Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

October 21 2013

« Toxic Somalia », documentaire vidéo de Paul_Moreira

"Toxic Somalia", #documentaire #vidéo de #Paul_Moreira
http://www.arte.tv/fr/la-somalie-d-un-chaos-a-l-autre-toxic-somalia/3905174,CmC=3905312.html

Déverser une tonne de déchets toxiques le long des côtes somaliennes ne coûte que 2,50 dollars. C’est la décharge la moins chère du monde, et une source de bénéfices confortables pour les Occidentaux. Mais ces polluants anéantissent les ressources maritimes, provoquent des malformations génétiques et des cancers chez les enfants... Afin de protéger leurs côtes et tout simplement de survivre, les Somaliens ont abandonné la pêche et se sont tournés vers la #piraterie. Parallèlement, les réseaux mafieux responsables des trafics d’armes et de déchets prospèrent...

Qui déverse ces déchets ? Qui en tire profit ? Deux journalistes italiens ont déjà perdu la vie en 1994 pour avoir posé ces questions. Ce documentaire ouvre à nouveau l’enquête, qui nous emmène du côté de la mafia italienne, des #pirates somaliens et des #trafics entourant la gestion des #déchets nucléaires. Paul Moreira s’est notamment rendu à Hobyo, une ville contrôlée par les pirates, et à Mogadiscio, où kidnappings et attentats sont fréquents. Les témoignages qu’il a recueillis sont exceptionnels.

« Toxic Somalia : l’autre piraterie », documentaire sur le trafic des déchets toxiques en Somalie
http://www.rfi.fr/afrique/20110507-toxic-somalia-autre-piraterie

« Il y a deux types de pirates : ceux qui attaquent les navires et ceux qui vident nos mers du poisson et déversent des déchets toxiques ». Les propos d’Ali, membre du conseil d’Hobbyo, la « capitale de la piraterie » somalienne, en conclusion du documentaire de Paul Moreira, donne la clé du titre : Toxic Somalia : l’autre piraterie.

Le documentaire
https://www.youtube.com/watch?v=Jd-KdAi7QXg

#Somalie #Afrique

September 29 2013

« Ne vivons plus comme des esclaves », un film de Yannis_Youlountas

« Ne vivons plus comme des esclaves », un #film de #Yannis_Youlountas
http://nevivonspluscommedesesclaves.net

Venu des catacombes grecques de l’Europe, un murmure traverse le continent dévasté : « Ne vivons plus comme des esclaves » (prononcer « Na mi zisoumé san douli » en grec). Sur les murs des villes et sur les rochers des campagnes, sur les panneaux publicitaires vides ou détournés, dans les journaux alternatifs et sur les radios rebelles, dans les lieux d’occupation et d’autogestion qui se multiplient, tel est le slogan que la résistance grecque diffuse, jour après jour, et nous invite à reprendre en chœur sur les mélodies de ce film à ses côtés. Un grand bol d’air frais, d’enthousiasme et d’#utopies en marche, venu de la mer Égée.

https://www.youtube.com/watch?v=rpqk24qvoR4

Pourquoi un film #gratuit ?

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES s’adresse à celles et ceux qui souffrent – en Grèce, en France et ailleurs –, qui peinent non pas seulement à vivre, mais, de plus en plus, à survivre…
– Nous ne voulons pas que l’accès à ce film leur coûte l’équivalent d’un repas, même le plus frugal.

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES s’adresse à celles et ceux qui résistent, vivent à la marge, inventent d’autres modes d’existence moins absurdes, aliénés ou compromettants ; ceux dont la lutte courageuse est souvent au prix de sacrifices socio-professionnels et, par conséquent, budgétaires, par souci de cohérence ou, tout simplement, bannis par les dirigeants du monde du travail…
– Nous ne voulons pas que l’accès à ce film leur coûte le moyen de réaliser une action de résistance, même la plus modeste.

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES s’adresse à celles et ceux qui s’interrogent, doutent de plus en plus du système actuel et de son évolution, s’attristent de voir toujours plus de souffrance et de dévastation autour d’eux et ne peuvent se satisfaire de chercher un bonheur précaire et discutable dans un océan de malheur qui s’étend et nous submerge les uns après les autres.
– Nous voulons que l’accès gratuit à ce film participe à les faire réfléchir et contribue à étendre le débat sur la nécessité de rompre avec la marchandisation du monde et de l’humain ; marchandisation qui frappe jusqu’aux outils et matériaux essentiels à l’amplification de la lutte et à la création d’alternatives.

A l’inverse, pour ces derniers, notre souscription de soutien (http://nevivonspluscommedesesclaves.net/spip.php?rubrique3) est l’occasion de contribuer authentiquement – et non sous la forme d’une charité quelconque – à nourrir la pensée et l’action de ceux qui précèdent : donner à celles et ceux qui souffrent la force de se lever ou – au moins – de se sentir vraiment soutenus, et à celles et ceux qui résistent un témoignage d’affection, d’estime et d’encouragement à persévérer dans l’adversité.

En Grèce, en France et ailleurs, quotidiennement, des milliers de personnes humbles et extraordinaires croient encore qu’un autre monde est possible et le prouvent. Par leurs actes, ils témoignent que l’être humain est capable de grandes choses : non pas de constructions technologiques rutilantes ni de coups d’éclats sportifs, financiers ou militaires salués dans la gabegie par le spectacle, mais tout simplement de persévérance, d’amour et de dignité.

Alors que le système distille, chaque jour toujours plus, la résignation, l’égoïsme et la peur, il ne tient qu’à nous, partout, selon nos moyens, de répandre leurs antidotes : la persévérance, même dans l’adversité, l’amour indéfectible de l’humanité – parce qu’elle est capable d’autre chose – et la dignité de résister au système qui la tyrannise et la rend méconnaissable.

#Grèce #autogestion #alternatives #expérimentation_sociale #vidéo #documentaire #anticapitalisme #crise #luttes #extrême_droite

September 08 2013

Leviathan ou la nouvelle vague GoPro | Fovéa

Leviathan ou la nouvelle vague GoPro | Fovéa
http://culturevisuelle.org/fovea/archives/576

Beaucoup de choses, aujourd’hui, ont déjà été écrites sur ce #documentaire hors-norme, surprenant et novateur à plus d’un titre, réalisé par deux anthropologues d’Harvard ; j’aimerais surtout m’intéresser ici à l’utilisation exceptionnelle de caméras de type GoPro dans le film. Ces petites caméras, légères et numériques, connus par les amateurs de sports extrêmes sont en train, il me semble, de rebattre les cartes de nombreux codes visuels et narratifs.

#nouvelles_narrations

September 07 2013

September 05 2013

Werner Herzog Eats His Shoe (Subs Español) - Les Blank (1980)

Werner Herzog Eats His Shoe (Subs Español) - Les Blank (1980)

https://www.youtube.com/watch?v=O6e-1aZ8yj4

Werner Herzog Eats His Shoe is a short documentary film directed by Les Blank in 1980 which depicts director Werner Herzog living up to his promise that he would eat his shoe if Errol Morris ever completed the film Gates of Heaven. The film includes clips from both Gates of Heaven and Herzog’s 1970 feature Even Dwarfs Started Small. Comic song “Old Whisky Shoes”, played by the Walt Solek Band, is the signature tune over the opening and closing credits.

The film features Herzog cooking his shoes (the ones he claims to have been wearing when he made the bet) at the Berkeley, California restaurant Chez Panisse, with the help of chef Alice Waters. (The shoes were boiled with garlic, herbs, and stock for 5 hours.) He is shown eating one of the shoes before an audience at the premiere of Gates of Heaven at the nearby UC Theater. He did not eat the sole of the shoe, however, explaining that one does not eat the bones of the chicken. There are also clips of short interview of Herzog discussing the destructive capitalistic effects of television and mankind’s lack of adequate imagery.

Blank went on to direct Burden of Dreams (1982), a feature-length documentary about Herzog and the making of Fitzcarraldo. Werner Herzog Eats His Shoe is included as an extra on the Criterion Collection edition of the Burden of Dreams DVD.

#cinéma #films #documentaire #performance #télévision #réflexion #capitalisme #publicité #interview #werner_herzog #les_blank

August 30 2013

Black France A three-part series looking at the history of France's black community and their long…

Black France
A three-part series looking at the history of France’s black community and their long struggle for recognition.
http://www.aljazeera.com/programmes/specialseries/2013/08/201382894144265709.html

Between one and five million French citizens claim African or Caribbean heritage. These numbers are, however, estimates, as population censuses do not recognise race.

For over a century, black immigrants, though never officially identified as different, were treated as ’others’.

Even today, of France’s 577 members of parliament, only five are black.

This three-part series tells the story of blacks in France - a long history of segregation, racism, protest, violence, culture and community building - from the turn of the 20th century until the present day.

http://bcove.me/vnwiugfp
#aljazeera #documentaire #france #diaspora #afrique #caraïbes #metropole #histoire #société

August 24 2013

*"We have a wall"* ❝(« We Have a Wall » is a feature length documentary film coming in the fall of…

"We have a wall"

(“We Have a Wall” is a feature length documentary film coming in the fall of 2013, formerly titled, “The Art of Survival: Life and Death on the Tinaja Trail” during production. For more information, go to www.humanitarianfilm.org).

Undocumented Immigration. Politics. Humanitarian Response. Art. Technology. Poetry.

At the border, the difference between humanitarian service and illegal activity is not always black and white.

Natural water sources in the American Southwest are extremely rare and, where they do exist, often extremely hard to get to (think: bottom of the “Grand Canyon,” for instance). For centuries, survival in this unforgiving land has hinged on one’s ability to locate natural cavities or wind-carved cisterns in rocks called tinajas (tee-NAH-hahs). Capturing rain during the rare desert storm, and shaded from the sun, these catch-basins— often only inches across, centimeters deep, and teeming with insects and their larvae— are precious, lifesaving treasures to desert-dwelling animals ... and desert-traversing humans.

It seems reproachfully paradoxical, then, that this region would today host the primary trail of hope for thousands of people seeking gainful work and the promise of a brighter future. It’s a desperate journey— one that has cost the lives, and ended the hopes, of hundreds of people per year since 1999.

It is likewise a politically supercharged arena; a legal, moral and political maelstrom poised like a flame near a tinderbox of sentiment.

For years, volunteers have dropped water and aid containers along popular routes of migration and have searched the desert for dying immigrants. In one case, the Transborder Immigrant Tool presents itself as a technological tinaja: an art project that promises to guide migrants to caches of water placed along migratory trails.

To some, these are selfless and inspirational efforts that give new and poignant context to the phrase “the Art of Survival.” To others, such action irresponsibly induces illegal border crossing, tantamount to aiding and abetting unlawful conduct. From the perspectives of both the undocumented migrants and the aid-givers, “We Have a Wall” provides a compelling tale of life and death, and compassionate service, along the Tinaja Trail.

http://www.youtube.com/watch?v=GE9xxKnq3MI&feature=youtube_gdata_player

#film #documentaire #mur #frontière #Mexique #USA #migration

August 21 2013

« Les Voies de Lucile », dans l'Atelier de la création (France_Culture)

« Les Voies de Lucile », dans l’Atelier de la création (#France_Culture)
http://www.franceculture.fr/emission-l-heure-du-documentaire-les-voies-de-lucile-rediffusion-de-l-

Très beau #documentaire sur une jeune fille que l’on a pris longtemps pour, comme elle dit, « la baveuse au fond du couloir » : il n’y avait que ses cris et ses grognements, jusqu’à ce qu’un appareil lui permette de s’exprimer.

Lucile à l’âge de 7 ans est « entendue » pour la première fois. Elle en a 16 aujourd’hui autant d’année pour exister enfin dans le regard de ses parents, grâce a une parole redonnée, a la redécouverte de son intégrité.

Lucile est porteuse d’un #handicap qui la rend dépendante dans tous les actes de sa vie. Elle est entourée de ses parents Marie et Gilles qui découvrent jours après jours, que les limites sont celles qu’ils se créent. De Maxime et Emma ses frère et sœur. Mais également de trois accompagnatrices de vie dont Maroussia, qui l’aident dans la journée. Tous pratiquent une méthode de #communication particulière qui permet avec l’aide d’un petit clavier de lui redonner la parole, de lui prêter leur voix.

Ce processus de communication destiné à pallier l’absence de #langage chez des personnes dans l’impossibilité de s’exprimer se pratique avec l’aide d’un partenaire, appelé “facilitant” qui accompagne le mouvement de la main sur le clavier et lit les phrases qui s’inscrivent. La succession des mots s’impose au facilitant, sans que celui-ci ne connaisse à l’avance le contenu du texte. Pour cela, il se rend totalement disponible et permet au "facilité" de laisser « couler les mots sur le clavier » parfois même par un simple contact physique c’est une sorte de langage empathique, une communication « qui sauve de la folie »

En parvenant ainsi à faire part de ses besoins, de ses sensations, de ses sentiments, Lucile acquiert davantage d’autonomie dans l’acceptation de ce qu’elle a et de ce qu’elle n’a pas. Mais c’est avant tout une considération nouvelle, un regard qui change. Celui du sens de sa vie, celui de ses proches, de ses camarades du Collège de Forcalquier.

« Je ne suis pas un maitre spirituel, pas plus qu’une baveuse amoindrie », ce sont ses mots. Lucile nous révèle les choses de l’invisible, une toute petite partie de son monde intérieur, de sa conscience entière.

http://media.radiofrance-podcast.net/Fpodcast09/12490-26.07.2013-ITEMA_20505601-0.mp3

Certaines de ses phrases me font diablement penser à #Joë_Bousquet.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jo%C3%AB_Bousquet

#poésie #audio #radio

August 16 2013

Le triomphe de la technique sans culture et de la rationalité du rendement... Un monde suffocant,…

Le triomphe de la technique sans culture et de la rationalité du rendement... Un monde suffocant, clinique, productiviste désincarné, et déshumanisé !
Cela donne une résonance vide et glaciale dans notre rapport à ce que nous produisons.
Le film est suffocant, esthétisant jusqu’à l’excès mais le résultat est fascinant comme pris dans une spirale ou ce que l’on nous donne à voir n’est rien d’autre que le monde tel qui se construit et s’impose à tous ?

Notre pain quotidien(2007) un film documentaire de Nikolaus Geyrhalter
http://www.dailymotion.com/video/xfuup9_notre-pain-quotidien-1-5_news?search_algo=2

Une analyse du documentaire par Cédric Mal
http://cinemadocumentaire.wordpress.com/2011/02/10/notre-pain-quotidien-nikolaus-geyrhalter

La #production #alimentaire #industrielle, cela va de soi dans nos #sociétés #modernes, connaît ce qu’il se fait de mieux en matière technologique. Question de #rentabilité #économique. Nikolaus Geyrhalter s’équipe aussi de ce qu’il se fait de mieux de matériel numérique Haute Définition pour dépeindre en de puissants tableaux ces lieux étranges, beaux et horribles à la fois, dans lesquels se fabrique chaque jour #notre_pain _quotidien. Des #élevages de poulets aux #abattoirs, des #serres aux #usines de #conditionnement de #fruits, c’est l’intégralité du #processus de #transformation #alimentaire qui défile dans ce #film dénué de commentaires et d’interviews.
A l’extérieur, le grand angle systématique laisse le champ libre à l’horizon pour composer des #plans terriblement ouverts. Le #cinéaste filme des #paysages monumentaux qui s’étendent à perte de vue et de nuit. Les usines, vastes et #futuristes ensembles lumineux, semblent #irréelles. On pénètre souvent dans ces endroits en plongée, et les choses n’en deviennent que plus indiscernables. Les #vaches ne ressemblent à des vaches et les #cochons à des cochons qu’après un temps de minutieuse observation. Un temps où nos yeux se promènent, incertains, à la recherche d’éléments de compréhension et de discernement. La longueur des plans-séquences laisse généralement advenir les frémissements d’un mouvement qui participe à l’éclaircissement de ces énigmes visuelles. Ce suspense figuratif, soutenu par la beauté des lumières et la #picturalité de certaines #images, agit comme un principe #esthétique maintenant l’intérêt tout au long du film.

http://www.dailymotion.com/video/xfv0oz_notre-p-in-quotidien-2-5_travel

Formellement, la #composition #plastique enferme souvent le spectateur dans une effroyable sensation claustrophobique. Les lieux, couloirs de la mort #animale ou allées d’#arbres fruitiers, sont représentés au travers de #cadres #cloisonnés qui focalisent le regard. Un point de fuite central et une profonde perspective structurent les images bordées de #chair ou de #nature d’où on ne peut s’échapper. Le parti pris formel opère également en plein champ, par exemple dans ce plan directement puisé dans la La Mort aux trousses : un avion entre puis sort du plan avant de venir épandre son liquide face #caméra. Le #spectateur, là encore, est pris au piège de la #représentation, dans une position de victime.

http://www.dailymotion.com/video/xfv22v_notre-p-in-quotidien-3-5_travel?search_algo=2

Dans son film, Nikolaus Geyrhalter soulève un rapport déshumanisé à la nature. Il décrit un monde sans paysan, égalisant par de subtiles analogies les hommes, les machines et les produits. Le roulement des œufs sur le tapis est le même que celui des pommes dans leur bassin, le déplacement des porcs vers l’abattoir n’est pas sans évoquer le ballet des hommes dans les couloirs, et la batteuse de la moissonneuse effectue la même course que l’éolienne.

Quand la caméra s’embarque sur les tracteurs, elle s’attarde autant sur l’homme que sur l’engin agissant. A terre, lorsque le cinéaste suit des figures humaines dans leur labeur, ce sont des outils assujettis à l’industrie qu’il filme. Peu de différences entre l’homme qui sélectionne les poulets armé de son bras aspirant et le tracteur qui déploie lui aussi ses bras pour fertiliser le sol. Il n’y a pas de personnages, d’ailleurs, dans ce documentaire : les figures humaines, automatisées et muettes, ne sont pas incarnées. A l’heure de la pause, les employés dégustent leur pain quotidien. Si l’humanité devient alors figurativement centrale, le langage, lui, reste absent.

http://www.dailymotion.com/video/xfvicy_notre-p-in-quotidien-4-5_school?search_algo=2

(...)

Description des fermes modernes ou critiques de l’industrie agroalimentaire : le film, universel dans sa forme, est construit de telle manière qu’il laisse chacun faire son choix. Petit à petit, on peut simplement se renseigner sur la cueillette des olives ou sur l’histoire de l’élevage-abattage des porcs. La composition chronologique qui établit des chaînons didactiques entre certains plans va en ce sens. On peut aussi s’insurger devant les souffrances animales. La progression dramatique vers l’horreur (figurative) l’autorise : à mesure que le film avance, le sang se déverse de plus en plus abondamment et le rouge inonde bientôt la représentation des exécutions bovines difficilement soutenables.

http://www.dailymotion.com/video/xfvinx_notre-p-in-quotidien-5-5_lifestyle?search_algo=2

#Nikolaus_Geyrhalter #Productivisme #Mondialisation #Capitalisme
#Documentaire #Vidéo

August 12 2013

DEF CON : The Documentary - Jason Scott

DEF CON : The Documentary - Jason Scott
http://www.youtube.com/watch?v=SUhyeY0Fsvw&feature=youtu.be

DEF CON is the world’s largest hacking conference, held in Las Vegas, Nevada. In 2012 it was held for the 20th time. The conference has strict no-filming policies, but for DEF CON 20, a documentary crew was allowed full access to the event. The film follows the four days of the conference, the events and people (attendees and staff), and covers history and philosophy behind DEF CON’s success and unique experience. Written by Jason Scott

où l’on voit le général Alexander
http://seenthis.net/messages/162024

voir aussi cet autre #film #documentaire de Jason Scott :
http://seenthis.net/messages/46338

#hacking #convention #silicon_army

August 11 2013

Hubert Selby Jr, 2 ou 3 choses... ❝Ludovic Cantais, alors tout jeune réalisateur fasciné par…

Hubert Selby Jr, 2 ou 3 choses...

Ludovic Cantais, alors tout jeune réalisateur fasciné par l’écrivain, a choisi de suivre Hubert Selby Jr. dans son quotidien : chez lui, à l’université de Los Angeles où il enseigne, dans les bars... * Un portrait saisissant de l’écrivain américain, auteur culte de ’Last exit to Brooklyn’ et du ’Démon’.

http://www.arte.tv/guide/fr/021372-000/hubert-selby-jr-2-ou-3-choses?autoplay=1
#documentaire #littérature #usa

August 07 2013

La Norvège entre ouverture sur le monde et repli sur soi | Entre ouverture sur le monde et repli…

La Norvège entre ouverture sur le monde et repli sur soi | Entre ouverture sur le monde et repli sur soi | I love Democracy | Monde | fr - ARTE

http://www.arte.tv/fr/la-norvege-entre-ouverture-sur-le-monde-et-repli-sur-soi/7550484,CmC=7593858.html

La Norvège entre ouverture sur le monde et repli sur soi

I love democracy

Le pays était jusqu’à maintenant protégé des crises économiques, des défis de l’immigration de masse et des problèmes sociaux de l’Europe. Mais la bulle d’utopie est en train d’éclater.
La social-démocratie norvégienne est née pendant la période de reconstruction, après la Deuxième Guerre mondiale, sur une plate-forme de consensus entre tous les partis politiques. La transparence, la communauté, la confiance dans le gouvernement et entre citoyens, l’égalité, la parité, le partage des richesses, la sécurité et la paix sont les fondements de ce modèle. Ces valeurs énoncées peuvent paraître utopiques. Pourtant, pour les à peine cinq millions d´habitants de la Norvège, elles sont bien une réalité. Avec le deuxième PIB par habitant le plus élevé d´Europe et un taux de chômage de 3,6 %, l’économie n’est guère un enjeu pour les prochaines élections.
Alors qu’en Egypte et en Turquie les gens descendent dans la rue et se battent jusqu’à la mort pour défendre leurs idées, les Norvégiens, eux, n’ont pas besoin de manifester pour faire entendre leur voix. Il leur suffit d’organiser une pétition, d´écrire une lettre ou d´arrêter le Premier ministre alors qu’il passe en vélo sur le chemin de son bureau : la vie politique est très accessible aux citoyens norvégiens.

#norvège #perception #documentaire #film #vidéo

Niger : le marché régional des oignons d'Agadez - RFI

Niger : le marché régional des oignons d’Agadez - RFI

http://www.rfi.fr/emission/20130807-niger-oignon-marche-regional-agadez?ns_campaign=nl_AFRIQUE070813&ns_mch

A Agadez, au nord du Niger, c’est actuellement la période de production de l’oignon. Oignon destiné essentiellement à l’exportation vers les pays comme le Nigeria, le Bénin ou encore la Côte d’Ivoire. Ces exportations génèrent d’importants revenus pour les paysans.

Mais surtout surtout à voir le merveilleux film de Sani Magori

Doc Net Films Editions - Pour le meilleur et pour l’oignon

http://www.docnet.fr/product_info.php?products_id=198

Pour le meilleur et pour l’oignon DVD 12,90 €

Un film de Sani Elhadj Magori

Le violet de Galmi, l’oignon nigérien, irrigue les marchés ouest-africains avec ses 400.000 tonnes produites par an. À Galmi même, Salamatou attend son mariage depuis 2 ans. Pressé par la belle-famille et les commérages du village, son père Yaro se décide : « Le mariage aura lieu à la récolte ! » Yaro sait que pour honorer cet engagement il doit cette fois-ci produire plus, et vendre plus cher…

http://vimeo.com/11000871

#afrique #niger #agriculture #oignon #sani_magori #cinéma #film #documentaire

*Cinq caméras brisées, une histoire Palestinienne.* ❝Documentaire d'Emad_Burnat sur les conditions…

Cinq caméras brisées, une histoire Palestinienne.

#Documentaire d’#Emad_Burnat sur les conditions de vie actuelles du peuple Palestinien.

Emad Burnat est #paysan. Il vit dans le petit village de #Bil'in, en #Cisjordanie. Il y a cinq ans, les forces israéliennes ont décidé de construire, au milieu des terres du village, un « #mur de séparation », en invoquant des impératifs de sécurité liés à la proximité de la colonie juive de #Modin'in Illit. En conséquence, les villageois de Bil’in ont perdu la moitié de leurs #terres. Ils s’engagent alors dans une longue lutte pour contrecarrer les #expropriations. Dès le début, Emad prend une décision : filmer l’#action_non-violente entreprise par les habitants. Il a suivi cinq années de la vie d’un #village en ébullition, avec cinq caméras qui ont connu des épreuves et se sont brisées, l’une après l’autre, au gré des affrontements.

http://www.protection-palestine.org/IMG/jpg/5cameras-93638.jpg

http://www.youtube.com/watch?v=C-Nd0-8x77Y

#Palestine #film

cc @reka

July 27 2013

La bataille du Chili est sans conteste un des plus saisissants films politique qui m'ait été donné…

La bataille du Chili est sans conteste un des plus saisissants films politique qui m’ait été donné de voir.
Le cinéaste et son équipe arrivent à capter cet instant si fragile ou la conscience politique collective du « peuple de gauche » entend le bruit des bottes et de la cravache de la soumission. les poings levés vont être coupés, l’ordre bourgeois, patronal, et militaire va régner. Une résistance sans armes va s’opérer jusqu’à la chute finale.
Bouleversant de voir comment une telle volonté politique d’organiser les moyens de productions, la répartition des richesses, et de la propriété va être écrasée par les forces les plus réactionnaires et conservatrices du pays.

La bataille du Chili (1973) un film documentaire en trois parties de Patricio Guzman avec la collaboration entre autres de Chris Marker

Ici est présenté la première partie :
L’insurrection de la bourgeoisie

http://www.dailymotion.com/video/x8ujr2_la-bataille-du-chili-1-sur-

Une analyse du film par Rosa Llorens
http://www.legrandsoir.info/la-bataille-du-chili-40-ans-apres-21028.html

Le #film, tourné pendant la présidence d’#Allende, dans des conditions dramatiques, pourrait s’intituler #Chronique d’un Coup d’État annoncé : effectivement, dès la victoire d’Allende aux élections de septembre 1970, les #partis_politiques de #droite, les secteurs #radicaux de l’#armée et la #CIA avaient mis au point la stratégie du #chaos qui devait conduire au #coup_d_État.
La grande difficulté, pour l’équipe de #tournage, dit P. Guzman, était le décalage entre le peu de moyens matériels (le film fut tourné grâce à la #pellicule offerte par #Chris_Marker, et monté, après le coup d’État, à #Cuba) et la masse d’#événements et l’#effervescence des années 70-73 : il fallait choisir et planifier ce qu’on allait couvrir ; les choix furent judicieux, puisqu’on suit le film dans l’angoisse, l’estomac noué, revivant les possibilités extraordinaires de cette période, tout en pensant aux #tragédies #humaines auxquelles elle a abouti ; mais on assiste aussi, au-delà du #documentaire, à de grands moments de #cinéma.
Les #séquences font alterner trois groupes, trois centres de #pouvoir : les #ouvriers dans leurs #usines, la #droite_parlementaire appuyée sur l’#armée, et, entre les deux, Allende et le gouvernement d’#Unité #Populaire.

http://www.dailymotion.com/video/x8ulm1_la-bataille-du-chili-2-sur-5_news

Face à la #stratégie de tension et de #sabotage de la part de la droite, Allende ne pouvait compter que sur le #peuple : il a donc encouragé les ouvriers à s’#organiser, ce qu’ils ont fait avec une détermination et une efficacité impressionnantes ; les usines passent entre les mains du peuple, constituant les nouveaux « #cordones », où le travail est inséparable des #actions_de_défense : on voit les ouvriers dresser des #barricades et obliger la police mais aussi le #gouvernement, qui voulait revenir sur ces nationalisations sauvages, à reculer.

Mais le moment le plus fort, c’est l’assemblée des responsables de cordones face à la direction des #syndicats, la #CUT, où les #communistes jouent un rôle (modérateur) important. Un ouvrier, visiblement exaspéré par les discours du responsable de la CUT, prend la parole : « Vous nous avez demandé de nous organiser, nous nous sommes organisés - mais pour quoi faire ? Les #camarades sont fatigués de s’entendre dire que ce n’est pas le moment, qu’il faut rendre des usines, parce qu’elles appartiennent à la reine d’Angleterre ou à des #banques suisses. Les camarades ne comprennent pas, ils veulent agir pour soutenir notre camarade #Président. »

http://www.dailymotion.com/video/x8um4k_la-bataille-du-chili-p-guzman-3-sur_news
(...)

Pendant ce temps, la droite déroule son plan. L’armée suit sa propre #politique : elle encercle les usines pour vérifier qu’il ne s’y cache pas d’armes, fouillant et arrêtant les ouvriers - sans qu’elle ait jamais rien trouvé ; mais ces opérations servent à étudier les lieux possibles de #résistance et à habituer les jeunes #soldats à #affronter les ouvriers. Parallèlement, la « #société_civile », appuyée par les #médias (ou du moins 75% des médias) s’organise : en 1972, la grève des #transporteurs routiers paralyse le pays ; les « ménagères » typiques, en grosses lunettes de soleil de marque et coiffure au brushing impeccable, celles auxquelles les médias français donnaient toujours la parole pour rendre compte de la situation au Chili, collectent des fonds pour soutenir les grévistes (déjà subventionnés par la CIA) et les médias accusent le gouvernement d’atteinte à la #propriété_privée quand il essaie de #réquisitionner les camions.

http://www.dailymotion.com/video/x8vwjm_la-bataille-du-chili-p-guzman-4-sur_news

Entre les deux, il y a Allende, fidèlement soutenu par des #manifestations #populaires, et toujours respectueux de la #Constitution, même quand la droite fait assassiner son aide de camp, le commandant #Araya, pour le couper des secteurs #loyalistes de l’armée. La séquence des funérailles d’Araya est la plus magistrale du film : on voit, littéralement, les officiers supérieurs, filmés en plan américain, se féliciter, dans le dos d’Allende, de leur succès et se concerter pour les étapes suivantes du plan. Guzman explique comment il a obtenu cet effet de naturel : il avait juché, bien en vue, un cameraman sur une chaise, pendant qu’un autre, plus discrètement, avec un zoom, prenait les vraies images. Mais que pesait le soutien des ouvriers aux mains_nues face aux #tanks et à l’aviation ? L’issue de la #confrontation, on la connaît, et le film nous fait entendre le dernier message d’Allende, depuis la #Moneda bombardée : « Que mes paroles soient le châtiment de ceux qui ont trahi », « Je paierai avec ma vie la loyauté du peuple », « L’#histoire est à nous et elle est faite par le peuple », bientôt, de nouveau, « s’ouvriront les larges avenues par où passe l’#homme #libre pour #construire une #société #meilleure ».

http://www.dailymotion.com/video/x8w0ls_la-bataille-du-chili-p-guzman-5-sur_news

#Chili #Salvador_Allende #Patricio_Guzman #Commando_communal #Nationalisation #Expropriation #Capitalisme #Socialisme #Marxisme #Fascisme #Ordre #Etudiant #Etats_unis #La-bataille_du_Chili #Vidéo

July 23 2013

L'abolition du système salarial une utopie ? L'empire de la domination masculine sur la sexualité…

L’abolition du système salarial une utopie ?
L’empire de la domination masculine sur la sexualité des femmes a-t-il un fondement capitaliste ?
Serons-nous éternellement prisonniers de ce que nous produisons ?

British Sounds(1969) de jean-Luc Godard, Jean-Henri Roger et Jean-Pierre Gorin (Groupe Dziga Vertov)

http://vimeo.com/54291385

Tourné en février 69, le film est revendiqué après coup par le groupe Dziga Vertov. C’est la première tentative de #Godard pour travailler en #dialogue avec quelqu’un. En fevrier 69, il se lie d’amitié avec un jeune militant #maioste, #Jean-Henri_Roger, qui n’a encore jamais tourné de #film. Il lui propose d’etre #coréalisateur d’un film commandé par une petite #telévison anglaise, #London_week-end televison.
#Jean-Henri_Roger sera ensuite l’un des membres fondateurs de #cinélutte puis coréalisateur de films avec Juliette Bertho, sa compagne, puis réalisteur de longs métrages et comédien dans #Eloge_de_l'amour.
Godard avait déjà tourné #One+one en #Angleterre à la fin de l’été #68. Il applique ici un principe de #Brecht selon lequel il ne faut pas donner d’#images trop complexes du monde. Godard et Roger vont simplifier le #monde avec une série de #plans-séquences longs avec, au maximum, une #idée par #plan.
A Londres ils ne rencontrent pas de #militants #maoïstes mais de la nouvelle #gauche #anglaise, des #trotskistes. London week-end #televison refuse de diffuser le film fini. Il ne sera que très partiellement montré, le 2 janvier 1970, au cours d’un débat qu’il illustre d’extraits. La première projection à Paris se fait lorsque le #groupe_Dziga_Vertov est formé.

#Industrie #Machines #Taylorisme #Aliénation #Travail #Exploitation #Prolétariat #Ouvriers #Bourgeoisie #Politique #Révolution #Luttes-des_classes #Domination #Féminisme #Sexualité #Propriété #Capital #Capitalisme #Marxisme #théorie_de_la_valeur #Communisme #Marchandise #Histoire #Technique #Langage_cinématographique #Documentaire #Vidéo

July 14 2013

Spécial investigation - Copwatch : Les flics dans le viseur (27 mai 2013 - Canal+)

Spécial investigation - #Copwatch : Les flics dans le viseur (27 mai 2013 - Canal+)
http://www.youtube.com/watch?v=TBGhutZe3-o

#police #surveillance #sans-papiers #répression #violences_policières #internet #documentaire #calais #no_border #migrants

=> le passage très intéressant où l’on voit les agents du #FBI venir manipuler le serveur chez l’hébergeur

=> l’appli « stop & frisk watch »
http://www.nyclu.org/app

=> hommage à Marie-Noëlle Gues (« Zetkin »)

=> la police de Calais détruit les tentes données par l’ONG Médecins du Monde
cf. http://www.liberation.fr/societe/2012/11/16/la-police-epinglee-pour-ses-abus-envers-les-migrants-de-calais_860907

July 12 2013

"Le son n'est que vibration n'est-ce pas ? Pourquoi ne pas l'avoir dit avant ? Ca ne réveille pas…

« Le son n’est que vibration n’est-ce pas ? Pourquoi ne pas l’avoir dit avant ? Ca ne réveille pas l’imagination ? »

« Entre dans la chambre anéchoïque... écoute ton système nerveux en action. Et écoute ton sang... En circulation... »

John Cage

Pour une approche poétique et esthétique de la musique
Sound ?? : John Cage et Roland Kirk de Dick Fontaine(1966)
http://www.youtube.com/watch?v=M8fdYdYm4Io

http://www.poptronics.fr/the-sound-of-silence?var_recherche=john%20cage

« Sound ?? » est un des plus beaux films jamais réalisés sur la #musique, toutes les #musiques. Et c’est peut-être parce qu’il pose l’idée de son, bien plus que de musique, qu’il peut aller aussi loin, fort de deux points d’interrogation qui laissent rêveur et ouvrent vers un questionnement poétique plus que purement esthétique. « #Sound ?? » est d’abord un casting de choc, et même a priori de choc culturel intense, avec un #John_Cage tout en aphorismes profonds et un #Roland_Kirk tout en liesse d’un #hard_bop débarrassé des conventions. Deux figures #iconoclastes certifiées. Mais pour Kirk, ici, une réhabilitation salutaire.

Rahsaan Roland Kirk était un multi-instrumentiste qui jouait de plusieurs embouchures en même temps. Les puristes du jazz n’y voyaient souvent qu’une exubérance futile, au mieux un phénomène de foire virtuose. Si Kirk était hors des radicalités initiées en 1960 par un Ornette Coleman avec #free_jazz, loin aussi de la mystique enragée d’un #John_Coltrane dernière période, il était un visionnaire et passeur sans équivalent. Du fait peut-être de sa cécité, il savait associer au mieux sa musique aux sonorités de son environnement urbain. A cet égard, la communion sonore de Kirk avec les #oiseaux, éléphants et surtout une meute de #loups d’un parc zoologique est un pur moment de bonheur.

Le tour de force de Fontaine, outre l’élégance du montage, c’est de donner la réplique à Cage, de suggérer tout son univers en montrant un autre musicien, un deuxième monde qu’on aurait tort de croire éloigné du premier. A la fin du film, les deux mondes se croisent dans une chambre sourde, une de ces salles anéchoïdes où nulle réverbération sonore n’est possible. Et Cage de crier, avec toutes les forces de l’univers derrière lui et jusqu’au dernier battement de cœur : « Le silence n’existe pas. »

#Jazz #Musique_expérimentale #Avant-Garde #Film #Documentaire #Vidéo

July 04 2013

Les Inrocks - « Les nouveaux journalistes » : un documentaire et un webdoc sur l'avenir de la…

Les Inrocks - « Les nouveaux journalistes » : un documentaire et un webdoc sur l'avenir de la profession
http://www.lesinrocks.com/2013/07/04/medias/enquete-sur-les-nouveaux-journalistes-11406878

Une promo d'étudiants en webjournalisme filmée durant une année. Que deviendront-ils ? En parallèle, un webdoc, “Journalistes 2.0″, vient d'être lancé sur le site de France 4

Si la fin des journaux est annoncée, les écoles de journalisme, elles, prospèrent à tout-va. La licence “Journalisme et médias numériques”, dirigée à l'université de Metz par Arnaud Mercier, fait partie de ces promesses faites à des étudiants fantasmant sur le webjournalisme, nouvel horizon d'un métier reconfiguré. Seize étudiants ont été filmés durant l'année de leur formation par Denis et Nina Robert.

#journalisme #web #webjournalisme #documentaire

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl