Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

August 09 2013

Raymond Chandler, « The Simple Art of Murder » (1950)

Raymond Chandler, “The Simple Art of Murder” (1950)

http://www.en.utexas.edu/amlit/amlitprivate/scans/chandlerart.html

Fiction in any form has always intended to be realistic. Old-fashioned novels which now seem stilted and artificial to the point of burlesque did not appear that way to the people who first read them. Writers like Fielding and Smollett could seem realistic in the modern sense because they dealt largely with uninhibited characters, many of whom were about two jumps ahead of the police, but Jane Austen’s chronicles of highly inhibited people against a background of rural gentility seem real enough psychologically. There is plenty of that kind of social and emotional hypocrisy around today. Add to it a liberal dose of intellectual pretentiousness and you get the tone of the book page in your daily paper and the earnest and fatuous atmosphere breathed by discussion groups in little clubs. These are the people who make bestsellers, which are promotional jobs based on a sort of indirect snob-appeal, carefully escorted by the trained seals of the critical fraternity, and lovingly tended and watered by certain much too powerful pressure groups whose business is selling books, although they would like you to think they are fostering culture. Just get a little behind in your payments and you will find out how idealistic they are.

#littérature #réalisme

July 28 2013

Menacée de viol sur Twitter, une journaliste veut avoir le dernier mot | Big Browser

Menacée de #viol sur Twitter, une journaliste veut avoir le dernier mot | Big Browser
http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2013/07/28/tweets-et-prejudice-menacee-de-viol-sur-twitter-une-journali

C’est un beau visage au regard doux, celui d’une femme de caractère, l’écrivaine britannique Jane Austen, dessiné par sa sœur, Cassandra. Il ornera à partir de 2017 l’avers du billet de 10 livres (le revers représentant le visage de la reine Elizabeth II). Ce nouveau billet a été dévoilé mercredi 24 juillet par la Banque d’Angleterre, marquant la victoire de nombre de féministes qui avaient signé une pétition appelant à ce que Charles Darwin soit remplacé par un visage féminin*. La Banque d’Angleterre s’engageait même à revoir ses procédures pour que les billets de banque reflètent davantage la diversité de la société britannique.

Nul n’aurait toutefois pu imaginer la violence des réactions qui allait s’ensuivre sur les réseaux sociaux. La journaliste et blogueuse féministe à l’origine de la pétition, Caroline Criado-Perez – auteure notamment du blog Week Women et du site The Women’s Room –, a reçu sur Twitter des dizaines et des dizaines de messages agressifs la menaçant de viol : une cinquantaine de tweets par heure, tous plus odieux les uns que les autres.

« De nombreuses personnes m’ont dit d’ignorer ces messages. Il ne faut pas alimenter les trolls. Mais nous venions de remporter une victoire à la Banque d’Angleterre, je n’allais pas être réduite au silence par ces hommes. J’ai donc décidé de leur répondre. Et petit à petit, un petit courant, qui s’est transformé en rivière puis en fleuve de messages de soutien, est apparu. Maintenant, les tweets d’encouragement ont pris le dessus (...) et les trolls eux-mêmes ont commencé à fermer leur compte. Qu’est-ce que cela nous dit ? Que nous n’avons pas à subir cela. Les trolls ne gouvernent pas le Web, pas plus que les hommes agressifs qui envoient des menaces de viol à des femmes qu’ils veulent faire taire. »

#féminisme #antiféminisme #culture_du_viol

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl