Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

November 08 2013

Paradis fiscaux : « Tout reste à faire »

Paradis fiscaux : « Tout reste à faire »
http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2013/11/07/paradis-fiscaux-tout-reste-a-faire_3509743_3234.html
Gabriel Zucman, professeur à la London School of Economics et chercheur à l’université de Berkeley, en Californie, spécialiste des paradis fiscaux, publie, jeudi 7 novembre, l’un des livres les plus aboutis sur le sujet, La Richesse cachée des nations (Le Seuil-La République des idées, 128 pages, 11,80 euros).

Dans un entretien au Monde, le Français démontre, selon une méthode qu’il veut incontestable, qu’il n’y a jamais eu autant d’argent dans les centres financiers offshore. Il propose un plan d’action concret pour taxer ces centaines de milliards d’euros volés aux Etats.

La lutte contre l’évasion fiscale mobilise les pays membres du G20. Le secret bancaire recule. Pourtant, vous dites que les paradis fiscaux n’ont jamais été aussi prospères. Les efforts sont-ils vains ?

Gabriel Zucman : Des progrès ont été réalisés. Mais nous sommes encore au niveau zéro – ou presque – de la lutte contre les paradis fiscaux. Les engagements à coopérer restent flous. Les conventions signées sous l’égide de l’Organisation de coopération et de développement économiques, pour forcer les centres offshore à échanger des informations sur les contribuables étrangers, ne disent pas comment et quand cela se fera, quels revenus seront concernés, quels contrôles effectués. Ce ne sont que des bouts de papier prévoyant qu’un jour peut-être l’échange automatique de données sera mis en place.

Les chiffres le montrent. Il n’y a jamais eu autant d’argent qu’en 2013 dans les paradis fiscaux : selon mes calculs, 8 % du patrimoine financier mondial des ménages s’y trouve, soit une fortune de 5 800 milliards d’euros, dont 350 milliards appartenant à des Français. Depuis 2009, le montant des fortunes gérées dans les paradis fiscaux a augmenté de 25 %, et de 14 % en Suisse. Tout reste à faire !

Comment parvenez-vous à un chiffrage aussi précis ? Les données manquent, rien ne filtre des paradis fiscaux…...

Gabriel Zucman : J’ai réalisé une enquête économique à partir d’une masse de données officielles inexploitées à ce jour, que j’ai combinées entre elles : des statistiques macroéconomiques sur les investissements internationaux des pays et les balances des paiements, les bilans des banques, leurs positions hors-bilan, les richesses privées, les revenus des nations ou encore les données officielles de la Banque nationale suisse, qui publie, chaque mois, le montant des fortunes détenues par des étrangers. La Suisse accueillant un tiers des fortunes mondiales offshore, il s’agit d’un indicateur central. Jamais tel travail de réconciliation n’avait été mené.

Que disent ces données ?

Gabriel Zucman : Je me suis d’abord aperçu que les fortunes détenues par des particuliers créaient des anomalies statistiques. Imaginez un Français vivant à Paris et possédant un compte à Genève, depuis lequel il achèterait des actions de la société américaine Google. Sur le plan comptable, les Etats-Unis enregistreraient un passif, mais ni la Suisse ni la France n’enregistreraient d’actif. La Suisse, parce qu’il s’agit d’actions acquises par un Français ; la France parce qu’elle ne connaît pas l’existence de ce compte en Suisse. Voilà l’anomalie : le passif est supérieur à l’actif ! D’aussi loin que remontent les statistiques, dans les années 1970, cette anomalie est visible. En somme, c’est comme si la Terre était possédée en partie par… la planète Mars !

Ensuite, j’ai vérifié que ce déséquilibre reflétait bien l’argent investi dans les paradis fiscaux. Depuis la Suisse et les autres centres offshore, les particuliers investissent surtout dans des fonds luxembourgeois, irlandais et des îles Caïmans. Or, j’ai fait les comptes entre l’argent sur ces fonds et celui déclaré par les investisseurs dans leur pays d’origine. Eh bien, il y a un gouffre entre les deux, des milliers de milliards évaporés, comme au Luxembourg où l’anomalie comptable atteint 1 000 milliards d’euros. Ce gouffre explique l’essentiel du déséquilibre mondial entre l’actif et le passif.

Qu’en est-il des multinationales ?

Gabriel Zucman : Le fait qu’il soit possible de manipuler les prix de transfert [prix des transactions entre sociétés d’un même groupe] pour faire apparaître les profits dans les pays à fiscalité faible ou nulle, crée un problème économique lourd. Ces manipulations réduisent de 30 % les recettes de l’impôt sur les sociétés.

Sur les 5 800 milliards d’euros des particuliers offshore, 80 % ne seraient pas déclarés. Quelle est la perte d’impôts ?

La fraude permise par le secret bancaire représente au bas mot 130 milliards d’euros de pertes d’impôts au niveau mondial, dont 50 milliards pour l’Union européenne et 17 milliards pour la France. Sans l’évasion fiscale, la dette publique française ne serait pas à 95 % du produit intérieur brut (PIB) mais à 70 %.

Tout est-il récupérable ?

Gabriel Zucman : Oui. Si l’on met un terme au secret bancaire, il sera possible de taxer tous les revenus sur les comptes étrangers, en Suisse et ailleurs. Et la suppression du secret aura un effet vertueux sur la fiscalité. Elle permettra de supprimer les niches fiscales profitant aux plus riches et dépourvues de justification économique, pour baisser les impôts d’une majorité de la population. Ces niches n’existent que par la crainte de l’exil fiscal, menace des lobbies pour instrumentaliser les législateurs.

Quel plan d’action préconisez-vous ?

Gabriel Zucman : Pour amener les paradis fiscaux à coopérer, seule la contrainte fonctionnera. Je propose d’instaurer des sanctions douanières à leur encontre, équivalentes à ce que coûte leur secret bancaire aux autres pays.

D’après mes calculs, la Suisse prive la France, l’Allemagne et l’Italie de 15 milliards d’euros de recettes fiscales chaque année. Or, du point de vue des règles de l’Organisation mondiale du commerce, le secret bancaire apparaît comme une pratique anticoncurrentielle, contraire au libre-échange, et ces trois pays sont en droit d’imposer des tarifs douaniers d’un montant de 15 milliards d’euros à la Suisse. Cela correspond à des droits de douane de 30 % sur les exportations suisses. De telles sanctions, bien plus efficaces que des listes noires, convaincraient la Suisse d’abandonner le secret bancaire.

Lire : Le Parlement vote un gros tour de vis contre la fraude fiscale

Des coalitions de pays face aux paradis fiscaux sont-elles envisageables ?

Gabriel Zucman : C’est dans l’intérêt des Etats, qui doivent redresser leurs finances publiques. Je vous garantis qu’une coalition entre les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la France appliquant une taxe de 50 % sur les exportations de Hongkong – ce que coûte en impôts perdus son secret bancaire à ces pays – aurait un effet immédiat.

Et les pays à secret bancaire qu’abrite en son sein l’Union européenne ?

Gabriel Zucman : Un cas pose problème : le Luxembourg, qui joue un rôle central dans l’évasion fiscale internationale, mais profite de son appartenance à l’Union et de son droit de veto pour bloquer toute évolution de politique fiscale. Ce pays qui a cofondé l’Union européenne n’a plus rien à voir avec ce qu’il était en 1958. La finance a supplanté l’acier. Une finance opaque, qui s’est bâtie sur le secret bancaire et représente 40 % du PIB. Le Luxembourg vit du secret bancaire. Les fonds d’investissement y recyclent l’argent de Suisse et de Singapour. Au nom de quoi cette situation est-elle tolérable ? Aucun Etat n’est allé aussi loin dans la commercialisation de sa souveraineté, en laissant les entreprises choisir leurs contraintes réglementaires. Je pose la question de l’exclusion du Luxembourg de l’Union européenne.

Vous proposez aussi d’établir un cadastre financier mondial. Qu’est-ce donc ?

Gabriel Zucman : Il faut établir d’urgence un registre mondial des titres de propriété financiers en circulation – actions, obligations, dérivés… –, pour savoir qui possède quoi et où. De tels registres existent déjà dans des entreprises privées comme Clearstream et Euroclear. Je propose d’en transférer la gestion au Fonds monétaire international (FMI). Il s’agit de créer le cadastre financier du monde, sur le modèle du cadastre immobilier de 1791, pour soumettre à l’impôt les super-riches qui veulent s’y soustraire en se dissimulant derrière des sociétés écrans offshore ou des trusts.

Une fois ce cadastre créé, il faut instaurer un impôt global sur le capital, prélevé à la source par le FMI et levé sur la base du fichier, tous les ans, à hauteur de 2 % de la valeur de chaque titre financier. Ceux qui déclarent leurs titres à l’administration fiscale de leurs pays récupèrent l’impôt. Il n’y a plus de fraude possible.

Anne Michel

Un économiste de la « nouvelle vague »

A 27 ans, Gabriel Zucman, jeune professeur de la prestigieuse London School of Economics et chercheur à l’université de Berkeley (Californie), incarne la « nouvelle vague » de l’économie. Celle tournée vers le concret et l’empirique, loin de la « vieille » science économique qui a prévalu jusqu’aux années 2000, davantage préoccupée par les questions abstraites.

Diplômé de l’Ecole normale supérieure de Cachan (Val-de-Marne) et titulaire d’un doctorat de l’Ecole d’économie de Paris - son directeur de thèse est Thomas Piketty - M. Zucman commence sa carrière de chercheur à la fin des années 2000, au moment où le monde bascule avec l’une des plus graves crises financières de l’histoire.

Ce séisme le conduit à s’intéresser au monde des paradis fiscaux dont les médias et les dirigeants politiques sentent confusément qu’il participe des déséquilibres économiques mondiaux. « J’ai tout de suite été frappé par le contraste entre l’omniprésence des paradis fiscaux dans les statistiques macroéconomiques et le peu de recherche académique sur le sujet, explique M. Zucman. J’ai voulu comprendre ce que ces masses d’argent représentaient, comprendre ce qui était légal et illégal, réfléchir à la façon dont les Etats pouvaient appréhender ce problème et mettre en place la fiscalité du XXIe siècle. »

« Dans nos sociétés, les patrimoines se portent très bien, le nombre de super-riches explose. Si l’on veut réduire les inégalités et taxer ces richesses, il faut les mesurer », poursuit-il. Alors qu’aucune évaluation précise n’existe, l’économiste recense les données susceptibles de l’aider. Les exploite, les compare. Jusqu’à publier, en 2011, dans une revue d’Harvard, ce chiffre choc : 8 % du patrimoine financier des ménages (comptes bancaires, actions, obligations, assurances-vie, etc.) se trouve dans les paradis fiscaux... et échappe à toute taxation.

Deux ans plus tard, dans La Richesse cachée des nations (Le Seuil-La République des idées, 128 pages, 11,80 euros), M. Zucman livre un constat détonnant : il n’y a jamais eu autant d’argent dans les centres offshore ! De quoi relativiser les déclarations des dirigeants du G20, convaincus que la fraude recule.

November 06 2013

Forensics reveal Arafat was killed with polonium, widow says

Forensics reveal Arafat was killed with polonium, widow says
http://english.al-akhbar.com/content/forensics-reveal-arafat-was-killed-polonium-widow-says

http://english.al-akhbar.com/sites/default/files/imagecache/4cols/leading_images/426196-01-08.jpg

A September 28, 1998 file photo shows Palestinian leader #Yasser_Arafat addressing the 53rd session of the United Nations General Assembly in New York. (Photo: AFP - Timothy A. Clary)

Palestinian leader Yasser Arafat was poisoned to death in 2004 with radioactive polonium, his widow Suha said on Wednesday after receiving the results of Swiss forensic tests on her husband’s corpse. “We are revealing a real crime, a political assassination,” she told Reuters in Paris. (...)

#Israel #Palestine #Top_News

October 19 2013

Monté de la contestation contre le gaz et le pétrole de schiste ❝Alors que de plus en plus de pays…

Monté de la contestation contre le #gaz et le #pétrole de #schiste

Alors que de plus en plus de pays autorisent l’exploration et l’exploitation des pétrole et gaz de schiste, les contestations se succèdent. Samedi 19 octobre, ils doivent être des milliers à manifester, en France (à Paris, Toulouse, Lille ou Nice), aux Etats-Unis, Canada, Angleterre, Allemagne ou encore Roumanie à l’occasion de la Journée mondiale contre le gaz de schiste.

Car si ces hydrocarbures non conventionnels font miroiter aux entreprises et aux pays revenus, recettes fiscales et emplois – jusqu’au rêve d’une indépendance énergétique –, ils sont vivement critiqués pour leurs conséquences néfastes sur l’environnement ainsi que sur le climat. Tour d’horizon de ces mouvements d’opposition.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/10/18/la-contestation-contre-le-gaz-de-schiste-essaime-dans-le-monde_3498235_3244.

October 18 2013

Révolte aux Beaux-Arts, les étudiants défendent leur territoire - regards.fr

Révolte aux Beaux-Arts, les étudiants défendent leur territoire - regards.fr
http://www.regards.fr/web/Vous-voulez-une-belle-ecole-ou-une,7085
Encore une info intéressante passée à l’as

La colère monte chez les étudiants de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Paris. Ils ont appris le 2 octobre au soir dans une note qui leur était adressée que l’hôtel de Chimay, soit quatorze ateliers, seraient fermés les 4, 8 et 9 octobre, des perturbations étant également prévues le 7 octobre. En cause ? La location de ces espaces de travail à l’entreprise Ralph Lauren pour y organiser un événement privé. Cette fermeture concerne quatorze ateliers soit quinze professeurs et plusieurs centaines d’élèves : « Plus de la moitié des étudiants de l’école se voyant ainsi privée de son espace de travail pendant cinq jours. » La goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Des élèves rassemblés vendredi dernier ont installé des banderoles « L’école n’est pas à vendre » et « Les ateliers ne sont pas à louer ».

October 17 2013

Des lycéens manifestent à Paris contre les expulsions d'enfants scolarisés

Des lycéens manifestent à Paris contre les #expulsions d’enfants scolarisés
http://lemonde.fr/societe/article/2013/10/17/manifestations-devant-des-lycees-de-paris-apres-l-expulsion-de-leonarda_3497

Des lycéens ont perturbé le fonctionnement de près d’une vingtaine d’établissements à Paris, jeudi 17 octobre, pour protester contre les expulsions d’élèves étrangers, après celles de Leonarda, la collégienne remise à la police lors d’une sortie scolaire, et de Khatchik Kachatryan, un élève parisien de 19 ans récemment expulsé vers l’Arménie, selon RESF.

Des centaines de lycéens se sont rassemblés devant le rectorat de Paris, réunis à l’appel notamment du syndicat lycéen FIDL, du Réseau éducation sans frontières (RESF) et de la CGT Educ’action, avant de converger vers la place de la Nation pour manifester, rejoints par des enseignants en fin de matinée. La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) a appelé également « les parents parisiens » à se joindre au mouvement, demandant la régularisation des familles sans papiers et des jeunes majeurs scolarisés.

« Le mot d’ordre, c’est de se mobiliser pour le retour des lycéens expulsés, a résumé Steven Nassiri, porte-parole du syndicat lycéen FIDL. C’est inadmissible que sous un gouvernement de gauche on doive montrer ses papiers pour entrer au lycée. Tout le monde a le droit à une éducation. »

La mobilisation s’est également étendue hors de la capitale. A Mende, en Lozère, les manifestants étaient une centaine, selon la préfecture. Et à Avignon, des élèves membres de l’UNL prévoyaient de se rendre de lycée en lycée pour distribuer des tracts d’appel à la mobilisation.

#manifestation #éducation #socialisme

October 04 2013

La casse scandaleuse des hôpitaux et de l'assistance publique

La casse scandaleuse des hôpitaux et de l’assistance publique
http://lariposte.com/La-casse-scandaleuse-des-hopitaux.html

Situé dans le 4ème arrondissement de Paris, sur l’île de la Cité, l’Hôtel-Dieu est le plus vieil #hôpital d’Europe. Fondé au Moyen-âge (en 651), il permettait aux bourgeois et aux nobles de racheter leur conscience en finançant, par des dons, la prise en charge thérapeutique des pauvres. Et depuis 12 siècles, sa mission n’a pas changé : l’hôpital soigne en plein cœur de Paris les plus démunis, mais aussi les touristes, les victimes d’agression et les gardés à vues.

Entre la Préfecture de police et la Cathédrale Notre-Dame, l’hôpital rayonne sur 9 arrondissements, soit 370 000 parisiens, et prend en charge plus de 110 000 patients au minimum chaque année. En 2010, l’hôpital enregistrait 226 000 consultations et 29 100 hospitalisations.

L’AP-HP regroupe actuellement 37 hôpitaux et 676 services cliniques. D’ici à 2020, des regroupements d’hôpitaux sont prévus, entraînant la fermeture de nombreux services et de plusieurs sites, sous prétexte de « mutualisation » et d’« économies ». Les personnels professionnels, leurs syndicats et la population sont mis devant le fait accompli des décisions de fermeture. Aucune concertation ni transparence n’existe.

Menacé de fermeture depuis 2004, les agents sont en lutte et ont réussi, par leur résistance, à maintenir l’Hôtel-Dieu en activité. Face à la mobilisation du personnel, la stratégie de la direction est de « déshabiller » l’hôpital. Peu à peu, des services entiers sont transférés à l’hôpital Cochin ou Broca. Mais, étant déjà eux-même complètement saturés (avec plus de 8h d’attente en moyenne dans leurs urgences), ces deux autres hôpitaux ne sont absolument pas en capacité d’absorber le flux de patients de l’Hôtel-Dieu.

#santé #privatisation

September 29 2013

Faut-il faire frire Bernard Friot (et son salaire socialisé) ?

Faut-il faire frire Bernard Friot (et son salaire socialisé)?
http://www.tantquil.net/2013/09/21/faut-il-frire-bernard-friot-et-son-salaire-socialise

A l’heure où le PS se propose de « réformer » les retraites, ou plutôt de les diminuer sous une forme ou une autre, plusieurs voix s’élèvent à gauche pour défendre « d’autres réformes, citoyennes, démocratique, etc. » L’une d’entre elle est celle de Bernard Friot. Un économiste et sociologue, enseignant à Paris X, proche du Front de Gauche. Mais que propose au juste cet universitaire altermondialiste ? Faut-il prendre pour argent comptant ce qu’il dit ? On va essayer de décrypter son projet de « salaire socialisé ».

Pourquoi parler de Friot en particulier ? A tantquil, on a rien de personnel contre lui. Mais il fallait bien commencer quelque part. Et puis les théorie loufoques de Friot sont bien significatives d’un argumentaire qui obtient aujourd’hui de plus en plus d’échos dans l’extrême gauche, y compris libertaire : une gestion alternative du capitalisme serait possible. Il suffirait ainsi de repeindre en rouge le salariat pour faire disparaitre l’exploitation qui va avec d’un bon coup de baguette magique (et citoyenne)… Allons donc voir ça de plus près.

#capitalisme #communisme #analyse

September 25 2013

COUP D'ETAT IMMINENT A CONAKRY (Canard enchaîné )

COUP D’ETAT IMMINENT A CONAKRY (Canard enchaîné )
http://www.nrgui.com/index.php/fr/96-focales/5056-coup-d-etat-imminent-a-conakry-canard-enchaine

DES mercenaires français, sud-africains et israéliens, dispo­sant de relais à Paris et en Afrique et soutenus par un roi du dia­mant, préparent un coup d’Etat en Guinée, véritable eldorado minier. C’est la thèse retentissante défendue dans deux notes rédigées respective­ment par les services de renseigne­ment américain (CIA) et français (DGSE), et que « Le Canard » a pu consulter.

Le document français évoque « de sérieux risques d’opérations en cours, tendant à déstabiliser l’État gui­néen ». Et un « mode opératoire » consistant, lors de grandes manifes­tations, à « inciter la police et les forces armées à recourir à la force et ainsi créer des martyrs ».

Le texte américain, intitulé « Note sur les questions de sécurité en Gui­née » et daté du 13 septembre, évoque le « financement de partis d’opposi­tion » et le « recrutement de milices peules », ethnie supposée hostile au président, Alpha Condé. Le contexte des prochaines élections législatives (28 septembre), ajoute-t-il, sera pro­pice à « de violentes manifestations de masse à Conakry et dans d’autres villes ». Ces mouvements pourraient « servir de couverture à des opéra­tions ciblées, menées par les merce­naires ».

““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
Guinée : les milliards de Simandou
http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/09/24/les-milliards-de-simandou_3483463_3212.html
LE MONDE | 24.09.2013

Le 14 avril , dans le hall de l’aéroport de Jacksonville (Floride), Frédéric Cilins cherche la porte d’embarquement de son vol vers Miami quand la police l’interpelle. Le Français a 50 ans, le visage hâlé par le soleil de la Côte d’Azur où il réside et de l’Afrique où le mènent ses affaires. Il sort d’un rendez-vous dans le bar du terminal avec une citoyenne de la République de Guinée, Mamadie Touré,30 ans. La discussion a tourné autour de documents que l’homme souhaitait récupérer et brûler « de manière urgente ». Il a proposé un million de dollars pour cela.

Frédéric Cilins ignorait un détail : Mamadie Touré portait un micro. L’entretien était enregistré par l’agent Peter Kilpatrick, du FBI, spécialisé dans la corruption. La Guinéenne avait négocié un statut de « témoin coopératif », en échange d’une promesse d’immunité. Depuis un mois, les rencontres et échanges téléphoniques entre elle et Cilins étaient espionnés.

le Monde reprend les infos de Le Temps signalé par @odilon http://seenthis.net/messages/137599

#Steinmetz #ressources_minières #corruption #business

September 07 2013

Garde d'enfants refusée pour cause de lieu de vie « hostile » - Le Nouvel Observateur

Garde d’enfants refusée pour cause de lieu de vie « hostile » - Le Nouvel Observateur
http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20130907.OBS5981/garde-d-enfants-refusee-pour-cause-de-lieu-de-vie-hostile.html

Un juge montpelliérain a refusé d’accorder le droit de garde à une maman si elle s’installe sur l#'île_de_Sein, dans le Finistère.

Mais comment peuvent-ils juger la vie sur l’île de Sein hostile ? A Paris ou Marseille, c’est pas hostile par contre ?

September 02 2013

Syrie : les « preuves » de Paris déclassifiées, Al-Assad menace « les intérêts de la France »

Syrie : les « preuves » de Paris déclassifiées, Al-Assad menace « les intérêts de la France »
http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2013/09/02/syrie-les-preuves-francaises-declassifiees-assad-menace-paris_3470082_3218.h

La première partie introduit le document déclassifié de l’Élysée (cf. http://seenthis.net/messages/171565 ) la deuxième rend compte de l’interview d’Assad par Georges Malbrunot pour le Figaro. Ça donne :

POUR AL-ASSAD, LA FRANCE EST DÉSORMAIS UN « ENNEMI »
La publication de la note confidentielle des services du renseignement par le gouvernement semblait répondre par anticipation aux déclarations du président syrien, Bachar Al-Assad, dans une interview publiée par Le Figaro mardi. « Quiconque accuse doit donner des preuves, a-t-il déclaré, niant une nouvelle fois sa responsabilité dans l’attaque du 21 août. Nous avons défié les Etats-Unis et la France d’avancer une seule preuve. MM. Obama et Hollande en ont été incapables, y compris devant leurs peuples. » M. Assad a prévenu qu’en « contribu[ant] au renforcement financier et militaire des terroristes », Paris était devenu un ennemi de Damas, mettant en garde contre les « répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France ».

En fait, Bachar El-Assad répond à une question. Tel que dans Le Figaro :
La mise en garde d’Assad à la France
http://www.lefigaro.fr/international/2013/09/02/01003-20130902ARTFIG00532-la-mise-en-garde-d-el-assad-a-la-france.php

La France est-elle devenue un pays ennemi de la Syrie ?
Quiconque contribue au renforcement financier et militaire des terroristes est l’ennemi du peuple syrien. Quiconque œuvre contre les intérêts de la Syrie et de ses citoyens est un ennemi. Le peuple français n’est pas notre ennemi, mais la politique de son État est hostile au peuple syrien. Dans la mesure où la politique de l’État français est hostile au peuple syrien, cet État sera son ennemi. Cette hostilité prendra fin lorsque l’État français changera de politique. Il y aura des répercussions, négatives bien entendu, sur les intérêts de la France.

Le reste (au Figaro) derrière #paywall

August 27 2013

Au JDD, on te me bombarderait bien « des quartiers où peu de civils vivent », de façon « brutale »,…

Au JDD, on te me bombarderait bien « des quartiers où peu de civils vivent », de façon « brutale », mais c’est pas des bombardements, c’est de la « dissuasion du point de vue du droit international » (ah bon) : Syrie, vers une intervention "courte et brutale" ?
http://www.lejdd.fr/International/Moyen-Orient/Actualite/Syrie-vers-une-intervention-courte-et-brutale-625934

L’hypothèse d’une intervention militaire contre des intérêts stratégiques du régime syrien semble en effet à l’heure actuelle la plus probable. « Il serait plus logique de mener une action rapide avec une coalition limitée qu’une action plus tardive avec une coalition plus large », assure à l’AFP Bruno Tertrais, de la Fondation de la recherche stratégique à Paris. « Nous allons a priori vers une intervention courte et brutale », pense également François Heisbourg. Cette opération punitive, « ou de dissuasion du point de vue du droit international », se mènerait par « des tirs et des raids aériens », ajoute le conseiller spécial. A Damas, les intérêts militaires se situeraient par ailleurs dans des quartiers où peu de civils vivent, ce qui faciliterait une telle action.

#l'odeur_du_napalm

August 19 2013

Les crottes de chiens traquées par caméras à Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne - France 3…

Les crottes de chiens traquées par caméras à Montereau-Fault-Yonne en Seine-et-Marne - France 3 Paris Ile-de-France
http://paris-ile-de-france.france3.fr/2013/08/19/les-crottes-de-chiens-traquees-par-cameras-montereau-fau

L’insécurité augmente dangereusement dans les banlieues. Comme les maires ne pouvaient justifier les millions donnés aux industriels de l’armement de surveillance, ils ont enfin trouver à surveiller les crottes de chien. Bientôt des drônes contre les gros mots au bac à sable, mais où s’arrêtera la délinquance !

#vidéosurveillance #misère_politique #crottes_de_France

18 août 2013 (AFP) - Le Qatar aide l'Egypte et non les Frères musulmans, a affirmé dimanche le…

18 août 2013 (AFP) - Le Qatar aide l’Egypte et non les Frères musulmans, a affirmé dimanche le ministre qatari des Affaires étrangères lors d’une conférence de presse à Paris.

« Concernant le soutien du Qatar aux Frères musulmans, il y a des conceptions erronées sur l’aide que fournirait le Qatar », a déclaré le ministre, Khalid ben Mohammad al-Attiya. « Le Qatar n’a jamais aidé une partie égyptienne ou un parti politique égyptien. L’aide a toujours été fournie à l’Egypte », a-t-il affirmé après un entretien avec son homologue français Laurent Fabius.

« L’aide qatarienne a commencé immédiatement après la révolution et continue aujourd’hui », a encore déclaré le chef de la diplomatie du Qatar, dont les propos étaient traduits en français. « Nous ne faisons pas d’aide à un parti politique », a-t-il assuré.

Le Qatar avait dénoncé mercredi avec force l’intervention de la police égyptienne contre les partisans du président déchu Mohamed Morsi, membre des Frères musulmans.

August 10 2013

_Pour une véritable politique numérique, arrêtons de mimer l'environnement physique !_

Pour une véritable politique numérique, arrêtons de mimer l’environnement physique !
http://www.laquadrature.net/fr/pour-une-veritable-politique-numerique-arretons-de-mimer-lenvironnemen

Paris, le 25 juillet 2013 — Le Ministère de la Culture a créé une commission au sein du Conseil Supérieur de la Propriété Littéraire et Artistique (CSPLA) pour se pencher sur la question de la revente de fichiers numériques d’occasion. L’ouverture de ces travaux répond aux inquiétudes des titulaires de droits face à la multiplication des services d’occasion numérique qui menaceraient le marché primaire des œuvres. En réalité, aborder la question sous cet angle revient une nouvelle fois à plaquer…

#www.laquadrature.net

Intérieurs russes | VICE France

Intérieurs russes | VICE France

http://www.vice.com/fr/read/interieurs-russes-portfolio-nicolas-tkatchouk

http://assets.vice.com/content-images/article/interieurs-russes-portfolio-nicolas-tkatchouk/81bc68a5a4d791f626be1d8318eb8e8a.jpg

Entre 2009 et 2011, Nicolas Tkatchouk a été amené à effectuer une quinzaine d’allers-retours entre Paris, où il vit actuellement, et les campagnes russe, biélorusse et ukrainienne, dont il est originaire. Ces séjours répétés avaient pour but des recherches sur le sort des populations civiles, notamment juives, lors la seconde guerre mondiale – recherches effectuées pour le compte d’une association parisienne.

#soviétisme #ex-urss #photographie #russie

August 09 2013

Elsa Dorlin : « Le féminisme a pour ambition de révolutionner la société »

Elsa Dorlin : « Le féminisme a pour ambition de révolutionner la société »
http://quartierspop.over-blog.fr/-le-f%C3%A9minisme-a-pour-ambition-de-r%C3%A9volutionner-la-s

Philosophe et féministe, Elsa Dorlin est professeure de philosophie politique et sociale au département de science politique de l’université de Paris-VIII. Elle a été maîtresse de conférences en philosophie à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne (2005-2011). Ses recherches portent sur les philosophies féministes, études sur le genre et les sexualités, mais aussi sur l’esclavage, le colonialisme et le postcolonialisme (histoire des idées, des luttes et des mouvements des diasporas noires, Black (...)

July 30 2013

L'utilisation d'Internet dans la lutte à Notre-Dame-des-Landes

L’utilisation d’Internet dans la lutte à Notre-Dame-des-Landes
http://atelier.mediaslibres.org/L-utilisation-d-Internet-dans-la.html

Le 23 juin 2013, une conférence rassemblait des occupants de la ZAD, des membres de l’ACIPA et du collectif de Saint-Brieuc de soutien à NDDL au festival Pas Sage en Seine à Paris. Présentation rapide et vidéo de ce retour rare sur les pratiques de communication militante.

July 26 2013

July 25 2013

Hassan_Khan and his 6 minute film “Jewel”

#Hassan_Khan and his 6 minute film “#Jewel
http://africasacountry.com/hassan-khan-and-his-6-minute-film-jewel

Last year, while visiting Okwui Enwezor’s Triennale at the Palais de Tokyo in Paris (titled: “Intense Proximity”), I was struck by one specific piece: “Jewel”, a 6 minute short film by Egyptian artist Hassan Khan. As already noted by Orlando Reade writing about The Ungovernables, this short video is as much enigmatic as enthralling: Even if [...]

#ART #Egypt

July 24 2013

Le blog de Jean-Luc Mélenchon » Du chaud et du froid, des hauts et du bas

Le blog de Jean-Luc Mélenchon » Du chaud et du froid, des hauts et du bas
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2013/07/24/du-chaud-et-du-froid-des-hauts-et-du-bas

L’information de la soirée pour moi, ce fut le moment où Rafael Corréa rappela la décision prise par les pays du Mercosur : rappeler tous leurs ambassadeurs en consultation et ne les renvoyer à Paris que lorsque le président Evo Moralès se dirait satisfait des excuses reçues . Un double événement historique. C’est la première fois, en effet, que le Mercosur se donne pour objectif commun une initiative politique. Ensuite, la décision de ne renvoyer les ambassadeurs à Paris que sur la décision de l’un d’entre eux, Evo Moralès, affiche un degré de solidarité dont on ne mesure bien l’importance qu’en constatant qu’il serait tout simplement impossible entre chefs d’État européens ! En y réfléchissant, ce qui m’a le plus frappé à ce sujet, c’est que je n’en avais jamais entendu parler avant ce soir. Rien ne signale mieux l’influence des agences nord-américaines que le silence de nos médias sur l’émotion de l’Amérique du Sud tout entière à propos de cet événement et davantage encore sur ce fait diplomatique majeur que je viens de rapporter.

#snowden #nsa #evo_morales #bolivie #france #europe

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl