Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

November 08 2013

Paradis fiscaux : « Tout reste à faire »

Paradis fiscaux : « Tout reste à faire »
http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2013/11/07/paradis-fiscaux-tout-reste-a-faire_3509743_3234.html
Gabriel Zucman, professeur à la London School of Economics et chercheur à l’université de Berkeley, en Californie, spécialiste des paradis fiscaux, publie, jeudi 7 novembre, l’un des livres les plus aboutis sur le sujet, La Richesse cachée des nations (Le Seuil-La République des idées, 128 pages, 11,80 euros).

Dans un entretien au Monde, le Français démontre, selon une méthode qu’il veut incontestable, qu’il n’y a jamais eu autant d’argent dans les centres financiers offshore. Il propose un plan d’action concret pour taxer ces centaines de milliards d’euros volés aux Etats.

La lutte contre l’évasion fiscale mobilise les pays membres du G20. Le secret bancaire recule. Pourtant, vous dites que les paradis fiscaux n’ont jamais été aussi prospères. Les efforts sont-ils vains ?

Gabriel Zucman : Des progrès ont été réalisés. Mais nous sommes encore au niveau zéro – ou presque – de la lutte contre les paradis fiscaux. Les engagements à coopérer restent flous. Les conventions signées sous l’égide de l’Organisation de coopération et de développement économiques, pour forcer les centres offshore à échanger des informations sur les contribuables étrangers, ne disent pas comment et quand cela se fera, quels revenus seront concernés, quels contrôles effectués. Ce ne sont que des bouts de papier prévoyant qu’un jour peut-être l’échange automatique de données sera mis en place.

Les chiffres le montrent. Il n’y a jamais eu autant d’argent qu’en 2013 dans les paradis fiscaux : selon mes calculs, 8 % du patrimoine financier mondial des ménages s’y trouve, soit une fortune de 5 800 milliards d’euros, dont 350 milliards appartenant à des Français. Depuis 2009, le montant des fortunes gérées dans les paradis fiscaux a augmenté de 25 %, et de 14 % en Suisse. Tout reste à faire !

Comment parvenez-vous à un chiffrage aussi précis ? Les données manquent, rien ne filtre des paradis fiscaux…...

Gabriel Zucman : J’ai réalisé une enquête économique à partir d’une masse de données officielles inexploitées à ce jour, que j’ai combinées entre elles : des statistiques macroéconomiques sur les investissements internationaux des pays et les balances des paiements, les bilans des banques, leurs positions hors-bilan, les richesses privées, les revenus des nations ou encore les données officielles de la Banque nationale suisse, qui publie, chaque mois, le montant des fortunes détenues par des étrangers. La Suisse accueillant un tiers des fortunes mondiales offshore, il s’agit d’un indicateur central. Jamais tel travail de réconciliation n’avait été mené.

Que disent ces données ?

Gabriel Zucman : Je me suis d’abord aperçu que les fortunes détenues par des particuliers créaient des anomalies statistiques. Imaginez un Français vivant à Paris et possédant un compte à Genève, depuis lequel il achèterait des actions de la société américaine Google. Sur le plan comptable, les Etats-Unis enregistreraient un passif, mais ni la Suisse ni la France n’enregistreraient d’actif. La Suisse, parce qu’il s’agit d’actions acquises par un Français ; la France parce qu’elle ne connaît pas l’existence de ce compte en Suisse. Voilà l’anomalie : le passif est supérieur à l’actif ! D’aussi loin que remontent les statistiques, dans les années 1970, cette anomalie est visible. En somme, c’est comme si la Terre était possédée en partie par… la planète Mars !

Ensuite, j’ai vérifié que ce déséquilibre reflétait bien l’argent investi dans les paradis fiscaux. Depuis la Suisse et les autres centres offshore, les particuliers investissent surtout dans des fonds luxembourgeois, irlandais et des îles Caïmans. Or, j’ai fait les comptes entre l’argent sur ces fonds et celui déclaré par les investisseurs dans leur pays d’origine. Eh bien, il y a un gouffre entre les deux, des milliers de milliards évaporés, comme au Luxembourg où l’anomalie comptable atteint 1 000 milliards d’euros. Ce gouffre explique l’essentiel du déséquilibre mondial entre l’actif et le passif.

Qu’en est-il des multinationales ?

Gabriel Zucman : Le fait qu’il soit possible de manipuler les prix de transfert [prix des transactions entre sociétés d’un même groupe] pour faire apparaître les profits dans les pays à fiscalité faible ou nulle, crée un problème économique lourd. Ces manipulations réduisent de 30 % les recettes de l’impôt sur les sociétés.

Sur les 5 800 milliards d’euros des particuliers offshore, 80 % ne seraient pas déclarés. Quelle est la perte d’impôts ?

La fraude permise par le secret bancaire représente au bas mot 130 milliards d’euros de pertes d’impôts au niveau mondial, dont 50 milliards pour l’Union européenne et 17 milliards pour la France. Sans l’évasion fiscale, la dette publique française ne serait pas à 95 % du produit intérieur brut (PIB) mais à 70 %.

Tout est-il récupérable ?

Gabriel Zucman : Oui. Si l’on met un terme au secret bancaire, il sera possible de taxer tous les revenus sur les comptes étrangers, en Suisse et ailleurs. Et la suppression du secret aura un effet vertueux sur la fiscalité. Elle permettra de supprimer les niches fiscales profitant aux plus riches et dépourvues de justification économique, pour baisser les impôts d’une majorité de la population. Ces niches n’existent que par la crainte de l’exil fiscal, menace des lobbies pour instrumentaliser les législateurs.

Quel plan d’action préconisez-vous ?

Gabriel Zucman : Pour amener les paradis fiscaux à coopérer, seule la contrainte fonctionnera. Je propose d’instaurer des sanctions douanières à leur encontre, équivalentes à ce que coûte leur secret bancaire aux autres pays.

D’après mes calculs, la Suisse prive la France, l’Allemagne et l’Italie de 15 milliards d’euros de recettes fiscales chaque année. Or, du point de vue des règles de l’Organisation mondiale du commerce, le secret bancaire apparaît comme une pratique anticoncurrentielle, contraire au libre-échange, et ces trois pays sont en droit d’imposer des tarifs douaniers d’un montant de 15 milliards d’euros à la Suisse. Cela correspond à des droits de douane de 30 % sur les exportations suisses. De telles sanctions, bien plus efficaces que des listes noires, convaincraient la Suisse d’abandonner le secret bancaire.

Lire : Le Parlement vote un gros tour de vis contre la fraude fiscale

Des coalitions de pays face aux paradis fiscaux sont-elles envisageables ?

Gabriel Zucman : C’est dans l’intérêt des Etats, qui doivent redresser leurs finances publiques. Je vous garantis qu’une coalition entre les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France appliquant une taxe de 50 % sur les exportations de Hongkong – ce que coûte en impôts perdus son secret bancaire à ces pays – aurait un effet immédiat.

Et les pays à secret bancaire qu’abrite en son sein l’Union européenne ?

Gabriel Zucman : Un cas pose problème : le Luxembourg, qui joue un rôle central dans l’évasion fiscale internationale, mais profite de son appartenance à l’Union et de son droit de veto pour bloquer toute évolution de politique fiscale. Ce pays qui a cofondé l’Union européenne n’a plus rien à voir avec ce qu’il était en 1958. La finance a supplanté l’acier. Une finance opaque, qui s’est bâtie sur le secret bancaire et représente 40 % du PIB. Le Luxembourg vit du secret bancaire. Les fonds d’investissement y recyclent l’argent de Suisse et de Singapour. Au nom de quoi cette situation est-elle tolérable ? Aucun Etat n’est allé aussi loin dans la commercialisation de sa souveraineté, en laissant les entreprises choisir leurs contraintes réglementaires. Je pose la question de l’exclusion du Luxembourg de l’Union européenne.

Vous proposez aussi d’établir un cadastre financier mondial. Qu’est-ce donc ?

Gabriel Zucman : Il faut établir d’urgence un registre mondial des titres de propriété financiers en circulation – actions, obligations, dérivés… –, pour savoir qui possède quoi et où. De tels registres existent déjà dans des entreprises privées comme Clearstream et Euroclear. Je propose d’en transférer la gestion au Fonds monétaire international (FMI). Il s’agit de créer le cadastre financier du monde, sur le modèle du cadastre immobilier de 1791, pour soumettre à l’impôt les super-riches qui veulent s’y soustraire en se dissimulant derrière des sociétés écrans offshore ou des trusts.

Une fois ce cadastre créé, il faut instaurer un impôt global sur le capital, prélevé à la source par le FMI et levé sur la base du fichier, tous les ans, à hauteur de 2 % de la valeur de chaque titre financier. Ceux qui déclarent leurs titres à l’administration fiscale de leurs pays récupèrent l’impôt. Il n’y a plus de fraude possible.

Anne Michel

Un économiste de la « nouvelle vague »

A 27 ans, Gabriel Zucman, jeune professeur de la prestigieuse London School of Economics et chercheur à l’université de Berkeley (Californie), incarne la « nouvelle vague » de l’économie. Celle tournée vers le concret et l’empirique, loin de la « vieille » science économique qui a prévalu jusqu’aux années 2000, davantage préoccupée par les questions abstraites.

Diplômé de l’Ecole normale supérieure de Cachan (Val-de-Marne) et titulaire d’un doctorat de l’Ecole d’économie de Paris - son directeur de thèse est Thomas Piketty - M. Zucman commence sa carrière de chercheur à la fin des années 2000, au moment où le monde bascule avec l’une des plus graves crises financières de l’histoire.

Ce séisme le conduit à s’intéresser au monde des paradis fiscaux dont les médias et les dirigeants politiques sentent confusément qu’il participe des déséquilibres économiques mondiaux. « J’ai tout de suite été frappé par le contraste entre l’omniprésence des paradis fiscaux dans les statistiques macroéconomiques et le peu de recherche académique sur le sujet, explique M. Zucman. J’ai voulu comprendre ce que ces masses d’argent représentaient, comprendre ce qui était légal et illégal, réfléchir à la façon dont les Etats pouvaient appréhender ce problème et mettre en place la fiscalité du XXIe siècle. »

« Dans nos sociétés, les patrimoines se portent très bien, le nombre de super-riches explose. Si l’on veut réduire les inégalités et taxer ces richesses, il faut les mesurer », poursuit-il. Alors qu’aucune évaluation précise n’existe, l’économiste recense les données susceptibles de l’aider. Les exploite, les compare. Jusqu’à publier, en 2011, dans une revue d’Harvard, ce chiffre choc : 8 % du patrimoine financier des ménages (comptes bancaires, actions, obligations, assurances-vie, etc.) se trouve dans les paradis fiscaux... et échappe à toute taxation.

Deux ans plus tard, dans La Richesse cachée des nations (Le Seuil-La République des idées, 128 pages, 11,80 euros), M. Zucman livre un constat détonnant : il n’y a jamais eu autant d’argent dans les centres offshore ! De quoi relativiser les déclarations des dirigeants du G20, convaincus que la fraude recule.

September 29 2013

Siemens envisage de supprimer 15 000 emplois d'ici 2014 - LExpansion.com

Siemens envisage de supprimer 15 000 emplois d’ici 2014 - LExpansion.com

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/siemens-envisage-de-supprimer-15-000-emplois-d-ici-2014_403653.h

Le groupe spécialisé dans les nouvelles technologies prévoit de supprimer 15 000 postes dans le monde entier d’ici fin 2014 dont 5000 en Allemagne. Une réduction drastique qui s’effectuera dans le cadre d’un plan de 6 milliards d’euros d’économie.

Siemens envisage de supprimer 15 000 emplois d’ici 2014.

http://static.lexpansion.com/medias/241/123471.jpg

Le conglomérat industriel Siemens envisage de supprimer 15 000 emplois dans le monde d’ici fin 2014, dont un tiers en Allemagne, a affirmé dimanche un porte-parole du groupe. En Allemagne, 2000 postes devraient être supprimés dans son secteur industriel, 1400 dans le secteur énergie, de nouveau 1400 dans son activité infrastructures et enfin 200 dans d’autres secteurs, a détaillé le groupe dans un communiqué....

#licenciement
#Siemens
#Allemagne
#Peter_Löscher

September 23 2013

*De Tripoli à Lampedusa, de Bari à Hambourg* ❝Fin mai, Berlin a accusé l'Italie d'avoir donné 500…

De Tripoli à Lampedusa, de Bari à Hambourg

Fin mai, Berlin a accusé l’#Italie d’avoir donné 500 euros à des #migrants pour qu’ils se rendent en #Allemagne. Le ministère de l’intérieur allemand s’est fendu d’un communiqué, repris par la presse sous des gros titres qui faisaient très peur. Par exemple sur le site du quotidien allemand Bild ou celui du quotidien italien la Repubblica. Mais l’incident diplomatique redouté n’a pas eu lieu. Peu de journalistes sont allés vérifier l’information, Rome n’a pas répondu aux accusations de Berlin. Quelques jours plus tard, tout était oublié.

En réalité, en février, l’Italie a décrété la fin du plan d’urgence mis en place pour accueillir les #réfugiés de la guerre en #Libye arrivés par milliers à #Lampedusa au printemps 2011. Afin de pouvoir fermer les centres d’accueil temporaires, Rome a finalement donné des permis de séjour humanitaires aux migrants et entre 400 et 500 euros « d’#argent_de_poche » à chacun pour qu’il se débrouille seul. Le #permis_de_séjour_humanitaire permet de voyager dans l’espace Schengen mais pas de travailler ailleurs qu’en Italie. Sauf que dans une Italie en crise, les usines ferment et le taux de chômage ne cesse d’augmenter, alors une partie des réfugiés de Libye a fait le même choix que de plus en plus d’italiens ces derniers temps : aller tenter leur chance ailleurs, plus au nord.

L’émission Accents d’Europe est allée enquêter en Allemagne et en Italie. Dossier diffusé le 17 juin 2013 sur RFI, émission présentée par Laurent Berthault

http://mathilderome.wordpress.com/2013/06/18/de-tripoli-a-lampedusa-de-bari-a-hambourg

September 09 2013

Activisme et business : l'engagement pro-Assad des proches de Marine Le Pen - Page 2 | Mediapart

Activisme et business : l’engagement pro-Assad des proches de Marine Le Pen - Page 2 | Mediapart
http://www.mediapart.fr/journal/france/050913/activisme-et-business-lengagement-pro-assad-des-proches-de-marine-le-pen?p

Dans l’entourage de Marine #LePen, certains travaillent même avec le régime syrien. Comme son conseiller officieux Frédéric Chatillon. « Vieux pote de faculté » de la présidente du FN, cet ancien chef du Groupe union défense (#GUD) a été prestataire de sa campagne présidentielle 2012, avec sa société de communication Riwal. Ces dernières années, cette même société #Riwal a perçu entre 100 000 et 150 000 euros par an du régime syrien, pour gérer sa communication. 

Officiellement, des opérations de communication et de marketing qui concernaient le ministère syrien du tourisme et la promotion du pays. Frédéric Chatillon a notamment organisé la visite du ministre du tourisme, Saadallah Agha al-Qalaa, à Paris, en 2008. Riwal a aussi ouvert un bureau à Damas pour démarcher les sociétés et les institutions syriennes cherchant à s’implanter en France. 

Ces affaires ont fait l’objet d’une enquête de la brigade financière (close en avril 2012) pendant plus d’un an, comme l’avait révélé Mediapart. Les prestations ont été payées par virements de l’ambassade de Syrie en France. Ces flux financiers, provenant du compte Crédit lyonnais de l’ambassade, auraient été à l’origine de l’investigation. 

« La #Syrie, c’est un client », expliquait Frédéric Chatillon à Mediapart, en juillet 2012, réfutant tout « cadeau du régime » mais aussi toute « dimension politique ». Pourtant, cette dimension ressort clairement de ses visites en Syrie. À l’été 2006, Chatillon accompagne l’ex-FN Alain Soral et Dieudonné – « un pote » – à Damas.

September 08 2013

A la recherche d'un auteur Le Bal succulente succursale de l'agence Magnum proposait contre 5 euros…

A la recherche d’un auteur
Le Bal succulente succursale de l’agence Magnum proposait contre 5 euros et un bracelet en plastique jaune inaltérable attaché au poignet l’observation de maquettes de livres utilisants la photographie, ou dont la photographie était le propos sauf quand le propos n’était pas clair.
A l’entrée de la librairie j’y rencontre un petit livre avec le jeune Chirac en couverture.

Sigismund Benway en fait une analyse censée sur le site gonzai.com et dans le livre le travail de Haim Steinbach s’imbrique, répond avec douceur, humour et cohérence aux photographies de Jacques Chirac.
La difficultée arrive en cherchant l’éditeur du livre à qui j’aimerais proposer une série de petits sujets à partir du fond photographique qui me sert de base de travail. L’éditeur indiqué fluctuat press-macao est introuvable sur le net. Le site de l’artiste Heim Steinbach n’indique aucun lien avec Jacques Chirac.
« En attendant le deuxième volume ‘Tony Smith – Jacques Chirac’, ‘The collection great masters of art history with pictures of Jacques Chirac Volume 1 : Jacques Chirac – Haim Steinbach’ sera présenté aux rencontres photographiques d’Arles 2013, du 1er juillet au 22 septembre 2013, et disponible à partir du 10 juillet à Paris à lalibrairie du Bal ou dans les meetings du RPR » .
Les rencontres d’Arles sont passées et le Bal commence.
Gonzai indique comme auteur : « Chi yu-Lan et Mia Ya-Tang, mystérieuses artistes de l’université des Arts de Taipei ayant sélectionné quelques clichés de Chirac parmi des centaines, dans le but d’offrir un livre idéal « pour les enfants, à lire comme une introduction à l’art, au style français et à l’histoire politique ».
Quelqu’un du Bal, au téléphone me dit que le livre est réalisé à compte d’auteur par Nicolas Giraud que je peux trouver facilement sur le Net, j’insiste un peu, Nicolas Giraud est un nom presque commun mais non répond la voix, je trouverais facilement sur le net….Non…..je ne le trouve pas facilement sur le Net, je ne le trouve pas du tout.
Comme référence à ce livre, je ne trouve ni fluctuat press-macao, ni Chi yu-Lan et Mia Ya-Tang et Nicolas Giraud.
Pas d’auteur du livre, pas d’auteur de texte, de toutes façon pas de texte, pas d’auteur des photographies, pas d’éditeur ni de distributeur ! Enfin un joli petit objet délicieusement intrigant.

Un parc immobilier de 6 milliards d'euros pour le Qatar en France - Yahoo ! Actualités France

Un parc #immobilier de 6 milliards d’euros pour le #Qatar en France - Yahoo ! Actualités France
http://fr.news.yahoo.com/un-parc-immobilier-6-milliards-deuros-pour-le-120100368--sector.html

Le Qatar s’est constitué un parc immobilier de plus de 6 milliards d’euros sur les dix dernières années en France dans le résidentiel très haut de gamme et les sites commerciaux ou touristiques de prestige à la faveur d’un régime fiscal dérogatoire, montrent des documents administratifs et juridiques consultés par Reuters.

Les saisies d'argent liquide aux frontières en hausse de 500 %

Les saisies d’argent liquide aux frontières en hausse de 500 %
http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/09/08/les-saisies-d-argent-liquide-aux-frontieres-en-hausse-de-500_3473035_3234.ht
http://s1.lemde.fr/image/2013/09/08/534x267/3473036_3_603e_le-volume-des-saisies-d-argent-a-depasse-les_c602f5015460b3ed9029e8e76cd5359c.jpg

Avec plus de 103 millions d’euros saisis au premier trimestre, les saisies aux frontières d’argent liquide non déclaré ont bondi de 518,6 % par rapport au premier trimestre 2012, selon une note confidentielle de la direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières évoquée par Le Parisien/Aujourd’hui en France dimanche 8 septembre.
D’après Le Parisien, la forte hausse était déjà perceptible au dernier trimestre 2012 avec 102 millions d’euros saisis aux frontières. Interrogée par le journal, la direction des douanes n’a pas souhaité faire de commentaire. Selon des douaniers cités anonymement, les raisons avancées par les personnes en possession de l’argent saisi sont « majoritairement » d’ordre fiscal. « Les [sommes issues du trafic de] stupéfiants ne représentent que 10 % du volume », selon un enquêteur.

LA SUISSE ET LE LUXEMBOURG, PREMIÈRES DESTINATIONS

D’après les statistiques des douanes mentionnées par le quotidien, la Suisse et le Luxembourg sont les premières destinations de ces flux d’argent liquide. Le code des douanes stipule que tout transfert international en liquide, à l’intérieur de l’Union européenne, doit faire l’objet d’une déclaration, sauf pour les sommes inférieures à 10 000 euros.

Il y a quelques jours, le site Mediapart révélait que Boris Boillon, l’ex-conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Elysée et ancien ambassadeur de France en Tunisie avait été interpellé le 31 juillet par la douane à la gare du Nord avec 350 000 euros et 40 000 dollars en espèces.

#SUISSE
#LUXEMBOURG
#Saisies (aux frontières,"majoritairement" d’ordre fiscal)
#douanes

September 05 2013

Cloud server for BTSync

Cloud server for #BTSync
http://www.webhostingtalk.com/showthread.php?t=1300682

relais hébergé en Suisse, 100Go = 8€/mois

storage solution based on BitTorrent® Sync technology
Price per month / 1 GB - 0.1 CHF

Le seul internaute condamné par Hadopi passe à travers les mailles du filet

Le seul internaute condamné par Hadopi passe à travers les mailles du filet
http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/09/05/l-unique-condamne-a-une-coupure-internet-voit-sa-peine-annulee_3472129_65186

Le seul et unique internaute condamné à une coupure de connexion à Internet à la suite d’une procédure de la Hadopi ne verra finalement pas cette peine appliquée. Grâce à l’adoption du décret abrogeant les coupures de connexion, rapporte le site PC IIpact.

En juin, saisi par la Hadopi, un tribunal de la Seine-Saint-Denis avait condamné un employé de la mairie de Montreuil à 600 euros d’amende et quinze jours de suspension d’accès à Internet pour avoir illégalement téléchargé deux titres de musique, dont un du rappeur Rohff, croit savoir le site PC INpact.
Entre temps, le 9 juillet, le ministère de la culture avait supprimé par décret la coupure de la connexion à Internet. La présidente de la commission de protection des droits de la Hadopi, Mireille Imbert-Quaretta, a expliqué que la peine de coupure ne serait donc pas appliquée."C’est l’application de la règle pénale de la rétroactivité", a-t-elle affirmé.
(…)
En juillet 2011, l’autorité avait envoyé 470 000 avertissements par mail, pour 900 000 internautes identifiés, sur 18 millions de constats envoyés par TMG, la société chargée de surveiller les réseaux pour les ayants droit. L’autorité envoyait ainsi 5 000 messages par jour, contre les 10 000 promis début 2011.

Sentant le vent politique tourner après la campagne de 2012, l’institution a lourdement insisté sur son rôle de pédagogie et surtout d’étude des usages des internautes. Lors du bilan de deux ans de riposte graduée, l’autorité s’est affichée confiante dans ses résultats, évoquant une action pédagogique efficace. En tout, 1,15 million de courriels avaient été envoyés, puis 100 000 courriers recommandés, pour 362 abonnés identifiés trois fois.

Cette courte année 2013 a vu les études se multiplier de la part de la Haute Autorité, qui a tenté de prouver jusqu’à la dernière minute la validité de son positionnement d’acteur « neutre » à même d’analyser la consommation culturelle des internautes. En vain, l’épilogue de cette seule condamnation survient alors que le Parlement pourrait voter dans quelques semaines la suppression pure et simple de la Hadopi, dont les missions pourraient être transférées au Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Les mères célibataires, nouveau visage de la pauvreté - Le Point

Les mères célibataires, nouveau visage de la pauvreté - Le Point
http://www.lepoint.fr/societe/les-meres-celibataires-nouveau-visage-de-la-pauvrete-05-09-2013-1721414_23.p

Les victimes de la pauvreté sont majoritairement des femmes et les mères célibataires peinent souvent à assurer financièrement le quotidien de la famille, selon la dernière enquête réalisée pour le Secours Populaire Français (SPF) et présentée jeudi.

September 02 2013

*L'accord Verizon-Vodafone à $130 milliards attendu ce lundi* NEW YORK/LONDRES, 2 septembre…

L’accord Verizon-Vodafone à $130 milliards attendu ce lundi
NEW YORK/LONDRES, 2 septembre (Reuters)

#Verizon Communications et #Vodafone Group se préparent à annoncer ce lundi un accord à 130 milliards de dollars (98 milliards d’euros) assurant à l’opérateur américain le contrôle total de sa filiale mobile Verizon Wireless, si les conseils d’administration des deux groupes donnent leur feu vert, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Vodafone a annoncé dimanche soir dans un communiqué être en discussions avancées avec Verizon sur la vente de sa participation de 45% dans Verizon Wireless pour 130 milliards de dollars, payables en numéraires et en actions.

Rien ne permet d’assurer qu’un accord sera bien conclu, a-t-il ajouté.
« Une nouvelle annonce interviendra dès que possible », a-t-il simplement précisé.

(...)

Le montant évoqué ferait de ce rachat la troisième opération de fusion-acquisition de tous les temps après l’OPA de 203 milliards de dollars de Vodafone sur Mannesmann en 1999 et celle de 181 milliards de Time Warner sur AOL l’année suivante, en plein boom de la « nouvelle économie ».

L’acquisition couronnerait enfin les efforts de Verizon pour contrôler 100% de Verizon Wireless, le premier réseau de téléphonie mobile aux Etats-Unis, et marquerait la sortie de Vodafone du marché américain.

Le géant britannique des télécoms détient 45% de Verizon Wireless depuis la création de la coentreprise en 2000.

(...)

Verizon Communications ayant déjà le contrôle opérationnel de Verizon Wireless, le rachat des parts de Vodafone n’entraînerait pas de changement pour ses clients, mais la puissance de frappe supplémentaire du groupe américain pourrait l’aider à améliorer ses services.

L’opération laissera Vodafone, le deuxième opérateur de téléphonie mobile dans le monde, avec des actifs en Europe et dans des marchés émergents comme l’Inde, la Turquie et l’Afrique.

(...)

Le secteur des télécoms a été marqué par une série de fusions-acquisitions ces dernières années, la plus récente en date étant la prise de contrôle par le japonais SoftBank de Sprint Nextel, le troisième opérateur américain de téléphonie mobile, pour 21,6 milliards de dollars.

(...)

En 2004 déjà, Vodafone envisageait de se désengager de Verizon Wireless pour jeter son dévolu sur l’activité de téléphonie mobile d’AT&T, finalement acquise par Cingular.

Regroupement attendu au sein de la #silicon_army | #telecoms #tuyaux #câbles

Sachant que :

Le #renseignement [est] une guerre sous-marine
Le Monde | Article paru dans l’édition du 29.08.13
Cf. http://seenthis.net/messages/167232
http://seenthis.net/messages/155019

99 % du trafic intercontinental, Internet comme téléphone, transite aujourd’hui sous les océans

#internet_traffic

vous pouvez être sûr que les paquets d’informations qui transporteront votre requête passeront à un moment ou à un autre par l’un de ces « tuyaux » de l’Internet, propriété de géants comme Vodafone, Verizon ou Orange.

Comme le remarque l’organisme de recherche CorpWatch, le matériel [de tapping des #câbles_sous-marins] décrit par M. Snowden semble correspondre en tout point à celui que fournit l’entreprise américaine Glimmerglass, le CyberSweep

August 30 2013

Boris Boillon, ancien ambassadeur à Tunis, arrêté avec 350 000 euros en liquide

Boris Boillon, ancien ambassadeur à Tunis, arrêté avec 350 000 euros en liquide
http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/08/30/boris-boillon-ancien-ambassadeur-de-sarkozy-arrete-avec-350-000-euros-en-liq

Selon des documents consultés par Mediapart, Boris Boillon, ex-conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Elysée et ancien ambassadeur de France en Tunisie, a été interpellé par la douane à la gare du Nord le 31 juillet, alors qu’il s’apprêtait à embarquer à bord d’un Thalis en direction de Bruxelles.
Sans document d’identité ni téléphone portable, vêtu d’un jean et d’un polo, ce diplomate de 43 ans à la personnalité fougueuse transportait dans un sac 350 000 euros et 40 000 dollars en espèces, raconte Mediapart, qui a pu accéder au procès-verbal.
(…)
Lors de son audition, l’ancien diplomate, désormais résident belge reconverti dans les affaires, a tenté de justifier le transport de ces fonds par sa volonté d’ouvrir une filiale de son entreprise de consulting Spartago en Belgique. Il affirme que cette somme lui vient de ses activités auprès de sociétés irakiennes, qui lui ont été rémunérées en « numéraire » à Paris en raison du sous-développement du système bancaire en Irak.

Il affirme également avoir « oublié » ses papiers d’identité en Belgique en partant pour Paris le matin même, « justement » parce qu’il n’était « pas à l’aise avec cet argent », dont une partie était stockée dans une mallette « enterrée à côté de [s]a cave », et qu’il voulait « régulariser la chose au plus vite ».

On se souvient de sa retentissante prise de fonctions à Tunis en février 2011.

En Grèce, l'argent tombe du ciel

En #Grèce, l’argent tombe du ciel
http://fr.myeurop.info/2013/08/30/en-gr-ce-l-argent-tombe-du-ciel-12108

Effy Tselikas

La Grèce, à court de #liquidités, a évité l’implosion grâce à la livraison secrète de #cash par l’UE. C’est l’envers du décor de la crise grecque : un #pont_aérien nocturne a fait ainsi transiter plus de 20 milliards d’euros en #billets, ni vu ni connu. Récit.

Des Boeing remplis de billets (...)

#Économie #Union_européenne #banques #BCE #crise_de_l'euro #vols_secrets #Zone_euro

August 29 2013

Retraites : l'alternative existe

Retraites : l’alternative existe
http://alternatives-economiques.fr/blogs/harribey/2013/08/28/retraites-lalternative-existe

Nous l’avons déjà dit ici, mais répétons-le : l’aggravation des déficits des caisses de retraite (20 milliards d’euros prévus en 2020) ne sont pas dus à l’évolution démographique mais à la crise et au chômage. C’est confirmé par le rapport Moreau publié en juin dernier : « La durée et l’ampleur de la crise depuis 2008 affectent fortement le système des retraites et rendent plus exigeantes les conditions du retour à l’équilibre. À long terme, les effets directs de la crise économique sur les ressources du (...)

Tags: Currency:EUR

Un contrat de 1 milliard d'euros avec l'Arabie Saoudite pour Paris

Un contrat de 1 milliard d’euros avec l’Arabie Saoudite pour Paris

http://www.liberation.fr/economie/2013/08/29/la-france-remporte-un-contrat-d-1-milliard-d-euros-avec-l-arabie-saoudite

La France a remporté un contrat de plus d’un milliard d’euros avec l’Arabie Saoudite pour moderniser quatre frégates et deux pétroliers-ravitailleurs, des navires de guerre. L’annonce intervient alors que François Hollande pourrait se rendre en Arabie Saoudite cet automne.

#Défense #guerre #contrats

August 28 2013

August 23 2013

Les câbles sous-marins, clé de voûte de la cybersurveillance L'info commence à percer dans la…

Les câbles sous-marins, clé de voûte de la cybersurveillance

L’info commence à percer dans la presse…
Pour mémoire, l’un des points d’entrée ici http://seenthis.net/messages/164094 sans compter @Reflets depuis, ouh la la …

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/08/23/les-cables-sous-marins-cle-de-voute-de-la-cybersurveillance_3465101_651865.h

http://i.imgur.com/NZyGzO4.jpg

Ce type de matériel serait installé dans les grands nœuds du réseau Internet, comme la station d’atterrissage de Bude, sur la côte occidentale du Royaume-Uni, utilisée selon Edward Snowden comme « laboratoire » du GCHQ pendant trois ans. Accueillant pas moins de 6 câbles, Bude disposerait, selon les estimations de Teleography, d’une bande passante supérieure à 7 téraoctets par seconde, soit un peu moins de 10 % du trafic international.

Pour ne rien gâcher, elle est située à quelques jets de pierre d’une station d’interception du GHCQ. Autrefois spécialisée dans la surveillance des signaux satellite, elle a pu être remise au goût du jour à l’aide de la « subvention » de 15,5 millions de livres (17,8 millions d’euros) que lui a accordée la NSA pour son « réaménagement », selon un autre document révélé par Edward Snowden.

Impossible de le vérifier, puisque l’accès au complexe où atterrissent les câbles est interdit, comme l’a constaté Andrew Blum, auteur de Tubes. A Journey to the Center of The Internet : « En deux ans d’enquête, c’est l’un des rares lieux du réseau auquel je n’ai pas eu l’autorisation d’accéder. » Même Orange (ex-France Télécom), co-propriétaire d’un des câbles passant par Bude, explique qu’"aucun opérateur ne peut savoir ce qui se passe dans ces stations".

August 21 2013

Gibraltar, une taxe à la frontière est illégale pour la Communauté européenne ? Pas de problème, on…

#Gibraltar, une taxe à la frontière est illégale pour la Communauté européenne ? Pas de problème, on fera une écotaxe
Une congestion charge , comme le péage urbain introduit en 2005 pour Londres. Et dont il faudra revoir la traduction dans le cas d’espèce.

Spain threatens ’eco-tax’ on Gibraltar as Britain rejects demands for talks over sovereignty - Telegraph
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/gibraltar/10254703/Spain-threatens-eco-tax-on-Gibraltar-as-Britain-rejects-demands-for-tal

Spain was also warned by the EU that any move to impose a tax at the border would be deemed “illegal” after Madrid said a 50 euro frontier levy and a ban on Gibraltar aviation traffic from using Spanish airspace were measures under consideration.
Instead Spain may get around a direct ban on border tax by imposing a London style “congestion charge” on frontier traffic in La Linea de la Concepcion because it would fall within current EU legislation.

======================

Sinon, tous les bateaux se Sa Majesté sont arrivés à bon port…
http://i.telegraph.co.uk/multimedia/archive/02647/GIBRALTAR_2647979b.jpg
La frégate HMS Westminster, au premier plan, masquée par les bâtiments, les deux bâtiments de soutien logistique, Lyme Bay, à quai et Mounts Bay, manœuvrant pour accoster

======================

Si le Royaume-Uni accuse le gouvernement espagnol d’entretenir la tension pour des raisons intérieures (faire oublier les scandales de corruption), on notera que de son côté, un ancien conseiller de Margaret Thatcher, intervenant régulier de Fox News, constate très objectivement dans le Telegraph que le candidat premier ministre de l’opposition est une c… molle…

Ed Miliband’s spineless stance on Gibraltar does not bode well for a Labour government – Telegraph Blogs
http://blogs.telegraph.co.uk/news/nilegardiner/100231899/ed-milibands-spineless-stance-on-gibraltar-does-not-bode-well-for

What has Ed Miliband, the Labour Party’s great hope for 2015, said about Spain’s mounting attempts to intimidate the people of Gibraltar? Absolutely nothing.
(…)
The Gibraltar issue has further underscored Ed Miliband’s shortcomings as a leader, both at home and abroad. His failure to support the inhabitants of Gibraltar and their right to self-determination is disturbing, and raises serious questions over the future of British policy on both Gibraltar and the Falklands should he become prime minister.

=====================

Enfin, on notera que l’on va peut-être se trouver devant un premier (?) conflit à caractère écologique…

Les 70 blocs de béton, déclencheurs du conflit (et dont le retrait conditionne aujourd’hui une reprise de dialogue pour les espagnols), ont été immergés (presque…) uniquement pour des raisons d’écologie…

Spain tells Britain to remove Gibraltar reef - Telegraph
http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/europe/gibraltar/10253964/Spain-tells-Britain-to-remove-Gibraltar-reef.html

The Gibraltar government says the concrete reef in the Bay of Gibraltar will regenerate marine life and argues that the Spanish raked for shellfish there illegally in its waters.

Et que la riposte espagnole risque d’être une vertueuse #écotaxe.

August 06 2013

De la peau de tomate pour habiller les conserves - 05/08/2013 - LaDépêche.fr

De la peau de tomate pour habiller les conserves - 05/08/2013 - LaDépêche.fr
http://www.ladepeche.fr/article/2013/08/05/1684342-de-la-peau-de-tomate-pour-habiller-les-conserves.html

Un projet de recherche cofinancé depuis deux ans par l’Union européenne (800.000 euros) est en train d’aboutir dans un laboratoire italien, près de Parme : en extrayant la coutine, une substance un peu cireuse contenue dans la peau des fruits (la tomate en est un, même si on la consomme généralement en légume), on peut fabriquer une laque bio pour recouvrir les faces internes et externes des conserves en métal.

Tags: Currency:EUR
Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl