Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

October 04 2013

La vallée de la Fensch

La vallée de la Fensch
http://www.larevuedesressources.org/la-vallee-de-la-fensch,2609.html

La vallée de la Fensch, beaucoup la connaissent moins que la chanson éponyme de #Bernard_Lavilliers. Eponyme ou pas, déjà : vallée de la Fensch, ça paye pas de mine, en tout cas, beaucoup moins que le très showbiz Fensch vallée. Je suis né dans la dite vallée ou silicose vallée, j’affirme que le tube, c’était dans les années 70, n’a jamais eu grand rapport avec le terrain. Pour commencer, personne ne fumait la came par les cheminées ; chacun tirait sur des joints comme partout. Et le diable par la (...) (...)

#Nouvelles #France #Nouvelle #Chômage

August 23 2013

une analyse posée et approfondie, par le blog socialisme critique, sur le lourd problème de ce qui…

une analyse posée et approfondie, par le blog socialisme critique, sur le lourd problème de ce qui est appelé #confusionnisme

http://socialismecritique.wordpress.com/2013/07/21/confusionnisme-et-deviationnisme

Depuis le début des années 1980, l’idée même de changement de société a progressivement disparu de l’ensemble des pays occidentaux, remplacée par une acceptation maussade de l’ordre social existant et par une immense perte de foi dans le politique. Les affaires de #corruption dans les années 1960 et 1970 étaient pourtant légion, mais elles n’avaient pas le même impact qu’aujourd’hui. De nos jours, la classe politique n’est plus vue que comme une #oligarchie incontournable, qui décide pour le peuple sans que celui-ci ait vraiment les moyens de l’influencer. Partant, cette déception vis-à-vis du politique a conduit une bonne partie de l’électorat à ne plus s’intéresser aux affaires de l’#État, restant simplement dans le champ des préoccupations quotidiennes : pouvoir d’achat, impôts, #chômage. La bourgeoisie a très bien compris le parti qu’elle pouvait en tirer, et a fait tonner sa propagande individualiste, relayée par les gouvernements Reagan, Thatcher… et même Fabius. D’une manière très simple, les gens ont été encouragés à s’occuper de leurs affaires, et seulement de leurs affaires. On leur faisait miroiter qu’en agissant ainsi, la société irait bien mieux. De bonne ou de mauvaise grâce, le peuple a obtempéré, et s’est occupé de ses affaires, d’où un désintérêt quasi-total pour les organisations de masse, les partis, les syndicats, les associations (qu’elles soient cultuelles ou laïques). La conscience de classe a ainsi totalement disparu, sauf pour une seule classe : la #bourgeoisie, comme le montrent amplement les ouvrages du couple Pinçon-Charlot.

A partir du moment où une bonne partie de la population ne s’intéresse plus à la politique, où les organisations de masse se sont effondrées, la #dépolitisation est devenue l’une des caractéristiques de l’époque. Le mouvement s’est accéléré depuis la chute du Mur. Depuis, la formation politique n’existe plus que dans certains partis politiques, et encore, celle du PS et de l’UMP laissant franchement à désirer. Donc, pour ceux qui veulent se pencher sur les affaires du monde, il ne reste plus que l’autodidactisme, et plus précisément l’autodidactisme par Internet. Or, si Internet est sans doute ce que l’on peut trouver de meilleur du point de vue culturel dans le monde moderne, cet outil est extrêmement dangereux pour le novice. Et pour cause : impossible de savoir qui sont réellement les auteurs du discours politique que l’on trouve sur le Web. L’#extrême-droite l’a bien compris, et depuis longtemps. L’anonymat leur permet de frapper et frapper encore, d’occuper l’espace. Le néophyte, dans ces conditions, croise beaucoup plus les opinions d’extrême-droite que celles de #gauche sur le net. Il est souvent incapable de les reconnaître au premier abord. C’est dans un second temps qu’il rencontre les auteurs confusionnistes. Ils apportent des arguments précis, ont des démonstrations convaincantes, ont des solutions semble-t-il viables ; il ne lui en faut pas plus.
[...]
Comment lutter contre le problème ? Comme pour tout le reste, je pense que la seule solution réside dans le long terme. On me dira que l’urgence est là. Je répondrai qu’il est trop tard pour réagir. Il y a deux types de confusionnistes sur le Net : des gens sincères, mais aux opinions désaxées, et des fascistes déguisés. Seuls les premiers nous intéressent. Ils sont récupérables, à condition d’être séduits par notre discours. Et pour ce faire, il faut bâtir un véritable espace internet de la gauche radicale, multimédia et séduisant ; tirer les leçons de ce qu’a fait le Bloc identitaire ou le Front national par le passé, avec des myriades de sites ergonomiques et esthétiques au service exclusif de leurs idées, abordant tous les thèmes qui les intéressent. Utiliser les vidéos en ligne et le streaming avec intelligence (c’est-à-dire ne pas se contenter de balancer une conférence d’1h30, pour s’étonner après que personne ne la regarde), et surtout être présent sur tous les supports. Il faut enfin faire porter l’accent sur la cohérence du discours. Le néophyte en politique n’est pas un idiot, il manque juste de références. Il comprendra de lui-même si sa position est cohérente ou non s’il dispose des clés nécessaires. Voilà, je pense le travail à faire. Ce sera long et difficile, et nous n’avons pas le temps. Seulement, les ripostes ponctuelles ne nous ont jamais réussies. Il est temps d’essayer autre chose.

Plus bas, un commentaire intéressant

Je me suis interessé vers 2010 au discours de #Chouard sans y regarder de trop près. Jusqu’au jour où à la faveur d’une période d’inactivité, je me suis mis à remonter le fil de ses écrits et de sa parole. Force fut de constater que plus j’y regardais, plus le malaise montait, sans trop que j’arrive à mettre précisément le doigt sur ce qui me gênait. Le déclic qui m’a fait sortir de son impasse fut l’émission qu’il a fait avec Maja Neskovic chez Arrêt sur Images, où j’ai compris quel était fondamentalement son problème à mes yeux : il ne sait tout simplement pas hiérarchiser ou remettre en contexte l’information qu’il accumule, ce qui fait que pour lui tout se vaut en terme de sources, avec les conséquences très fâcheuses que je comprends maintenant.

Je dirais que la principale arme du confusionnisme, c’est de noyer le néophyte ayant soif d’une #culture_politique différente de celle servie à la télé sous un déluge d’information hétéroclite, du genre qui ne se digère pas dans le temps que celui-ci est à même de consacrer à démêler l’écheveau pour y trouver ce qui cloche. En cela il est très efficace, car quand bien même le lecteur non averti tomberait sur un discours critique vis-à-vis de son nouveau prescripteur, son premier réflexe sera de rejeter celui-ci sans nuance dans la supposée pensée dominante…
[...]
Je ne mettrais pas Chouard sur le même plan que les autres cités, car pour se planter gaiement, lui le fait je pense de bonne foi. Je continue d’ailleurs à jeter un œil sur son site, mais c’est plus pour aller y piocher une lecture (dont j’aurais croisé au préalable les réceptions) dans la bibliothèque dont il se gargarise que pour regarder comment il l’intègre à ses tentatives…

Ghosn : La concurrence étrangère a ébranlé le marché du travail | Économie Liban | L'Orient-Le Jour

Ghosn : La concurrence étrangère a ébranlé le marché du travail | Économie Liban | L’Orient-Le Jour
http://www.lorientlejour.com/article/829193/ghosn-la-concurrence-etrangere-a-ebranle-le-marche-du-travail.html

Selon [le responsable de la principale centrale syndicale du Liban], « si le phénomène du chômage était déjà une réalité bien ancrée dans notre société à cause d’une économie pantelante, il s’est néanmoins accentué à cause de la cupidité et l’irresponsabilité des hommes politiques ». « La concurrence étrangère déloyale avec des salaires trop bas et l’absence de toute sécurité sociale ont fait exploser les niveaux du chômage, celui-ci passant de 20 à 37 % chez les jeunes, a affirmé M. Ghosn. Nous demandons au ministère du Travail de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la main-d’œuvre nationale et à la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS) de faire pression sur les entreprises pour inscrire tous leurs employés à la CNSS. »

Les récriminations contre la présence de travail syriens ont constitué une revendication récurrente au Liban depuis les années de reconstruction. Elles sont évidemment accentuées par l’afflux des réfugiés. Mais ceci est loin de constituer la seule cause du chômage, dans une économie où les secteurs productifs assurent une faible composante de l’activité économique.
#Liban
#réfugiés
#Syrie
#travail
#chômage

August 16 2013

Flexibilité : ce rapport de l'OCDE qu'ils ne voulaient pas lire

Flexibilité : ce rapport de l’OCDE qu’ils ne voulaient pas lire
http://sarkofrance.blogspot.fr/2013/08/ocde.html

L’enquête est discrètement sortie, peu commentée. Le 16 juillet dernier, l’OCDE a publié ses « Perspectives de l’Emploi 2013 ».

Où l’on découvre que la rigidité ou la #flexibilité des législations du travail au sein de ses Etats membres n’a absolument aucune corrélation avec leur niveau de #chômage.

Absolument aucune.

August 15 2013

Pour lutter contre la montée en puissance de l'UKIP, le gouvernement de David Camerone durcit la…

Pour lutter contre la montée en puissance de l’#UKIP, le gouvernement de David #Camerone durcit la lutte contre l’#immigration.

Dernière idée en date, venue du ministère de l’Intérieur : des camions, qui sillonnent les quartiers de Londres à forte population étrangère, portant des affiches géantes où l’on peut lire « vous êtes au Royaume-Uni de façon illégale ? Rentrez chez vous (go home, NDLR), ou prenez le risque de vous faire arrêter ». Au cas où le message ne serait pas assez clair, le ministère a jugé bon d’accompagner ces mots d’une photo représentant une paire de menottes et d’indiquer le nombre d’arrestations effectuées la semaine précédente dans le quartier.

[...]

En mars dernier, le Premier ministre annonçait la mise en place de restrictions aux droits des immigrés en matière d’aide au #logement, d’indemnité #chômage et d’accès au système de #santé. Aux étrangers qu’il appelle les « touristes de la santé », le dirigeant conservateur expliquait : « nous avons un service national gratuit de santé, ce n’est pas un service international ». Il exprimait également sa volonté de récupérer auprès des pays de l’Espace économique européen, l’argent dépensé pour soigner leurs ressortissants au Royaume-Uni.

Le ministère de l’Intérieur prévoit aujourd’hui de demander aux immigrés en provenance de « pays à haut risque » de verser une caution de 3.000 livres pour pouvoir entrer au Royaume-Uni. Il s’agit, selon le gouvernement, de prévenir une « prolongation indue du séjour » et de compenser d’éventuels coûts de santé. Par « pays à haut risque », le gouvernement britannique entend l’Inde, le Nigeria, le Kenya, le Pakistan, le Sri Lanka et le Bangladesh.

http://geopolis.francetvinfo.fr/les-camions-anti-immigration-de-cameron-provoquent-un-tolle-20

August 12 2013

Sur fond de rivalités syndicales et avant des élections en 2014, la mine de Marikana en…

Sur fond de rivalités syndicales et avant des élections en 2014, la mine de Marikana en #Afrique_du_Sud a fait une nouvelle victime. Le meurtre devant son domicile de Mme Nbongile Madolo, responsable du Syndicat national des mineurs (NUM), parmi les plus importants du pays, vient s’ajouter à d’autres assassinats, un an après les #grèves réprimées par la #police (34 morts). En mars, le long reportage de Sabine Cessou nous plongeait dans l’histoire sociale d’un pays en « état d’insurrection permanente », dont les racines politiques remontent au temps où Nelson Mandela était encore en prison.

Trois émeutes par jour en Afrique du Sud, par Sabine Cessou (#2013/03)
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/03/CESSOU/48841

En dépit d’accusations de #corruption, le président Jacob Zuma a été réélu à la direction du Congrès national africain (ANC) le 18 décembre dernier. Mais les signes de fragilisation se multiplient, comme la création du parti Agang (« Construisons ») par la célèbre militante antiapartheid Mamphela Ramphele, en vue de l’élection présidentielle de 2014. La sanglante répression de la grève des mineurs de #Marikana, le 16 août 2012, a révélé l’ampleur de la crise sociale et les débats qu’elle suscite dans la nation arc-en-ciel.

#Conflit #Travail #Histoire #Violence #Chômage #Pauvreté #Politique #Apartheid #Syndicalisme #Parti_politique #Crise_économique #Mouvement_de_contestation

Lire aussi cet article pour l’heure réservé aux seul(e)s abonné(e)s (#paywall) : Nelson Mandela, les chemins inattendus, par Achille Mbembe dans le numéro d’août (#2013/08)
http://www.monde-diplomatique.fr/2013/08/MBEMBE/49518

August 04 2013

Blog de Paul Jorion » Le Travail : un modèle à repenser ?, par FOD

Blog de Paul Jorion » Le Travail : un modèle à repenser ?, par FOD
http://www.pauljorion.com/blog/?p=33164

Un constat s’impose donc : plus la productivité augmente, plus le temps de travail se réduit. Processus apparemment normal dans la mesure où sous l’effet conjugué des progrès techniques et numériques et à niveau de demande identique, un bien ou un service peut être produit plus rapidement. Il est bon de rappeler à ce propos que selon un document officiel du ministère de l’Economie et des Finances, La désindustrialisation en France (1), 65 % des destructions d’emplois entre 2000 et 2007 sont liées directement à des gains de productivité.

Mais alors pourquoi persister à vouloir augmenter la durée de travail alors même que nous avons déjà atteint des records en termes de productivité horaire ?

Plein de beaux chiffres et de belles corrélations intéressantes et une conclusion qui mérite d’être relayée...

Quoi qu’il en soit, la réduction du temps de travail s’est amorcée depuis 30 ans. Certes, nous sommes encore loin de la société libérée du travail rêvée par Marx et Keynes, et franchement, je ne sais pas si une telle société serait vraiment désirable. Mais une chose est certaine : si les gains de productivité continuent à détruire autant d’emplois, et faute d’innovations entraînant un « déversement », nous serons dans l’obligation tôt ou tard, de façon à permettre à tous une vie décente, de repenser, à l’instar de Dominique Méda et de Pierre Larrouturou, le partage du travail et/ou la relation entre revenus et emplois.

#rtt #chômage #emploi #statistiques #travail #travail_partagé #encoreuneffort

August 02 2013

En 2012, 36 % des jeunes états-uniens de 18 à 31 ans vivaient encore chez leur parents, soit plus…

En 2012, 36 % des #jeunes états-uniens de 18 à 31 ans vivaient encore chez leur parents, soit plus de 21 millions de personnes. Cela s’explique notamment par le #chômage, le recul de l’âge du #mariage et les #études supérieures.

Source : http://www.pewsocialtrends.org/2013/08/01/a-rising-share-of-young-adults-live-in-their-parents-home

July 19 2013

La ville de Detroit s'est déclarée en faillite jeudi 18 juillet, avec 18,5 milliards de dollars de…

La ville de Detroit s’est déclarée en faillite jeudi 18 juillet, avec 18,5 milliards de dollars de dette accumulée. Depuis 1945, le joyau de l’industrie automobile américaine n’a cessé de perdre hommes et activités. Cette dégringolade, qui semblait « vouloir ne jamais finir », comme l’écrivait Le Monde diplomatique en janvier 2010, connaît aujourd’hui une étape décisive.

La ville américaine de Detroit se déclare en faillite
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2013/07/18/la-ville-americaine-de-detroit-se-declare-en-faillite_3449873_3222.html
http://seenthis.net/messages/157922

Detroit, la ville afro-américaine qui rétrécit, par Allan Popelard et Paul Vannier (#2010/01)
http://www.monde-diplomatique.fr/2010/01/POPELARD/18702

Ancienne capitale mondiale de l’automobile, Detroit n’a cessé de perdre de sa puissance. Et de sa population. La crise actuelle n’arrange rien. Les emplois industriels se font rares ; les maisons abandonnées à leurs créanciers se multiplient dans certains quartiers. Malgré tout, cette ville à majorité noire continue de faire confiance au président pour lequel elle a voté.

#Ville #Travail #Chômage #Économie #Industrie #Automobile #Démographie #Crise_économique #États-Unis

Cartographie de l’aire métropolitaine de Détroit par @reka
http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/detroit
http://www.monde-diplomatique.fr/IMG/png/detroitGF.png

July 09 2013

Pertes très importantes dans l'industrie automobile européenne

Pertes très importantes dans l’industrie automobile européenne
http://www.wsws.org/fr/articles/2013/jul2013/auto-j08.shtml

La crise de l’#industrie #automobile est la conséquence directe de la politique d’#austérité de l’UE. Dès le début des réductions des dépenses, le #chômage a rapidement augmenté en Europe méridionale. Dans des pays comme l’Espagne et la Grèce, 60 pour cent des jeunes sont sans emploi.
Même parmi ceux qui ont un emploi, un grand nombre a du mal à joindre les deux bouts avec des revenus en baisse ou stagnants. Un gros achat comme celui d’une nouvelle voiture n’est pas envisageable pour la grande masse des gens.
Selon AlixPartners, 58 des 100 plus grands sites automobiles d’Europe seront en perte cette année étant donné qu’ils fonctionnent en-dessous du taux critique de 75-80 pour cent d’utilisation de leurs capacités.

July 03 2013

Marseille, quartiers nord, par Maurice Lemoine (2012/09)

Marseille, quartiers nord, par Maurice Lemoine (#2012/09)
http://www.monde-diplomatique.fr/2012/09/LEMOINE/48118

Cinq arrondissements de #Marseille, essentiellement dans les quartiers nord, figurent parmi les zones de sécurité prioritaires créées début août par le gouvernement de M. Jean-Marc Ayrault. En 1987, l'auteur de ce reportage avait consacré un livre aux habitants de ces quartiers. Vingt-cinq ans plus tard, il est retourné les voir.

#Islam #Ville #Jeunes #Chômage #Banlieue #Société #Urbanisme #Criminalité #France

Traduction anglaise disponible :

The other Marseilles
http://mondediplo.com/2012/10/13marseilles

Moi, Leo, chômeur européen, au pays de Kafka..., Points de vue

Moi, Leo, chômeur européen, au pays de Kafka..., Points de vue
http://www.lesechos.fr/opinions/points_vue/0202867726912-moi-leo-chomeur-europeen-au-pays-de-kafka-582025.php

Allons, allons. Il y a sûrement quelque chose comme "Hartz IV" pour vous en France ! » Voilà le bon conseil que me donne un agent de l'équivalent de Pôle emploi en Allemagne : demander un « Hartz IV » français, un minimum social à moins de 400 euros par mois. Après dix ans de cotisations aux caisses sociales allemandes, je devrais être traité comme quelqu'un qui n'a jamais contribué. Car l'Allemagne, pays de mon employeur qui vient de mettre la clef sous la porte, ne payera pas. Parce que je suis résident français. Mais, du côté français, on me refuse également toute indemnité. « Vous n'avez pas cotisé ici, donc vous ne pouvez certainement pas prétendre au chômage », me dit une conseillère de Pôle emploi, d'un ton tout aussi laconique que son homologue d'outre-Rhin.

#chômage #Hartz_IV #Pôle_emploi #Salariés_détachés #Union_Européenne

July 02 2013

Le frauduleux appel à l'action de l'UE pour combattre le chômage des jeunes

Le frauduleux appel à l'action de l'UE pour combattre le #chômage des #jeunes
http://www.wsws.org/fr/articles/2013/jul2013/pers-j01.shtml

A leur sommet de jeudi à Bruxelles, les chefs de gouvernement de l'Union européenne ont décidé de débloquer six milliards d'euros pour les jeunes chômeurs. La mesure s'appelle officiellement « Plan d'action contre le chômage des jeunes. » En fait, c'est tout le contraire. C'est une parodie et une insulte à l'intelligence des jeunes et qui ne fait que souligner le fait qu'une génération entière n'a pas d'avenir dans une Europe capitaliste.
Dans les 27 pays membres de l'UE, un jeune sur quatre de moins de 25 ans est officiellement comptabilisé comme chômeur, soit un total de 5,6 million de personnes. Le chiffre véritable est même encore plus élevé, vu que les statistiques officielles ne tiennent compte que de ceux qui ont été en recherche d'emploi au cours de ces quatre dernières semaines et qui sont en mesure d'occuper un nouvel emploi en l'espace de deux semaines.
Les six milliards d'euros devraient être dépensés sur les années 2014 et 2015. Ceci correspond à une moyenne de 45 euros par mois par chômeur, c'est-à-dire une goutte dans l'océan.
Même des personnalités en vue du patronat et de la politique ont admis qu'il s'agissait d'une mesure symbolique. Thomas Mayer, chef économiste de la Deutsche Bank, l'a décrite comme étant « plutôt une forme de politique de symbole » et Martin Schulz, le président du parlement européen, a dit que l'argent alloué n'était « pas suffisant. »
Selon la Commission européenne, quelque 4,5 milliers de milliards d'euros d'argent public ont été alloués depuis 2008 pour soutenir le système bancaire du continent. A présent, ces mêmes gouvernements européens vont libérer 0,13 pour cent de cette somme pour les jeunes en Europe. Ce pourcentage montre l'importance relative que l'élite dirigeante attache aux jeunes en Europe par rapport aux banques.

June 28 2013

Une réponse politique au chômage des jeunes en Europe

Une réponse politique au #chômage des #jeunes en #Europe
http://www.wsws.org/fr/articles/2013/jui2013/chom-j25.shtml

L'état réel de toute société trouve son expression la plus nette dans la perspective qu'elle propose à sa jeunesse. La hausse continue du chômage des jeunes en Europe démontre une fois de plus la #banqueroute du #système #capitaliste
Un jeune sur quatre est sans emploi dans l'Union européenne (UE). Dans certains pays, comme la Grèce et l'Espagne, le taux de chômage est même supérieur à 50 pour cent. Ces chiffres contrastent avec l'enrichissement grotesque d'une mince couche au sommet de la société. Le un pour cent le plus riche de la population allemande possède aujourd'hui plus d'un tiers de tous les actifs financiers nets, soit plus que les 90 pour cent les plus pauvres.
En dépit des grands progrès technologiques réalisés, le système capitaliste n'a rien d'autre à proposer aux jeunes que le chômage, la pauvreté et la guerre. Les jeunes qui ont encore un emploi sont pour la plupart payés des sommes dérisoires. Des centaines de milliers sont forcés d'accepter des stages et des contrats intérimaires, en travaillant pour des salaires de misère. Les établissements scolaires, les universités et les centres de formation vont être privatisés, fermés ou détruits du fait des mesures d'austérité. Les chiffres les plus récents montrent qu'en Grèce le travail des enfants est, encore une fois, devenu un phénomène de masse.

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl