Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

« Une société de simulation », par hubertguillaud

« Une société de simulation », par @hubertguillaud
http://www.internetactu.net/2013/10/02/une-societe-de-simulation

Koert van Mensvoort (@mensvoort) est un artiste, chercheur et philosophe hollandais. Il anime depuis plusieurs années l’excellent Next Nature (http://www.nextnature.net - @nextnature), qui n’est pas seulement un site d’information qui interroge notre rapport au monde (dont a été tiré récemment un livre, le Next Nature Book), mais aussi un laboratoire de designers qui proposent d’étonnantes interventions pour interroger notre rapport à la #technologie. C’est le cas du Nano Supermarket, une collection de prototypes censée utiliser les nanotechnologies pour nous faire réfléchir à leur impact ; et In-Vitro Meat, une passionnante réflexion sur notre rapport à la nourriture à l’heure où les technologies permettent de la produire artificiellement.

L’un des thèmes que le site explore activement depuis de nombreuses années est ce que Koert van Mensvoort appelle la société de simulation (http://www.nextnature.net/themes/society-of-simulations et http://www.nextnature.net/tag/society-of-simulations) qui s’appuie sur une réflexion de l’auteur qui date de 2009, mais qui demeure toujours aussi stimulante.

(...) Nous vivons dans un monde où les simulations et les imitations sont devenues plus réelles que la réalité elle-même, nous vivons dans le monde de l’”hyperréalité”, du faux authentique. En été, nous skions sur les routes et en hiver nous projetons de la neige sur les pistes. Les chirurgiens plastiques sculptent la chair pour la faire correspondre aux images retouchées des magazines… Nos outils façonnent la réalité et celle-ci est façonnée en retour. C’est d’ailleurs là tout l’enjeu de Next Nature, décrire comment notre empreinte culturelle transforme une nature définitivement perdue puisque nulle part elle n’échappe à la main de l’homme qui la façonne.

(...) L’ethnographe Sherry Turckle dans Life on the screen, ne disait pas autre chose, rappelle le philosophe et designer Stéphane Vial (@svial) dans son livre L’être et l’écran, comment le numérique change la perception. Nous sommes “de plus en plus à l’aise dans le fait de substituer des représentations de la réalité à la réalité”, c’est-à-dire avec le fait de considérer des réalités simulationnelles comme des réalités tout court. Les interfaces numériques, et notre consommation d’images qui vont avec, constituent une nouvelle matrice, une nouvelle forme où se coule notre perception.

(...) L’hypothèse du #virtuel, c’est-à-dire cette opposition entre réel et virtuel que nous avons longtemps pratiqué, et que Stéphane Vial démonte dans son livre (ce qu’il faisait également d’une manière plus synthétique encore dans Place de la Toile), n’aura été qu’un premier pas pour comprendre la manifestation induite par le #système_technique numérique.

Reste à comprendre ce que cette société de #simulation veut de nous. Ce qu’elle nous apprend. Si ce qu’elle nous apprend peut nous servir dans le monde physique (à l’image de cet enfant suédois qui utilisa son savoir-faire acquis dans World of Warcraft pour sauver sa soeur d’une attaque d’élan), ou si elle ne cherche qu’à le subvertir, qu’à le transformer, à l’image de ces faux réels que nous ne cessons d’inventer ? Qu’est-ce que cette société de simulation tente de nous faire accepter d’autre que “transformer le réel en objet fétiche” ? Que d’être nous-mêmes l’objet de cette simulation et donc d’une stimulation incessante ?

Où je découvre notamment le #marketing_olfactif ou #traçage olfactif des Google Glass
http://www.nextnature.net/2013/06/sniffer-meet-the-google-nose

The Sniffer – aka Google Nose – visualizes odors using a smell sensor, which is as good as a dog’s nose, and a glass in front of your eyes. You can identify the faintest scents and see the source of the odor on a distance. You can also admire the spectacular color play of your cooking. This is all possible; just ask Sniffer.
http://vimeo.com/67648163

La ceinture de grossesse, joli coup de marketing des couches Huggies pour faire sentir au père les mouvements de son enfant en même temps qu’il bouge dans le ventre de la mère
http://www.nextnature.net/2013/07/dads-can-experience-a-little-of-pregnancy

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ciBnsy15xpU

Et les vitrines en #trompe_l'oeil montées pour donner une #illusion de prospérité lors du G8 en Irlande du Nord
http://www.theatlanticcities.com/politics/2013/06/bizarre-photos-fake-storefronts-northern-ireland-building-g8/5793

In two weeks, world leaders will convene for the G8 conference at a Fermanagh county golf course. So that the eyes of presidents and prime ministers aren’t burdened with scenes of pesky blight and unemployment on their way to and from the resort, the country is spending 2 million pounds to make abandoned storefronts look like real live businesses.
http://cdn.theatlanticcities.com/img/upload/2013/06/04/RTX10AJ7.jpg

Qui font écho au paysage urbain dépollué proposé comme fond de photo aux touristes à Hong Kong (toujours via Next Nature)
http://www.theguardian.com/world/shortcuts/2013/aug/25/hong-kong-not-let-pollution-ruin-snapshots

Hong Kong’s classic photo opportunity involves a trip out to Kowloon where you can capture your travelling companions against the panorama of Hong Kong Island. Sadly, the view is often obscured by the severe hazes the city experiences, thanks to trapped pollution, much of which wafts in from the factories and power stations of neighbouring Guangdong province. The solution? Tourists have started to pose in front of a fake backdrop – complete with dazzling blue sky.

https://image.guim.co.uk/sys-images/Guardian/Pix/pictures/2013/8/23/1377270541316/A-tourist-poses-in-front--010.jpg

La Place de la toile évoquée dans le papier est celle du 21 septembre dernier (#France_Culture)
http://www.franceculture.fr/emission-place-de-la-toile-l-etre-et-l-ecran-2013-09-21

Comment envisager philosophiquement la vie numérique ? Autour d’un ouvrage qui vient de paraître aux Presses universitaires de France : L’être et l’écran, comment le numérique change la perception. Un ouvrage qui pose nombre questions passionnantes, qui rejoignent souvent nos préoccupations ici dans « Place de la toile » : le rapport entre philosophie et technique, la manière dont nos perceptions sont affectées par le numérique, donc la question du réel et du virtuel, et puis, une question que pour le coup j’aborde rarement, celle du design.

http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10465-21.09.2013-ITEMA_20526044-0.mp3

#audio #radio

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl