Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

September 08 2013

Syrie : les services de santé se mobilisent dans la perspective de frappes occidentales - Syrie -…

Syrie : les services de santé se mobilisent dans la perspective de frappes occidentales - Syrie - RFI
http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130908-syrie-services-sante-mobilisent-perspective-frappes-occidentales
http://www.rfi.fr/aef_player_popup/rfi_player#

Oubaida al-Moufti
Médecin membre l’Union des organisations syriennes de secours médicaux

On se prépare dans tous les hôpitaux à une éventuelle frappe, parce qu’on sait bien qu’il y aura des civils qui seront touchés. On est en train de faire des stocks de matériel médical et de médicaments, et de s’organiser au niveau de la répartition médicale...

Quels sont les préparatifs dans les hôpitaux français pour l’accueil des blessés syriens mr le président de la R.F. ?

Syrie : la ville chrétienne de Maaloula aux mains des rebelles et des jihadistes d'al-Nosra | À La…

Syrie : la ville chrétienne de Maaloula aux mains des rebelles et des jihadistes d’al-Nosra | À La Une | L’Orient-Le Jour
http://www.lorientlejour.com/article/831990/syrie-la-ville-chretienne-de-maaloula-aux-mains-des-rebelles-et-des-j

Syrie : la ville chrétienne de Maaloula aux mains des rebelles et des jihadistes d’al-Nosra

Ville symbole pour les chrétiens d’Orient, Maaloula (50 kms au nord de Damas, assez près de l’autoroute Damas/Alep) fait déjà l’objet d’une bataille de communication. Les combats s’y déroulent depuis mercredi 4, avec des annonces de victoire tour à tour par les uns ou les autres. Al-Arabiyya, chaîne saoudienne très pro-rebelles, donne sa version des faits (http://www.alarabiya.net/ar/arab-and-world/syria/2013/09/08/%D8%A7%D9%84%D9%82%D8%B5%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D9%83%D8%A7%D9%85%D9%84%D8%A9), expliquant en gros que les bombardements sont le fait de l’armée régulière, que les assaillants ont donné l’ordre de respecter les églises et de rassurer leurs « frères chrétiens ». Mieux, le régime a envoyer les fameux « chabbihas » déguisés en islamistes pour perpétrer des exactions qui seront ensuite mises sur le dos des combattants rebelles...

Pas impossible qu’on en reparle...

Syrie : continuer à réfléchir ?

#Syrie : continuer à réfléchir ?
http://reflets.info/syrie-continuer-a-reflechir

Des articles traitant de la propagande, dont un à propos de la Syrie et de Meyssan, mais aussi au sujet de l’influence de masse, ont été publiés sur Reflets. Ces sujets sont centraux si l’on veut continuer à comprendre le monde actuel. Et l’information qui nous parvient. Pour éviter de plonger dans une vaste bouillie intellectuelle […]

Déclaration liminaire de John Kerry au sénat sur la crise en Syrie | IIP Digital

Déclaration liminaire de John Kerry au sénat sur la crise en Syrie | IIP Digital
http://iipdigital.usembassy.gov/st/french/texttrans/2013/09/20130904282196.html#ixzz2e1ENuFWE

(...) Assurément, d’aucuns poseront la question, à juste titre il me semble, des conséquences involontaires de l’action. D’aucuns craignent des représailles de nature à déboucher sur un conflit plus étendu. Je ne vais pas mâcher mes mots : si Bachar al-Assad est assez arrogant, je dirais même assez stupide, pour user de représailles contre les conséquences de son comportement criminel, les États-Unis et leurs alliés ont d’amples moyens pour lui faire regretter cette décision sans avoir à partir en guerre. Même les partisans de Bachar al-Assad, la Russie et l’Iran, disent publiquement que le recours aux armes chimiques est inacceptable. Par ailleurs, certaines personnes vont soulever la question de l’étendue de notre responsabilité. À celles-ci, je dis que, quand quelqu’un tue des centaines d’enfants avec une arme dont le monde a prohibé l’emploi, nous sommes tous responsables. C’est vrai en raison des traités comme la Convention de Genève ou la Convention sur les armes chimiques et, pour nous aux États-Unis, la loi sur les responsabilités de la Syrie. Mais c’est vrai aussi parce que nous avons une humanité commune et partageons la décence la plus élémentaire.

Ce n’est pas le moment d’être isolationnistes dans un fauteuil. Ce n’est pas le moment d’être spectateurs d’un massacre. Ni notre pays ni notre conscience ne peuvent se permettre le coût du silence. Nous avons dénoncé des horreurs indicibles bien des fois dans le passé. Nous devons maintenant passer à l’action et nous devons protéger notre sécurité, protéger nos valeurs, et guider le monde, forts de la conviction que nous comprenons parfaitement notre responsabilité. Merci.

Membre du public – Monsieur le secrétaire d’État Kerry, le peuple américain dit non à la guerre.

Le sénateur Menendez, président de la commission – Silence dans la salle. Silence dans la salle.

Membre du public – Le peuple a dit non à la guerre. (Inaudible) une autre guerre. Nous ne voulons pas une autre (inaudible).

Le sénateur Menendez – Je demande au – veuillez rétablir le calme.

Membre du public – (Inaudible) personne ne veut cette guerre. Les missiles de croisière – lancer des missiles de croisière, ça veut dire une autre guerre. Le peuple américain ne veut pas de ça. M. Kerry (inaudible).

Le sénateur Menendez – Monsieur le secrétaire Hagel.

Le secrétaire d’État John Kerry – Puis-je me permettre – la première fois que j’ai fait une déposition devant cette commission, quand j’avais 27 ans, mes sentiments étaient très similaires à ceux de la personne qui proteste. Et c’est exactement pour cela qu’il est si important que nous débattions de cette question, que nous parlions de ces sujets au vu et au su du pays, et le Congrès va agir en sa qualité de représentant du peuple américain. Je crois que nous pouvons tous respecter ceux qui ont un point de vue différent, et nous respectons ce principe.

http://www.info-palestine.eu/IMG/jpg/a0-468.jpg

September 07 2013

Le « quotidien vespéral des marchés » (QVM, appelé aussi "Le Monde"), des cadres et des décideurs…

Le « quotidien vespéral des marchés » (QVM, appelé aussi "Le Monde"), des cadres et des décideurs souligne, dans son éditorial d’aujourd’hui, que selon une étude du German Marshall Fund, les opinions publiques occidentales sont très majoritairement contre une intervention militaire en Syrie — 72 % y sont opposés en Europe, 62 % la rejettent aux Etats-Unis —, mais continue de soutenir l’option des frappes et des bombardements. On a connu ce journal plus équilibré dans son positionnement. La conclusion de l’édito (cf. ci-dessous), est tout à fait éloquente.

« L’indécision en Syrie : le prix politique du fiasco irakien »

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/09/07/l-indecision-en-syrie-le-prix-politique-du-fiasco-irakien_3472856_3232.html

S’ils veulent réussir, les exécutifs favorables à des frappes militaires doivent donc redoubler d’efforts pour convaincre leur représentation nationale, mais aussi leurs concitoyens.

#Syrie #US #France #QVM

*La France se montre réticente à accueillir des réfugiés syriens sur son territoire* ❝Alors que le…

La #France se montre réticente à accueillir des #réfugiés #syriens sur son territoire

Alors que le nombre de réfugiés syriens à l’étranger ne cesse d’augmenter et que François Hollande soutient la nécessité d’intervenir militairement en Syrie, la France se montre, depuis plusieurs mois, beaucoup plus frileuse en ce qui concerne l’#accueil d’éventuels réfugiés sur son territoire.

http://www.lemonde.fr/international/article/2013/09/03/la-france-se-montre-reticente-a-accueillir-des-refugies-syriens-sur-son-terr

#migration #asile #syrie

Heureusement qu'Obama n'est vraisemblablement qu'un “tigre de papier” par Pierre Leconte « Le blog…

Heureusement qu’Obama n’est vraisemblablement qu’un “tigre de papier” par Pierre Leconte « Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances
http://leblogalupus.com/2013/09/07/heureusement-quobama-nest-vraisemblablement-quun-tigre-de-papier-par-p

Nous ne parlons que rarement de questions vraiment politiques dans notre site mais, pour une fois, l’actualité nous y oblige d’autant que leur impact sur les tendances des marchés financiers s’accroit. Nous vous invitons à lire régulièrement http://www.zerohedge.com‎ pour rester informé au plus près des événements.

Le comportement d’Obama dans la question syrienne, qui pourrait hélas dégénérer en guerre régionale au Moyen Orient voire mondiale, est typique de sa personnalité de beau parleur velléitaire sans courage. Comme d’habitude, ses actes n’ont pas suivi ses discours, ce qui est généralement négatif en politique (comme dans la vie tout court) mais cette fois-ci positif parce que, en renvoyant au Congrès US (qui probablement ne décidera pas d’aller plus loin tant il est divisé, pas plus qu’il n’osera bafouer la légalité internationale incarnée par le Conseil de sécurité de l’ONU seul habilité à décider de la paix ou de la guerre) la prise de décision d’une intervention militaire illégale US contre la Syrie, il nous a vraisemblablement évité un désastre encore plus grand que la tragédie actuelle.

http://www.bloomberg.com/infographics/2013-09-06/obama-seeks-congressional-vote-on-syria-strike.html

Nous exprimions dans notre dernier commentaire notre scepticisme sur la capacité d’Obama à mettre en place une action pour “punir” le gouvernement syrien (pour le cas où ce serait ce dernier et non pas les djihadistes qui se soient servis des armes chimiques, ce qui n’est toujours pas prouvé et de toutes façons n’autorise personne à envahir l’État souverain de Syrie, à le démembrer et à tuer ses ressortissants). Parce qu’Obama s’est déjà révélé incapable d’agir contre les gouvernements de Corée du Nord ou d’Iran et parce que les USA n’ont plus les moyens d’imposer leur hégémonie mondiale. Ils doivent compter avec la Russie et la Chine qui, dans le nouvel équilibre multipolaire actuel, ne les laisseront plus décider seuls sur la plupart des sujets pour le monde entier. Quant aux opinions publiques, elles ne veulent plus revoir la répétition des massacres effectués par les Américains et leurs supplétifs occidentaux au Vietnam, en Irak, en Afghanistan, en ex-Yougoslavie, en Libye et ailleurs… Sans compter que les USA ont tellement menti et manipulé les opinions publiques pour tenter de justifier leurs agressions armées, tout en continuant de violer le droit international avec leurs écoutes (NSA, CIA, etc.), sans parler de leurs manipulations permanentes de tous les actifs financiers, qu’ils n’ont plus de “droit moral” à juger et condamner quiconque......

#Syrie
#Obama
#Hollande
#écoutes (NSA, CIA, etc.)

La Syrie et la sanctification du mal | Mounadil al Djazaïri

La Syrie et la sanctification du mal | Mounadil al Djazaïri
http://mounadil.wordpress.com/2013/09/07/la-syrie-et-la-sanctification-du-mal

D’éminents rabbins couvrant l’ensemble du spectre religieux et politique ont exhorté les élus au Congrès à soutenir le plan du président Obama de bombarder la Syrie pour l’empêcher d’utiliser des armes chimiques.

Pierre Charasse, Français de l'étranger, contribuable et électeur Syrie : la lettre d'un ancien…

Pierre Charasse, Français de l’étranger, contribuable et électeur

Syrie : la lettre d’un ancien ambassadeur de France à François Hollande
http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/060913/syrie-la-lettre-dun-ancien-ambassadeur-de-france-francois-hollande

(...)
De même, je suis sûr que d’autres pays suivront la France dans son intention de livrer des armes aux rebelles syriens, malgré les risques que cela comporte. M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires Etrangères, a annoncé qu’il exigerait des destinataires des armes françaises qu’ils signent un « certificat d’utilisateur final ». Avec une telle fermeté nous aurons l’assurance que nos armes ne tomberont pas entre les mains des combattants Jihadistes du Front Al Nusra-Al Qaeda, qui font partie de la Coalition rebelle (encore très hétéroclite mais que avez le mérite de vouloir unifier, bon courage !) et ne se retourneront pas contre les pays occidentaux qui les ont aidé ou leurs rivaux au sein de la Coalition, voire des populations civiles.

Nous voilà rassurés. Al Qaeda devrait comprendre le message fort que vous lui envoyez. Il est important de bien expliquer que notre ennemi reste le Terrorisme International, même si de temps en temps il faut se montrer pragmatique, comme disent nos amis anglo-saxons, et tendre la main à ceux qui veulent notre perte. Ceux-ci ne devraient pas être insensibles à nos gestes amicaux. Vos services devraient pouvoir sans peine démentir l’information diffusée par l’agence Associated Press selon laquelle des armes chimiques livrées par notre allié l’Arabie Saoudite (le Prince Bandar Bin Sultan, chef des services saoudiens de renseignement) au Front Al Nusra-Al Qaeda auraient été manipulées maladroitement par ces apprentis-sorciers.

Une fois ce point éclairci vous aurez les mains libres pour agir sur la base des informations fournies par les Etats-Unis et Israël qui ont toute votre confiance. Toutefois il ne serait pas inutile d’éviter que se reproduise le scénario de 2003 aux Nations Unies lorsque Colin Powell a exhibé des photos truquées et un flacon de poudre de perlimpinpin comme preuves irréfutables de la présence d’armes de destruction massive en Irak ! Principe de précaution élémentaire. On vous fait confiance, c’est la crédibilité de la France qui est en jeu. (...)

September 06 2013

Syrie : François Hollande lâché par l'Europe au G20

Syrie : François Hollande lâché par l’Europe au G20
http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/05/01003-20130905ARTFIG00549-syrie-le-splendide-isolement-de-hollande.php

La mission s’annonce difficile. Si ce n’est impossible. Au sommet du G20 de Saint-Pétersbourg, François Hollande ne s’est fixé qu’un seul objectif : rallier « la coalition la plus large possible » de pays en faveur d’une intervention punitive en Syrie, aux côtés des Américains. « Nous comptons sur le soutien des Européens et des pays arabes », assurait l’entourage du chef de l’État. Peine perdue. François Hollande avait à peine posé le pied sur le tarmac de l’aéroport de Saint-Pétersbourg qu’il était déjà lâché par ses plus proches alliés, les Européens.

Membre du G20, représentant les 28 États membres de l’UE, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, flanqué du président de la Commission José Manuel Barroso a clairement rejeté l’usage de la force en Syrie. « Il n’y a pas de solution militaire au conflit en Syrie » a-t-il déclaré à Saint-Pétersbourg, « seule une solution politique peut arrêter les massacres, les violations de droits de l’homme et la destruction de la Syrie ».

Très joli : « Après avoir subi la poignée de main glaciale de Vladimir Poutine… ».

September 05 2013

En Syrie, sous les bombes, ils installent des antennes pour diffuser des radios libres - Terra eco

En Syrie, sous les bombes, ils installent des antennes pour diffuser des radios libres - Terra eco
http://www.terraeco.net/En-Syrie-sous-les-bombes-les,51035.html

http://www.terraeco.net/local/cache-vignettes/L450xH338/photo-5-b9441.jpg

Ici, des journalistes syriens décrivent la situation de leur pays au jour le jour sur des chaînes d’information continue internationales. Là, des antennes faites avec les moyens du bord diffusent des émissions de radios libres sur la bande FM. Tandis qu’une imprimante semi-professionnelle distribue des journaux dans tout le pays. La Syrie, où la guerre et des décennies de censure empêchent toute communication, voit pourtant émerger des médias indépendants.
L’association Smart (Syrian media action revolution team), basée à Paris, est l’un des meilleurs témoins et soutiens de ces initiatives. Depuis plus de deux ans, elle conseille, forme, et apporte une aide logistique aux journalistes du pays. « Dès le début de la révolte, il était pour nous évident qu’il fallait absolument informer sur ce qui se passait en Syrie. Nous avions tous en tête le précédent du massacre de Hama, en 1982, qui était resté presque inconnu à l’époque. Nous savions qu’il fallait que le monde soit au courant de tout pour protéger les gens à l’intérieur », explique Chamsy Sarkis, cofondateur de Smart, fils d’opposants au régime de Bachar El-Assad et donc interdit de séjour en Syrie depuis sa naissance.

#Syrie

September 04 2013

6mn50 de bonheur ;-) Botul n'est pas épargné, c'est le moins que l'on puisse dire ;-)

6mn50 de bonheur ;-)
Botul n’est pas épargné, c’est le moins que l’on puisse dire ;-)

http://www.youtube.com/watch?v=K3Kp274IkrM

À voir et à revoir chaque fois qu’un zozo (surtout s’il est de gôôche) nous expliquera que la #guerre c’est nécessaire
#humour #botul
(url de la vidéo piqué ici :http://oumma.com/60865/bhl-torpille-prorussiatv

September 03 2013

» La Syrie, l'AIPAC et le New York Times|Richard Hétu

 » La Syrie, l’AIPAC et le New York Times|Richard Hétu
http://blogues.lapresse.ca/hetu/2013/09/03/la-syrie-laipac-et-le-ny-times

Hier soir, plus de 48 heures après l’annonce de la décision inattendue de Barack Obama de demander l’autorisation du Congrès avant de donner le feu vert à des frappes sur des cibles syriennes, le New York Times a publié ces deux paragraphes sur son site, comme on peut le constater dans une première version parue dans le Boston Globe :

Des responsables de l’administration disent que l’influent lobby pro-israélien AIPAC était déjà à pied d’oeuvre afin de faire la promotion d’une action militaire contre le gouvernement de M. Assad, craignant que si la Syrie échappe à un châtiment américain pour son utilisation d’armes chimiques, l’Iran pourrait être enhardie à l’avenir à attaquer Israël. À la Chambre (des représentants), le chef de la majorité (républicaine), Eric Cantor, l’unique juif républicain au Congrès, s’efforce depuis longtemps à ébranler l’appui traditionnel des démocrates auprès des juifs.

Un responsable de l’administration, qui a requis l’anonymat pour parler de la stratégie de la Maison-Blanche, a qualifié l’AIPAC de « gorille de 800 livres dans la pièce ».
Comme le relève MJ Rosenberg dans ce billet, les deux paragraphes ont disparu dans une version ultérieure publiée dans le Times. Reste à voir si la disparition des allusions à l’AIPAC relève d’une décision éditoriale du Times ou découle de pressions exercées par la Maison-Blanche ou l’AIPAC.

Quoi qu’il en soit, Barack Obama a prédit qu’il obtiendrait l’appui du Congrès ce matin avant de rencontrer les dirigeants de la Chambre à la Maison-Blanche. Il a également insisté sur la nature limitée de l’intervention éventuelle en Syrie.

« Ce n’est pas l’Irak. Ce n’est pas l’Afghanistan. Ce que nous envisageons est quelque chose de limité. C’est quelque chose de proportionné. Cela affaiblira les capacités d’Assad », a dit le président.

_Les gens humbles ne veulent pas la guerre._ La bassin minier 62 contre la guerre — Cellule…

Les gens humbles ne veulent pas la guerre.

La bassin minier 62 contre la guerre — Cellule Ouvrière du Bassin Minier Ouest
http://www.legrandsoir.info/la-bassin-minier-62-contre-la-guerre.html

Réunis le 28 août à Divion, des membres mandatés par les organisations politiques PCF, PRCF, Jeunesses communistes, NPA, PG, COBAMIO, des membres d’organisations syndicales et d’autres militants progressistes, ont décidé d’appeler à des rassemblements simultanés à Béthune et Lens, le mercredi 4 septembre, jour du débat parlementaire (congrès Assemblée nationale et Sénat) sans vote sur l’implication militaire de la France dans le conflit en Syrie.

Après débat, il a été considéré unanimement que cette ingérence militaire de l’Occident dans le conflit syrien est de nature impérialiste contre la souveraineté de la Nation et du peuple de Syrie.

#Syrie

September 02 2013

Du Brésil au G20 et à la Syrie, en passant par la NSA

Du Brésil au G20 et à la Syrie, en passant par la NSA
http://www.dedefensa.org/article-du_br_sil_au_g20_et_la_syrie_en_passant_par_la_nsa_03_09_2013.htm

• La NSA écoutait (écoute) consciencieusement et directement la présidente brésilienne. • Ambiance et conséquences.

Syrie : Utilisation d'armes chimiques le ministère de la défense a publié ses documents

#Syrie : Utilisation d’armes chimiques le ministère de la défense a publié ses documents
http://reflets.info/syrie-utilisation-darmes-chimiques-le-ministere-de-la-defense-a-publie-ses

Le site du ministère de la Défense est actuellement inaccessible. Cette interruption de service gêne probablement la consultation des pièces déclassifiées par le ministère. Comme il est probable que le site soit la cible d’attaques par déni de service pour ralentir leur propagation, nous vous les proposons ici en téléchargement (en dehors des vidéos). A […]

Syrie : les « preuves » de Paris déclassifiées, Al-Assad menace « les intérêts de la France »

Syrie : les « preuves » de Paris déclassifiées, Al-Assad menace « les intérêts de la France »
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/02/syrie-les-preuves-francaises-declassifiees-assad-menace-paris_3470082_3218.h

La première partie introduit le document déclassifié de l’Élysée (cf. http://seenthis.net/messages/171565 ) la deuxième rend compte de l’interview d’Assad par Georges Malbrunot pour le Figaro. Ça donne :

POUR AL-ASSAD, LA FRANCE EST DÉSORMAIS UN « ENNEMI »
La publication de la note confidentielle des services du renseignement par le gouvernement semblait répondre par anticipation aux déclarations du président syrien, Bachar Al-Assad, dans une interview publiée par Le Figaro mardi. « Quiconque accuse doit donner des preuves, a-t-il déclaré, niant une nouvelle fois sa responsabilité dans l’attaque du 21 août. Nous avons défié les Etats-Unis et la France d’avancer une seule preuve. MM. Obama et Hollande en ont été incapables, y compris devant leurs peuples. » M. Assad a prévenu qu’en « contribu[ant] au renforcement financier et militaire des terroristes », Paris était devenu un ennemi de Damas, mettant en garde contre les « répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France ».

En fait, Bachar El-Assad répond à une question. Tel que dans Le Figaro :
La mise en garde d’Assad à la France
http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/02/01003-20130902ARTFIG00532-la-mise-en-garde-d-el-assad-a-la-france.php

La France est-elle devenue un pays ennemi de la Syrie ?
Quiconque contribue au renforcement financier et militaire des terroristes est l’ennemi du peuple syrien. Quiconque œuvre contre les intérêts de la Syrie et de ses citoyens est un ennemi. Le peuple français n’est pas notre ennemi, mais la politique de son État est hostile au peuple syrien. Dans la mesure où la politique de l’État français est hostile au peuple syrien, cet État sera son ennemi. Cette hostilité prendra fin lorsque l’État français changera de politique. Il y aura des répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France.

Le reste (au Figaro) derrière #paywall

La fine analyse de Jean-Marie Colombani : _Sur la Syrie, ne pas se tromper de combat_

La fine analyse de Jean-Marie Colombani : Sur la Syrie, ne pas se tromper de combat
http://www.slate.fr/story/77166/interventions-syrie

Cela rend particulièrement difficile d’aider le Conseil national syrien. Mais on oublie un peu vite que Bachar el-Assad est si fort parce qu’il est aidé de pasdarans iraniens et de miliciens du Hezbollah, lesquels, en matière d’extrémisme, n’ont rien à envier aux djihadistes qui le combattent.

#l'odeur_du_napalm

September 01 2013

DÉCLARATION DU PRÉSIDENT SUR LA SYRIE | IIP Digital

DÉCLARATION DU PRÉSIDENT SUR LA SYRIE | IIP Digital
http://iipdigital.usembassy.gov/st/french/texttrans/2013/09/20130901282090.html#axzz2da4fiAz2

31 août 2013

LA MAISON-BLANCHE
Bureau du Secrétaire de presse
Le 31 août 2013

(...) Dans un monde qui connaît de nombreux dangers, il est impératif de faire face à cette menace.

C’est la raison pour laquelle, après mûre réflexion, j’ai décidé que les États-Unis devaient agir militairement contre des cibles du régime syrien. Il ne s’agirait pas d’une intervention d’une durée indéterminée. Nous n’enverrions pas de troupes au sol. Au contraire, notre action serait, par essence, d’une ampleur et d’une durée déterminés. Cependant, je suis convaincu que nous pouvons rendre le régime d’Assad responsable de l’usage qu’il fait des armes chimiques, dissuader ce type de comportement et réduire sa capacité à y avoir recours.

Notre armée a mis en place des moyens dans la région. Le chef d’état-major interarmées m’a indiqué que nous sommes prêts à frapper dès que nous le souhaiterons, et par ailleurs, que notre capacité à exécuter cette mission n’est pas tributaire du temps. Elle pourra donc être lancée demain, la semaine prochaine, ou dans un mois. Et je suis prêt à en donner l’ordre.

J’ai pris ma décision en tant que commandant en chef, convaincu qu’il en va des intérêts de notre sécurité nationale ; cependant, je n’oublie pas que je suis le président de la plus ancienne démocratie constitutionnelle du monde. Je crois de longue date que notre puissance est ancrée non seulement dans notre force militaire, mais également dans l’exemple que nous donnons d’un État du peuple, par le peuple, pour le peuple. Et c’est la raison pour laquelle j’ai pris une seconde décision, celle de solliciter l’autorisation d’avoir recours à la force auprès des représentants du peuple américain au Congrès.(...)

#BHO #SYRIE

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl