Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

Extrait d'une tribune d'une responsable de l'Institut japonais pour la santé dans le monde pour une…

Extrait d’une tribune d’une responsable de l’Institut japonais pour la #santé dans le monde pour une hausse de l’aide publique au développement — #APD — pour la santé :

Chaque année, quelque 150 milliards de dollars sont dépensés en aide publique au développement. Ce chiffre atteint 28,3 milliards de dollars pour les seuls États-Unis, qui sont le premier pays donateur. Quant au Japon, son budget annuel d’APD avoisine les 15,6 milliards de dollars(*1). Mais ce montant ne représente que 1 % du budget total du gouvernement et les dépenses japonaises d’APD (prélevées sur le compte général du budget) ont diminué de moitié par rapport à 1997, année de leur plus haut niveau.

Les dépenses liées à la santé ne représentent que 2,1 % du montant total de l’APD fournie par le #Japon, un chiffre extrêmement faible si on le compare aux 15,5 % affichés par les vingt-deux membres du Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques (#OCDE). Le Japon résiste aussi à la tendance générale, observée depuis quelques années, en faveur de l’augmentation des dépenses d’APD liées à la santé : alors que, au niveau international, ces dépenses ont été multipliées par cinq au cours des vingt dernières années, elles n’ont pratiquement pas progressé au Japon depuis la fin des années 1990. L’Archipel risque de ce fait de délaisser une longue tradition de leadership mondial dans le domaine de la santé et d’adopter en matières d’APD des priorités qui ne sont pas conformes aux vœux de sa population.

http://www.nippon.com/fr/column/g00104

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl