Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

November 04 2013

*GROWING RESTRICTIONS, TOUGH CONDITIONS THE PLIGHT OF THOSE FLEEING SYRIA TO JORDAN* ❝Almost one…

GROWING RESTRICTIONS, TOUGH CONDITIONS THE PLIGHT OF THOSE FLEEING SYRIA TO JORDAN

Almost one third of Syria’s population have fled their homes. More than 2 million are refugees living outside Syria – mostly in Lebanon, Jordan, Turkey, Iraq and Egypt – and 4.25 million individuals are displaced internally in Syria. They have fled widespread violence and human rights abuses, including war crimes and crimes against humanity. Amnesty International is publishing this report to draw attention to the difficulties faced by people from Syria as they flee their country in search of safety.

http://www.amnesty.org/fr/library/info/MDE16/003/2013/en

#Syrie #réfugié #asile #migration #Jordanie #Amnesty

September 09 2013

Document confirms World Zionist Organization allocates land to settlers in Jordan valley | Haaretz

Document confirms World Zionist Organization allocates land to settlers in Jordan valley | Haaretz
http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.545856

An internal Civil Administration document confirms a Haaretz report that the World Zionist Organization has allocated to settlers in the Jordan Valley more than 5,000 dunams (1,235 acres) of private Palestinian land located east of the border fence, namely, between that fence and the actual border with the Kingdom of Jordan.

This area between the border fence and the actual border — the Jordan River — is a closed military zone that in some places is two kilometers wide. A military order prevents the Palestinian owners from accessing their lands in this area. On the other hand, Jewish settlers are allowed to farm the lands.

In January, Haaretz reported that under the aegis of this order, the WZO had allocated to settlers in the Jordan Valley over 5,000 dunams of private Palestinian lands. Following this report, the Civil Administration began to investigate how this situation had come about and how much land had been allocated in this manner.

The documents that have come into the possession of Haaretz indicate that following the June 1967 Six-Day War and after the border fence was completed, Palestinians continued to farm their lands located close to the border. But following a number of incidents in which Palestinian farmers in this area helped infiltrators to cross the border into Israeli-controlled territory, the entire area was declared a military zone. Several Palestinians who owned plots in the area submitted applications requesting permission to farm their lands; however, their requests were denied.

(...)
The Civil Administration subsequently signed three agreements with the WZO, allocating to the latter organization some 29,000 dunams (7,250 acres) for farming purposes. An examination conducted by the Civil Administration shows that a total of 8,565 dunams (2,116 acres) are cultivated beyond the border fence; of these, 4,765 dunams (1,177 acres) are Palestinian lands, 578 dunams (143 acres) are privately owned and another 3,222 dunams (796 acres) are state lands.

Discussions have recently been held in the Civil Administration and in the office of the coordinator of government activities in the territories on this matter. It is a complex legal issue, because the settlers farming these lands are not trespassers but are persons who were legally allocated the lands by the WZO. On the other hand, the lands also legally belong to their Palestinian owners. The coordinator of government activities in the territories, Maj. Gen. Eitan Dangot, has instructed that all Palestinians who request compensation for the lands they cannot farm should be compensated by the Civil Administration.

#Palestine #Israël #Jordanie

August 24 2013

« Silicon Amman », plaque tournante des nouvelles technologies au Moyen-Orient

« Silicon Amman », plaque tournante des nouvelles technologies au Moyen-Orient
http://abonnes.lemonde.fr/le-magazine/article/2013/08/23/silicon-amman_3464758_1616923.html
Pour @gonzo

Pour un peu, on se croirait dans l’une de ces start-up stars de la côte Ouest des Etats-Unis. Toboggan en guise d’escalier, table de ping-pong au sous-sol, citations aux murs, mobilier rétro design, jeunes en jean et baskets... Chez Oasis 500, tous les codes sont scrupuleusement respectés, sans oublier les poufs. Ils trônent un peu partout dans les « espaces rencontres », les coins « réflexion », les salles « relaxation »... Comme une preuve ultime de geekitude. Sauf que 12 000 kilomètres séparent la Silicon Valley de la Silicon Wadi (« vallée » en arabe). C’est ainsi qu’a été officieusement baptisée Amman, la capitale de la Jordanie, « plaque tournante des nouvelles technologies au Moyen-Orient », s’enthousiasme Usama Fayyad, 48 ans, le président exécutif de l’incubateur Oasis 500 (aide à la création d’entreprises), créé il y a trois ans. Boule à zéro, carrure de basketteur et débit mitraillette, l’homme est une pointure du Web mondialement reconnue, notamment pour avoir été vice-président de Yahoo !. Cela fait maintenant cinq ans que ce docteur en informatique, diplômé de l’université du Michigan, a regagné sa patrie d’origine, convaincu de son potentiel.

Très - trop- brève évocation des liens potentiels entre Silicon Wadi et Tel Aviv :

La Jordanie, terre d’accueil virtuelle des réfugiés du Web ? Pas si sûr. Question politique, Wael Attili fait désormais profil bas : « Nous avons été accusés de rouler pour les francs-maçons, d’être téléguidés par le Mossad [les services secrets israéliens], d’être payés par les Américains... La nouvelle génération comprend ce que nous faisons, mais l’ancienne se sent vite insultée par notre ton sarcastique. »

Et la question de la liberté d’expression

Depuis septembre 2012, un décret royal, approuvant les amendements à la loi sur la presse votée par le Parlement, impose aux publications en ligne d’obtenir un permis gouvernemental et donne également le droit aux pouvoirs publics de censurer certains contenus et de poursuivre les journalistes. Le département de la presse et de la publication a précisé que cette décision ne visait pas « à restreindre les libertés » mais à « organiser le travail de ces sites ». Reste que sur une échelle de 1 (grande liberté) à 7 (aucune liberté), l’organisation Freedom House, basée à Washington, a donné la note de 5,5 à la Jordanie et le statut « not free » (pas libre). Face à la grogne, le gouvernement fait la sourde oreille. Début juillet, il annonçait avoir bloqué 254 sites locaux d’information tandis que 111 autres obtenaient leur « licence ». Difficile de miser sur le Web tout en entravant la liberté d’expression. Le roi Abdallah ii va devoir choisir, l’avenir de la Silicon Wadi en dépend.

#Jordanie
#internet
#censure

August 21 2013

Accord et choix du constructeur pour un réacteur nucléaire d'étude de 5 MW en Jordanie Korean…

Accord et choix du constructeur pour un réacteur nucléaire d’étude de 5 MW en Jordanie
Korean consortium to build Jordan’s first nuclear reactor | The Jordan Times
http://jordantimes.com/korean-consortium-to-build-jordans-first-nuclear-reactor

A South Korean consortium has been officially licensed to build Jordan’s first nuclear reactor following over two years of technical and legal delays.

#nucléaire
#Jordanie
#électricité

August 20 2013

Kingdom to trade desalinated water with Israel | The Jordan Times

Kingdom to trade desalinated water with Israel | The Jordan Times
http://jordantimes.com/kingdom-to-trade-desalinated-water-with-israel
Nouvelles explications concernant le canal Mer Rouge-Mer Morte

The government on Monday said that part of the water produced by its planned Red Sea desalination project will be sold to Israel in return for nearly 50 million cubic metres of drinking water from the Tiberias reservoir annually.

#Mer_Rouge-Mer_Morte
#Jordanie
#eau_potable
#désalinisation
#Israël

August 19 2013

August 12 2013

October 31 2012

« Dans les coulisses du Proche-Orient », un témoignage majeur

Eric Rouleau a été, pendant des décennies, le plus illustre journaliste français sur le Proche-Orient. Il a couvert les guerres de 1967 et de 1973, a rencontré Gamal Abdel Nasser, Anouar El-Sadate, le roi Hussein de Jordanie, Yasser Arafat, David Ben Gourion, Moshe Dayan, Itzhak Rabin, Shimon Peres et tous les dirigeants qui ont compté dans l'histoire de cette région. Il s'est très tôt lié à Mustafa Barzani, le leader kurde irakien, et sera toujours sensible aux revendications de ce peuple. Le livre (...) - Nouvelles d'Orient / Égypte, Israël, Jordanie, Palestine, Proche-Orient, Histoire

October 04 2011

Les mesures adoptées depuis le début de la contestation

Algérie

Mesures économiques et sociales

— Déblocage de 20 milliards d'euros pour diverses mesures sociales, notamment des prêts à 0 % pour les jeunes. Abandon de toute mesure visant à contrôler le commerce informel.

— Le salaire des professeurs d'université a été quasiment quadruplé, de 50 000 à 200 000 dinars (de 500 à 2 000 euros environ). Des aides directes ont été promises aux jeunes chômeurs.

— Les greffiers de justice, qui étaient en grève, ont obtenu une augmentation salariale de 110 %.

— Selon le ministre de l'intérieur, M. Daho Ould Kablia, huit des quatorze revendications avancées par les gardes communaux (qui suppléent la gendarmerie) ont été satisfaites, notamment l'augmentation des salaires et des primes ainsi que le paiement des congés et des heures supplémentaires.

— Les taxes sur le sucre ont été réduites.

— Des investissements d'infrastructure seront lancés pour un montant de 112 milliards d'euros.

Mesures politiques

— L'état d'urgence, en vigueur depuis dix-neuf ans, a été levé.

— D'« importantes réformes politiques » ont été annoncées, le 19 mars, par le président Abdelaziz Bouteflika, sans autre précision.

Arabie saoudite

Mesures économiques et sociales

— Un premier plan de 25,6 milliards d'euros a été notifié en février. Le 18 mars, le roi en annonçait un second, qui se chiffre en dizaines de milliards de dollars : l'équivalent de deux mois de salaire versé en prime à tous les fonctionnaires ; une allocation de 375 euros attribuée à tous les chômeurs ; réévaluation du salaire minimum des nationaux à 560 euros ; allocation de crédits pour la construction de 500 000 logements ; une enveloppe de 3 milliards d'euros accordée au secteur de la santé.

— Création d'une commission de lutte contre la corruption.

— Recrutement de 60 000 fonctionnaires de police.

Mesures politiques

Aucune.

Bahreïn

Mesures économiques et sociales

— Baisse de 25 % du montant des remboursements de prêt pour les bénéficiaires des programmes de logements (soit 35 800 familles).

— Le ministre de l'intérieur a annoncé la création de 20 000 emplois, le roi, une subvention de 1 790 euros par famille.

Mesures politiques

Dans un premier temps, le pouvoir a libéré les prisonniers politiques, renvoyé plusieurs ministres, accepté le principe d'un Parlement qui disposerait de réels pouvoirs. Devant le refus des manifestants d'accepter des concessions de façade, le roi a fait appel, le 15 mars, aux troupes des pays du Conseil de coopération du Golfe, proclamé l'état d'urgence et décidé l'arrestation de nombreux opposants.

Jordanie

Mesures économiques et sociales

— Augmentation de salaire pour les employés du secteur public et les militaires.

— Création de 21 000 emplois dans le secteur public, dont 6 000 dans la police et la gendarmerie.

— Réduction des taxes sur le carburant et les produits alimentaires.

— Augmentation des crédits alloués aux projets visant le développement des régions les plus pauvres.

Mesures politiques

— Le 1er février, le roi Abdallah II a nommé M. Marouf Bakhit au poste de premier ministre pour remplacer M. Samir Rifaï, dont les manifestants réclamaient la démission.

— Le 20 février, il a appelé le gouvernement, le Parlement et la justice à engager des « réformes politiques réelles ».

Koweït

Mesures économiques et sociales

— Versement à chaque citoyen d'une prime de 2 647 euros.

— Distribution gratuite de rations alimentaires pour une valeur totale de 600 millions d'euros.

Libye

Mesures économiques et sociales

— Versement d'une subvention de 324 euros par famille et augmentation de 150 %des salaires de certaines catégories du secteur public.

— Abolition des impôts et des droits de douane sur les produits alimentaires.

Maroc

Mesures économiques et sociales

— Une rallonge de 15 milliards de dirhams (1,5 milliard d'euros environ) va être allouée à la caisse chargée de subventionner les biens de consommation, notamment le pétrole et le gaz. L'instance voit ainsi son budget quasiment doubler.

Mesures politiques

— Dans son discours du 9 mars, le roi Mohammed VI a annoncé une réforme constitutionnelle renforçant le statut du premier ministre (issu du parti arrivé en tête des élections), l'Etat de droit, l'indépendance de la justice et reconnaissant dans le texte la composante « berbère amazigh ».

Oman

Mesures économiques et sociales

— Le sultan Qabous a promis la création de 50 000 emplois et une allocation mensuelle de 350 euros pour les chômeurs.

— Augmentation du salaire minimum de 261 euros à 373 euros.

Mesures politiques

— Renvoi de dix ministres. Parmi les nouveaux, quatre sont issus du Conseil consultatif, dont les membres sont élus.

— Annonce du transfert de certaines compétences législatives au Conseil d'Oman (Parlement bicaméral dont la chambre haute est nommée), dont l'ampleur sera précisée par un amendement à la Constitution rédigé par une commission placée sous le contrôle du sultan.

Syrie

Mesures économiques et sociales

— Déblocage de 187 millions d'euros en faveur des plus pauvres. Par ailleurs, l'aide mensuelle pour le fioul domestique passera de 14,70 à 23,50 euros, première augmentation depuis 2001.

— Réduction des taxes sur le café et le sucre, ainsi que des droits de douane sur les produits alimentaires.

— Hausse de 30 % des salaires des fonctionnaires.

Mesures politiques

— Annonce d'une levée rapide de l'état d'urgence, d'une réforme des lois sur les partis et la presse.

— Promesse qu'une justice indépendante serait instaurée.

Yémen

Mesures politiques

— Le président Ali Abdallah Saleh a annoncé qu'il ne présenterait pas sa candidature en vue d'une réélection en 2013 ; il a également fait savoir qu'il n'a pas l'intention de transférer le pouvoir à son fils.

— Promesse d'élections présidentielle et législatives anticipées d'ici à la fin de 2011.

— Dissolution du cabinet du président le 20 mars.

September 16 2010

Des millions de réfugiés palestiniens au Proche-Orient

Sur les 3,6 millions de réfugiés palestiniens que compte le Proche-Orient en juin 1999, un tiers vivent dans les camps, et plus de la moitié hors de Palestine, dont une majorité en Jordanie, premier pays d'accueil. Pour tous se pose, depuis la première vague d'exil en 1948-49, la question du droit (...) / Israël, Jordanie, Liban, Palestine, Proche-Orient, Syrie, Conflit israélo-arabe, Réfugiés - Proche-Orient

September 11 2010

La Jordanie sous influence

L'avenir de la Jordanie demeure incertain. Il dépend de celui de la région, notamment du résultat des négociations israélo-palestiniennes et des nouvelles alliances régionales en formation. / Jordanie, Proche-Orient, Réfugiés - Proche-Orient / Jordanie, Proche-Orient, Réfugiés - Proche-Orient

September 01 2010

« Farce » à Washington, ou « Faisons comme si le train avançait »

Qui croit encore au processus de paix ? Le journal des milieux d'affaire britanniques, le Financial Times, intitulait un éditorial du 23 août 2010 « One final act in the Middle East farce » (« Dernier acte pour la farce du Proche-Orient »). Le scepticisme est général, et on est loin des illusions qui avaient accompagné le sommet d'Annapolis, en 2007, qui prévoyait la création d'un Etat palestinien avant la fin 2008. Seuls les protagonistes du sommet qui s'ouvre le 2 septembre à Washington veulent faire (...) - Nouvelles d'Orient / Égypte, Israël, Jordanie, Palestine, Proche-Orient, Union européenne, Relations internationales

August 12 2010

Crise d'identité chez les islamistes jordaniens

La montée en puissance du Hamas dans les territoires occupés par Israël comme dans la diaspora palestinienne, mise en relief depuis la victoire de ce parti, en janvier 2006, aux élections législatives palestiniennes, a eu ces dernières années d'importantes répercussions sur la vie politique en (...) / Israël, Jordanie, Palestine, Proche-Orient, Conflit israélo-arabe, Islam, Intégrisme, Conflit israélo-palestinien - 2010/05

June 24 2010

L'opinion musulmane et la méfiance à l'égard des institutions

Niveau de confiance à l'égard des institutions de chaque pays. Sources : Arab Human Development Report, 2004. Programme des Nations unies pour le développement, New York, 2005. / Algérie, Arabie saoudite, Égypte, Jordanie, Maroc, Démocratie, Sondage d'opinion - (...) / Algérie, Arabie saoudite, Égypte, Jordanie, Maroc, Démocratie, Sondage d'opinion - Proche-Orient
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl