active de la « #machine_culture » à l'#organisation sociale. Je voulais rompre avec l'illusion bicentenaire d'abord romantique, puis #avant-gardiste et enfin #adornienne et aussi #debordienne, d'un #pouvoir exorbitant d'ordre presque #religieux attribué aux #images et aux #événements, le pouvoir de sauver un monde a priori jugé mauvais.

Ce que j'ai essayé de démontrer de manière théorique dans mes autres livres, c'est l'emprise de ce que j'appelle la culture absolue sur le réel. J'appelle « #culture_absolue » la machine de #reproduction d'événements ou d'images #autoréférentielles, qui forment l'unique milieu où les individus sont capables de se connaître et de se reconnaitre. Ce #processus de #substitution d'un monde constitué d'#images et d'événements à une #réalité potentiellement #conflictuelle est au centre même de notre modernité, une modernité qui est essentiellement culturelle, c'est-à-dire qui est en train de réaliser les promesses de ses origines grâce à la culture, d'une manière « imaginaire ». La modernité est en train de réaliser ses promesses originaires, l'#émancipation de l'individu vis-à-vis d'une société totale, la promesse aussi d'un sujet entier ayant une maîtrise totale sur le monde, mais elle les réalise dans un espace #aseptisé et séparé de celui de la contrainte #factuelle, du monde de la #technique qui continue pourtant bel et bien à exister.

Ces promesses n'ont pas réalisé par le #politique. Le politique, entendu comme le principe conflictuel de l'#opposition ami/ennemi, à ne pas confondre avec une technique d'organisation que j'appelle la politique. Toute la complexité d'une conflictualité permanente (on peut rappeler par exemple les tumultes des factions des villes de la #Renaissance italienne chéries par #Machiavel), cette conflictualité a été, au cours de la modernité, progressivement écartée, évacuée (sauf dans les moments où elle réapparait dans l'histoire comme hyperviolence). Elle a été remplacée par des conflits imaginaires moralement polarisés qui ne franchissent jamais l'au-delà de cet horizon de la culture absolue dedans lequel ils sont renfermés.

Berlin, qui gardait des restes de cette #division éminemment politique, division inscrite dans la chair même de la ville (le #Mur, mais pas seulement), résume parfaitement l'histoire de ce passage à la culture absolue comme mode de #gestion d'une #société. En vingt ans, depuis la chute du Mur, toute l'histoire et la réalité de la ville a été non seulement effacée, mais transformée dans son essence même, avec une prise de #contrôle absolue de son #territoire, comme nulle part ailleurs en #Occident, par un #imaginaire #abstrait et #allogène.

Quand je parle d'une #réorganisation du territoire même de la ville par la culture, je ne parle pas de la #production d'événements culturels. Bien sûr, il y a des nombreuses #institutions culturelles à Berlin, les #galeries, les #musées, les #fondations, mais ce ne sont pas elles qui font de Berlin la ville où la culture absolue s'est chargée de l'organisation sociale. C'est plutôt une prise de pouvoir d'ordre ontologique

#Culture #Philosophie #Pensée_critique #Esthétique #Technique #Histoire #Urbanisme #Relégation #Allemagne #Einstürzende_Neubauten #Musique #Film #Berlin_Babylon #Hubertus_Siegert #Vidéo #Allia #livre

August 01 2012

Romans roses pour femmes modernes

Depuis des décennies, « Nous deux » ou la littérature de gare ont fait rêver des dizaines de millions de femmes et, parfois, des hommes. Pourtant, loin de constituer un genre figé, les romans roses ont évolué avec leur temps et avec leur public. Ils ont su s'adapter aux changements de la société et (...) / Femmes, Littérature, Livre, Presse, Fiction - 1998/09

April 25 2012

Culture indisponible

La loi sur l'exploitation numérique des livres indisponibles du XXe siècle est destinée à spolier la culture au bénéfice des industries culturelles. Au détriment des auteurs et du public, les seuls acteurs qui comptent. Diffusés à l'origine sous forme imprimée, bien des livres ne restent accessibles que dans quelques bibliothèques. À l'heure où la numérisation permet un accès universel presque sans coût, il importe de remettre ce patrimoine à la disposition des chercheurs et du public. C'est tout le but (...) - Puces savantes / Culture, Droit, Industrie culturelle, Livre, Propriété intellectuelle, Science, Technologies de l'information

February 14 2012

Fantaisies typographiques

Art de composer les textes imprimés, la typographie est une discipline réputée austère, héritée d'un monde de plomb aux contours nets, cernés par l'encre noire sur le papier blanc. Une discipline d'éternels ergoteurs : il n'y a qu'à suivre quelques débats de ces messieurs-dames les typographes à propos (...) / Art, Culture, Littérature, Livre, Presse, Technologie - 2012/01

November 08 2011

Scandale à Paris : le livre dont les médias ne parlent pas !

Le livre d'un autre auteur aurait été éclipsé s'il avait eu la malchance extrême de paraître en pleine débâcle financière européenne, doublée d'un plan d'austérité en France, d'une crise politique en Grèce et en Italie, le tout complété par une menace de guerre entre Israël et l'Iran. Mais toute règle du jeu (...) / Libye, Livre, Médias, Personnalités - La valise diplomatique

September 10 2011

Le projet Gutenberg est orphelin

Le fondateur du Projet Gutenberg s'est éteint le 6 septembre à l'âge de 64 ans. Il restera comme l'organisateur du partage mondial des livres du domaine public.

- Puces savantes / Internet, Livre, Domaine public

September 02 2011

Exploration européenne

En tant qu'auteur — poète, essayiste et voyageur —, Kenneth White nous abouche au monde quand d'autres l'ensevelissent sous la « culture ». Il n'est d'ailleurs pas de ceux qui s'en remettent à l'imagination, qualité « littéraire » s'il en est. « L'imagination, écrit-il, est le résultat d'une existence en (...) / Europe, Culture, Intellectuels, Littérature, Livre, Ville, Géographie, Frontières - 2011/09

July 11 2011

La pensée critique dans l'enclos universitaire

De plus en plus décrié, le système économique suscite manifestations populaires et analyses érudites. Mais aucune théorie globale ne relie plus ces deux éléments en vue de construire un projet politique de transformation sociale. Que font les intellectuels critiques ? / Économie, Éducation, Idées, (...) / Économie, Éducation, Idées, Idéologie, Intellectuels, Livre, Mouvement de contestation, Politique, Science, Marxisme - 2011/01

August 17 2010

« Culture, mauvais genres »

Plus que jamais, le dernier numéro de Manière de voir consacré aux cultures « mauvais genre » justifie son titre ! Voir, car il y a à voir : l'iconographie est très réussie ; manière, car il y a de la manière (et de l'art) pour qui se risque dans les romans roses ou noirs, les séries télé, le rap, le (...) / Cinéma, Culture, Littérature, Livre, Musique - 2010/06
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.
Get rid of the ads (sfw)

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl