Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

February 24 2015

02mydafsoup-01

October 04 2013

Les roumains victimes de leur Or

Les #roumains victimes de leur #Or
http://fr.myeurop.info/2013/10/04/les-roumains-victimes-de-leur-or-12349

Aline Fontaine

Depuis un mois, des milliers de Roumains manifestent. Ils s’élèvent contre le projet d’#Exploitation du #gisement d’or -le plus grand d’Europe- qu’ils ont sous leurs pieds. Dans la petite cité de #Rosia_Montana, où se trouve la #mine, les habitants sont divisés et les tensions enflent. Reportage. (...)

#Société #Environnement #Roumanie #expropriation #premier_ministre #Vol

August 30 2013

Hong_Kong Finds New Maids to Exploit

#Hong_Kong Finds New Maids to Exploit
http://www.asiasentinel.com/index.php?option=com_content

Hong Kong recently began recruiting domestic helpers (maids) from Bangladesh, supposedly as a goodwill gesture towards the poor South Asian nation. To many, however, it is an effort to keep down wages and find a source of maids even less liable to complain than Indonesians, who had already overtaken Filipinas by number. They were considered to be less educated and thus less conscious of their theoretical rights and more willing to accept wages and working hours and conditions less than those stipulated as minimums by the government.

#domestiques #exploitation #inégalités #femmes #pauvreté

August 26 2013

Global Exchange Top Ten Corporate Criminals List | Global Exchange

Global Exchange Top Ten Corporate Criminals List | Global Exchange
http://www.globalexchange.org/corporateHRviolators

1. Shell/ Royal Dutch Petroleum for contamination of the air and waterways of the Niger Delta and disenfranchising native Ogoni villagers by putting their health, safety, property, and well-being at stake.

2. Nike for exploiting workers in sweatshops, failing to provide safe work environments and contracting with cotton factories that use slave labor.

3. Ahava for operating and profiteering on confiscated Palestinian lands, violating international law, and misleading consumers of the exact location where their products are being made.

4. Syngenta for marketing harmful pesticides to farmers, contaminating waterways, and failing to assume responsibility for harm done to people exposed to their chemicals and the declining bee populations.

5. Blackwater International (Xe Services) for profiteering from sending private weapons and under-qualified contractors abroad, creating opportunities for violence and law evasion.

6. Barrick Gold for contaminating waterways in Latin America and failing to uphold safety promises to nearby residents.

7. Herakles Farms for imposing unwanted palm oil farms in Cameroon, seizing local farmlands, and mono-cropping.

8. Nestlé for unnecessarily marketing infant formula to nursing mothers, pushing bottled water sales, and failing to stop child labor in cocoa fields.

9. Clear Channel Communications for monopolizing media outlets, reducing diversity, censoring content and pushing a political agenda.

10. SNC Lavalin for making major campaign contributions, bribing authorities for contracts, and misusing public funds.

(Dis)honorable Mention: POSCO for efforts to confiscate villager lands, scheming with governmental leaders to coerce and harass villagers to build a private sea port and steel mine against the community’s will.

#entreprises #criminalité #exploitation #travail via @opironet

August 12 2013

August 09 2013

L'esclavage selon Cameron

L’esclavage selon Cameron
http://bernard-gensane.over-blog.com/l-esclavage-selon-cameron

Les contrats « zéro heure » existent depuis longtemps en Grande-Bretagne. Leur mouture actuelle découle des lois sur l’emploi et les salaires de 1996 et 1998. Ils stipulent qu’un #salarié est lié par un #contrat à son employeur, mais que ce dernier ne lui fournit aucun horaire fixe ni aucune garantie quant au nombre d’heures travaillées. Dans le meilleur des cas, les entreprises fournissent à leurs employés une prévision de planning avec une ou deux semaines d’anticipation. Pour autant, ils ne sont pas à l’abri d’une modification de dernière minute ou d’être renvoyés chez eux – sans salaire – s’il n’y a pas assez de travail ce jour-là.

Mais en quoi est-ce encore un contrat de travail ? Ah oui, même quand ils sont non payés, ils restent à la disponibilité de l’entreprise, alors qu’un prestataire peut toujours faire ce qu’il veut de son temps.
#exploitation

Au Chili, les 33 mineurs d'Atacama se disent « enterrés une seconde fois »

Au #Chili, les 33 mineurs d’Atacama se disent « enterrés une seconde fois »
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/08/05/au-chili-les-33-mineurs-d-atacama-se-disent-enterres-une-seconde-fois_345755

Trois ans tout juste après l’éboulement qui avait bloqué 33 mineurs pendant soixante-neuf jours au fond de la mine d’or et d’argent de San José, dans la région d’Atacama, la décision de la justice chilienne de classer la plainte contre les propriétaires du site a provoqué surprise et indignation à Santiago.
“Ils m’ont enterré une seconde fois ! s’est écrié un des mineurs, Mario Sepulveda, la voix brisée par la colère. C’est une honte pour le système judiciaire chilien.” « Beaucoup pensent que nous sommes bêtes. Nous ne le sommes pas, mais nous sommes pauvres », a ajouté celui que ses compagnons de captivité avaient surnommé “Super Mario” en raison de son calme et de sa bonne humeur.

« Je n’arrive pas à y croire, c’est lamentable », a déclaré l’ancien ministre des mines, Laurence Golborne, qui avait dirigé la spectaculaire opération de sauvetage, au côté du président Sebastian Piñera. « Il y avait des preuves d’une négligence coupable », a-t-il affirmé, rappelant que l’entreprise minière de San José n’avait jamais adopté les mesures de sécurité exigées par les autorités. En guise de sortie de secours, la mine disposait d’une cheminée de ventilation. Mais il manquait l’échelle qui aurait permis aux mineurs d’en sortir.

#justice #travail #exploitation #pauvreté

August 06 2013

How low-paid workers at 'click farms' create appearance of online popularity | Technology | The…

How low-paid workers at ’click farms’ create appearance of online popularity | Technology | The Guardian
http://www.theguardian.com/technology/2013/aug/02/click-farms-appearance-online-popularity

How much do you like courgettes? According to one Facebook page devoted to them, hundreds of people find them delightful enough to click the “like” button – even with dozens of other pages about courgettes to choose from.

There’s just one problem: the liking was fake, done by a team of low-paid workers in Dhaka, Bangladesh, whose boss demanded just $15 per thousand “likes” at his “click farm”. Workers punching the keys might be on a three-shift system, and be paid as little as $120 a year.

The importance of likes is considerable with consumers: 31% will check ratings and reviews, including likes and Twitter followers, before they choose to buy something, research suggests. That means click farms could play a significant role in potentially misleading consumers.

#arnaque #exploitation #consommation #publicité

July 23 2013

L'abolition du système salarial une utopie ? L'empire de la domination masculine sur la sexualité…

L’abolition du système salarial une utopie ?
L’empire de la domination masculine sur la sexualité des femmes a-t-il un fondement capitaliste ?
Serons-nous éternellement prisonniers de ce que nous produisons ?

British Sounds(1969) de jean-Luc Godard, Jean-Henri Roger et Jean-Pierre Gorin (Groupe Dziga Vertov)

http://vimeo.com/54291385

Tourné en février 69, le film est revendiqué après coup par le groupe Dziga Vertov. C’est la première tentative de #Godard pour travailler en #dialogue avec quelqu’un. En fevrier 69, il se lie d’amitié avec un jeune militant #maioste, #Jean-Henri_Roger, qui n’a encore jamais tourné de #film. Il lui propose d’etre #coréalisateur d’un film commandé par une petite #telévison anglaise, #London_week-end televison.
#Jean-Henri_Roger sera ensuite l’un des membres fondateurs de #cinélutte puis coréalisateur de films avec Juliette Bertho, sa compagne, puis réalisteur de longs métrages et comédien dans #Eloge_de_l'amour.
Godard avait déjà tourné #One+one en #Angleterre à la fin de l’été #68. Il applique ici un principe de #Brecht selon lequel il ne faut pas donner d’#images trop complexes du monde. Godard et Roger vont simplifier le #monde avec une série de #plans-séquences longs avec, au maximum, une #idée par #plan.
A Londres ils ne rencontrent pas de #militants #maoïstes mais de la nouvelle #gauche #anglaise, des #trotskistes. London week-end #televison refuse de diffuser le film fini. Il ne sera que très partiellement montré, le 2 janvier 1970, au cours d’un débat qu’il illustre d’extraits. La première projection à Paris se fait lorsque le #groupe_Dziga_Vertov est formé.

#Industrie #Machines #Taylorisme #Aliénation #Travail #Exploitation #Prolétariat #Ouvriers #Bourgeoisie #Politique #Révolution #Luttes-des_classes #Domination #Féminisme #Sexualité #Propriété #Capital #Capitalisme #Marxisme #théorie_de_la_valeur #Communisme #Marchandise #Histoire #Technique #Langage_cinématographique #Documentaire #Vidéo

July 09 2013

Liberté sur paroles, "Migrants en milieux ruraux en Europe : les esclaves invisibles de la…

Liberté sur paroles, « Migrants en milieux ruraux en Europe : les esclaves invisibles de la production intensive et de l’industrie agro-alimentaire » (#Aligre_FM)
http://www.liberte-expression.fr/migrants-en-milieux-ruraux-en-europe-les-esclaves-invisibles-de-l

Dans le numéro de juillet de cette émission en partenariat avec la revue Hommes et Migrations, nous allons nous pencher sur les #migrations en milieux ruraux. Ces flux migratoires et les réalités sociales et économiques qui s’y rattachent sont loin d’être un phénomène marginal et ponctuel. L’histoire de l’immigration en France atteste au contraire d’une présence ancienne dans certaines régions comme la Picardie, la région Centre et Midi-Pyrénées par exemple. Un phénomène peu connu et peu étudié parce que resté souvent invisible. De nos jours, les systèmes mis en place par les exploitations agricoles et les entreprises du secteur agro-alimentaire ne peuvent plus se passer de la contribution de migrants saisonniers extrêmement flexibles, qui sont peu rémunérés, mal logés et qui travaillent dans des conditions souvent précaires voire illégales.

Pour cet aperçu sur les migrations « à la campagne » Chantal Crenn, maître de conférences en anthropologie sociale à l’université de Bordeaux III et co-coordinatrice avec Simona Tersigni du dossier paru par la revue en janvier-mars 2013, nous parle des ouvriers agricoles marocains dans les vignobles bordelais et Romain Filhol, doctorant en géographie à l’université Paris-Est Marne La Vallée analyse comment les travailleurs migrants du Sud de l’Italie sont à la fois instrumentalisés, cibles de l’intolérance mais aussi de solidarités locales. Emmanuelle Hellio, doctorante en sociologie à l’université de Nice (URMIS) évoque le fonctionnement de la « roue saisonnière espagnole ». Yohanne Lamoulère, photographe indépendante, nous présente son travail photographique, sur ces migrants saisonniers qu’elle a mené dans le sud de la France, près de Marseille, mais aussi au Maroc et en Espagne et qu’elle a démarré en 2000, à une époque où on ne parlait pas encore des mutations du secteur agricole. Enfin Nicolas Duntze, de la Confédération paysanne, aborde la question de la dégradation progressive des conditions de travail de ces migrants, souvent #sans-papiers, rouage incontournable des mutations propres au secteur agricole et qui sont en passe d’être remplacés en Europe par des travailleurs recrutés par des prestations de service international.

http://www.liberte-expression.fr/emissions/2013/20130701_liberte_sur_paroles_4_hommes%20et%20migrations-rurales-j

#agriculture #saisonniers #ruralité #précarité #exploitation #audio #radio

June 28 2013

La classe ouvrière à vif et à vie ! *Avec le sang des autres (1974) un film de Bruno Muel*

La classe ouvrière à vif et à vie !
Avec le sang des autres (1974) un film de Bruno Muel
http://www.youtube.com/watch?v=3fANWq_CzWY
http://www.dvdclassik.com/critique/a-bientot-j-espere-marker-marret

Dans #Avec_le_sang_des_autres, Bruno Muel peut enfin #filmer cette chaîne de Peugeot qui lui été interdite dans Week-end à #Sochaux.
Là encore, Bruno Muel reprend une forme documentaire classique pour aller au cœur du monde ouvrier de Peugeot. Ce #film, il l'a réalisé seul ou presque. Les #artisans des #groupes_Medvedkine n'ont pu conserver leur passion intacte face à la machine à broyer. Trop de luttes#syndicales, au jour le jour, trop de fatigue, l'usure des corps et des esprits. La #chaîne a repris ses droits et Muel tient à témoigner de sa force destructrice. Avec le sang des autres, c'est la description minutieuse d'une région entière sous la coupe de Peugeot. On découvre l'arbre généalogique de la famille dont les embranchements se répandent à tous les postes clés de Sochaux et des environs depuis des générations. Main mise tentaculaire des homme Peugeots, mais aussi des moyens qui tissent un réseau aux mailles infranchissables. Les employés Peugeot sont allés à l'école privée Peugeot, à l'école d'apprentissage Peugeot, ont joué dans le club de sport Peugeot. Et ils sont enterrés dans des cercueils Peugeot portés par les corbillards Peugeot. Les #habitations (vétustes), la chaîne de magasins RAVI où chacun se rend, les #transports… toute la vie est estampillée Peugeot et il paraît impossible de s'en échapper. Peugeot établit une continuité entre le travail et la vie privée, en abolit les frontières. Sa #gestion de la chaîne, afin d'empêcher qu'une lutte s'organise, il la reprend dans le réseau d'#habitations de la #ville. Sur la chaîne, Peugeot fait de la "gestion logique des placements" en alignant les homme de manière à ce que chaque ouvrier ait le moins possible de points communs avec son voisin. En ville, Peugeot loge ses employés dans un semis de petites #cités mal desservies. Chaque #habitant peut difficilement gagner le centre ou d'autres foyers de #travailleurs, le seul transport en commun est celui qui les mène à l'usine.
L'élément central d'Avec le sang des autres, demeure la chaîne, véritable #monstre #destructeur qui avale la #vie des ouvriers. On ne peut vraiment saisir par l'image toute l'horreur de cette entité. Par ses scènes répétitives du #travail à la chaîne, le film entend décrire l'#aliénation des ouvriers, mais ces longues séquences, déjà interminables, ne peuvent pleinement donner corps à cet longue et usante suite de #gestes toujours #répétés, #reproduits à l'infini, #vidésde #sens. Il faut entendre le plus poignant des #témoignages pour commencer à saisir une once de la #destruction qui est à l'œuvre ici. En voix off, un #employé parle, ou plutôt essaye de parler. Car sa voix est usée, brisée. : "Quand t'as pas parlé pendant neuf heures, tu as trop de choses à dire que tu n'y arrives pas… tu bégaies". Il parle de ses mains abîmées, de ses pouces qu'il ne peut plus plier. Il ne peut plus toucher sa femme, déboutonner les vêtements de ses enfants. Cinq années de chaîne lui ont #volé ses mains. Il nous parle de la #honte, la honte de ce#travail qui n'est pas un #métier, la honte d'#être #soi-même. Il n'a plus de besoins, plus d'#envie. Il ne peut plus #lire, même pas par#fatigue, par #lassitude. "Je ne me dis même plus : à quoi ça sert de lire ? ». Et la #peur chaque jour d'y retourner. Et la peur de ne plus pouvoir y travailler, car après c'est le balai. Et « à 45 ans au balai, à 50 tu es mort".
Une employée parle de ses #rêves #détruits, d'une lutte qu'elle ne peut plus mener. "Le #Socialisme on n'y pense même plus. On ne sait même plus ce qu'on attend (…) le #bonheur on n'y croit plus, seulement par morceaux". Avec #le_sang_des_autres est un documentaire magnifique, aussi poignant que juste dans sa #description du monde ouvrier. Le film se termine sur une #fête entre les ouvriers, des chants, une certaine joie que Muel coupe brutalement par de nouvelles images de la chaîne. Le bruit des machines, qui court tout au long du film, souvent en off sur d'autres images, assourdit toutes ces vies. La douleur vient aussi du fait qu'Avec le sang des autres marque la fin d'un rêve. Les groupes Medvedkine, ce sont 330 minutes d'espoir et de lutte, une lutte souvent joyeuse, des espoirs souvent #mélancoliques. Une expérience unique, un #témoignage du monde ouvrier #indispensable, qui dépasse son cadre historique pour parler de notre époque avec une lucidité rare et#salvatrice.

#Bruno_Muel #luttes_Des_classes #Usine #Taylorisme #Ouvriers #prolétariat #Cités-dortoirs #Capitalisme #Peuples #Exploitation#Domination #Documentaire #Groupes_Medvedkine #Vidéo

Tant qu'il y'aura des dominants et des dominés la lutte des classes aura un avenir infini... *À…

Tant qu'il y'aura des dominants et des dominés la lutte des classes aura un avenir infini...
À bientôt j'espère (1967-1968) un film de Chris Marker et Mariot Marret
http://www.youtube.com/watch?v=VVWBRpT-hRI

http://www.dvdclassik.com/critique/a-bientot-j-espere-marker-marret

Marker filme la grève dans la filature de #Rhodiaceta (groupe Rhônes-Poulenc) de #Besançon en 1967, à la demande de #Pol_Cèbe, #bibliothécaire de l'usine. Cèbe envisage un projet où les ouvriers pourraient prendre en main leur #émancipation par la #réappropriation d'une #culture détenue par la #bourgeoisie. Ses préoccupations rencontrent celles de Marker et Marret qui désirent reproduire l'#expérience du ciné-train du cinéaste #Medvedkine. En 1932, le #réalisateur russe parcourait l'U.R.S.S. à bord d'un train, filmait les ouvriers et leur montrait juste après montage dans la journée le résultat. Application des théories de #Walter_Benjamin (1), l'idée était alors de permettre aux ouvriers de se #voir au #travail, de leur #donner les #outils pour l'#améliorer, bref #construire la nouvelle Russie. La méthode est directement issue de la première période du #cinéma où des #cinéastes itinérants allaient de ville en ville filmer les sorties d'usines et montrer le soir même aux habitants le résultat. Les gens se déplaçaient en masse, heureux de se voir, de voir leurs voisins, leurs amis. Medvedkine dépasse le simple #spectacle #mercantile dans une optique #politique et #sociale, un outil de #propagande au service d'un nouvel #idéal. Marker et Marret décident donc de prolonger cette expérience. Leur idée consiste à filmer au plus près le travail des ouvriers, leur mode de vie, de manière à leur faire #appréhender leurs #spécificités, leur culture, leur mode de vie. Et leur donner les outils pour changer leur condition. Tout commence avec un appel lancé à Marker par René Berchoud, secrétaire du CCPPO (voir bonus). Il l'enjoint de venir à #Rhodia car quelque chose s'y passe d'important. Déjà en #1936, les grandes #grèves démarrèrent dans les filatures du Jura et Berchoud sent qu'il n'assiste pas seulement à une grève, mais à une prise de #conscience. Une projection de #Loin du Vietnam vient d'y être organisée, et ce pamphlet collectif a profondément marqué les ouvriers de l'usine. Pas seulement parce que c'est la première fois qu'une avant première est dédiée aux travailleurs, mais également car à travers ce travail, une idée se profile…

Marker et Marret tournent alors #A_bientôt _j'espère, dont le titre même évoque quelque chose qui prend #corps. Dans ce #reportage sur la grève de la Rhodiaceta (groupe Rhônes-Poulec), les ouvriers se livrent, peut-être pour la première fois, devant la #caméra. Leurs revendications portent non sur les #salaires, mais plus généralement sur leur #qualité de #vie, et surtout sur l'accès à une #culture qui jusqu'ici leur paraissait impossible. Des paroles qui annoncent #Mai #68. A l'origine, le mouvement naît des menaces de licenciement qui pèsent sur les 14000 ouvriers du #groupe. Les paroles des #dirigeants résonnent bizarrement dans notre #société actuelle. Ils se réfugient déjà derrière le marché commun, expliquant que les #suppressions d'#emploi ne sont pas de leur fait, mais leur sont imposées par des forces extérieures. A bientôt j'espère s'ouvre sur l'image d'ouvriers qui, Noël approchant, choisissent des sapins. C'est bien en quelque sorte la #fête qui va marquer la fin du mouvement, les ouvriers voulant, malgré tout, pouvoir offrir des cadeaux à leurs enfants. Si l'ouverture annonce la fin du film, elle enchaîne immédiatement sur un #meeting qui s'improvise sous la neige, annonçant d'emblée que malgré la fin abrupte du mouvement, il y a quelque chose qui en naît et qui se poursuivra.

#luttes_Des_classes #Usine #Taylorisme #Ouvriers#prolétariat #Capitalisme #Communisme #Culture #Peuples #Exploitation #Domination #Groupe_Medvedkine #Chris_Marker #Mario_Marret #Pol_Cèbe #Documentaire #Vidéo

February 08 2012

02mydafsoup-01
George Grosz 1922 ... via oAnth at Diaspora*

"Schwimme wer schwimmen kann, und wer zu schwach ist gehe unter " (Schiller)
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl