Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

July 14 2013

« Staline aime les enfants et prend très bien soin d'eux » : Du réalisme socialiste dans un livre…

"Staline aime les enfants et prend très bien soin d’eux" : Du réalisme socialiste dans un livre d’apprentissage à l’écriture publié après la mort de Staline, mais avant la déstalinisation...

C’est lors d’une visite dans un minuscule petit musée ethnographique de plein air à Mersraga, petit village letton situé le long du Golfe de Riga, que j’ai découvert ce manuel scolaire. Il trainait dans la poussière, sur la table d’une de ces vieilles maisons comme si personne n’avait vraiment envie de l’ouvrir...

https://dl.dropbox.com/s/iwgzgrqq1srr41g/IMG_1179.jpg

Le manuel lui-même n’est pas une rareté, l’imagerie "réaliste socialiste" et les légendes qui l’accompagne sont assez courantes (cela dit ça reste époustouflant quand même). Ce qui est très original ici, et sans doute assez rare, c’est la période à laquelle il a été publié. Trois pages à la gloire de Staline avec des portraits impressionnants, et une légende explicite : "Staline est mort, mais le peuple soviétique va poursuive son oeuvre merveilleuse". Il n’y avait pas de date dans l’ouvrage, mais le bouquin a nécessairement été publié entre 1953 et 1956, c’est-à-dire après la mort de Staline et avant le début (officiel) de la déstalinisation.

Or, je ne sais plus si c’est Lilly Marcou ou Hedrick Smith qui le raconte dans un de leurs bouquins (je vais rechercher et retrouver la référence, c’est un vieux souvenir), il semble que l’entrée "Staline" avait déjà presque complètement disparue dans l’édition de septembre 1953 de la Grande encyclopédie soviétique...

C’est mon épouse qui m’a aidé à traduire les quelques textes cités ici en exemple, et, elle-même ayant été pionnière ET komsomolska, me demandait pourquoi j’avais besoin de traduire cette « merde » (juste pour vous donner une idée du bon souvenir que lui ont laissé sa jeunesse soviétique).

Ces quelques pages témoignent de la prose et des images avec lesquelles une ou deux générations d’enfants soviétiques (des dizaines de millions) ont appris à lire et à écrire. Interrogés, quelques vieux Lettons m’ont affirmé qu’à l’époque, ils n’en croyaient pas un mot...

Mais il y a là un vrai intérêt historique, que je mettrai en lien, plus tard, avec des images, d’une part de mosaïques (aussi terriblement réalistes socialistes) prises un peu partout dans l’espace post-soviétique, et d’autre part de d’images du matraquage publicitaire occidental et contemporain. Que ça nous plaise ou non, on aboutit aux mêmes conséquences : la création d’un monde artificiel, mythique, irréel, principal outil de formatage (ou de lobotomisation) réussi(e) des esprits. On y reviendra.

–-----

La couverture déjà est un symbole. L’enfant qui a eu ce livre en main a défiguré la petite fille, on ne voit plus son visage, elle est devenue "aveugle" (où elle n’a pas envie de voir ce qu’on lui donne à lire...). Elle a aussi transformé une lettre majuscule lettone (B) en lettre minuscule russe (b, c’est un son doux).

https://dl.dropbox.com/s/belpveq8lecmqgz/IMG_1068.jpg

Une des premières pages, la rentrée des classes : comme sur cette image, le merveilleux documentaire "My perestroika" de Robin Hessman montre bien, dans la première et dernière scène, l’importance de ce premier jour d’école, encore aujourd’hui en Russie et dans tous les pays de l’ex-urss. C’est une tradition qui est restée. beaux habits, milliers de bouquets de fleurs pour les professeurs, la fête, des chants, des discours...

https://dl.dropbox.com/s/3moyarlqcejgpfv/IMG_1134.jpg

Au tout début du livre aussi, bien entendu, une image allégorique du bon Vladimir Illytch, dans le plus pur style réaliste socialiste, mais assez sobre en comparaison d’autres représentations.

https://dl.dropbox.com/s/nd3yth4ats9uere/IMG_1135.jpg

Et deux portraits de Staline aussi très "allégoriques" :

https://dl.dropbox.com/s/1epfxroi3s0kafx/IMG_1139.jpg
https://dl.dropbox.com/s/u79s8gta3fk1cc9/IMG_1156.jpg

Avec un texte formidable :

Le matin éclatant et brillant du communisme viendra
il amènera la joie et de bonheur
Tu diras : "C’est le grand Staline qui nous a
donné cette vie merveilleuse".

Les autres "pages perso" se trouvent au milieu du bouquin, après une cinquantaine d’exercices. On trouve dans l’ordre d’apparition :

– Moscou
– Lénine
– et enfin Staline.

Avec ces textes édifiants (normal, c’est pour édifier le socialisme, donc pas de surprise) :

Moscou en premier : Pour les lettons - qui ont transformé le musée d’histoire de Riga en musée de l’occupation dès le début de la deuxième indépendance en 1991 - le texte accompagnant avait une certaine "résonnance" :

https://dl.dropbox.com/s/4eugb1mognlzox1/IMG_1161.jpg
https://dl.dropbox.com/s/770qtede2cazu1t/IMG_1167.jpg

Moscou est la capitale de notre mère patrie
Du pays où nous sommes nés
Au centre de Moscou, il y a le Kremlin
A côté du Kremlin, il y a la place rouge
A Moscou, il y a de grands et très beaux bâtiments et monuments
A Moscou, il y a beaucoup de fabriques et d’industrie
A Moscou, il y a beaucoup de théâtre, de cinémas et d’école
Le peuple utilise les voitures, les trains, les trolleybus, les bus et le métro
Et en été les jardins et les parcs débordent de fleurs colorées

Ah, Moscou, chère ville...
Toi, le coeur de notre mère patrie
Nous voulons que ton étoile brille en nos coeurs
et qu’elle fasse briller le toit du Kremlin

Puis c’est au tour de Lénine

https://dl.dropbox.com/s/8p3ts8wl76i49pa/IMG_1163.jpg

Lénine est le chef du peuple ouvrier et de tous les enseignants
Lénine est connu et reconnu dans le monde entier
Lénine voulait que les travailleurs aient une belle vie
Lénine aime les enfants, et voulait qu’ils apprennent à l’école
Vladimir Illytch Lénine est mort, mais son oeuvre elle, est toujours bien vivante
Car Staline continue de la faire vivre !

Nous suivons le même chemin que Lénine
Il reste avec nous
Nous travaillerons autant que lui
[pour construire le socialisme]

Et enfin de Staline (en dernier... Moi, je l’aurai vu plutôt en premier, mais bon).

https://dl.dropbox.com/s/f2mh7u4z903pt8q/IMG_1162.jpg

Staline est le chef du peuple ouvrier et de tous les enseignants
Staline est connu et reconnu dans le monde entier
Staline nous a offert une vie nouvelle et heureuse
Saline aime les enfants et prend très bien soin d’eux
Joseph Vissarionovitch Staline est mort, mais son oeuvre elle, est toujours bien vivante
Car ses fidèles élèves et ses compagnons de lutte continuent de la faire vivre

Le nom de Staline
bruissera toujours dans les mouvements du drapeau de la Nation
il habitera toujours dans notre âme
et dans les pulsions de nos coeurs

Les textes pour Lénine et Staline sont presque les mêmes à quelques très subtiles différences près... Et les élèves de recopier les noms sur du papier quadrillé !

Et voici maintenant le "contenu" :

https://dl.dropbox.com/s/g50qusdwpiecaa1/IMG_1147.jpg
https://dl.dropbox.com/s/5909wbla409m5tk/IMG_1142.jpg
L’usine, dedans et dehors, et les rouages pour l’apprentissage du "o"

Avec l’amitié entre les peuples [les Nations]
Nous réalisons un travail immense
Avec l’amitié entre les peuples [les Nations]
Nous pouvons vivre une vie merveilleuse

[sur le principe je suis assez d’accord...]

https://dl.dropbox.com/s/ppc0bjb1wep7304/IMG_1141.jpg
La ville, les transports, les bâtiments, une architecture urbaine parfaite...

https://dl.dropbox.com/s/7qp0r54z74x357e/IMG_1145.jpg
Moscou et le Kremlin dans une perspective qui force le respect...

https://dl.dropbox.com/s/yg5d8mr5e9ouv01/IMG_1144.jpg
https://dl.dropbox.com/s/svsevenmffkez43/IMG_1149.jpg
https://dl.dropbox.com/s/xz5ldldfc2b2shn/IMG_1159.jpg
Les pionniers, parfaits petits soldats dans "savoir, sport et nature"... Ils sont parfait en général, surtout quand ils font leurs devoirs :

– Non ! je veux faire mes devoirs toute seule, dit Smaida
– Mais je vais t’expliquer, dit sa maman
– Non, je veux vraiment faire mes devoirs de lecture, d’écriture et de calcul toute seule !

https://dl.dropbox.com/s/nbkka3jo3k35puj/IMG_1148.jpg
Les grands travaux : Barrages, canaux...

https://dl.dropbox.com/s/yrcax802kvb8q75/IMG_1151.jpg
Et très important, toujours, la présence, le rôle des énormes sanatorium, ou "centre de santé réservés en général à la nomenklatura.

Il y en avait un, dans le centre de Jurmala (Lettonie) qui recevait uniquement les "nombreux" cosmonautes et leur famille pour se reposer après leurs missions...

https://dl.dropbox.com/s/3ccp9xjilv50gnu/IMG_1152.jpg
La culture avec essentiellement les folklores des Républiques.

https://dl.dropbox.com/s/0oyqva3he8tqpf0/IMG_1154.jpg
L’agriculture (la main posée sur l’épaule - détail récurent dans l’imagerie soviétique - pour renforcer l’idée de glorification).

#soviétisme #ex-urss #imagerie #imaginaire #visualisation #représentation #propagande #staline #lénine #moscou

July 07 2013

*L'état, le pouvoir,le socialisme* de Nicos_Poulantzas enfin réédité par la remarquable maison…

L'état, le pouvoir,le socialisme de #Nicos_Poulantzas enfin réédité par la remarquable maison d'édition #les_Prairies_Ordinaires
http://www.nonfiction.fr/article-6612-

L'ouvrage de Poulantzas proprement dit s'organise quant à lui en cinq temps. Dans une introduction essentielle à la compréhension de sa démarche, l'auteur précise le sujet d'EPS, qui représente une tentative de #théorisation non pas de l'#Etat (chose impossible selon lui) mais de l'Etat #capitaliste (chose rendue possible par la séparation que le capitalisme suppose entre l'Etat et l'espace économique des #rapports de #production). Cette tentative est justifiée par le caractère insatisfaisant des approches existantes, qui considèrent soit que l'Etat est une institution neutre et préexistante aux #classes #sociales, soit que les classes dominantes le modèlent et en usent à leur goût. Poulantzas s'attache plutôt à démontrer que « toutes les actions de l'Etat ne se réduisent pas à la #domination politique, mais n'en sont pas moins constitutivement marquées » . Dans la même veine, il affirme que cet Etat ne reproduit pas sa domination seulement grâce à la #coercition et à la diffusion d'une #idéologie. Cela supposerait une pratique et un discours unifiés de la part d'appareils voués à l'une ou l'autre fonction, ce qui ne correspond pas à la #réalité. En effet, l'Etat est perméable aux #luttes de #pouvoir qui le débordent constamment, ce qui d'une part empêche l'unification de son discours et de sa pratique, et d'autre part explique qu'il produise aussi des « mesures positives » à l'égard des classes #subalternes. Tentant de résumer sa position théorique et en quoi elle se distingue du #marxisme-léninisme comme des approches wéberienne et foucaldienne, Poulantzas affirme que « contre toute conception en apparence #libertaire ou autre, […] l'Etat a un rôle constitutif non seulement dans les rapports de production et les pouvoirs qu'ils réalisent, mais dans l'ensemble des relations de pouvoir, à tous les niveaux. En revanche, contre toute conception #étatiste, […] ce sont les luttes, #champ premier des rapports de pouvoir, qui détiennent toujours le primat sur l'Etat » .

Biographie de l'auteur :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nicos_Poulantzas

En #Grèce, il fait des études de #droit durant les années 1950 ; il est actif dans le mouvement étudiant et rejoint l'#EDA (Alliance démocratique grecque), organisation légale émanant du Parti #communiste grec, alors interdit1.
Il vient en #France en 1960 et y obtient un doctorat en philosophie du droit. Il devient #professeur à l'université Paris 8, où il enseigne la #sociologie de #1968 à sa mort. Durant les années 1960, il est membre du PC grec, et, après la scission intervenue en 1968 suite à l'établissement de la #dictature, du Parti communiste grec de l'Intérieur2.
Ses travaux renouvellent et approfondissent considérablement ceux de #Marx , #Lénine , #Gramsci , et portent notamment sur le rôle complexe et multiple de l'État dans les sociétés occidentales, les caractéristiques de la « nouvelle petite #bourgeoisie », la problématique de la #division #travail #intellectuel - travail #manuel . Opérant une distinction fondamentale entre l'appareil d'Etat et le pouvoir d'Etat, Poulantzas met en lumière les multiples fonctions dudit Etat ainsi que les rapports de force et les contradictions qui s'y manifestent.
Vers la fin des années 1970, après la chute des dictatures portugaise (1974), grecque (1974) et espagnole (1978) , Nicos Poulantzas tente d'esquisser les contours théoriques d'une voie originale vers un #socialisme démocratique, proche des conceptions de l'eurocommunisme. Ses contributions sur ce thème ont été recueillies après sa mort dans Repères et sont précisées de façon plus systématique dans L'État, le pouvoir, le socialisme.
Après plusieurs mois de dépression, il se suicide en octobre 1979 depuis la Tour Montparnasse de #Paris3.

#Marxisme #Philosophie #Politique #Sciences_politiques #livre

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl