Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

Mohamad Kamel Al-Qalioubi :"Le peuple, les intellectuels et les militaires"

"Une blague égyptienne raconte qu’un homme assis dans un café griffonnait sur une feuille de papier. Un passant lui a demandé : qu’est-ce que vous faites ? Il a répondu : j’écris une lettre à mon frère. Le passant, surpris, a répliqué : mais vous ne savez pas écrire ! Il a répondu : mon frère ne sait pas lire non plus !Je ne sais pas pourquoi cette blague me rappelle étrangement la relation entre les intellectuels et un large secteur de la population. Elle me rappelle cet énorme fossé qui existe entre ceux qui écrivent parfois et qui griffonnent souvent, et ceux qui ne savent ni lire, ni déchiffrer le griffonnage.

La situation actuelle est fort décevante. Les intellectuels utilisent des moyens de communication modernes comme Internet. Ils emploient des slogans grandioses : dignité, liberté, égalité sociale, etc. Malgré cela, les premières élections intègres de l’histoire contemporaine de l’Egypte ont vu la victoire des partisans de l’Etat religieux, arriéré et moyenâgeux. Le monde a connu les Etats religieux au Moyen Age. Ils ont par la suite disparu avec tous leurs défauts et leurs vices." (publié dans Al-Ahram Hebdo)

 

 

// oAnth - original URL - hebdo.ahram.org.eg 2012-01-25/31



Don't be the product, buy the product!

Schweinderl