Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

October 27 2013

« Il faut enseigner ce qu'est être humain » (Edgar Morin, LeMonde.fr)

« Il faut enseigner ce qu’est être humain » (Edgar Morin, LeMonde.fr)
http://www.lemonde.fr/education/article/2013/10/25/edgar-morin-il-faut-enseigner-ce-qu-est-etre-humain_3502485_1473685.html

La mission essentielle de l’enseignement est de nous préparer à vivre ! Or il manque à l’enseignement, du primaire à l’université, de fournir des connaissances vitales. Ainsi, on n’enseigne pas ce qu’est être humain : les savoirs sont dispersés et compartimentés dans les sciences humaines et les sciences biologiques. On enseigne le cerveau en biologie et l’esprit en psychologie, alors qu’ils ne font qu’un.
[…]
Il faut enseigner la part de risque et d’illusions inhérentes à la connaissance. Cela a un sens dès l’école primaire, où on peut le faire à partir des erreurs et des élucidations de l’élève.
[…]
On n’enseigne pas non plus la compréhension d’autrui et de soi-même, ce qui est également vital.
[…]
Les disciplines sont nécessaires, mais leur clôture est néfaste. La séparation des savoirs crée une nouvelle ignorance. Savoir les relier nécessite une connaissance qui réponde aux défis de la complexité de notre monde social et planétaire.
[…]
Les élèves ne peuvent qu’être intéressés par ce qui les inscrit dans l’univers physique et biologique, par ce qui les amène à découvrir la complexité humaine. Ainsi, la littérature contient non seulement de l’art, mais aussi des connaissances de nos vies subjectives et concrètes.
Il faut sans cesse s’appuyer sur une avant-garde agissante. Il n’existe jamais de consensus préalable à l’innovation. On n’avance pas à partir d’une opinion moyenne qui est, non pas démocratique, mais médiocratique ; on avance à partir d’une passion créatrice. Toute innovation transformatrice est d’abord une déviance.

#éducation #transdisciplinarité #révolution #pédagogie

September 24 2013

*Les petites écoles d'en bas* Raúl Zibechi

Les petites écoles d’en bas

Raúl Zibechi

http://www.lavoiedujaguar.net/Les-petites-ecoles-d-en-bas

Il y aura un avant et un après les petites écoles zapatistes. Pour celles d’aujourd’hui et celles de demain. Leur effet se diffusera lentement et ne sera sensible que dans quelques années, mais il marquera la vie de ceux d’en bas pour les décennies à venir. Nous y avons expérimenté une éducation non institutionnelle, pour laquelle la communauté est actrice de l’éducation. Une auto-éducation où l’on apprend d’égal à égal en s’investissant corps et âme, comme dirait le poète.

Il s’agit d’une « non-pédagogie » qui s’inspire de la culture paysanne : on sélectionne les meilleures semences, on les sème en terre fertile et on arrose le sol afin de provoquer le miracle de la germination, toujours incertain et imprévisible. L’école zapatiste a représenté, pour plus de mille élèves, une forme différente d’apprentissage et d’enseignement, sans tableau ni salle de classe, sans maître ni professeur (...)

#Mexique #zapatistes #éducation #pédagogie #communauté #autonomie

September 13 2013

September 10 2013

Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! (Sylvain Grandserre, Le Café Pédagogique)

Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! (Sylvain Grandserre, Le Café Pédagogique)
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2013/09/09092013Article635143083792793702.aspx

1/ Dans une classe, l’hétérogénéité est la règle ! L’homogénéité étant l’exception, il faut cesser d’être surpris de ne pas pouvoir faire avancer tout le monde de la même manière même si les programmes en donnent l’illusion.

2/ La différence entre élèves est normale ! Qu’il s’agisse d’écarts de vitesse, d’autonomie, de motivation, d’intérêt, de compréhension, on ne peut plus être « indifférents aux différences » mais devons inclure cette approche dans le fonctionnement habituel de la classe.

3/ Dans aucune classe, le travail n’est accompli en même temps avec la même efficacité. Il est donc nécessaire d’anticiper sur ces différences d’autant plus qu’un travail inadapté et l’attente sont des facteurs inducteurs de désordre. C’est donc à tout moment qu’un élève doit pouvoir trouver un travail intéressant à faire.

4/ La différenciation n’est pas un problème, c’est une solution ! Ça peut sembler difficile, surtout pour une pratique que l’on n’a le plus souvent ni vue ni vécue. Mais il est encore bien plus difficile de s’en tenir à la coercition. La souplesse pédagogique est la vraie rigueur, la rigidité étant signe de laxisme.

5/ Tous les élèves ont besoin de différenciation ! Dans un système scolaire où trop d’élèves s’ennuient, il faut aussi penser la pédagogie différenciée à destination des meilleurs élèves.

6/ La différenciation n’est pas le différentialisme ! Il ne s’agit pas d’enfermer un élève mais de lui permettre de s’en sortir. C’est justement le moyen d’échapper au déterminisme et à la reproduction sociale.

7/ L’individualisation s’équilibre avec une pédagogie coopérative. La différenciation ne consiste pas à personnaliser en permanence le travail de l’élève mais à l’adapter au bon moment. La coopération entre élèves garantit l’échange, l’entraide, la communication, le tutorat, la vie de classe.

8/ Pour différencier le travail des élèves, on doit actionner tous les leviers d’une classe :
– Le temps (en donner plus ou moins)
– La difficulté (graduer le travail autour d’une même notion avec des exercices différents)
– Les outils (autoriser ou pas le dictionnaire, le cahier de leçons, les anciens exercices, les affichages…)
– La quantité (plus ou moins de travail à faire en un même temps)
– Les aides (avec ou sans celles de l’adulte ou des camarades)
– L’autonomie (un travail aux étapes indiquées ou pas)
– L’organisation (temps de travail collectif et individuel)

9/ Inverser l’idée qu’on se fait du travail collectif en classe : non pas une tâche que ne finissent jamais les derniers mais un travail que tout le monde réalise, la différenciation intervenant pour ceux qui ont réussi le plus vite au travers d’activités en autonomie :
– Approfondir par un autre exercice
– Écrire un texte libre qu’on présentera à la classe
– Effectuer des recherches pour un exposé à venir
– Mémoriser sa poésie, une chanson, une leçon, son texte de théâtre (selon projet)
– Fabriquer un exercice ou un jeu en lien avec le travail collectif
– Mettre à jour sa correspondance (lettre, invention de jeux, mise au propre)
– Lire en silence (notamment pour préparer une présentation d’ouvrage à la classe)
– Préparer une lecture pour une autre classe (notamment maternelle)
– Faire des jeux d’entraînement sur l’ordinateur
– Rédiger son courrier pour les boîtes aux lettres de la classe (propositions, problèmes, félicitations…)
– Illustrer sa poésie, sa correspondance, avancer dans le projet d’arts visuels
– Créer une construction géométrique pour la classe (mesurer, tracer, utiliser les outils)
– Avancer dans son plan de travail notamment dans les fichiers de lecture ou de maths
– Faire des jeux : sudoku, mots mêlés, mots croisés, charades…
– Aller aider les autres qui le demandent et sans faire à leur place
[…]

10/ Quand un enfant dit « j’ai tout fait ! », ne pas lui dire d’ouvrir la fenêtre ;-) mais lui demander ce qu’il aimerait faire maintenant. On sera parfois surpris des bonnes idées que peuvent avoir les élèves pour occuper leur temps intelligemment.

+1/ Bonus de mise en garde : la pédagogie différenciée demande à l’enseignant une remise en cause de l’approche traditionnelle d’enseignement. Elle peut être source de travail supplémentaire pour sa mise en place. Elle réclame un certain niveau de maîtrise et d’expertise. Pourtant, le plus difficile peut être à venir ! En effet, la prise en compte des difficultés de l’élève peut être rejetée par les parents qui peuvent vivre cette adaptation comme une discrimination. Certains préfèrent que leur enfant soit en échec en faisant comme tout le monde plutôt que de le voir réussir un travail à part et adapté. Il en est de même parfois pour les élèves. Autant dire que cette pratique s’accompagnera nécessairement d’une bonne communication avec les parents, les élèves, les collègues, mais aussi d’un climat de classe apaisé, confiant et bienveillant.

#éducation #école #pédagogie #différenciation #bienveillance

September 08 2013

Sur la politique d'Apple vis-à-vis du monde de l'éducation, et la nécessité de ne pas se laisser…

Sur la politique d’#Apple vis-à-vis du monde de l’éducation, et la nécessité de ne pas se laisser avoir par les jolis gadgets qui brillent :

http://ragemag.fr/apres-publicite-apple-terre-brulee-educative-37385

#école #pédagogie

Profs débutants : 10 bonnes raisons d'échapper au numérique (Michel Guillou)

Profs débutants : 10 bonnes raisons d’échapper au numérique (Michel Guillou)
http://gingko.neottia.net/post/60527894660/profs-debutants-10-bonnes-raisons-dechapper-au

Première bonne raison : vous n’avez pas été formé. […]
Deuxième bonne raison : personne ne vérifiera vos compétences dans ce domaine. […]
Troisième bonne raison : vous n’avez, justement, pas de matériel, ni de ressources. […]
Quatrième bonne raison : il n’y a pas d’Internet ! […]
Cinquième bonne saison : l’ENT, c’est source de problèmes ! […]
Sixième bonne raison : travailler avec le numérique, c’est mettre à mal l’organisation de la classe. […]
Septième bonne raison : le numérique, ce n’est pas bon pour la santé
Huitième bonne raison : vous venez d’écouter Alain Finkielkraut sur France-Culture. […]
Neuvième bonne raison : c’est la posture du maître qui est mise à mal avec le numérique. […]
Dixième bonne raison : vous n’avez pas envie, c’est votre liberté pédagogique, vous faites ce que vous voulez. […]

#éducation #pédagogie #TICE

September 05 2013

« En septembre 2013, un cycle de conférences débute à La_Cantine avec comme idée principale…

« En septembre 2013, un cycle de conférences débute à #La_Cantine avec comme idée principale d’expliquer et d’aider à comprendre comment fonctionne #Internet. Chaque conférence développe un thème précis, regroupant aussi bien le fonctionnement général, des détails techniques, des notions théoriques ou des exemples de configurations.

Les conférences sont diffusées en direct via le site ubicast.eu (quand elles ont lieu à la cantine), l’ensemble (vidéos, slides, bonus…) est sous licence #Creative_Commons BY:SA-fr. En espérant qu’elles puissent servir à beaucoup, que ce soit pour comprendre ou construire un morceau d’Internet. »

http://confs.fr

#pédagogie #vulgarisation

August 31 2013

Lettre à un jeune prof (Eveline Charmeux)

Lettre à un jeune prof (Eveline Charmeux)
http://www.charmeux.fr/blog/index.php?2013/08/21/222-lettre-a-un-jeune-prof

Nous travaillons avec des personnes, les élèves, qui sont absolument nos égaux en droit […]. Cela veut dire qu’un enseignant a certes des responsabilités à leur égard, mais n’a aucun pouvoir sur eux. La fameuse « autorité », dont on va te rebattre les oreilles, n’a rien à voir avec le fait d’exiger de l’obéissance, au besoin par la peur.

[…]

Notre tâche est de faire en sorte que les élèves apprennent.
Il est donc impossible de leur demander d’effectuer des activités qui n’ont pas fait l’objet d’un apprentissage précis préalable. […]
De la même manière, si tu veux qu’ils puissent les réussir, tu devras prévoir des moments d’apprentissage de la lecture des consignes d’exercices : la première cause d’échecs des élèves dans les diverses disciplines est en effet qu’ils n’ont pas compris ce qu’on leur demandait de faire dans la consigne.

[…]

Ce qui définit un apprentissage réussi, c’est la possibilité de réinvestir ce qui a été appris en commun dans des situations diverses. Or, pour obtenir ce résultat, il faut que l’élève ait été actif : il faut qu’il ait travaillé à partir de ce qu’il a entendu ou observé. Actif et coopératif : qu’il ait travaillé en collaboration avec ses pairs. Pour qu’il soit coopératif il faut qu’il puisse échanger librement avec ses camarades de travail. S’entraider n’est pas tricher. Collaborer est éducatif.
[…]
En fait, un cours magistral ne peut aider que les enfants qui se sont posé des questions avant d’arriver... Et tu vois aisément de quels enfants il peut s’agir. Si bien que le système que tu as connu — le Maître parle, les élèves apprennent ce qu’il vient de dire, ils font les exercices que le Maître leur demande de faire et ils ont droit ensuite à une correction qui leur dit (trop tard) ce qu’il aurait fallu faire — est en réalité celui d’une école d’élite sociale qui favorise ceux qui savent déjà, et laisse sur le palier ceux qui sont là pour apprendre ce qu’ils ne peuvent apprendre qu’à l’école.

[…]

Je voudrais seulement en ajouter une, la dernière, apparemment secondaire aux yeux de beaucoup mais absolument essentielle aux miens.
Je te la dis comme une prière :
Mets du soleil dans ta classe !! De la beauté sur ses murs, dans les textes que tu fais lire, dans les musiques que tu fais écouter — souvent ! — , dans les poèmes que l’on savoure chaque matin. Que la vie de tes élèves avec toi, grâce à toi, vibre d’émotions qui les marqueront pour toujours, frémisse d’enthousiasmes, d’admiration, de rires et d’humour. Que l’on s’y amuse à créer, à détourner, à transformer, à ne pas obéir. Que disparaisse définitivement ce qui depuis des années tue lentement l’école : l’ennui, la peur, les menaces, les classements et les notes.

#éducation #apprentissage #école #pédagogie

August 20 2013

July 23 2013

Après une grosse campagne de promo, reprise de manière a-critique par la presse, voici un des rares…

Après une grosse campagne de promo, reprise de manière a-critique par la presse, voici un des rares articles critiques sur #42 (l’école de Xavier Niel)

http://4h04.fr/2013/07/22/42-lecole-en-carton-de-xavier-niel-et-nicolas-sadirac

#informatique #pédagogie

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl