Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

April 22 2013

Les Ouïgours à Paris

Le premier congrès des femmes ouïgoures se tient jusqu'au 23 avril à Paris — une ville symbole de liberté, selon l'expression de Mme Rabiye Kadeer qui dirige le Congrès mondial des Ouïgours, association regroupant les Ouïgours en exil. Beaucoup ont dû fuir la province du Xinjiang, en raison de la (...) / Asie, Chine, Identité culturelle, Minorité nationale, Droits des minorités - La valise diplomatique

March 23 2013

Désunion nationale en Birmanie

Malgré les signes d'ouverture du pays, la résolution des conflits identitaires en Birmanie est suspendue à trop de facteurs pour que l'on puisse espérer une réconciliation rapide. / Birmanie, Armée, Guérilla, Islam, Minorité nationale, Droits des minorités, Religion, Bouddhisme, Environnement - (...) / Birmanie, Armée, Guérilla, Islam, Minorité nationale, Droits des minorités, Religion, Bouddhisme, Environnement - 2012/12

March 21 2013

Bahreïn, la dictature « excusée »

Les gouvernements occidentaux couvrent de silence l'intervention militaire de l'Arabie saoudite qui, en mars 2011, a tenté d'étouffer la révolte populaire de Bahreïn. Comme si les valeurs démocratiques qui légitiment la protestation ne comptaient pas vraiment, lorsqu'elles sont portées par un (...) / Arabie saoudite, Golfe, Libye, Syrie, Droits humains, Islam, Minorité nationale, Mouvement de contestation, Politique, Prison, Religion, Bahreïn, Torture, Répression, Corruption, Monarchie, Réveil arabe 2011- - 2013/02

February 25 2013

Touaregs, la « marche en vrille »

Les soulèvements armés touaregs qui ont jailli depuis les années 1960 au Mali, au Niger ou en Algérie ne sont pas surprenants ou imprévisibles : ils s'inscrivent dans la prolongation de la résistance des Touaregs aux empires coloniaux. / Algérie, Burkina Faso, Libye, Guérilla, Identité culturelle, (...) / Algérie, Burkina Faso, Libye, Guérilla, Identité culturelle, Minorité nationale, Droits des minorités, Mali, Niger, Touaregs, Sahel, Nomades - 2012/05

February 22 2013

Conflits fonciers en terres cambodgiennes

« Carnet de route » est le sixième épisode du cycle TERRES. Au Cambodge, suite à l'adoption en 2001 de la Loi sur la propriété foncière, 56 % des terres arables sont passées aux mains de sociétés privés. Les minorités, spoliées de leurs terres et de leurs habitats, se mobilisent pour la défense de leurs (...) / Cambodge, Agriculture, Droits humains, Justice, Logement, Minorité nationale, Mouvement de contestation, Urbanisme, Répression - La valise diplomatique

October 02 2012

Onde de choc syrienne

Malgré une répression d'une terrible brutalité, les manifestants syriens continuent de défier le régime, mais les divisions de l'opposition et les ingérences étrangères risquent de déboucher sur des conflits confessionnels qui menaceraient toute la région. / Proche-Orient, Syrie, Monde arabe, Islam, (...) / Proche-Orient, Syrie, Monde arabe, Islam, Minorité nationale, Droits des minorités, Mouvement de contestation, Religion, Répression, Autoritarisme, Réveil arabe 2011- - 2012/04

September 09 2012

Participer, mais comment ?

On considère de plus en plus fréquemment la démocratie participative comme l'un des moyens de rendre à la politique sa vitalité. D'autant que, dans le paysage actuel, la représentativité des pouvoirs s'affaiblit. Il est malaisé de définir la démocratie participative, car cet horizon — à l'image de (...) / Démocratie, Élections, Minorité nationale, Politique, Solidarité, Société civile - 2012/09

June 21 2012

Birmanie, une relation ambiguë avec la Chine

En décembre 2011, le président Thein Sein a donné l'ordre à l'armée de stopper les combats contre les groupes indépendantistes shans et kachins. Mais le calme reste précaire. / Birmanie, Chine, Armée, Conflit, Eau, Énergie, Guérilla, Minorité nationale, Pétrole, Relations bilatérales, Gaz naturel - (...) / Birmanie, Chine, Armée, Conflit, Eau, Énergie, Guérilla, Minorité nationale, Pétrole, Relations bilatérales, Gaz naturel - 2012/01

April 24 2012

Le manifeste qui a failli changer l'Amérique

A l'aube des années 1960, les groupes radicaux se multiplient aux Etats-Unis. Le mouvement Etudiants pour une société démocratique connaît un succès inattendu. Son manifeste, publié il y a un demi-siècle, s'est imposé comme le document de référence de la contre-culture américaine. / États-Unis, Écologie, (...) / États-Unis, Écologie, Éducation, Histoire, Idées, Idéologie, Jeunes, Minorité nationale, Mouvement de contestation, Afro-Américains, Pacifisme, Parti politique - 2012/02

April 18 2012

Passeur de frontières

Galsan Tschinag est né en 1944, ou peut-être bien en 1943, dans le Haut-Altaï. Il est mongol, a vu le jour chez les Touvines, des éleveurs nomades, l'une des deux minorités ethniques du pays avec les Kazakhs. Il a été décoré de l'Ordre de l'étendard rouge des ouvriers de Mongolie, ainsi que de la Croix (...) / Allemagne, Culture, Identité culturelle, Langue, Littérature, Minorité nationale, RDA 1949-1990, Mongolie - 2012/04

March 24 2012

Sisyphe berbère

Le Mensonge de Dieu est un roman historique qui condense « quatre-vingt-treize années d'exploration tourmentée dans les tréfonds du monde ». Tout au long de l'ouvrage, l'auteur, l'écrivain et journaliste algérien Mohamed Benchicou, rend hommage aux mots voués à lever les tabous des morts. Il le fait à (...) / Algérie, Histoire, Identité culturelle, Littérature, Minorité nationale, Religion, Berbères - 2012/03

February 02 2012

Le Sinaï, épine dans le pied de l'Egypte

Depuis la révolution égyptienne, attaques de postes de police, explosions de gazoduc et attentats ébranlent le Sinaï. Si Gaza et les islamistes sont montrés du doigt par Israël, les causes, anciennes et multiples, de la déstabilisation de cette zone stratégique du Proche-Orient sont le fruit d'un (...) / Égypte, Israël, Proche-Orient, Commerce des armes, Minorité nationale, Terrorisme, Violence, Commerce, Palestine (Gaza) - 2012/02

January 31 2012

Le laboratoire politique bolivien

Beaucoup le croyaient impossible. Au milieu des années 1980, le « miracle bolivien » a pourtant eu lieu : une transformation néolibérale radicale au sein d'un pays démocratique, sans guerre. Vingt ans plus tard, la Bolivie interpelle pour d'autres raisons. Les « peuples originaires » y seraient parvenus (...) / Bolivie, Capitalisme, Économie, Amérindiens, Inégalités, Minorité nationale, Parti politique, Pauvreté, Politique, Socialisme, Néolibéralisme, Corruption - 2011/12

January 28 2012

Le gouvernement turc face au défi kurde

Malgré l'envoi de l'armée en Irak pour riposter aux attentats du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), le Parti de la paix et de la démocratie (BDP), prokurde, cherche, comme Ankara, à préserver les chances d'un dialogue pour être partie prenante d'un changement constitutionnel. / Turquie, (...) / Turquie, Élections, Guérilla, Identité culturelle, Kurdes, Minorité nationale, Droits des minorités, Parti politique, Terrorisme, Violence - 2011/11

January 18 2012

En Ouganda, les rois, l'Etat, la terre

L'augmentation du coût de la vie et les scandales de corruption fragilisent le régime ougandais, en place depuis vingt-cinq ans. La crise ravive aussi les tensions avec les monarchies traditionnelles, notamment le royaume du Buganda, qui revendique des droits sur les terres. / Agriculture, (...) / Agriculture, Inégalités, Logement, Minorité nationale, Mouvement de contestation, Multinationales, Pétrole, Ouganda, Répression - 2011/07

December 08 2011

L'opposition syrienne veut refonder l'unité nationale

Dans la Syrie de demain, « la Constitution protégera les minorités et leurs droits », déclarait M. Burhan Ghalioun, le président du Comité national syrien — qui rassemble les forces d'opposition au régime — dans un message vidéo adressé au peuple syrien, le 5 novembre 2011, à l'occasion de la fête (...) / Syrie, Démocratie, Minorité nationale, Mouvement de contestation, Répression - La valise diplomatique

November 29 2011

Choisir la paix au Pays basque

L'ETA vient d'annoncer « l'arrêt définitif de son activité armée », étape importante d'une normalisation au Pays basque. En juin 2011, l'avocat Brian Currin décrivait ce chemin vers la paix. / Espagne, Basques, Conflit, Élections, Minorité nationale, Parti politique, Terrorisme - (...) / Espagne, Basques, Conflit, Élections, Minorité nationale, Parti politique, Terrorisme - 2011/06

October 04 2011

Les tribus libyennes arbitres du pouvoir

Dans la soirée du mardi 15 février 2011, des citoyens de Benghazi, deuxième ville de Libye, s'étaient rassemblés pour exiger la libération de Me Fethi Tarbel. Représentant des familles de prisonniers morts en 1996 lors d'une fusillade à la prison d'Abou Salim, à Tripoli, cet avocat avait été arrêté, officiellement « pour avoir répandu une rumeur selon laquelle la prison était en feu ». Sa libération n'a pas calmé les esprits, et des appels à une « journée de la colère » le 17 février ont circulé. Le jour dit, et à l'exemple de ce qui se passait ailleurs dans le monde arabe, des milliers de manifestants sont descendus dans la rue.

Ni les arrestations, ni les tirs à balles réelles, ni le recours à l'aviation n'ont pu ramener le calme. L'intervention à la télévision du colonel Mouammar Kadhafi, le 22 février, et ses menaces d'une guerre civile si le calme ne revenait pas, ont accru la détermination des manifestants.

L'ampleur du mouvement a conduit à la désobéissance de certains militaires. Ces défections avaient deux raisons : l'appel lancé par les tribus et la présence dans les rangs des militaires de mercenaires étrangers.

En Libye comme dans tous les pays d'Afrique du Nord, le système tribal a joué un rôle central dans la sauvegarde des cultures locales et dans la lutte pour l'indépendance. « Mais, sous le règne d'Idriss Ier [1951-1969], se souvient Abd Al-Moncif Al-Buri, écrivain et militant libyen des droits humains (1), les tribus n'avaient plus aucune existence politique. La société s'était organisée sous forme de syndicats ou d'associations pour exprimer ses revendications face à un roi qui refusait le tribalisme. C'est Kadhafi qui les a intégrées dans le monde politique. » L'historien Pierre Vermeren précise : « Il a, certes, voulu les éclipser pour apparaître comme le Guide suprême de tous les Libyens, mais il a maintenu ce système à l'intérieur comme à l'extérieur du régime, alors qu'il avait disparu dans les autres pays du Maghreb. Kadhafi lui-même est issu d'une tribu du Syrte. Il a été perçu comme un membre d'une tribu [les Kadhafas] qui avait renversé le roi, lui-même chef d'une confrérie, celle des Senousis. Il a toujours instrumentalisé ce système, car il le servait et rendait plus aisée la domination d'une population d'à peine six millions de personnes disséminées sur un territoire trois fois plus étendu que la France. »

Après le coup d'Etat du 1er septembre 1969, qui l'a propulsé Guide de la révolution, M. Kadhafi a donc noué des alliances tribales qui devaient garantir son pouvoir. « Il nommait aux comités révolutionnaires les plus fidèles à son régime, qui pouvaient être les gestionnaires les moins compétents », ajoute Al-Buri. Divisant pour mieux régner, le Guide a monté certaines tribus contre d'autres et s'est servi de la diversité linguistique (arabe, berbère et toubou) pour punir les tribus rebelles, comme les Toubous, dont la présence s'étend sur plusieurs pays (2). Le chef de file du Front des Toubous pour le salut de la Libye, M. Issa Attoubawi, dénonce leur situation : « Nos enfants n'ont pas le droit d'aller à l'école ni d'entrer dans un hôpital. Nos femmes ne peuvent pas posséder de livret de famille ni d'extrait de naissance. »

M. Kadhafi a payé certaines tribus pour mieux neutraliser les partis politiques, les syndicats et toute forme d'opposition, afin de réaliser son utopie de la Jamahiriya, une forme de démocratie des masses qui serait sans Etat, sans gouvernement et sans partis politiques. Il les a chargées de briser les contestations estudiantines des années 1970. Al-Buri considère que « la censure de tous les canaux d'expression a renforcé le rôle politique des tribus, car celles-ci servaient d'intermédiaires entre les autorités et la population, qui les chargeait de porter leurs doléances ».

A la fin de février, elles sont intervenues en appelant les militaires à soutenir le peuple. Le conseil des sages de la tribu d'Al-Zouaya, qui vit sur l'axe pétrolier de l'Est libyen, a menacé de couper l'acheminement de l'or noir vers l'Europe si la répression persistait. De son côté, la tribu d'Al-Warfalla, l'une des plus importantes, alliée traditionnelle du régime, a enjoint à M. Kadhafi de quitter le pays. Et les Touaregs ont rapidement rejoint les manifestations.

Un interlocuteur (qui a requis l'anonymat) estime que l'allégeance à la tribu a amené les militaires à rejoindre le peuple, car « ils voyaient mourir leurs frères et leurs enfants ». Il ajoute : « Le sentiment d'appartenance à une nation aussi. Quand les commandants des bataillons ont vu des mercenaires étrangers tirer sur les Libyens, ils ont décidé de défendre les manifestants. »


(1) Abd Al-Moncif Al-Buri, « Le tribalisme, le régionalisme et l'avenir de l'exercice politique en Libye », www.libya-nclo.com (en arabe).

(2) La tribu des Toubous, « les habitants du Tibesti », vit dans le sud du Sahara. Ils sont environ trois millions, répartis entre le Tchad, le Niger, l'Egypte et le sud de la Libye, pays dont ils représenteraient 18 %de la population.

September 08 2011

Fatal aveuglement de la famille Al-Assad en Syrie

Une clameur de liberté s'élève depuis le début du mois d'avril dans nombre de villes de Syrie, avec des appels de plus en plus déterminés à la chute du pouvoir. L'intervention militaire contre les opposants, à Deraa et dans d'autres villes, indique que le régime a fait le choix de la violence. / (...) / Proche-Orient, Syrie, Conflit israélo-arabe, Islam, Minorité nationale, Mouvement de contestation, Violence, Répression, Réveil arabe 2011- - 2011/05

July 29 2011

Au Kosovo, la « sale guerre » de l'UCK

Douze ans après le conflit qui devait conduire la province serbe à majorité albanaise sur la voie de l'indépendance, enquêtes et témoignages révèlent l'ampleur des exactions commises par des membres de l'Armée de libération du Kosovo (UCK). Les victimes se comptent aussi bien parmi les civils serbes que (...) / Albanie, Kosovo, République fédérale de Yougoslavie 1992-2003, Armée, Criminalité, Guérilla, Minorité nationale, Parti politique, Violence, Serbie - 2011/03
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl