Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

Quand Ferrat réchauffait le cœur des embastillés iraniens

Replonger dans mes souvenirs de 1988, l'année terrible du massacre des prisonniers politiques iraniens, est chose pénible. Mais le décès de Jean Ferrat et la demande d'un camarade iranien ont fait que j'ai pris la plume pour écrire ces quelques lignes. En cette année-là, plus de 12 000 prisonniers politiques iraniens furent livrés au bourreau, sans que l'opinion publique mondiale en soit avertie, et sans qu'elle puisse d'une manière ou d'une autre exprimer sa colère. Ces prisonniers avaient commis (...) - Lettres de... / Iran, Communisme, Histoire, Musique, Prison, Répression
Reposted by02mysoup-aairanelection

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl