Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

October 20 2013

New York Times Planning [withholding] NSA Papers

New York Times Planning [withholding] #NSA Papers
http://cryptome.org/2013/10/nyt-nsa-papers.htm

Snowden reportedly avoided the Times due to its suppressing the ATT-NSA interception program.
(...)

Ellsberg has said even now all of the Pentagon Papers was not released (...). What he does not say is what he was threatened with for full disclosure, what arrangements were negotiated with the USG by him and the Times for their protection against prosecution, and what has become of the full collection of the truncated, branded and lucratively marketed Pentagon Papers.

Moreover, it has become commonplace for reporting on national security affairs to articulate withholding of material, a cant now recognizable indicator of arrangements to benefit outlets at the cost of full public access. From the Church Committee hearings and All the President’s Men through four decades of the rise of prestigous national security journalism, there has been increasing claims by reporters to play the withholding game, as if responsibility to keepers of government secrecy justifies irresponsibility to public democracy.

#secret #presse #leaks #whistleblower #contrôle

September 29 2013

September 17 2013

Les images de la guerre en Syrie : regards arabes - par gonzo

Les images de la guerre en Syrie : regards arabes - par @gonzo
http://orientxxi.info/lu-vu-entendu/les-images-de-la-guerre-en-syrie,0355

Plusieurs articles de la presse arabe ont commenté la publication de photos d’une violence insoutenable, mettant en scène les exactions de rebelles syriens. De fait, alors que Paris Match publie en pleine page différents clichés d’une décapitation au sabre quelque part près d’Alep, le magazine Time propose quant à lui une série sur un égorgement au couteau (la quatrième de la journée, précise le journaliste). Le lien n’est pas toujours fait, mais les commentateurs auraient également pu s’arrêter à l’étonnante photo de la une de l’édition US du New York Times, toujours durant la même période.

Le quotidien libanais Al-Akhbar se contente de replacer cette publication et celle du magazine Time dans le contexte de l’heure, notant qu’après avoir fait endosser au régime la seule responsabilité des exactions, ces documents donnent incontestablement des arguments à ceux qui soulignent les difficultés d’une intervention.

September 03 2013

» La Syrie, l'AIPAC et le New York Times|Richard Hétu

 » La Syrie, l’AIPAC et le New York Times|Richard Hétu
http://blogues.lapresse.ca/hetu/2013/09/03/la-syrie-laipac-et-le-ny-times

Hier soir, plus de 48 heures après l’annonce de la décision inattendue de Barack Obama de demander l’autorisation du Congrès avant de donner le feu vert à des frappes sur des cibles syriennes, le New York Times a publié ces deux paragraphes sur son site, comme on peut le constater dans une première version parue dans le Boston Globe :

Des responsables de l’administration disent que l’influent lobby pro-israélien AIPAC était déjà à pied d’oeuvre afin de faire la promotion d’une action militaire contre le gouvernement de M. Assad, craignant que si la Syrie échappe à un châtiment américain pour son utilisation d’armes chimiques, l’Iran pourrait être enhardie à l’avenir à attaquer Israël. À la Chambre (des représentants), le chef de la majorité (républicaine), Eric Cantor, l’unique juif républicain au Congrès, s’efforce depuis longtemps à ébranler l’appui traditionnel des démocrates auprès des juifs.

Un responsable de l’administration, qui a requis l’anonymat pour parler de la stratégie de la Maison-Blanche, a qualifié l’AIPAC de « gorille de 800 livres dans la pièce ».
Comme le relève MJ Rosenberg dans ce billet, les deux paragraphes ont disparu dans une version ultérieure publiée dans le Times. Reste à voir si la disparition des allusions à l’AIPAC relève d’une décision éditoriale du Times ou découle de pressions exercées par la Maison-Blanche ou l’AIPAC.

Quoi qu’il en soit, Barack Obama a prédit qu’il obtiendrait l’appui du Congrès ce matin avant de rencontrer les dirigeants de la Chambre à la Maison-Blanche. Il a également insisté sur la nature limitée de l’intervention éventuelle en Syrie.

« Ce n’est pas l’Irak. Ce n’est pas l’Afghanistan. Ce que nous envisageons est quelque chose de limité. C’est quelque chose de proportionné. Cela affaiblira les capacités d’Assad », a dit le président.

August 29 2013

Prévenez _le Monde_ : le New York Times a sifflé la fin de la récréation ce matin. L'« Editorial…

Prévenez le Monde : le New York Times a sifflé la fin de la récréation ce matin. L’« Editorial Board » te fait savoir qu’il faut pas y aller : More Answers Needed on Syria
http://www.nytimes.com/2013/08/29/opinion/more-answers-needed-on-syria.html

Mr. Obama has yet to make clear how military strikes — which officials say will last one to two days and target military units that carried out chemical attacks, the headquarters overseeing the effort and the artillery that have launched the attacks — will actually deter chemical attacks without further inflaming a region in turmoil and miring the United States in the Syrian civil war.

Any action, military or otherwise, must be tailored to advance a political settlement between the Assad regime and the opposition, the only rational solution to the conflict. If military action has a broader strategic purpose and is part of a coherent diplomatic plan, Mr. Obama needs to explain it.

Et de toute façon, les fabuleuses preuves contre Assad vont ressembler à « un modeste communiqué de presse » : U.S. Facing Test on Data to Back Action on Syria
http://www.nytimes.com/2013/08/29/world/middleeast/us-facing-test-on-data-to-back-action-on-syria.html

And yet it appears that the public presentation of the Syria evidence will be limited. Instead of the theater of Mr. Powell’s 2003 speech — which included satellite photographs, scratchy recordings of conversations between Iraqi officials and a vial of white powder meant to symbolize anthrax — American officials said the intelligence assessment they are preparing to make public will be similar to a modest news release that the White House issued in June to announce that the Assad government had used chemical weapons “on a small scale against the opposition multiple times in the last year.”

Based on that conclusion, Mr. Obama authorized a limited program of supplying the Syrian rebels with arms, which have yet to arrive.

August 28 2013

Piratage du bureau d'enregistrement MelbourneIT par la SEA, ce qui leur a permis de changer les…

Piratage du bureau d’enregistrement #MelbourneIT par la #SEA, ce qui leur a permis de changer les serveurs de noms de domaines importants comme nytimes.com et twitter.com, puis ainsi de publier des adresses menant à leurs propres serveurs.

L’article officiel du New York Times : http://www.nytimes.com/2013/08/28/business/media/hacking-attack-is-suspected-on-times-web-site.html

Et celui (évidemment très court) de Twitter : http://status.twitter.com/post/59528478030/twitter-service-issue

L’étude détaillée de CloudFlare, qui inclut notamment le message de MelbourneIT (non public) reconnaissant le piratage : http://blog.cloudflare.com/details-behind-todays-internet-hacks

Un interview de votre serviteur à PCInpact : http://www.pcinpact.com/news/82014-detournement-nyt-et-twitter-entretien-avec-stephane-bortzmeyer.htm

#sécurité #DNS #Syrie

August 24 2013

Ecoutes : Le « Guardian » s'associe au « New York Times » contre les « pressions » de Londres ❝Le journal…

Ecoutes : Le « Guardian » s’associe au « New York Times » contre les « pressions » de Londres

Le journal britannique The Guardian a annoncé vendredi 23 août avoir autorisé le New York Times à accéder à une partie des documents transmis par Edward Snowden sur les programmes de surveillance des Etats-Unis. Dans un court article publié sur son site, le titre explique s’être tourné vers le journal américain, à la suite d’intimidations du gouvernement britannique.

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/08/24/le-guardian-s-associe-au-new-york-times-contre-les-pressions-de-londres_3465

#guardian #prism #presse

August 19 2013

*Les sales magouilles israéliennes en Égypte* Pendant les massacres (15 août), l'envoyé…

Les sales magouilles israéliennes en Égypte

Pendant les massacres (15 août), l’envoyé diplomatique de l’Union européenne Bernardino Leon révèle que lui et l’envoyé américain William Burns avaient obtenu l’accord des Frères pour lever les sit-ins, et que les militaires égyptiens l’avaient rejeté à peine quelques heures avant de déclencher la répression :
http://seenthis.net/messages/165300

The EU’s special envoy to the Middle East, Bernardino Leon, has said the Egyptian army rejected a peace deal with the Muslim Brotherhood a few hours before the killing in Cairo began.

He told Reuters that he and US diplomat William Burns in recent days brokered an agreement between the military and the brothers on how to end their month-long sit-ins in two city squares.

Avant-hier, le New York Times publie un très long article intitulé « Comment les espoirs américains d’un accord en Égypte ont été minés » (18 août) :
http://seenthis.net/messages/165803

La fin de l’article est explicite : les diplomates européens et étatsuniens considèrent que ce sont les Israéliens qui agissaient auprès du général Sisi pour faire échouer leurs efforts de parvenir à une solution négociée.

Western diplomats say that General Sisi and his circle appeared to be in heavy communication with Israeli colleagues, and the diplomats believed the Israelis were also undercutting the Western message by reassuring the Egyptians not to worry about American threats to cut off aid.

Et ce second article du New York Times (19 août)) affirme que les Israéliens sont en pleine campagne diplomatique, maintenant que la situation est totalement instable (la faute à qui ?), pour protéger le régime égyptien contre des sanctions européennes et américaines :
http://seenthis.net/messages/166001

Israel plans this week to intensify its diplomatic campaign urging Europe and the United States to support the military-backed government in Egypt despite its deadly crackdown on Islamist protesters, according to a senior Israeli official involved in the effort.

August 15 2013

Your First Visual Arts Crush - NYTimes.com

Your First Visual Arts Crush - NYTimes.com

http://www.nytimes.com/2013/08/14/arts/design/your-first-crush-visual-arts.html?nl=todaysheadlines&emc=edit_th_20130815&_

This summer, a number of New York Times critics are writing about their cultural first crushes — the moments or works that prompted them to write about the arts. A new essay will arrive each week, paired with stories from readers who work within the given discipline about their own cultural epiphanies.

http://graphics8.nytimes.com/images/2013/08/14/arts/design/14firstcrush-readers-a/14firstcrush-readers-a-articleLarge.jpg

#art #arts_visuels

August 07 2013

The Toobin principle PressThink

The Toobin principle PressThink
http://pressthink.org/2013/08/the-toobin-principle

« Abrogez le concept d’un #public_éclairé, réprimez votre décision de prendre une mesure aussi radicale. »

La semaine dernière, lors de son programme CNN, Piers Morgan avait presque terminé un petit discours sur le fait qu’un mec ne pouvait pas à la fois bénéficier de la connaissance de dossiers de sécurité et cracher des informations classifiées « sur un coup de tête », quand James Risen, journaliste couvrant la sécurité nationale pour le New York Times, l’a interrompu : quels documents parmi ceux divulgués auriez-vous souhaité qu’ils ne le soient pas ? (...)

C’était une bonne question. Piers Morgan n’a pas trop su quoi répondre.

Quand, dans le même programme, Jeffrey Toobin du New Yorker a déclaré que le débat public sur les matériaux précédemment classifiés était « une bonne chose », mais qu’il pensait toujours qu’Edward Snowden était un criminel, Risen l’a interrompu : « Ce débat aurait été impossible sans lui », a-t-il dit.

« La chose que je ne comprends pas concernant le climat de Washington ces jours-ci, est que les gens veulent avoir des débats à la télévision et ailleurs, mais en même temps ils veulent jeter en prison les gens qui permettent de les initier. »

L’observation était pointue. Jeffery Toobin n’a pas trop su quoi répondre.

...

#courtisans

July 17 2013

From Tom Paine to Glenn Greenwald, we need partisan journalism | Jack Shafer

From Tom Paine to Glenn Greenwald, we need partisan journalism | Jack Shafer
http://blogs.reuters.com/jackshafer/2013/07/16/from-tom-paine-to-glenn-greenwald-we-need-partisan-journalism

New York Times business journalist Andrew Ross Sorkin called for the arrest of Greenwald (he later apologized) and Meet the Press host David Gregory asked with a straight face if he shouldn’t “be charged with a crime.” NBC’s Chuck Todd and the Washington Post‘s Walter Pincus and Paul Farhi also asked if Greenwald hadn’t shape-shifted himself to some non-journalistic precinct with his work.

The reactions by Sorkin, Gregory, Todd, Pincus, Farhi, and others betray — dare I say it? — a sad devotion to the corporatist ideal of what journalism can be and — I don’t have any problem saying it — a painful lack of historical understanding of American journalism. You don’t have to be a scholar or a historian to appreciate the hundreds of flavors our journalism has come in over the centuries; just fan the pages of Christopher B. Daly’s book Covering America: A Narrative History of a Nation’s Journalism for yourself. American journalism began in earnest as a rebellion against the state, and just about the only people asking if its practitioners belonged in jail were those beholden to the British overlords. Or consider the pamphleteers, most notably Tom Paine, whose unsigned screed Common Sense “shook the world,” as Daly put it.

(...)

My paean to activist and partisan journalism does not include the output of the columnists and other hacks who arrange their copy to please their Democratic or Republican Party patrons. (You know who you are.) Nor do I favor the partisan journalists who insult reader intelligence by cherry-picking the evidence, debate-club style, to win the day for their comrades. (...) ask yourself: Where would we be without our partisan journalists?

July 10 2013

Global migration and debt

Global migration and debt

http://flowingdata.com/2013/07/09/global-migration-and-debt

Ça c’est pas mal du tout

Global Economic Dynamics, in collaboration with 9elements, provides an explorer that shows country relationships through migration and debt. Inspired by a New York Times graphic from a few years ago, which was a static look at debt, the GED interactive allows you to select among 46 countries and browse data from 2000 through 2010.

http://flowingdata.com/wp-content/uploads/2013/07/GED-Viz-625x521.png

Each outer bar represents a country, and each connecting line either indicates migration between two countries or bank claims, depending on which you choose to look at. You can also select several country indicators, which are represented with bubbles. (The image above shows GDP.) Although, that part of the visualization is tough to read with multiple indicators and countries.

#data #statistiques #visualisation #dette #agglomérations #villes

June 28 2013

Un général américain poursuivi pour les fuites sur Stuxnet, le virus informatique tueur de…

Un général américain poursuivi pour les fuites sur #Stuxnet, le virus informatique tueur de centrifugeuses iraniennes - Etats-Unis - RFI
http://www.rfi.fr/ameriques/20130628-general-americain-poursuivi-fuites-stuxnet-virus-informatique

Ce programme avait été révélé en juin de l'année dernière par le New York Times. Barack Obama, très en colère, avait alors annoncé que l'auteur de la fuite serait recherché et traduit en justice : « Ma politique est celle de la tolérance zéro en ce qui concerne ce genre de fuite. Révéler de telles informations constitue un acte criminel ».

Le département américain de la Justice soupçonne maintenant le général James Cartwright d'être à l'origine de la #fuite. Si ce soupçon se confirme, la situation deviendra plus que délicate pour Washington puisque c'est justement le général Cartwright qui avait conçu et coordonné cette #cyber-attaque depuis le Pentagone.

June 27 2013

Pourquoi Monsanto a décroché un « Nobel de l'alimentation » - Terra eco

Pourquoi #Monsanto a décroché un « Nobel de l'#alimentation » - Terra eco
http://www.terraeco.net/Les-OGM-ne-font-pas-pousser-des,50352.html

Consécration pour les partisans des #OGM : l'une des têtes pensantes de Monsanto, Robert T. Fraley, a reçu le 17 juin dernier, le World Food Prize (Prix mondial de l'alimentation) 2013. Ce prix, décerné par la fondation éponyme, récompense « les individus qui contribuent à améliorer la qualité, la quantité et la disponibilité de nourriture présente dans le monde ». Le vice-président du semencier américain partagera donc la coquette somme de 250 000 dollars (191 000 euros) avec deux autres figures historiques de la recherche sur les semences transgéniques : le spécialiste belge des biotechnologies Marc Van Montagu, et la chercheuse et membre fondatrice de Syngenta, Mary-Dell Chilton, également lauréats.

Pour l'image plus que pour l'enveloppe, les trois chercheurs ont de quoi se réjouir. Bien qu'il soit délivré par une simple fondation, le World Food Prize, auto-surnommé « prix Nobel de l'alimentation et de l'agriculture » a fini par s'imposer comme tel. Si bien qu'aujourd'hui, le New York Times parle d' « Oscar de l'agriculture » et le trophée est remis en grande pompe dans l'enceinte du Département d'Etat américain, l'équivalent de notre ministère des Affaires étrangères, par le secrétaire d'Etat lui-même.

Le symbole est fort. Et derrière le choix de trois blockbusters, le message est explicite : grâce à la matière grise de l'industrie agroalimentaire, les avancées sur les biotechnologies vont contribuer à « nourrir une population mondiale grandissante », se réjouit la fondation.

Pour Jacques Testart, ces prises de position sont le signe que l'opposition aux OGM évolue. « Au début on craignait leur dangerosité, aujourd'hui on s'interroge aussi sur leur utilité », observe le chercheur français. Pour lui, malgré les controverses, le choix du World Food Prize n'a rien de surprenant. « Il faut regarder qui distribue ce prix » glisse-t-il énigmatique. Peine perdue, les membres du comité de sélection gardent l'anonymat. Reste à scruter le financement. Selon le bimensuel américain d'investigation Mother Jones, 28% des fonds récoltés par la fondation entre 2009 et 2011 proviennent de l'agrobusiness. Et le plus gros contributeur reste l'Iowa, un état réputé pour ses positions pro-OGM. Les généreux donateurs influencent-ils les choix des lauréats ? Rien n'est prouvé. Mais la revue remarque que « depuis quelques année la plupart des vainqueurs travaillent dans les mêmes structures agro-industrielles que celles qui financent les partenaires du prix ».

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl