Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

October 01 2013

Marion Fesneau-Castaing, diplomate Française, sera expulsée d'Israël Pourquoi la France se…

Marion Fesneau-Castaing, diplomate Française, sera expulsée d’Israël

Pourquoi la France se plie-t-elle toujours aux diktats israéliens ?

http://blogs.mediapart.fr/blog/rachid-barbouch/280913/marion-fesneau-castaing-diplomate-francaise-sera-expulsee-disrael

Nous sommes en Cisjordanie, les fameux territoires occupés illégalement par Israël depuis 1967 où règne la loi de la jungle. Malgré les condamnations onusiennes pour violation du droit international, comme le sait tout un chacun, les colonies israéliennes y fleurissent comme des champignons.

 

 Toujours en quête d’espaces pour implanter des logements au profit des nouveaux colons, les troupes du Tsahal rasent en toute impunité depuis plus de deux semaines à Khirbet Al-Makhul les habitations des Bédouins Palestiniens en les mettant devant le fait accompli. Et gare à celui ou à celle qui protestera ! Tout le monde sait que la soldatesque israélienne a la gachette facile

 A contre-courant, un groupe d’indignés composé de militants humanistes, de membres d’ONG et de diplomates européens décident de venir en aide à ces laissés-pour-compte bédouins en leur acheminant à bord d’un petit camion des tentes et du matériel de survie. Pour Israël, ce genre d’aides aux Palestiniens a tout l’air d’un crime impardonnable.

 Des soldats israéliens surgissent du désert et font barrage au petit camion transportant entre autres Marion Fesneau-Castaing, Attachée de Coopération Humanitaire, Sociale et Décentralisée auprès du Consulat de France à Jérusalem. Marion Fesneau-Castaing et ses compagnons de route sont forcés à descendre manu militari.

 Tout se passe rapidement. Le groupe composé de diplomates, de militants humanistes, de membres d’ONG et des locaux a été vite encerclé de soldats armés jusqu’aux dents. On entend soudain une femme crier. Marion Fesneau-Castaing est allongée par terre. Que s’est-il passé ? Pourquoi est-elle dans cette position ? A-t-elle été agressée derrière le mur formé par la soldatesque israélienne ? A-t-elle été insultée ? Elle, seule, pourrait nous fournir les premiers éléments de réponse.

 Le léger coup de poing donné par Marion Fesneau-Castaing à l’élément de la soldatesque israélienne suscite moult questions réveillant dans la foulée un sentiment victimaire chez la presse israélienne : Notre soldat a-t-il été blessé ? Et si tel est le cas, de combien de jours d’arrêt de travail a-t-il bénéficié ? Pauvre chéri...

 Sur la même vidéo, on voit avec quelle violence ces mêmes soldats se comportent avec les Palestiniens ! Mais, non cette violencelà, elle n’est pas dans le compteur.. Mais alors pourquoi Marion Fesneau-Castaing a-t-elle levé la main spécialement sur ce soldat et non sur celui qui était tout près d’elle ? L’a-t-elle « choisi » parce que c’était une tête à claques ? Généralement, quand une femme tente de frapper un homme c’est qu’il l’a vraiment cherché..

 En tout état de cause, d’énormes pressions ont, semble-t-il a posteriori, été exercées sur le Quai d’Orsay pour que la jeune femme soit punie. Et aujourd’hui, on apprend que la diplomate française sera expulsée d’Israël d’ici la fin de l’année. Quelle galanterie ! Le message est clair : on n’aide pas les Palestiniens dépossédés de leurs habitations. On les laisse crever. Merci à Monsieur Laurent Fabius.

 

 NB : Je tiens à remercier vivement les journalistes présents sur place sans qui nous n’aurions pas eu ces images. Leur présence permet aussi et surtout d’éviter les « bavures »...

September 07 2013

« J'ai mis en joue un enfant de 8 ans » / le mouv'

« J’ai mis en joue un enfant de 8 ans » / le mouv’
http://www.lemouv.fr/diffusion-j-ai-mis-en-joue-un-enfant-de-8-ans

Plusieurs dizaines de femmes soldats israéliennes brisent la loi du silence. Elles racontent leur service militaire dans les Territoires occupés. Intimidations, humiliations à l’encontre de la population palestinienne... Témoignages d’un quotidien qui vire parfois à l’absurde.

C’est un geste rare. En Israël, critiquer l’action de Tsahal revient à trahir son pays. Adi et Gil en ont payé le prix, accusées de mensonge et d’anti-patrotisme. Ces deux jeunes femmes d’une trentaine d’années ont choisi de témoigner publiquement par le biais de l’association Breaking the Silence. Comme toutes les jeunes israéliennes, elles ont servi pendant deux ans au sein Tsahal (trois ans de service militaire pour les hommes.)

Les anciennes soldates évoquent les longues heures de garde dans les Territoires occupés. Intifada ou pas, il faut bien tromper l’ennui. Alors on joue avec des pétards. Des gros pétards.

http://www.lemouv.fr/player/reecouter?play=92322

"Un jour, on était en patrouille près du mur de séparation près d’un village palestinien. On s’ennuyait à mourir, vraiment. Et d’un coup mon commandant nous dit : « allez, on a qu’à lancer des grenades assourdissantes ! » Pour cela, le commandant a appelé la base et il a menti et il a dit que des enfants palestiniens nous lançaient des pierres et qu’on devait répliquer. Donc on a pris des grandes assourdissantes et on les a jetés sur les Palestiniens de l’autre côté du mur."

A l’époque, Adi avait 19 ans. Elle raconte aussi comment elle a mis en joue un enfant de 8 ans qui refusait de faire reculer son âne et sa cariole, simplement sous le coup de l’agacement. Des épisodes qui laissent à ceux qui temoignent un sentiment de honte et de culpabilité.

August 28 2013

Les Inrocks - Qui sont ces Israéliens qui militent côté palestinien ?

Les Inrocks - Qui sont ces Israéliens qui militent côté palestinien ?

http://www.lesinrocks.com/2013/08/27/actualite/qui-sont-ces-isrealiens-qui-militent-cote-palestinien-11420123

Ils sont Israéliens et se rendent dans les territoires occupés sans l’habit de colon ou l’uniforme de Tsahal. Visites “politiques” de Hébron la ville colonisée, manifestations face à leur propre armée, entraide alimentaire… La sociologue Karine Lamarche a étudié ces militants dans un livre tiré de sa thèse : “Militer contre son camp ? Des Israéliens engagés aux côtés des Palestiniens”, à paraître le 11 septembre aux Presses universitaires de France. Entretien.

La première question, même avec les guillemets, c’est limite la question qui tue : Comment vous êtes-vous intéressée aux Israéliens qui en viennent à militer “contre leur camp” ?

on aurait pu dire pour militer "pour le droit, la justice et l’égalité" ? non ?

#israël #palestine #colonisation #occupation

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.
(PRO)
No Soup for you

Don't be the product, buy the product!

close
YES, I want to SOUP ●UP for ...