Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

La Volonté de Puissance (par Michel Haar)

La Volonté de Puissance (par Michel Haar)
http://ecologie-et-emancipation.over-blog.com/2013/10/la-volont%C3%A9-de-puissance-par-michel-haar.htm

Enfin, la méthode critique découverte par Nietzsche, la généalogie, qui se présente comme un art de déchiffrer des symptômes à l’infini, soulève un type de difficulté qui touche au mode d’exposition de la pensée nietzschéenne. Cette méthode qui, contrairement à la méthode platonicienne (consistant à ramener la diversité sensible à l’unité de l’essence), veut démasquer, décrypter, mais indéfiniment, c’est-à-dire sans jamais prétendre lever le dernier voile sur une quelconque identité originaire, sur un quelconque premier fondement, manifeste une répugnance profonde à l’égard de toute systématisation. Hostile à l’idée d’une révélation ultime de la vérité, refusant toute interprétation unique et privilégiée (« il n’y a pas d’interprétation seule béatifiante ») la généalogie est hostile à toute codification de ses propres résultats. D’ailleurs l’aspect fragmentaire, aphoristique, éclaté, du texte, correspond à la saisie nietzschéenne du monde : monde répandu en éclats, traversé de grandes failles, hanté par l’universel effondrement, ou par « l’effondement » (suivant le mot de Deleuze), monde parcouru d’explosions et de jaillissement épars, monde délivré du lien de pesanteur (c’est-à-dire du rapport à un fondement), monde fait de surfaces mouvantes et légères, où l’échange incessant des masques s’appelle rire, danse, jeu.

#philosophie

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl