Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

November 08 2013

October 20 2013

ABCD de l'égalité filles-garçons (CNDP, MEN)

ABCD de l’égalité filles-garçons (CNDP, MEN)
http://www.cndp.fr/ABCD-de-l-egalite/accueil.html

Qu’est-ce que l’ABCD de l’égalité ?
La transmission des valeurs d’égalité et de respect entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, est une des missions essentielles de l’école. Pourtant, en pratique, les inégalités de réussite scolaire et d’orientation demeurent. L’ambition du programme « ABCD de l’égalité » est de lutter contre celles-ci en agissant sur les représentations des élèves et les pratiques des acteurs de l’éducation.

#éducation #école #genre #égalité #stéréotypes #sexisme

Halte à la mauvaise foi sur les rythmes scolaires ! (LeMonde.fr)

Halte à la mauvaise foi sur les rythmes scolaires ! (LeMonde.fr)
http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/10/17/halte-a-la-mauvaise-foi-sur-les-rythmes-scolaires_3498004_3232.html

J’ai écouté tous les acteurs : les représentants des parents d’élèves, des enseignants, des partenaires sociaux, des acteurs économiques et des collectivités territoriales. Aucune association n’a demandé le statu quo. Sur l’organisation de la semaine, aucune association représentative n’a demandé le maintien de la semaine de quatre jours. Et pour cause ! Comment justifier que la France soit le seul pays moderne à organiser sur quatre jours seulement la semaine d’école pour la majorité de ses élèves du primaire, au mépris de tous les avis médicaux et pédagogiques ? Comment justifier que nos écoliers soient parmi ceux qui reçoivent le plus grand nombre d’heures d’enseignement sur le plus petit nombre de jours sur la planète ?
Soyons sérieux, le retour à cinq jours de classe dans la semaine est absolument nécessaire. […]

On nous dit que dans les écoles où la semaine de quatre jours et demi a été rétablie les enfants seraient plus fatigués. Faut-il rappeler que les quatre jours et demi étaient la règle jusqu’à la rentrée 2008, c’est-à-dire il y a cinq ans ? Face à cette réforme indispensable la mauvaise foi domine pour la refuser. […]

Reste un vrai sujet, celui du coût. Il est bien réel, nous ne l’avons jamais dissimulé. Il faut comprendre que diminuer le nombre d’heures d’enseignement dans la journée ne doit pas conduire à réduire le nombre d’heures de présence au sein de l’école. […]
Cela signifie mettre en place des activités d’aide au travail personnel, la fin des devoirs à la maison, cela signifie des activités culturelles, sportives ou simplement récréatives pour tous et non plus pour ceux qui peuvent payer. Quand le service public recule, le service marchand avance. […]
Rappelons que gouverner c’est choisir, et que l’échec scolaire a, lui, un coût financier et social d’une tout autre importance. […]
Quant à la fatigue des élèves, le seul intérêt des enfants conduirait à donner la préférence au samedi matin, afin d’éviter la coupure de deux jours, en maintenant une coupure en milieu de semaine, mais les adultes, parents et enseignants, font le choix du mercredi matin. C’est un choix d’adulte pour les adultes. Nous avons bien l’école que l’on mérite.

#éducation #école #réforme_rythmes_scolaires

October 01 2013

September 24 2013

À Neukölln (Berlin), quartier de mauvaise réputation à cause de sa population immigrée et de la…

À Neukölln (Berlin), quartier de mauvaise réputation à cause de sa population immigrée et de la précarité des familles y vivant, certains parents s’organisent pour scolariser leur têtes blondes dans des quartiers mieux réputés. Pendant ce temps, Petra Lafrenz une maman monte une asso pour au contraire resserrer les liens entre habitants du quartier et milite pour une scolarité pour tous les enfants du quartier dans les écoles du quartier.
L’intégration se fait à deux...

"Viele Eltern aus Berlin-Neukölln schulen ihre Kinder lieber in anderen Vierteln ein. Eine Initiative versucht nun, dagegen anzukämpfen."
http://www.zeit.de/2013/35/berlin-neukoelln-kiezschulen-initiative/seite-1
#école #ségrégation #initiative #Allemagne #Schule #integration #deutsch #allemand #enfants #kinder

September 14 2013

« Stress scolaire : l'obsession de l'excellence » (ARTE)

« Stress scolaire : l’obsession de l’excellence » (ARTE)
http://pro.arte.tv/2013/08/stress-scolaire-lobsession-de-lexcellence-sur-arte-le-17-septembre

Diffusion le 17 septembre

Caractéristique du système scolaire français, l’obsession de la réussite serait à l’origine de nombreux échecs scolaires. Un documentaire qui dresse un état des lieux sans concessions de l’enseignement à la française.

Selon plusieurs études, la France est la championne d’Europe du stress scolaire. Un phénomène qui prend de l’ampleur ces dernières années, poussant de plus en plus d’élèves chez les psychologues.
Mais pourquoi la peur d’échouer a-t-elle remplacé l’envie de réussir chez nos collégiens, et qui leur met la pression ? Les professeurs, les parents ou le système scolaire dans son
ensemble ?
Pour répondre à ces questions le réalisateur Stéphane Bentura a passé plusieurs mois dans le prestigieux collège Carnot à Paris.
Il y a suivi un groupe d’élèves de troisième qui attendent avec appréhension leur affectation au lycée.
Une immersion que le documentariste ponctue par les analyses d’experts de l’école, comme le sociologue François Dubet, ou encore l’actuel ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon, avant de se livrer à une comparaison avec les systèmes scolaires allemands et
finlandais, qui font la part belle à l’approche pédagogique et à l’épanouissement des élèves.
Le bilan de ce tour d’horizon est sans appel : en France, le système de notes et la compétition conduisent à l’échec scolaire des élèves qui auraient tout pour réussir.

#éducation #école #enfants #stress #souffrance

September 13 2013

Devoirs : A quoi ça sert ? (Le Café Pédagogique)

Devoirs : A quoi ça sert ? (Le Café Pédagogique)
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/09/05092013Article635139620694419927.aspx

« Fais tes devoirs ». La phrase rythme le vécu des familles de 12 millions d’élèves qui, dès l’école primaire quittent l’école pour la retrouver à la maison. Pourtant les devoirs à la maison sont interdits pour l’enseignement primaire depuis... 1956. Leur utilité est contestée. Pire encore leur nocivité est affirmée. Alors pourquoi ça dure ?

Combien d’heures ? […] 68% des élèves consacrent plus d’une heure par jour aux devoirs à la maison. […] On a pu estimer entre 6 et 11 heures hebdomadaires le temps passé aux devoirs en 6ème et de 10 à 20 heures en lycée. […] En France, plus une classe sera jugée faible plus les enfants emporteront de travail à faire.

Quelle utilité ? Ce qui est certain c’est que les devoirs n’améliorent pas l’appétance pour l’école. […] En France, Patrick Rayou, […] estime qu’il « ne semble pas que les devoirs soient utiles aux élèves qui ont le plus besoin de compléter des apprentissages qui n’ont pas été convenablement mis en place pendant les séquences de cours... Le report à la périphérie de la classe des moments dans lesquels les élèves sont censés être actifs peut se révéler très discriminant ». […]

Alors pourquoi ça dure ? Le travail de P. Rayou montrait également que nombre d’ enseignants ne sont plus convaincus de l’utilité des devoirs à la maison. Mais ils craignent le regard des parents et d’être perçu comme peu sérieux s’ils ne donnent pas un fort volume de devoirs. […]En France, où les parents sont tenus aux portes de l’École, le devoir est devenu le lien le plus important entre école et famille.

#éducation #école #devoirs_à_la_maison

September 11 2013

Les violences de l'école (Alain Dupré)

Les violences de l’école (Alain Dupré)
http://instits.org/index.php?page=violence

Les violences de l’école (Extraits)

Le descriptif qui suit, peut paraître caricatural mais il est :
– pour partie le produit de l’histoire de l’institution et donc il est écrit dans les textes officiels, principalement le règlement scolaire départemental
– pour partie la somme des habitudes auxquelles personne ne réfléchit plus (on a toujours fait comme cela)
– enfin pour une dernière part il est le fruit des décisions de l’enseignant , la manifestation de son style pédagogique.

Qu’y a-t-il de violent à l’école ?

1 - Le cadre réglementaire est contraignant
– Les horaires […]
– Les programmes […]
– L’accès aux espaces […]
– Les objets autorisés […]
2 - La position du maître : elle est quasi divine (3 en 1)
– C’est un adulte parmi des enfants […]
– C’est un fonctionnaire investi d’une mission d’enseignement […]
– Il sait ce que les élèves ne savent pas […]
3 - Les méthodes utilisées s’imposent à l’élève […]
– Le choix des contenus […]
– Les supports, les outils sont déterminés sans l’avis de l’enfant […]
– La présentation des informations […]
4 - La relation maître-élève
– Les interdits sont nombreux […]
– Les autorisations […]
– La politesse […]
– Le climat moral […]
– Les punitions […]
5 - Les entrées et sorties de l’institution :
– Les intervenants […]
– Les visites, sorties de classe sont décidées par l’enseignant […]
– Les projets […]

#éducation #école #violence #institution

September 10 2013

Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! (Sylvain Grandserre, Le Café Pédagogique)

Pédagogie différenciée : 10 conseils + 1 ! (Sylvain Grandserre, Le Café Pédagogique)
http://www.cafepedagogique.net/LEXPRESSO/Pages/2013/09/09092013Article635143083792793702.aspx

1/ Dans une classe, l’hétérogénéité est la règle ! L’homogénéité étant l’exception, il faut cesser d’être surpris de ne pas pouvoir faire avancer tout le monde de la même manière même si les programmes en donnent l’illusion.

2/ La différence entre élèves est normale ! Qu’il s’agisse d’écarts de vitesse, d’autonomie, de motivation, d’intérêt, de compréhension, on ne peut plus être « indifférents aux différences » mais devons inclure cette approche dans le fonctionnement habituel de la classe.

3/ Dans aucune classe, le travail n’est accompli en même temps avec la même efficacité. Il est donc nécessaire d’anticiper sur ces différences d’autant plus qu’un travail inadapté et l’attente sont des facteurs inducteurs de désordre. C’est donc à tout moment qu’un élève doit pouvoir trouver un travail intéressant à faire.

4/ La différenciation n’est pas un problème, c’est une solution ! Ça peut sembler difficile, surtout pour une pratique que l’on n’a le plus souvent ni vue ni vécue. Mais il est encore bien plus difficile de s’en tenir à la coercition. La souplesse pédagogique est la vraie rigueur, la rigidité étant signe de laxisme.

5/ Tous les élèves ont besoin de différenciation ! Dans un système scolaire où trop d’élèves s’ennuient, il faut aussi penser la pédagogie différenciée à destination des meilleurs élèves.

6/ La différenciation n’est pas le différentialisme ! Il ne s’agit pas d’enfermer un élève mais de lui permettre de s’en sortir. C’est justement le moyen d’échapper au déterminisme et à la reproduction sociale.

7/ L’individualisation s’équilibre avec une pédagogie coopérative. La différenciation ne consiste pas à personnaliser en permanence le travail de l’élève mais à l’adapter au bon moment. La coopération entre élèves garantit l’échange, l’entraide, la communication, le tutorat, la vie de classe.

8/ Pour différencier le travail des élèves, on doit actionner tous les leviers d’une classe :
– Le temps (en donner plus ou moins)
– La difficulté (graduer le travail autour d’une même notion avec des exercices différents)
– Les outils (autoriser ou pas le dictionnaire, le cahier de leçons, les anciens exercices, les affichages…)
– La quantité (plus ou moins de travail à faire en un même temps)
– Les aides (avec ou sans celles de l’adulte ou des camarades)
– L’autonomie (un travail aux étapes indiquées ou pas)
– L’organisation (temps de travail collectif et individuel)

9/ Inverser l’idée qu’on se fait du travail collectif en classe : non pas une tâche que ne finissent jamais les derniers mais un travail que tout le monde réalise, la différenciation intervenant pour ceux qui ont réussi le plus vite au travers d’activités en autonomie :
– Approfondir par un autre exercice
– Écrire un texte libre qu’on présentera à la classe
– Effectuer des recherches pour un exposé à venir
– Mémoriser sa poésie, une chanson, une leçon, son texte de théâtre (selon projet)
– Fabriquer un exercice ou un jeu en lien avec le travail collectif
– Mettre à jour sa correspondance (lettre, invention de jeux, mise au propre)
– Lire en silence (notamment pour préparer une présentation d’ouvrage à la classe)
– Préparer une lecture pour une autre classe (notamment maternelle)
– Faire des jeux d’entraînement sur l’ordinateur
– Rédiger son courrier pour les boîtes aux lettres de la classe (propositions, problèmes, félicitations…)
– Illustrer sa poésie, sa correspondance, avancer dans le projet d’arts visuels
– Créer une construction géométrique pour la classe (mesurer, tracer, utiliser les outils)
– Avancer dans son plan de travail notamment dans les fichiers de lecture ou de maths
– Faire des jeux : sudoku, mots mêlés, mots croisés, charades…
– Aller aider les autres qui le demandent et sans faire à leur place
[…]

10/ Quand un enfant dit « j’ai tout fait ! », ne pas lui dire d’ouvrir la fenêtre ;-) mais lui demander ce qu’il aimerait faire maintenant. On sera parfois surpris des bonnes idées que peuvent avoir les élèves pour occuper leur temps intelligemment.

+1/ Bonus de mise en garde : la pédagogie différenciée demande à l’enseignant une remise en cause de l’approche traditionnelle d’enseignement. Elle peut être source de travail supplémentaire pour sa mise en place. Elle réclame un certain niveau de maîtrise et d’expertise. Pourtant, le plus difficile peut être à venir ! En effet, la prise en compte des difficultés de l’élève peut être rejetée par les parents qui peuvent vivre cette adaptation comme une discrimination. Certains préfèrent que leur enfant soit en échec en faisant comme tout le monde plutôt que de le voir réussir un travail à part et adapté. Il en est de même parfois pour les élèves. Autant dire que cette pratique s’accompagnera nécessairement d’une bonne communication avec les parents, les élèves, les collègues, mais aussi d’un climat de classe apaisé, confiant et bienveillant.

#éducation #école #pédagogie #différenciation #bienveillance

September 08 2013

Sur la politique d'Apple vis-à-vis du monde de l'éducation, et la nécessité de ne pas se laisser…

Sur la politique d’#Apple vis-à-vis du monde de l’éducation, et la nécessité de ne pas se laisser avoir par les jolis gadgets qui brillent :

http://ragemag.fr/apres-publicite-apple-terre-brulee-educative-37385

#école #pédagogie

September 07 2013

Bilan très négatif du tableau blanc interactif dans les écoles du Québec (240 millions $) |…

Bilan très négatif du tableau blanc interactif dans les écoles du Québec (240 millions $) | PsychoMédia
http://www.psychomedia.qc.ca/education/2013-08-22/tableau-blanc-interactif-ecoles-quebec-bilan

Psychomédia dresse en avant première le bilan négatif du tableau blanc interactif au Québec. Peu d’enseignants s’en servent autrement que comme un écran de télévision ou de projection. Malgré son potentiel, l’employer au mieux demande beaucoup de préparation. Tags : internetactu2net internetactu fing école éducation (...)

#école #éducation #tbi

September 05 2013

Les standards de l'éducation en question - The Economist

Les standards de l’éducation en question - The Economist
http://www.economist.com/news/books-and-arts/21583609-only-few-countries-are-teaching-children-how-think-best-and-brig

The Economist revient sur la publication du livre « Les plus intelligents enfants du monde : comment y arrivent-ils » d’Amanda Ripley. Dans les classements internationaux, la Pologne a fait des progrès spectaculaires en matière d’éducation. Pas si simple d’apprendre à ses élèves à penser de façon critique. Pour Andreas Schleicher, le scientifique qui est derrière le classement Pisa, mémoriser des connaissances n’est pas savoir résoudre des problèmes. Dans ce domaine, la Finlande , la Corée, le Japon et (...)

#éducation #école #enseignement

September 04 2013

August 31 2013

Programme, rythmes scolaires... L'emploi du temps parfait n'existe pas (Slate.fr)

Programme, rythmes scolaires... L’emploi du temps parfait n’existe pas (Slate.fr)
http://www.slate.fr/story/73941/programme-rythmes-scolaires-emploi-du-temps-parfait

À la rentrée prochaine, une partie des écoles primaires françaises fonctionnera selon la semaine de quatre jours et demi. Le débat lancé par la réforme des rythmes scolaires du ministre de l’Éducation Vincent Peillon a été — est toujours— vif. L’étendard brandi par les uns et les autres, c’est l’intérêt de l’enfant, l’argument massue, les préconisations des chronobiologistes. Mais existe-t-il un emploi du temps « parfait », qui suivrait les recommandations des spécialistes des rythmes de l’enfant concernant les moments d’apprentissages les plus favorables, mais respecterait les contraintes des enseignements et des enseignants (programmes, horaires et temps d’enseignement) ?

#éducation #école #rythmes_scolaires #chronobiologie

Lettre à un jeune prof (Eveline Charmeux)

Lettre à un jeune prof (Eveline Charmeux)
http://www.charmeux.fr/blog/index.php?2013/08/21/222-lettre-a-un-jeune-prof

Nous travaillons avec des personnes, les élèves, qui sont absolument nos égaux en droit […]. Cela veut dire qu’un enseignant a certes des responsabilités à leur égard, mais n’a aucun pouvoir sur eux. La fameuse « autorité », dont on va te rebattre les oreilles, n’a rien à voir avec le fait d’exiger de l’obéissance, au besoin par la peur.

[…]

Notre tâche est de faire en sorte que les élèves apprennent.
Il est donc impossible de leur demander d’effectuer des activités qui n’ont pas fait l’objet d’un apprentissage précis préalable. […]
De la même manière, si tu veux qu’ils puissent les réussir, tu devras prévoir des moments d’apprentissage de la lecture des consignes d’exercices : la première cause d’échecs des élèves dans les diverses disciplines est en effet qu’ils n’ont pas compris ce qu’on leur demandait de faire dans la consigne.

[…]

Ce qui définit un apprentissage réussi, c’est la possibilité de réinvestir ce qui a été appris en commun dans des situations diverses. Or, pour obtenir ce résultat, il faut que l’élève ait été actif : il faut qu’il ait travaillé à partir de ce qu’il a entendu ou observé. Actif et coopératif : qu’il ait travaillé en collaboration avec ses pairs. Pour qu’il soit coopératif il faut qu’il puisse échanger librement avec ses camarades de travail. S’entraider n’est pas tricher. Collaborer est éducatif.
[…]
En fait, un cours magistral ne peut aider que les enfants qui se sont posé des questions avant d’arriver... Et tu vois aisément de quels enfants il peut s’agir. Si bien que le système que tu as connu — le Maître parle, les élèves apprennent ce qu’il vient de dire, ils font les exercices que le Maître leur demande de faire et ils ont droit ensuite à une correction qui leur dit (trop tard) ce qu’il aurait fallu faire — est en réalité celui d’une école d’élite sociale qui favorise ceux qui savent déjà, et laisse sur le palier ceux qui sont là pour apprendre ce qu’ils ne peuvent apprendre qu’à l’école.

[…]

Je voudrais seulement en ajouter une, la dernière, apparemment secondaire aux yeux de beaucoup mais absolument essentielle aux miens.
Je te la dis comme une prière :
Mets du soleil dans ta classe !! De la beauté sur ses murs, dans les textes que tu fais lire, dans les musiques que tu fais écouter — souvent ! — , dans les poèmes que l’on savoure chaque matin. Que la vie de tes élèves avec toi, grâce à toi, vibre d’émotions qui les marqueront pour toujours, frémisse d’enthousiasmes, d’admiration, de rires et d’humour. Que l’on s’y amuse à créer, à détourner, à transformer, à ne pas obéir. Que disparaisse définitivement ce qui depuis des années tue lentement l’école : l’ennui, la peur, les menaces, les classements et les notes.

#éducation #apprentissage #école #pédagogie

August 20 2013

Against Academic Alibis : The Best Education is the Struggle – An Interview with George…

Against Academic Alibis: The Best Education is the Struggle – An Interview with George Ciccariello-Maher | Class War University

http://classwaru.org/2013/08/19/against-academic-alibis

Summary: The author of We Created Chávez, George Ciccariello-Maher, draws on his experiences in the “cauldron of resistance” of Oakland, CA to speak on the relations between education, organizing in universities, and struggles against police and prisons. Against academics’ use of alibis, such as ‘changing the world by teaching,’ to legitimize anything they do as a contribution to radical movements, he calls for academics to more clearly distinguish between their jobs and their political work.

#éducation #école

August 10 2013

Scolarisation des enfants Roms mode d'emploi, école Marie Curie de Bobigny

Scolarisation des enfants Roms mode d’emploi, école Marie Curie de Bobigny
http://www.dailymotion.com/video/x11ppjn_scolarisation-des-enfants-roms-mode-d-emploi-ecole-marie-curie-

Il y a 5 barrières à franchir pour permettre une bonne scolarité à un enfant Rom
1. Habitation […]
2. Inscription […]
3. Admission […]
4. Médiation […]
5. Bienveillance […]

Il y a 5 conseils
1. Un enfant Rom c’est d’abord un enfant […]
2. Dans la classe, il n’est pas le seul à avoir besoin de différenciation […]
3. Il doit être encouragé à participer à des projets collectifs […]
4. Il doit être chaque jour confronté à des tâches scolaires à la hauteur de ses besoins […]
5. Le temps d’aide et de prise en charge doit pouvoir être augmenté […]

L’école Marie Curie de Bobigny n’est pas tout-à-fait une école comme les autres : son fonctionnement est fortement inspiré des méthodes Freinet, sa directrice est Véronique Decker, militante pédagogique, syndicale et politique.
– Service maximum - Directrice d’école à Bobigny (Blog)
http://www.cahiers-pedagogiques.com/blog/servicemaximum

#éducation #école #Freinet #Rroms

August 07 2013

❝En 2005, les CEMEA ont pris part au projet européen « A quoi joues-tu ? Quelles pratiques…

http://www.cemea.be/IMG/pdf/Manuels_scolaires_et_stereotypes_sexues_eclairages_sur_la_situation_en_2012.pd

En 2005, les CEMEA ont pris part au projet européen « A quoi joues-tu ? Quelles pratiques éducatives construisent l’égalité entre les garçons et les filles ? ». Clôturé par un colloque au Parlement Européen de Strasbourg, ce projet a été mené pendant plus de deux ans par des associations françaises, belges et italiennes dans le cadre d’un programme dont le but était de « favoriser l’évolution des rôles des femmes et des hommes et éliminer les stéréotypes sexistes ».

#école #genre

July 11 2013

Les hackers, ces héros de la révolution du Web - LeMonde.fr

Les #hackers, ces héros de la révolution du Web - LeMonde.fr
http://abonnes.lemonde.fr/economie/article/2013/07/11/les-hackers-ces-heros-de-la-revolution-du-web_3445853_3234.html

Pour Julien Cordoniou de Facebook Europe, les hackers d’aujourd’hui sont les entrepreneurs développeurs de demain. Le logiciel est la seule industrie où la méritocratie fonctionne et où diplômes et origine sociale n’ont pas de valeur. Reste qu’il nous manque 60 000 à 100 000 développeurs pour satisfaire la demande. Pour Julien Cordoniou, il faut éveiller à l’informatique dès l’école primaire car le logiciel sera le moteur de la croissance du XXIe. Tags : internetactu (...)

#éducation #école #code

Older posts are this way If this message doesn't go away, click anywhere on the page to continue loading posts.
Could not load more posts
Maybe Soup is currently being updated? I'll try again automatically in a few seconds...
Just a second, loading more posts...
You've reached the end.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl