Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

Y aurait-il du collectif dans le roman ?

« Pourquoi tant de remerciements ? » s'agace Nelly Kaprièlian, critique littéraire aux Inrockuptibles, en constatant dans son éditorial que, « de plus en plus, dans les romans étrangers, les pages de fin sont dédiées aux remerciements à rallonge. Comme si le roman était le fruit d'un travail d'équipe » – hypothèse qu'elle semble trouver hautement baroque. Et elle déplore : « Au temps jadis, un auteur n'avait besoin que de toute sa tête pour écrire, éventuellement d'une muse, mais surtout d'une feuille de papier (...) - Le lac des signes / France, Littérature, Propriété intellectuelle

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl