Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

Texte itératif et stéréotypes chez William Burroughs : de l'intertextualité à l'autostéréotypie

Texte itératif et stéréotypes chez William Burroughs : de l’intertextualité à l’autostéréotypie
http://narratologie.revues.org/1268#bodyftn5

L’auteur américain William Burroughs, dans sa Trilogie des années 1960 à 1968 (The Soft Machine, The Ticket That Exploded, Nova Express) a largement recouru, via sa technique du « cut-up » ou découpage/remontage de textes, à des emprunts littéraux ou indirects à toutes les littératures et paralittératures, et plus globalement à des procédures de reprise voire de ressassement continuel de textes, sous forme littérale ou tronquée. Nous nous proposons d’étudier la manière dont, de livre en livre, William Burroughs construit un véritable réseau de stéréotypes personnels qui lui permettent de mettre en place une identité textuelle forte, selon ce qu’on pourrait qualifier d’autostéréotypie (Stéphanie Orace et Jean-Louis Dufays). L’application de la théorie de l’autostéréotypie sur un texte « résistant » comme le texte cut-up burrougshien permet de dépasser les limites des différents théories de l’intertextualité (transtextualité, autotextualité, intratextualité) et de tenter une théorisation à un niveau plus global des phénomènes de reprises textuelles littérales, tronquées, réécrites ou remontées sur un corpus de textes défini.

#littérature #autostéréotypie #et_ouais #cut-up #transtextualité #autotextualité #intratextualité #rien_d_autre

(PRO)
No Soup for you

Don't be the product, buy the product!

close
YES, I want to SOUP ●UP for ...