Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

November 07 2013

Retour vers le futur | RussEurope

Retour vers le futur | RussEurope
http://russeurope.hypotheses.org/1672
http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/981/files/2013/11/John-Maynard-Keynes.jpg

Le texte de J.M. Keynes sur la nécessité d’une autosuffisance nationale se révèle d’une lecture étrangement actuelle et dérangeante. Aujourd’hui, comme en 1933, les raisons de mettre en doute le Libre-Échange s’accumulent. Les experts de la Banque Mondiale ont brutalement révisé à la baisse leurs estimations des “gains” d’une libéralisation du commerce international[1], alors même qu’ils sont calculés sans référence à de possibles coûts. Une étude de la CNUCED montre ainsi que le “cycle de Doha” de l’OMC pourrait coûter aux pays en voie de développement jusqu’à 60 milliards de dollars alors qu’il ne leur apporterait que 16 milliards de gains[2]. Loin de favoriser le développement, l’OMC pourrait bien contribuer à la pauvreté mondiale.

Même les investissements directs étrangers, longtemps considérés comme la solution miracle du développement, sont aujourd’hui mis en cause[3]. La concurrence à laquelle se livrent nombre de pays pour tenter de les attirer a clairement des effets négatifs dans le domaine social et de la protection de l’environnement[4]. Dans ce cadre, les propos du Premier Ministre français, M. Dominique de Villepin sur le “patriotisme économique” durant l’hiver 2005-2006 n’apparaissent plus comme une aberration idéologique. Ils se révèlent en réalité étroitement proches de la pensée de Keynes en 1933.

Le texte de Keynes doit se lire dans son contexte. Écrit dans les dernières semaines de 1932, situé entre deux ouvrages majeurs, le Treatise on Money et la General Theory, il correspond à un tournant dans la pensée de son auteur. On peut considérer que le Keynes des années 20, même s’il est parfaitement lucide quant aux limites de la théorie économique standard de son temps, en particulier en ce qui concerne la monnaie, reste un libéral[5]. Jusqu’aux désastreuses élections de 1924 qui voient l’effondrement du Parti Libéral il reste d’ailleurs affilié aux Whigs, dont il anime l’université d’été en 1923[6]. Son attachement au Libre-Échange est profond. Il n’entame une évolution intellectuelle radicale qu’à la fin des années 20, et cette dernière est loin d’être achevée en 1932-33. Par ailleurs, ce texte est destiné à une revue américaine, qui le publiera quelques mois seulement après la prise de fonction de F.D. Roosevelt. Keynes ainsi n’écrit pas seulement dans un moment de grand trouble économique et d’évolution personnelle. Il écrit aussi pour des lecteurs vivants au milieu d’une économie qui s’effondre, et qui doivent confronter leurs croyances les plus sacrées, en particulier dans les vertus du Libre-Échange, aux réalités tragiques de la Grande Dépression.

L’argumentaire développé par Keynes mérite la plus grande attention. Il faut souligner qu’il ne discute pas simplement la question de protections tarifaires mais celle d’une autosuffisance nationale. De fait, on est ici aux limites de l’autarcie. Un second point important est que Keynes concentre son attention sur les mouvements de capitaux plus que ceux des biens. C’est par la question de l’internationalisation du capital qu’il aborde sa remise en cause de l’internationalisme économique. La démarche peut sembler étrange, car le protectionnisme est avant tout lié à la question des échanges de biens et services.

#économie
#crise
#libre-échange
#protectionnisme
#J.M._Keynes

September 19 2013

Cinéma français, la question qui fâche

En faisant reconnaître le droit des Etats à définir librement leur politique dans le domaine de la culture, la bataille menée contre l'Accord multilatéral sur l'investissement (AMI), en 1998, avait entériné l'exception culturelle. Les dispositifs protégeant le cinéma français en sont l'illustration la (...) / France, Art, Audiovisuel, Cinéma, Culture, Finance, Industrie culturelle, Protectionnisme - 2013/02

June 14 2013

Seconds

J'ai pu me renseigner : cette histoire est vraie. C'est bien ainsi, d'ailleurs, qu'il nous l'a racontée. Tout près de la salle des conférences du Centre d'études pour le développement, il y avait un petit bar pour les délégués. Je l'y ai aperçu en fin d'après-midi, un quart d'heure avant la dernière (...) / Agriculture, Entreprise, État, Idées, Littérature, Société, Fiction, Protectionnisme, Corruption - 1983/03

July 17 2012

Retour à l'usine

L'annonce par Peugeot de la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et de huit mille suppressions d'emplois dans toute la France relance le débat sur la désindustrialisation de la France et de l'Europe. Le groupe justifie son désengagement par le niveau des salaires (forcément (...) / Europe, France, Capitalisme, Économie, Entreprise, Industrie, Protection sociale, Travail, Protectionnisme - La valise diplomatique

Retour à l'usine

L'annonce par Peugeot de la fermeture de l'usine d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et de huit mille suppressions d'emplois dans toute la France relance le débat sur la désindustrialisation de la France et de l'Europe. Le groupe justifie son désengagement par le niveau des salaires (forcément (...) / Europe, France, Capitalisme, Économie, Entreprise, Industrie, Protection sociale, Travail, Protectionnisme - La valise diplomatique

April 11 2012

Sortir de la crise, par où commencer ?

En pleine bourrasque financière et boursière, il n'est plus beaucoup de voix pour vanter la mondialisation. Pour autant, l'idée d'une « démondialisation » soulève des objections de fond. / Capitalisme, Dette, Économie, Finance, Idées, Mondialisation, Protectionnisme, Crise économique, Crise financière, (...) / Capitalisme, Dette, Économie, Finance, Idées, Mondialisation, Protectionnisme, Crise économique, Crise financière, Néolibéralisme - 2011/10

March 01 2012

Retour à l'usine

Il fut un temps, pas si éloigné, où quiconque prétendait défendre l'industrie était taxé d'archaïsme. Désormais, de Paris à Washington, les candidats à l'élection présidentielle vantent les vertus de la relocalisation de productions… qu'eux-mêmes ou leur parti ont laissées filer. / Europe, France, (...) / Europe, France, Capitalisme, Économie, Entreprise, Industrie, Protection sociale, Travail, Protectionnisme - 2012/03

June 13 2011

Qui a peur de la démondialisation ?

Dans une tribune récemment publiée sur Mediapart (6 juin 2011), des membres du conseil scientifique d'Attac (Geneviève Azam, Jacques Cossart, Thomas Coutrot, Jean-Marie Harribey, Michel Husson, Pierre Khalfa, Dominique Plihon, Catherine Samary et Aurélie Trouvé) déclarent « s'inquiét(er) de la fortune rencontrée par la démondialisation ». Je crois avoir à leur endroit suffisamment d'estime et d'amitié pour leur dire mes désaccords – à plus forte raison après m'être rendu coupable d'avoir moi-même employé (...) - La pompe à phynance / Allemagne, France, Grèce, Union européenne, Démocratie, Économie, Extrême droite, Finance, Mondialisation, Monnaie, Politique, Région, Protectionnisme
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl