Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

September 30 2013

*Ce qu'ils appellent droitisation*, par Alain Garrigou (2013/03)

Ce qu’ils appellent droitisation, par Alain Garrigou (#2013/03)
http://monde-diplomatique.fr/2013/03/GARRIGOU/48840

Au renoncement du gouvernement français à la plupart de ses engagements économiques et sociaux (interdiction des licenciements boursiers, domptage de la finance) répond comme en écho la mobilisation des forces conservatrices contre la loi sur le « mariage pour tous ». Doit-on pour autant conclure à une droitisation de la société ? Il faudrait d’abord s’accorder sur ce que signifie réellement cette expression.

#Économie #Immigrés #Politique #Société #Idéologie #Nationalisme #Extrême-droite #Parti_politique #Sondage_d’opinion #France

August 27 2013

Israël envisage de boycotter l'Europe (sic) ...

Israël envisage de boycotter l’Europe (sic) ...

http://www.lecourrier.ch/113361/israel_envisage_de_boycotter_l_europe_sic

Et voila que le vice-ministre israélien des Affaires étrangères Zeev Elkin annonce qu’Israël ne participera pas au projet de coopération scientifique « Horizon 2010 », que l’Europe a mis en place et auquel les centres de recherche israéliens ont été conviés. Pour le gouvernement d’extrême droite, il était important de réagir fermement à la récente décision européenne de boycotter (très partiellement, cela dit) les colonies juives en Cisjordanie

[...]

Selon Benjamin Netanyahou, ce n’était pas à l’Europe de définir les frontières d’Israël (sic). Le premier ministre a déclaré qu’il s’opposerait à tout accord avec l’Union européenne qui inclurait un « article territorial » établissant une distinction entre Israël et les colonies.

[...]

La décision de rompre une part des relations avec l’Union européenne peut faire sourire : Israël a bien plus besoin de l’Europe que le contraire, et plusieurs diplomates postés à Jérusalem ont réagi en déclarant, certes loin des micros, « chiche ! »

[...]

les présidents ont mis en garde le ministre des implications catastrophiques de suspendre la coopération israélo-européenne dans le cadre de la recherche : « le vice-ministre a été surpris par les données présentées par les présidents et par le volume des pertes financières, au cas où les accords de coopération seraient rompus. »

Pauvre Elkin, qui croyait que c’était la recherche scientifique européenne qui s’écroulerait si Israël décidait de la boycotter !

[...]

cet incident en dit long sur l’arrogante stupidité et l’aveuglement d’un gouvernement d’extrême droite qui accentue de jour en jour l’isolement international de l’Etat hébreu.

#Michel_Warschawski #israël #extrême-droite #colonisation #occupation

August 23 2013

une analyse posée et approfondie, par le blog socialisme critique, sur le lourd problème de ce qui…

une analyse posée et approfondie, par le blog socialisme critique, sur le lourd problème de ce qui est appelé #confusionnisme

http://socialismecritique.wordpress.com/2013/07/21/confusionnisme-et-deviationnisme

Depuis le début des années 1980, l’idée même de changement de société a progressivement disparu de l’ensemble des pays occidentaux, remplacée par une acceptation maussade de l’ordre social existant et par une immense perte de foi dans le politique. Les affaires de #corruption dans les années 1960 et 1970 étaient pourtant légion, mais elles n’avaient pas le même impact qu’aujourd’hui. De nos jours, la classe politique n’est plus vue que comme une #oligarchie incontournable, qui décide pour le peuple sans que celui-ci ait vraiment les moyens de l’influencer. Partant, cette déception vis-à-vis du politique a conduit une bonne partie de l’électorat à ne plus s’intéresser aux affaires de l’#État, restant simplement dans le champ des préoccupations quotidiennes : pouvoir d’achat, impôts, #chômage. La bourgeoisie a très bien compris le parti qu’elle pouvait en tirer, et a fait tonner sa propagande individualiste, relayée par les gouvernements Reagan, Thatcher… et même Fabius. D’une manière très simple, les gens ont été encouragés à s’occuper de leurs affaires, et seulement de leurs affaires. On leur faisait miroiter qu’en agissant ainsi, la société irait bien mieux. De bonne ou de mauvaise grâce, le peuple a obtempéré, et s’est occupé de ses affaires, d’où un désintérêt quasi-total pour les organisations de masse, les partis, les syndicats, les associations (qu’elles soient cultuelles ou laïques). La conscience de classe a ainsi totalement disparu, sauf pour une seule classe : la #bourgeoisie, comme le montrent amplement les ouvrages du couple Pinçon-Charlot.

A partir du moment où une bonne partie de la population ne s’intéresse plus à la politique, où les organisations de masse se sont effondrées, la #dépolitisation est devenue l’une des caractéristiques de l’époque. Le mouvement s’est accéléré depuis la chute du Mur. Depuis, la formation politique n’existe plus que dans certains partis politiques, et encore, celle du PS et de l’UMP laissant franchement à désirer. Donc, pour ceux qui veulent se pencher sur les affaires du monde, il ne reste plus que l’autodidactisme, et plus précisément l’autodidactisme par Internet. Or, si Internet est sans doute ce que l’on peut trouver de meilleur du point de vue culturel dans le monde moderne, cet outil est extrêmement dangereux pour le novice. Et pour cause : impossible de savoir qui sont réellement les auteurs du discours politique que l’on trouve sur le Web. L’#extrême-droite l’a bien compris, et depuis longtemps. L’anonymat leur permet de frapper et frapper encore, d’occuper l’espace. Le néophyte, dans ces conditions, croise beaucoup plus les opinions d’extrême-droite que celles de #gauche sur le net. Il est souvent incapable de les reconnaître au premier abord. C’est dans un second temps qu’il rencontre les auteurs confusionnistes. Ils apportent des arguments précis, ont des démonstrations convaincantes, ont des solutions semble-t-il viables ; il ne lui en faut pas plus.
[...]
Comment lutter contre le problème ? Comme pour tout le reste, je pense que la seule solution réside dans le long terme. On me dira que l’urgence est là. Je répondrai qu’il est trop tard pour réagir. Il y a deux types de confusionnistes sur le Net : des gens sincères, mais aux opinions désaxées, et des fascistes déguisés. Seuls les premiers nous intéressent. Ils sont récupérables, à condition d’être séduits par notre discours. Et pour ce faire, il faut bâtir un véritable espace internet de la gauche radicale, multimédia et séduisant ; tirer les leçons de ce qu’a fait le Bloc identitaire ou le Front national par le passé, avec des myriades de sites ergonomiques et esthétiques au service exclusif de leurs idées, abordant tous les thèmes qui les intéressent. Utiliser les vidéos en ligne et le streaming avec intelligence (c’est-à-dire ne pas se contenter de balancer une conférence d’1h30, pour s’étonner après que personne ne la regarde), et surtout être présent sur tous les supports. Il faut enfin faire porter l’accent sur la cohérence du discours. Le néophyte en politique n’est pas un idiot, il manque juste de références. Il comprendra de lui-même si sa position est cohérente ou non s’il dispose des clés nécessaires. Voilà, je pense le travail à faire. Ce sera long et difficile, et nous n’avons pas le temps. Seulement, les ripostes ponctuelles ne nous ont jamais réussies. Il est temps d’essayer autre chose.

Plus bas, un commentaire intéressant

Je me suis interessé vers 2010 au discours de #Chouard sans y regarder de trop près. Jusqu’au jour où à la faveur d’une période d’inactivité, je me suis mis à remonter le fil de ses écrits et de sa parole. Force fut de constater que plus j’y regardais, plus le malaise montait, sans trop que j’arrive à mettre précisément le doigt sur ce qui me gênait. Le déclic qui m’a fait sortir de son impasse fut l’émission qu’il a fait avec Maja Neskovic chez Arrêt sur Images, où j’ai compris quel était fondamentalement son problème à mes yeux : il ne sait tout simplement pas hiérarchiser ou remettre en contexte l’information qu’il accumule, ce qui fait que pour lui tout se vaut en terme de sources, avec les conséquences très fâcheuses que je comprends maintenant.

Je dirais que la principale arme du confusionnisme, c’est de noyer le néophyte ayant soif d’une #culture_politique différente de celle servie à la télé sous un déluge d’information hétéroclite, du genre qui ne se digère pas dans le temps que celui-ci est à même de consacrer à démêler l’écheveau pour y trouver ce qui cloche. En cela il est très efficace, car quand bien même le lecteur non averti tomberait sur un discours critique vis-à-vis de son nouveau prescripteur, son premier réflexe sera de rejeter celui-ci sans nuance dans la supposée pensée dominante…
[...]
Je ne mettrais pas Chouard sur le même plan que les autres cités, car pour se planter gaiement, lui le fait je pense de bonne foi. Je continue d’ailleurs à jeter un œil sur son site, mais c’est plus pour aller y piocher une lecture (dont j’aurais croisé au préalable les réceptions) dans la bibliothèque dont il se gargarise que pour regarder comment il l’intègre à ses tentatives…

July 18 2013

« De Batskin à Serge Ayoub » (La_Horde) ❝Le site d'information antifasciste REFLEXes vient de publier…

« De Batskin à Serge Ayoub » (#La_Horde)

Le site d’information antifasciste #REFLEXes vient de publier sur son site un portrait extrêmement complet de #Serge_Ayoub, alias #Batskin, leader de feu #Troisième_Voie, le mouvement auquel appartenait #Esteban_Morillo, l’assassin du jeune antifasciste #Clément_Méric.
http://reflexes.samizdat.net/spip.php?article499
Les plus curieux d’entre vous peuvent d’ors et déjà lire l’article dans son intégralité, mais pour ceux que la densité d’informations pourraient décourager, La Horde propose, en collaboration avec REFLEXes, le portrait d’Ayoub en plusieurs parties, agrémenté de documents complémentaires.

– « De Batskin à Serge Ayoub (1) : les années #Skinhead »
http://lahorde.samizdat.net/2013/07/11/de-batskin-a-serge-ayoub-1-les-annees-skinhead

– « De Batskin à Serge Ayoub (2) : les années business »
http://lahorde.samizdat.net/2013/07/17/de-batskin-a-serge-ayoub-2-les-annees-business

Pour faire suite à
http://seenthis.net/messages/155400

#extrême-droite #antifascisme

July 17 2013

Une pensée sur la crête, Paul Ariès - Entropia La Revue

Une pensée sur la crête, Paul Ariès - Entropia La Revue
http://www.entropia-la-revue.org/spip.php?article118

La décroissance est une pensée sur la crête, qui peut conduire au meilleur comme au pire. Le meilleur est ce qui permet aux peuples de reprendre espoir dans l’avènement d’une société plus humaine, en ayant, pour cela, tiré toutes les leçons des tragédies passées. Le pire serait de préparer l’avènement d’une société dont nous ne voudrions pas. (...)

Il n’est certes jamais possible d’écrire l’histoire avant qu’elle ne se fasse, mais on doit se prémunir contre certains « virus » idéologiques en commençant par faire la chasse aux concepts équivoques.

pour mes #archives ; #décroissance et #extrême-droite

July 11 2013

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl