Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

October 19 2013

Monté de la contestation contre le gaz et le pétrole de schiste ❝Alors que de plus en plus de pays…

Monté de la contestation contre le #gaz et le #pétrole de #schiste

Alors que de plus en plus de pays autorisent l’exploration et l’exploitation des pétrole et gaz de schiste, les contestations se succèdent. Samedi 19 octobre, ils doivent être des milliers à manifester, en France (à Paris, Toulouse, Lille ou Nice), aux Etats-Unis, Canada, Angleterre, Allemagne ou encore Roumanie à l’occasion de la Journée mondiale contre le gaz de schiste.

Car si ces hydrocarbures non conventionnels font miroiter aux entreprises et aux pays revenus, recettes fiscales et emplois – jusqu’au rêve d’une indépendance énergétique –, ils sont vivement critiqués pour leurs conséquences néfastes sur l’environnement ainsi que sur le climat. Tour d’horizon de ces mouvements d’opposition.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/18/la-contestation-contre-le-gaz-de-schiste-essaime-dans-le-monde_3498235_3244.

September 29 2013

Colloque : L'anthropologie du pétrole (Erbil, 8-9 octobre 2013) | Institut français du…

Colloque : L’anthropologie du pétrole (Erbil, 8-9 octobre 2013) | Institut français du Proche-Orient - Ifpo
http://www.ifporient.org/node/1367

les problématiques liées à l’extraction d’hydrocarbures sont peu traitées, voire maltraitées par les sciences sociales. Aussi convient-il d’affiner des analyses qui sont trop souvent orientées par des présupposés idéologiques telles que la malédiction pétrolière (oil curse) ou la maladie hollandaise (dutch disease). L’objectif de la table ronde est notamment d’étudier le fonctionnement de sociétés pluriethniques et/ou pluriconfessionnelles dans le cadre des économies globalisées d’États producteurs de pétrole. Seront notamment abordées les questions traitant de souveraineté nationale, de décentralisation, du fédéralisme, du régionalisme et d’identité tribale et religieuse.
Dans une perspective comparatiste et pluridisciplinaire qui a pour ambition de croiser les regards des anthropologues, des sociologues, des politistes, des économistes, des géographes et des historiens, la table ronde vise à enrichir la réflexion en conviant des spécialistes de plusieurs pays à parler de cas d’études comme l’Irak, le Golfe arabo-persique, le Yémen, la Libye, l’Azerbaïdjan, le Nigeria, le Venezuela ou la Norvège. Trois dimensions principales sont explorées :

Les transformations sociales et les changements politico-identitaires liés à la production pétrolière et gazière. A partir d’observations de terrain, il s’agit de centrer le regard sur les lieux de gisements en s’intéressant au fonctionnement quotidien des compagnies pétrolières nationales et multinationales, aux relations de travail avec la population environnante, aux perceptions réciproques des pétroliers et des autochtones, à l’émergence de nouveaux acteurs (chinois, malais, indiens, coréens, etc.), à la mise en œuvre de la responsabilité sociale des entreprises et aux effets de la modernité industrielle sur la culture locale des sociétés dites « traditionnelles ».
L’économie politique des hydrocarbures. L’objectif est de s’interroger sur la façon dont la manne pétrolière affecte la trajectoire des États et des régions autonomes (cas du Kurdistan d’Irak), modifie les pratiques de gouvernement et finance les pouvoirs publics, notamment les appareils coercitifs de régimes autoritaires et répressifs engagés dans des conflits armés, etc.
La déconstruction des théories de la malédiction pétrolière. Il s’agit ici d’examiner en profondeur la relation entre pétrole, violence, corruption et autoritarisme. Celle-ci n’est pas systématique et interroge donc les présupposés économiques de la maladie hollandaise tels qu’ils ont pu être transcrits en science politique.

#irak
#pétrole

September 24 2013

Norway's new government may bar oil firms from Arctic islands | Reuters

Norway’s new government may bar oil firms from Arctic islands | Reuters

http://www.reuters.com/article/2013/09/13/norway-oil-govt-idUSL5N0H90AB20130913

OSLO, Sept 13 | Fri Sep 13, 2013 2:10am EDT

(Reuters) - Norway’s incoming ruling parties plan to keep the Arctic Lofoten islands closed to the oil industry in hopes of winning over two smaller parties for their ruling coalition, daily newspaper Aftenposten said on Friday, citing sources close to the parties’ leadership.

#norvège #élections #énergie #Lofoten #pétrole

September 09 2013

Une prospérité au détriment de l'environnement - 27/08/2013 - leParisien.fr

Une prospérité au détriment de l’environnement - 27/08/2013 - leParisien.fr
http://www.leparisien.fr/espace-premium/culture-loisirs/torreton-sera-juge-sur-le-web-27-08-2013-3083079.php

Avec « Fort McMoney », film du journaliste David Dufresne, Arte se penchera en novembre sur Fort McMurray, ville canadienne à la croissance exponentielle liée à l’exploitation des sables bitumineux. Une prospérité au détriment de l’environnement. En ligne, les internautes pourront prendre les commandes de la commune et décider de son avenir avec un jeu de simulation développé pour l’occasion.

#fmm #fortmcmoney #jeudoc #webdoc @_TOXA @onf @arte @ARTE_Interactif #fmmpresse #sables_bitumineux #pétrole

Newsgames : Les enjeux du jeu d'actualité - 20minutes.fr

Newsgames : Les enjeux du jeu d’actualité - 20minutes.fr
http://www.20minutes.fr/medias/1215655-20130829-now-future-enjeux-jeu-dactualite

« Fort McMoney » du journaliste David Dufresne s’intéresse à une ville champignon canadienne qui vit de l’exploitation des sables bitumineux sous la forme d’un vrai jeu de simulation en ligne : « Les joueurs pourront s’influencer les uns les autres », précise Gilles Freissinier.

#fmm #fortmcmoney #jeudoc #webdoc @_TOXA @onf @arte @ARTE_Interactif #fmmpresse #sables_bitumineux #pétrole

September 03 2013

Market turmoil signifies a new global financial crisis in the making - World Socialist Web Site

Market turmoil signifies a new global financial crisis in the making - World Socialist Web Site

http://www.wsws.org/en/articles/2013/09/03/pers-s03.html

Market turmoil signifies a new global financial crisis in the making
3 September 2013

Concerns are growing in international financial circles that the conditions have been created for a major, and potentially uncontrollable crisis, as soon as the US Federal Reserve begins cutting back on its purchases of US treasury bonds under its “quantitative easing” (QE) program.

Since the Fed first indicated last May it would begin the process of “tapering,” the so-called “emerging markets” have been experiencing growing turbulence in their currency and stock markets as the speculative capital that moved in as a result of QE starts to be withdrawn.

#pétrole #énergie #marchés #spéculation #crise

August 29 2013

August 27 2013

Yasuni : en Equateur, la fin d'une forte et belle idée - Reporterre

Yasuni : en Equateur, la fin d’une forte et belle idée - Reporterre
http://www.reporterre.net/spip.php?article4577

Le rêve écologiste ITT Yasuni n’aura vécu que six ans. Il s’agissait de proposer aux pays riches de participer à la préservation de l’extraordinaire réserve de biodiversité située à l’Est de l’Equateur en finançant ce que le président Correa appelait des « droits de non émission de gaz à effet de serre ».

Concrètement payer pour conserver plusieurs centaines de milliers de barils de pétrole dans le sous sol du parc Yasuni. Avantage : limiter l’émission de gaz à effet de serre et ne pas menacer les 2 274 espèces d’arbres, les 100 000 espèces d’insectes, les 150 types de batraciens qui ont trouvé refuge dans la zone depuis la dernière glaciation. La réserve de biodiversité la plus exceptionnelle de toute l’Amazonie.

Cette idée permet de poser les vraies questions sur les responsabilités de chacun dans le réchauffement climatique. Rafael Correa vient de la jeter dans les poubelles de l’histoire. Lors de la campagne électorale, Alberto Acosta, l’un des inspirateurs du projet Yasuni, ancien collaborateur de Rafael Correa et candidat contre lui à l’élection présidentielle en 2013 m’avait affirmé, alors que nous sillonnions la banlieue de Quito dans la benne d’un camion, « Correa va mettre fin à l’initiative Yasuni en accusant les pays riches d’être responsables de ce renoncement. Mais il n’y a jamais cru, cela lui a juste permis de se donner une image positive dans les milieux progressistes occidentaux. Rafael est un tenant du productivisme qui tue notre monde. Il a fait illusion mais bientôt le masque tombera ».

A l’époque je n’avais pas cru ce brillant politicien. J’avais confiance en la sincérité du président équatorien. Cette initiative Yasuni constituait un élément si nouveau dans la politique internationale, les proches du président équatorien paraissaient si convaincus qu’il s’agissait d’une priorité de Rafael Correa, que je n’ai jamais douté de sa volonté d’aller jusqu’au bout.

J’ai travaillé longuement sur les dégâts provoqués par Texaco en Equateur et j’en ai fait un livre qui conte l’histoire terrifiante de Maria Aguinda et de sa famille, victime des agissements mafieux et irresponsables de cette compagnie pétrolière étatsunienne. Rafael Correa a plusieurs fois visité la zone polluée par Texaco, et je pensais qu’il avait corrigé sa formation productiviste enseignée dans les universités d’économie étatsuniennes à la lumière de la catastrophe subie par son pays.

Ai-je été naïf de croire en sa volonté d’aller jusqu’au bout de cette expérience ? Dans le discours qu’il a prononcé pour annoncer la fin de l’expérience Yasuni, il avance plusieurs arguments pour expliquer son recul : la faible mobilisation de fonds (ils espéraient plus de 3 milliards de dollars, ils n’en ont récolté qu’un peu plus de 10 millions), l’hypocrisie des pays occidentaux (principales pollueurs, ils veulent faire porter les efforts par les pays pauvres), la crise économique (beaucoup de pays européens ont oublié leurs promesses de contributions après la crise financière de 2008), les besoins de la population équatorienne dont plus de 30% vit en dessous du seuil de pauvreté.

Bref c’est la #crise, le #pétrole est devenu plus cher, donc pour avoir de quoi financer cette réserve de #biodiversité il faut d’abord la détruire pour obtenir le pétrole nécessaire à son financement (et perturber encore un peu plus le #climat au passage).
En amont, se pose la question du monnayage puis de la #privatisation et/ou prise en main par l’#état des #biens_communs

These maps show how Asia is taking over the oil markets

These maps show how Asia is taking over the oil markets

http://www.washingtonpost.com/blogs/wonkblog/wp/2013/08/26/these-maps-show-how-asia-is-taking-over-the-oil-markets/?wprss=rss_social-postbusinessonly&Post+generic=%3Ftid%3Dsm_twitter_

The U.S. Energy Information Administration has created a fascinating short animation showing how the world’s appetite for oil has changed over the past three decades.

http://www.washingtonpost.com/blogs/wonkblog/files/2013/08/oil-use-2012.png

Here’s how much petroleum different regions used back in 1980, when the whole world burned about 63.1 million barrels a day of gasoline, diesel fuel, jet fuel, heating oil and other products:

#énergie #pétrole #asie #consommation_pétrole #consommation_énergie

August 06 2013

The Winner is TAP : The EU's Failed Policy in the South Caucasus

The Winner is TAP: The EU’s Failed Policy in the South Caucasus

http://www.iai.it/content.asp?langid=2&contentid=962

Between the two competitors for the delivery of Azerbaijani gas to Europe ­ Nabucco West and the Trans-Adriatic Pipeline (TAP) ­ the winner is the latter, a project designed to transport Caspian gas via Greece and Albania and across the Adriatic Sea to southern Italy. The EU welcomed the decision of the Shah Deniz consortium. Yet the political objective of the Southern Corridor was to diversify gas supply to Europe and reduce the energy dependence of some EU member states on Russia. With TAP as the winner, it is questionable whether the EU has truly met these goals. As for Azerbaijan, the selection of TAP can be viewed as a commercially sound decision and a political balancing act by Baku to gain access to European markets and to avoid angering the Kremlin. Yet this choice came only after President Alyev failed to convince the EU to take a clearer stance on the Nagorno-Karabakh conflict resolution process in exchange for Nabucco West. For its part, the EU has failed to be a credible actor in the region, able to defend its interests by diversifying energy supplies, decreasing the energy dependence of some member states on Russia and contributing to regional security in the South Caucasus.

#énergie #caucase #pipelines #gaz #pétrole #tap

August 05 2013

America's Real Criminal Element : Lead

America’s Real Criminal Element: Lead
http://www.motherjones.com/print/208586

We now have studies at the international level, the national level, the state level, the city level, and even the individual level. Groups of children have been followed from the womb to adulthood, and higher childhood blood lead levels are consistently associated with higher adult arrest rates for violent crimes [20]. All of these studies tell the same story: Gasoline lead is responsible for a good share of the rise and fall of violent crime over the past half century.

http://www.motherjones.com/files/Lead_Crime_325.gif

#plomb #chimie #pétrole #criminalité #santé_mentale #environnement #racisme #prison via @guslelapin

Not 'If' But 'When' | Common Dreams

Not ’If’ But ’When’ | Common Dreams
https://www.commondreams.org/further/2013/08/01-3

Using data from the federal Pipeline and Hazardous Materials Safety Administration, the visualization shows the 8,000 “significant” incidents that caused 500 deaths, 2,300 injuries and almost $7 billion in damages.

These “incidents” have spilled the equivalent of 200 barrels every day. And it’s not just oil. Natural gas, propane, diesel and other noxious substances have all been part of this ongoing fossil fuel contamination.

https://www.youtube.com/watch?v=3rxqUXqPzog

#pétrole #hydrocarbure #pollution

August 02 2013

En RDC, le plus ancien parc naturel d'Afrique menacé par l'exploitation pétrolière

En #RDC, le plus ancien parc naturel d’Afrique menacé par l’exploitation pétrolière
http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/08/02/en-rdc-le-plus-ancien-parc-naturel-d-afrique-menace-par-l-exploitation-petro

C’est le plus ancien parc naturel d’Afrique, celui qui recèle, aussi, la plus grande #biodiversité : le parc national des Virunga, situé dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), est aujourd’hui menacé par des projets d’exploitation pétrolière, alerte le Fonds mondial pour la nature (WWF) dans une campagne de mobilisation lancée jeudi 1er août.

Et là les arguments sont é-co-no-mi-ques ! C’est fou comment, pour défendre un bout de nature, certains comme WWF épousent de plus en plus souvent des arguments économiques et les institutionnalisent. Pour le pire !

Alors que le gouvernement congolais a accordé des permis d’exploration couvrant 85 % de sa surface, le WWF estime que la RDC ferait mieux d’y investir dans la production d’énergie hydraulique, la pêche et l’écotourisme. Selon un rapport, en anglais, du cabinet Dalbeerg Global Development Advisors, la RDC pourrait ainsi gagner 1,1 milliard de dollars par an, et créer 45 000 emplois permanents.

Outre les revenus du #pétrole, le #tourisme pourrait #rapporter 235 millions de dollars, la #pêche, 90 millions, l’#énergie_hydraulique, 10 millions, tandis que, plus indirectement, les services rendus par les #écosystèmes (séquestration du carbone, fourniture d’eau et prévention de l’érosion des sols) rapporteraient près de 64 millions de dollars. Enfin, le fait de préserver les ressources naturelles pour les générations futures représenterait une valeur de 700 millions de dollars par an.

De tels chiffres ne sont toutefois réalisables qu’en temps de paix, précise le WWF. Une condition loin d’être acquise, dans cette zone du Nord-Kivu gangrénée par les combats entre l’armée congolaise et différents groupes rebelles, notamment le M23. Dans ce contexte, la valeur annuelle du parc est pour l’instant estimée à 49 millions de dollars.

#crétins_abyssaux #capitalisme #pétropathe #environnement #ça_me_troue_le_cul

July 14 2013

Instability scaring off some oil, gas bidders | Business , Lebanon | THE DAILY STAR

Instability scaring off some oil, gas bidders | Business , Lebanon | THE DAILY STAR
http://dailystar.com.lb/Business/Lebanon/2013/Jul-12/223377-instability-scaring-off-some-oil-gas-bidders.ashx#axzz2YvdyMHJI

L’article expose aussi le point de vue de Mohammad Kabani, député du 14 mars, qui presse pour une exploitation rapide des hydrocarbures situés près de la frontière maritime, craignant une mainmise isréalienne sur ces ressources

Head of Lebanon’s energy parliamentary committee MP Mohammad Qabbani said Thursday that Lebanon had four months to come up with a plan to safeguard its oil and gas wealth.

“Lebanon should start drilling from the south of our exclusive economic zone in the first licensing round to guarantee our rights. ... The priority should be given to the border blocks 8, 9, and 10 which are in close proximity to Karish,” the MP told a news conference.

He also called for the establishment of a national oil and gas company, adding that a draft law would be prepared in this regard.

Bashir Bassatne, manager of BB Energy, echoed Qabbani’s call to start awarding contracts for blocks in the EEZ’s southern region. He added that reservoirs in the area were most likely to stretch across the borders not only with Israel but also with Cyprus.

“In the absence of an agreement to divide natural resources, an unlikely outcome [given Lebanon and Israel’s state of war], it will be a race over who exploits the wealth first,” he said.

#Liban
#Israël
#hydrocarbures
#énergie
#pétrole
#gaz_naturel
#frontière_maritime

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl