Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

September 28 2013

La poursuite de l'austérité risque de créer jusqu'à 25 millions de « nouveaux pauvres » en Europe…

La poursuite de l’austérité risque de créer jusqu’à 25 millions de « nouveaux pauvres » en Europe d’ici 2025
http://www.oxfam.org/fr/eu/pressroom/pressrelease/2013-09-12/poursuite-austerite-risque-creer-25-millions-pauvres-europe

Dans un nouveau rapport publié à la veille de la réunion des ministres des Finances à Vilnius, Oxfam avertit que, si rien n’est fait, les politiques d’#austérité pourraient plonger de 15 à 25 millions d’Européens dans la #pauvreté d’ici 2025, soit quasiment les populations des Pays-Bas et de l’Autriche réunies. Cela porterait le nombre de personnes menacées par la pauvreté en Europe à 146 millions, ce qui représente plus du quart de la population.

Dans ce rapport intitulé « Le piège de l’austérité », l’organisation internationale souligne que les mesures d’austérité mises en place dans le but d’équilibrer les budgets, suite au sauvetage des banques qui a coûté 4 500 milliards d’euros, ont surtout pour effet d’aggraver la pauvreté et les inégalités, et l’Europe risque d’en porter les séquelles pendant encore deux décennies.

Dans le même temps, l’austérité ne permet pas de réduire les taux d’endettement, comme elle était censée le faire, ni de stimuler une croissance inclusive.

Oxfam affirme que des alternatives aux politiques d’austérité existent et qu’il faut tirer les leçons de la période calamiteuse d’austérité et de réduction des dépenses sociales qu’ont vécue l’Amérique latine, l’Asie du Sud-Est et l’Afrique dans les années 1980 et 1990. Il a fallu vingt ans à certains pays de ces régions pour remonter la pente.

(...)

« Les seules personnes à bénéficier de l’austérité sont les 10 % les plus riches de la population européenne, qui ont vu leur fortune s’accroître . La Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni – qui mènent une politique d’austérité des plus draconiennes – se classeront bientôt parmi les pays les plus inégalitaires au monde, si leurs gouvernements ne changent pas de cap. Par exemple, l’écart entre riches et pauvres au Royaume-Uni et en Espagne pourrait égaler celui du Soudan du Sud ou du Paraguay », ajoute Natalia Alonso.

September 17 2013

Blog gaulliste libre : Jacques Sapir économiste alternatif

Blog gaulliste libre : Jacques Sapir économiste alternatif
http://www.gaullistelibre.com/2013/09/jacques-sapir-economiste-alternatif.html

Jacques Sapir économiste alternatif

Après avoir lu beaucoup de livres de penseurs alternatifs, Jacques Sapir était le dernier grand intellectuel que je voulais étudier. « Le nouveau 21ème siècle », écrit avant le déclenchement de la crise économique, est un ouvrage de référence sur l’économie et l’idée nationale.

http://2.bp.blogspot.com/-Ox6kK-D3Kzs/Ujf1tAXDmTI/AAAAAAAABAs/FlbHx0i9wvo/s1600/Unknown.jpeg

Retour sur la crise de 1997-1999

C’est un point commun de Jacques Sapir avec les deux prix Nobel d’économie Joseph Stiglitz et Paul Krugman que de donner une importance particulière à la crise qui a secoué les pays émergents à la fin des années 90. Pour lui, contre pour eux, cette crise est la conséquence d’une déréglementation excessive, notamment sur le plan financier et monétaire et elle démontre, 10 ans avant la crise des subprimes, les immenses dangers de la globalisation néolibérale.

Ce livre complète parfaitement « La grande désillusion » de Joseph Stiglitz, qui travaillait à la Banque Mondiale à cette époque. S’il en donne une lecture plus politique, le constat économique est aussi sévère. Il montre l’absurdité d’un système où le FMI prêtait de l’argent à des pays émergents pour défendre leur monnaie, à un coût exorbitant, tout en étant voué à l’échec la plupart du temps. Il souligne que « la Malaisie et le Chili (…) ont dû leur réussite à des mesures de contrôle de capitaux ».

Bref, alors que le FMI déversait de l’argent pour lutter contre les marchés, tout en imposant des mesures d’austérité souvent violentes pour la population, la solution à cette crise était une restriction des marchés de capitaux. L’auteur souligne malicieusement : « si les Etats-Unis sont capables d’engager à perte plus de 60 milliards de dollars pour tenter d’enrayer une crise financière (…) n’eût-il pas été plus judicieux d’investir la même somme dans des actions de développement ? ».

L’auteur utilise une image particulièrement brillante pour appuyer les thèses d’une « re-fragmentation des espaces financiers et commerciaux ». Il fait le parallèle avec les cales d’un cargo. Et s’il reconnaît volontiers qu’une cale sans compartiment est plus pratique, il souligne qu’en cas de tempête, elle devient un danger menaçant la stabilité du navire. Il souligne que « les architectes et constructeurs de navires le savent depuis des siècles et sacrifient l’optimalité théorique à une conception garante de robustesse ».

Un véritable tournant politique

Par-delà la grave crise économique, pour Jacques Sapir, cette crise a provoqué un changement politique majeur à l’échelle de la planète. Pour lui « la Russie s’est reconstruite autour d’un projet national et industrialiste ». Plus globalement « la crise a aussi amené de nombreux pays à modifier leurs stratégies économiques, les conduisant à des politiques commerciales très agressives dont l’addition provoque aujourd’hui une fragilisation générale de l’économie mondiale ».

En effet, depuis un peu plus de dix ans, de nombreux pays émergents ont adopté une stratégie économique visant à accumuler le montant le plus important possible d’excédents commerciaux de manière à pouvoir mener une politique économique autonome sans jamais avoir à demander de l’aide à un FMI et des Etats-Unis qui leur imposent des politiques aberrantes. Cela vaut notamment pour la Chine, qui accumule des excédents commerciaux colossaux depuis des années.

L’auteur souligne que depuis la fin des années 90, « ces pays ont cherché à se désendetter brutalement afin de diminuer autant que possible leur exposition au risque financier international ». Mais « le drame ici vient de ce qui est globalement insoutenable puisse à l’échelle de chaque pays apparaître comme une solution viable ». En clair, c’est le FMI et les Etats-Unis, suivis par le reste du monde occidental, qui ont poussé les pays émergents à adopter une stratégie économique porteuse de déséquilibres majeurs…

Pour l’auteur, cet épisode a contribué à l’avortement du siècle américain qui semblait se dessiner à partir de 1991. Il consacre également le retour des Etats-nations et d’une stratégie de défense des intérêts patriotes que les théoriciens du marché-roi ont souvent tendance à oublier.

#austérité
#FMI
#Jacques_Sapir
#Joseph_Stiglitz

July 23 2013

Les pays qui ont appliqué l'austérité ont vu leurs dettes publiques exploser

Les pays qui ont appliqué l’austérité ont vu leurs dettes publiques exploser
http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20130723trib000777080/les-pays-qui-ont-applique-l-austerite-ont-vu-leurs-dettes-publiques-explos

La dette publique a le plus augmenté dans les pays qui ont appliqué les recettes de rigueur budgétaire de la troïka. C’est ce qui ressort des statistiques publiées lundi soir par Eurostat. Tour d’horizon.

Réduire les dettes publiques des pays de la zone euro, en particulier de ceux en difficulté. C’était l’objectif affiché des dirigeants européens, Allemagne en tête, et de la troïka pour les faire revenir sur le chemin de la croissance. Le moyen ? Réduire les budgets nationaux. C’est sur ce modèle qu’a vécu la zone euro ces cinq dernières années. Avant que çà et là, les avis commencent à changer.

#austérité #zone_euro #troïka

Reposted bycheg00 cheg00

July 17 2013

Austerity government appointed in the Czech Republic - World Socialist Web Site

Austerity government appointed in the Czech Republic - World Socialist Web Site

http://www.wsws.org/en/articles/2013/07/17/czec-j17.html

Austerity government appointed in the Czech Republic
By Markus Salzmann
17 July 2013

A transitional cabinet was sworn into office in the Czech Republic last Wednesday, four weeks after a corruption scandal led to the resignation of Prime Minister Petr Necas and his right-wing government.

#république_tchèque #tchéquie #austérité #crise

July 09 2013

Pertes très importantes dans l'industrie automobile européenne

Pertes très importantes dans l’industrie automobile européenne
http://www.wsws.org/fr/articles/2013/jul2013/auto-j08.shtml

La crise de l’#industrie #automobile est la conséquence directe de la politique d’#austérité de l’UE. Dès le début des réductions des dépenses, le #chômage a rapidement augmenté en Europe méridionale. Dans des pays comme l’Espagne et la Grèce, 60 pour cent des jeunes sont sans emploi.
Même parmi ceux qui ont un emploi, un grand nombre a du mal à joindre les deux bouts avec des revenus en baisse ou stagnants. Un gros achat comme celui d’une nouvelle voiture n’est pas envisageable pour la grande masse des gens.
Selon AlixPartners, 58 des 100 plus grands sites automobiles d’Europe seront en perte cette année étant donné qu’ils fonctionnent en-dessous du taux critique de 75-80 pour cent d’utilisation de leurs capacités.

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl