Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

October 19 2013

The Gulf's Gas Conspiracy Against Lebanon | Al Akhbar English

The Gulf’s Gas Conspiracy Against Lebanon | Al Akhbar English
http://english.al-akhbar.com/content/gulfs-gas-conspiracy-against-lebanon

The Gulf’s Gas Conspiracy Against Lebanon

Jean Aziz pense que ce qui “ça sent le gaz” dans ce qui se passe en Syrie et pays alentours...

The Gulf’s antagonism toward Lebanon has only intensified as prospects of a political resolution to the Syrian crisis have increased, prompting them to take a series of steps, from arming takfiri groups in Syria and Lebanon to threatening to expel the thousands of Lebanese expats who work in the Gulf, not to mention their efforts last summer to abort Lebanon’s vital tourist season by warning their citizens against traveling here for security reasons.

October 17 2013

Égypte : la situation déplorable des réfugiés en provenance de la Syrie | Amnesty International…

Égypte : la situation déplorable des réfugiés en provenance de la Syrie | Amnesty International France

http://www.amnesty.fr/AI-en-action/Personnes-deracinees/Refugies-dans-le-monde/Actualites/Egypte-la-situation-deplorable-des-refugies-en-provenance-de-la-Syrie-9724

Les autorités égyptiennes doivent mettre un terme à leur politique consternante de détention illégale et de retour forcé pour des centaines de réfugiés qui ont fui le conflit armé en Syrie.

Sur le sujet, l’article du jour Orient XXI, par Séverine Evanno
Égypte, Sinaï, Libye, Israël : les routes sanglantes des migrations http://orientxxi.info/magazine/sinai-libye-israel-les-routes,0388

#Egypte #Syrie #réfugiés

October 11 2013

Un nouveau mur à la frontière turque - L'actualité

Un nouveau mur à la frontière turque - L’actualité

http://www.lactualite.com/opinions/le-blogue-geopolitique/un-nouveau-mur-a-la-frontiere-turque

Un nouveau mur à la frontière turque
11 oct. 2013 par Élisabeth Vallet

Malgré les timides démentis des officiels turcs, les habitants de la province de Mardin n’en démordent pas : la Turquie a amorcé la construction d’un mur de 2 mètres de haut le long de sa frontière avec la Syrie (photos).

C’est le deuxième mur que la Turquie choisit d’élever le long de sa frontière méridionale, et même si ce n’est qu’une fraction de la frontière longue de 900 kilomètres, l’objectif est de cibler des zones plus poreuses. Au mois de mai dernier, Ankara avait décidé de blinder la zone de Cilvegozu au nord d’Alep en élevant un double mur sur 2,5 kilomètres. Et en ce mois d’octobre, c’est en pleine zone urbaine que les travaux débutent : en effet, si ce n’était de la ligne frontalière, Nusaybin en Turquie, et Kameshli en Syrie feraient partie de la même agglomération. Comme toujours les villes jumelles sont des zones de culture commune mais aussi des zones de passage, de trafic. Bien souvent, et jusqu’à ce que les discours sécuritaires s’en mêlent, il n’y a pas pour ainsi dire pas de démarcation.

#frontières #murs #syrie #turquie

October 01 2013

Sergueï Lavrov : « La résolution adoptée sur la Syrie ne permet pas la moindre ambiguïté »

Sergueï Lavrov : « La résolution adoptée sur la #Syrie ne permet pas la moindre ambiguïté »
http://www.lecourrierderussie.com/2013/10/01/serguei-lavrov-resolution-syrie

Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères russe, revient sur sa victoire diplomatique en SyrieThe post Sergueï Lavrov : « La résolution adoptée sur la Syrie ne permet pas la moindre ambiguïté » appeared first on Le Courrier de Russie.

#International

September 30 2013

Syrie : le jeu ambigu de la Turquie avec les groupes extrémistes

Syrie : le jeu ambigu de la Turquie avec les groupes extrémistes
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/30/syrie-le-jeu-ambigu-de-la-turquie-avec-les-groupes-extremistes_3487073_3218.

Officiellement, la Turquie « ne soutient aucun groupe en particulier au sein de l’opposition syrienne ». Mais les allées et venues de combattants djihadistes de part et d’autre de sa frontière avec la Syrie sont devenues embarrassantes. « Nous n’apportons aucune aide directe à Jabhat Al-Nosra ni à aucun autre. Notre seul contact, c’est la Coalition nationale syrienne », insiste le ministère des affaires étrangères. La présence de militants radicaux, soignés dans les hôpitaux frontaliers ou hébergés dans des camps de réfugiés, est pourtant de plus en plus visible.

Voir aussi http://seenthis.net/messages/160955

September 25 2013

Le Monde-avec-AFP te fait savoir que ce sont des « “terroristes” » entre guillemets. Parce que dans…

Le Monde-avec-AFP te fait savoir que ce sont des « “terroristes” » entre guillemets. Parce que dans les médias français, contrairement à « la télévision publique syrienne », on ne pense pas que des gens qui font sauter une voiture piégée soient des terroristes-sans-guillemets : Syrie : attentat à la voiture piégée et contre-offensive rebelle à Damas
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/24/au-moins-sept-morts-dans-un-attentat-a-la-voiture-piegee-a-damas_3483687_321

Au moins sept personnes ont été tuées et une quinzaine d’autres ont été blessées, mardi 24 septembre, dans un attentat à la voiture piégée dans un quartier du sud de Damas, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’attentat s’est produit à Tadamoun, un quartier majoritairement contrôlé par les rebelles. L’explosion a toutefois touché un secteur contrôlé par le régime Assad. La télévision publique syrienne a attribué l’explosion meurtrière aux « terroristes ».

Si tu suis mes élucubrations, tu sais que je suis régulièrement obligé de mettre « “terroristes” » entre double-guillemets quand je cite les médias français, puisqu’il ne s’agit pas de terroristes dans le sens que nous (nous, les partisans du beau et du bon) donnons à ce terme.

Reposted bycheg00 cheg00

September 23 2013

Conflit en Syrie : les éditocrates s'habillent en kaki

Conflit en Syrie : les éditocrates s’habillent en kaki
http://www.acrimed.org/article4143.html

Comme les escargots lorsque tombent les premières gouttes de pluie, à chaque projet de guerre humanitaire et à chaque intention de lâcher quelques bombes, les va-t-en guerre sont de sortie. Guerre du Golfe, Yougoslavie, Kosovo, Afghanistan, guerre du Golfe la suite, Lybie, les médias aiment donner la parole au GI-Joe de la pensée géopolitique. Avec le conflit en Syrie, ils sont particulièrement nombreux… et particulièrement en forme. (....) Source : (...)

September 17 2013

Israël dit pour la première fois souhaiter la chute d'Assad - Reuters

Israël dit pour la première fois souhaiter la chute d’Assad - Reuters

http://fr.news.yahoo.com/israël-dit-pour-la-première-fois-souhaiter-la-104144575.html

Israël souhaite depuis longtemps la chute du président Bachar al Assad, déclare son ambassadeur à Washington dans une interview au Jérusalem Post qui marque une rupture avec la position officielle de l’Etat juif depuis le début du conflit en Syrie.

BHL : « En Syrie, l'islamisme radical est avec Bachar al-Assad » - Agoravox TV

BHL : « En Syrie, l’islamisme radical est avec Bachar al-Assad » - Agoravox TV

http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/bhl-en-syrie-l-islamisme-radical-40774

http://www.youtube.com/watch?v=heS-9-GrYdA

BHL : "En Syrie, l’islamisme radical est avec Bachar al-Assad"

BHL est insatiable : après sa guerre en Libye, il veut sa guerre en Syrie. Personne ne semble très chaud pour y aller... alors le nouveau philosophe, plus très frais, sort l’artillerie lourde, l’argument choc : l’islamisme radical est « avec Bachar al-Assad » à travers « l’Iran, le Hezbollah et le Hamas ». Moment d’anthologie sur MSNBC, le 5 septembre 2013.
 

 
Le pari de BHL, c’est que si l’Occident intervient, ce sont les pro-Occidentaux dans la rebellion qui prendront le pouvoir, alors que si l’Occident n’intervient pas, c’est Al Qaïda qui en sortira renforcée...

#ISLAM
#BHL
#SYRIE

Les images de la guerre en Syrie : regards arabes - par gonzo

Les images de la guerre en Syrie : regards arabes - par @gonzo
http://orientxxi.info/lu-vu-entendu/les-images-de-la-guerre-en-syrie,0355

Plusieurs articles de la presse arabe ont commenté la publication de photos d’une violence insoutenable, mettant en scène les exactions de rebelles syriens. De fait, alors que Paris Match publie en pleine page différents clichés d’une décapitation au sabre quelque part près d’Alep, le magazine Time propose quant à lui une série sur un égorgement au couteau (la quatrième de la journée, précise le journaliste). Le lien n’est pas toujours fait, mais les commentateurs auraient également pu s’arrêter à l’étonnante photo de la une de l’édition US du New York Times, toujours durant la même période.

Le quotidien libanais Al-Akhbar se contente de replacer cette publication et celle du magazine Time dans le contexte de l’heure, notant qu’après avoir fait endosser au régime la seule responsabilité des exactions, ces documents donnent incontestablement des arguments à ceux qui soulignent les difficultés d’une intervention.

Les djihadistes en Syrie

Les djihadistes en Syrie
http://www.dedefensa.org/article-les_djihadistes_en_syrie_17_09_2013.html

Citation et commentaire du 17 septembre 2013 – Contribution de dedefensa.org

September 14 2013

John McCain : « L'inaction américaine sur le cas syrien est gênante pour Hollande » - ENTRETIEN…

John McCain : « L’inaction américaine sur le cas syrien est gênante pour Hollande » - ENTRETIEN EXCLUSIF - FRANCE 24
http://www.france24.com/fr/20130914-john-mccain-interview-entretien-france24-syrie-francois-hollande-

“J’apprécie le soutien de François Hollande”

Le président américain, qui à la surprise générale avait demandé un vote du Congrès sur d’éventuelles frappes contre le régime de Bachar al-Assad, a repoussé ce vote suite à la proposition russe de mettre les armes chimiques syriennes sous contrôle international. La France, qui était apparue comme unique allié des Américains, se retrouve dans "une position inconfortable" selon le sénateur.

L’ancien adversaire de Barack Obama en 2008 a salué la volonté de la France de participer à une éventuelle action internationale en Syrie. "J’apprécie le soutien de Monsieur Hollande", a-t-il déclaré. "Mais je pense aussi que cela peut l’avoir mis dans une position politique inconfortable après qu’il eût exprimé fermement son soutien... et puis il y a eu ce rétropédalage [avec le vote du Congrès, NDLR]."

euh, il enfonce le clou là.

#marinette

September 13 2013

CF2R - Intervention en Syrie : La recherche d'un prétexte à tout prix [1] Eric Denécé / 06-09-2013

CF2R - Intervention en Syrie : La recherche d’un prétexte à tout prix [1]
Eric Denécé / 06-09-2013
http://www.cf2r.org/fr/editorial-eric-denece-lst/intervention-en-syrie-la-recherche-un-pretexte-a-tout-prix.php

Les objectifs véritables d’une intervention en Syrie

Dès lors, on est en droit de s’interroger sur les raisons réelles de cet acharnement contre Bachar Al-Assad et d’en rechercher les enjeux inavoués. Il en existe au moins trois :

– casser l’alliance de la Syrie avec l’Iran ; le dossier iranien conditionne largement la gestion internationale de la crise syrienne. En effet, depuis trois décennies, Damas est l’allié de l’Iran, pays phare de « l’axe du mal » décrété par Washington, que les Américains cherchent à affaiblir par tous les moyens, tant en raison de son programme nucléaire, de son soutien au Hezbollah libanais, que de son influence régionale grandissante ;

– rompre « l’axe chiite » qui relie Damas, Bagdad, Téhéran et le Hezbollah, qui est une source de profonde inquiétude pour les monarchies du Golfe qui sont, ne l’oublions pas, des régimes autocratiques et qui abritent d’importantes minorités chiites. Ainsi, Ryad et Doha ont désigné le régime iranien comme l’ennemi à abattre. Elles veulent la chute du régime syrien anti-wahhabite et pro-russe, afin de transformer la Syrie en base arrière pour reconquérir l’Irak - majoritairement chiite - et déstabiliser l’Iran. Elles cherchent aussi à liquider le Hezbollah libanais. En cela, leur agenda se confond avec celui de Washington ;

– détruire les fondements de l’Etat-nation laïc syrien pour le remplacer par un régime islamiste. Cela signifie livrer Damas aux forces wahhabites et salafistes favorables aux pétromonarchies du Golfe, ce qui signifie l’éclatement du pays en plusieurs entités en guerre entre elles ou, pire, l’asservissement voire le massacre des minorités non sunnites.

Ces objectifs non avoués n’ont pas été jusqu’ici atteints et ne le seront pas tant qu’existera le soutien sino-russe et tant que l’axe Damas-Téhéran ne se disloquera pas.

* [1] Ce texte reprend, pour partie, des analyses produites par Alain Chouet, Alain Corvez et Alain Rodier, tous trois anciens officiers du renseignement français.

Armes chimiques, les vérités cachées sur les arsenaux et sur la Convention - Manlio Dinucci /…

Armes chimiques, les vérités cachées sur les arsenaux et sur la Convention -
Manlio Dinucci / 12.09.2013 traduction Marie-Ange Patrizio
http://www.ism-france.org/analyses/Armes-chimiques-les-verites-cachees-sur-les-arsenaux-et-sur-la-Conventio

Pourquoi la Syrie n’a-t-elle pas signé la Convention sur les armes chimiques ? La réponse, en termes essentiels, est : parce que les armes nucléaires israéliennes sont pointées sur elle. Et pas que ça. Israël a aussi construit depuis les années 1960 un arsenal sophistiqué d’armes chimiques. Mais, tout comme son arsenal nucléaire, il reste secret car Israël a signé mais pas ratifié la Convention sur les armes chimiques. Selon un rapport de Foreign Policy, fondé sur un document de la Cia, des recherches poussées sur les armes chimiques furent menées au Centre israélien de recherche biologique et ces armes furent produites et stockées dans le désert du Néguev, à Dimona, où on produit aussi des armes nucléaires. Même le Jerusalem Post le rapporte. Et même si Israël n’avait pas conservé cet arsenal, écrit la revue spécialisée Jane’s, il possède la capacité de « développer en quelques mois un programme d’armes chimiques offensives ». On comprend ainsi pourquoi l’Egypte aussi n’a pas signé la Convention sur les armes chimiques.

Les Etats-Unis et Israël n’ont jamais violé officiellement l’interdiction de l’utilisation d’armes chimiques, puisque l’agent chimique Orange à la dioxine, massivement utilisé par les USA au Vietnam, et les bombes chimiques au phosphore blanc utilisées par les USA en Irak, Yougoslavie, Afghanistan et Libye, et par Israël à Gaza, ne sont pas considérées comme des armes chimiques.

Une consolation pour les familles qui ont vu leurs enfants naître mal-formés par l’agent Orange ou mourir brûlés par le phosphore blanc.

September 12 2013

Syrie : le grand scepticisme des militaires francais — De Bagdad à Jérusalem : L'Orient indiscret

Syrie : le grand scepticisme des militaires francais — De Bagdad à Jérusalem : L’Orient indiscret
http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/09/syrie-le-grand-scepticisme-des.html

(...) Finalement, ce qui inquiète le plus les militaires, c’est la mauvaise prise en compte des conséquences possibles de frappes aériennes, plus par déni que par incompétence :

. Risque de ressouder derrière Bachar el-Assad la population, souvent indécise, quelles que soient les confessions.

. Risque sur la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) et sur son contingent français (800 hommes). En cas de frappes, leur mission deviendrait tout simplement impossible, sauf à compromettre à 100% son efficacité opérationnelle pour son auto- protection tant au sud du fleuve Litani que sur l’axe logistique Tyr Beyrouth.

. Risque de mettre l’ONU en porte-à-faux. Les Nations unies affirment - et c’est le cas - que le Liban est responsable de la sécurité des forces onusiennes. Le Liban qui accepte sur son territoire un pays contributeur d’une mission de l’ONU (la France) en train de bombarder le pays voisin (la Syrie). Il faudrait en plus que le Liban l’accepte et continue de protéger les militaires du pays qui frapperaient le voisin. Du jamais vu. Un casse-tête pour le président de la République, le général Michel Sleimane.

September 10 2013

*LA VRAIE MOTIVATION DE FRANÇOIS HOLLANDE POUR PARTIR BATAILLER EN SYRIE, C'EST DE SOUTENIR…

LA VRAIE MOTIVATION DE FRANÇOIS #HOLLANDE POUR PARTIR BATAILLER EN #SYRIE, C’EST DE SOUTENIR INTÉRÊTS DE SES AMIS DU #QATAR, D’ #ISRAËL ET DES #E-U : VOIR LES AMBITIONS DU PROTOCOLE DE #DOHA

http://www.afrique-asie.fr/menu/actualite/4388-syrie-opposition-protocole-de-doha-fin-de-l-etat-syrien.html

Comme toujours une affaire de gros sous et de #géostratégie.

On comprend en fait, le pourquoi de la chose lorsque l’on connaît les clauses du « Protocole » de Doha, dont nous avons pu consulter le document, formulé en treize points qui se détermine comme suit :

1- réduction du nombre des soldats de l’armée syrienne à 50 000 ;

2- la Syrie ne pourra faire valoir son droit à sa souveraineté sur le Golan que par les moyens politiques. Les deux parties signeront des accords de paix sous l’égide des Etats-Unis et du Qatar ;

3- la Syrie doit se débarrasser, sous la supervision des Etats-Unis, de toutes ses armes chimiques et bactériologiques et de la totalité de ses missiles. Cette opération doit se dérouler sur les terres de Jordanie ;

4- annulation de toute revendication de souveraineté sur Liwa Iskandaroun et désistement au profit de la Turquie de certains villages frontaliers habités par les Turkmènes dans les « mouhafadhas » d’Alep et d’Idlib ;

5- renvoi de tous les membres du Parti des travailleurs du Kurdistan, ceux recherchés par la Turquie lui seront livrés. Inscription de ce parti sur la liste des organisations terroristes ;

6- annulation de tous les accords et conventions signés avec la Russie et la Chine dans les domaines des forages du sous-sol et de l’armement ;

7- permettre le passage à travers le territoire syrien d’un gazoduc qatari à destination de la Turquie puis de l’Europe ;

8- permettre le passage à travers le territoire syrien des conduites d’eau en provenance du barrage Atatürk et à destination d’Israël ;

9- le Qatar et les Emirats arabes unis s’engagent à reconstruire ce qui a été détruit par la guerre en Syrie à la condition que leurs sociétés aient l’exclusivité de la reconstruction et de l’exploitation du pétrole et gaz syrien ;

10- gel des relations avec l’Iran, la Russie et la Chine ;

11- rompre les relations avec Hezbollah et les mouvements de résistance palestinienne ;

12- le régime syrien sera islamique et non salafiste ;

13- le présent accord entrera en application dès la prise du pouvoir » (par l’opposition, Ndlr). Fin de citation.

#protocole_de_doha

September 09 2013

Activisme et business : l'engagement pro-Assad des proches de Marine Le Pen - Page 2 | Mediapart

Activisme et business : l’engagement pro-Assad des proches de Marine Le Pen - Page 2 | Mediapart
http://www.mediapart.fr/journal/france/050913/activisme-et-business-lengagement-pro-assad-des-proches-de-marine-le-pen?p

Dans l’entourage de Marine #LePen, certains travaillent même avec le régime syrien. Comme son conseiller officieux Frédéric Chatillon. « Vieux pote de faculté » de la présidente du FN, cet ancien chef du Groupe union défense (#GUD) a été prestataire de sa campagne présidentielle 2012, avec sa société de communication Riwal. Ces dernières années, cette même société #Riwal a perçu entre 100 000 et 150 000 euros par an du régime syrien, pour gérer sa communication. 

Officiellement, des opérations de communication et de marketing qui concernaient le ministère syrien du tourisme et la promotion du pays. Frédéric Chatillon a notamment organisé la visite du ministre du tourisme, Saadallah Agha al-Qalaa, à Paris, en 2008. Riwal a aussi ouvert un bureau à Damas pour démarcher les sociétés et les institutions syriennes cherchant à s’implanter en France. 

Ces affaires ont fait l’objet d’une enquête de la brigade financière (close en avril 2012) pendant plus d’un an, comme l’avait révélé Mediapart. Les prestations ont été payées par virements de l’ambassade de Syrie en France. Ces flux financiers, provenant du compte Crédit lyonnais de l’ambassade, auraient été à l’origine de l’investigation. 

« La #Syrie, c’est un client », expliquait Frédéric Chatillon à Mediapart, en juillet 2012, réfutant tout « cadeau du régime » mais aussi toute « dimension politique ». Pourtant, cette dimension ressort clairement de ses visites en Syrie. À l’été 2006, Chatillon accompagne l’ex-FN Alain Soral et Dieudonné – « un pote » – à Damas.

Les ex-otages en Syrie accusent les rebelles d'atrocités

Les ex-otages en #Syrie accusent les rebelles d’atrocités
http://fr.myeurop.info/2013/09/09/les-ex-otages-en-syrie-accusent-les-rebelles-d-atrocit-s-12193

Ariel Dumont

Enlevé en avril dernier en Syrie par l’#Armée_syrienne_libre, le journaliste italien Domenico Quirico a été libéré dimanche soir, en compagnie d’un autre #otage belge. Ils décrivent la face sombre d’une rébellion sanguinaire, bien éloignée de l’esprit révolutionnaire des débuts. Récit.

Enlevé en (...)

#Société #Politique #Belgique #Italie #Bachar_Al_Assad #gaz_sarin #guerre_en_Syrie #intervention_militaire

Canut-infos du jeudi 5 septembre

Canut-infos du jeudi 5 septembre
http://blogs.radiocanut.org/canutinfos/2013/09/05/canut-infos-du-jeudi-5-septembre-2013

http://rezo.net/squelettes-dist/puce.gif

1h d’information indépendante sur l’international, la France et l’environnement : Israël & Palestine : mosquée Al Aqsa + destruction de maison à Jéricho Répression / Censure / Tunisie : En cavale face une nouvelle atteinte à la liberté d’expression – Russie : Encore des expos censurées Syrie + Egypte J’aime ma boite / Thaïlande : Travail forcé de pêcheurs / OIT Ça vous étonne ? Capitalisme : USA, les patrons les mieux payés sont parfois des escrocs Bonne nouvelle : la France recule au classement du (...)

September 08 2013

Sous la Syrie, le Hezbollah. – En point de Mire – Actualité et Flashback

Sous la Syrie, le Hezbollah. – En point de Mire – Actualité et Flashback
http://www.renenaba.com/sous-la-syrie-le-hezbollah

http://www.renenaba.com/wp-content/uploads/2013/09/manif.png

Sous la Syrie, le Hezbollah ; ou la lutte souterraine entre Bandar, le capo di capo de contre-révolution arabe, et Hassan Nasrallah, le « seigneur de la résistance ».
René Naba | 08.09.13 | Paris

« Il ne saurait y avoir de victoire politique possible sans une victoire culturelle préalable » (Antoine Gramsci).

Légende : « De Gaza, un salut au seigneur de la résistance libanaise, Sayyed Hassan Nasrallah » (Journal libanais Al Akhbar 04.O9.13/

Paris-Sous la Syrie, le Hezbollah. Tel est l’objectif sous-jacent de la stratégie saoudo américaine dans la nouvelle épreuve de force contre le pouvoir baasiste suscitée par la controverse sur l’usage des armes chimiques en Syrie. Cauchemar de l’Occident, bête noire des Saoudiens et des Israéliens, le Hezbollah fait l’objet d’une manœuvre d’étranglement visant à neutraliser la seule structure arabe à tenir tête tout à la fois aux Etats-Unis, à Israël et à la dynastie wahhabite.

Le seul à constituer une menace directe pour Israël en ce qu’il est seul acteur arabe disposant d’une base opérationnelle limitrophe d’Israël, à l’exception de la Syrie, hors service du fait d’une guerre intestine, et du Hamas, en phase d’égarement révolutionnaire dans la foulée de son ralliement aux pétromonarchies du Golfe et l’installation de son quartier général à Doha (Qatar), à 30 km de la base américaine du Centcom.
Des trois partenaires de l’axe de la contestation à l’hégémonie israélo-américaine (Iran, Syrie, Hezbollah), l’axe subliminale du mal dans la stratégie atlantiste, le 3me acteur présente le meilleur rendement en terme de rapport qualité prix, la meilleure rentabilité opérationnelle en terme d’efficacité en ce que l’Iran (80 millions d’habitants, puissance du seuil nucléaire et autonome géographiquement) constitue un aléa stratégique pour une attaque occidentale et la Syrie, un aléa politique, pour les multiples répercussions que l’effondrement du pouvoir d’état pourrait entrainer pour son environnement.

#Syrie

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl