Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

Syrie : nous pensons que c'est une attaque chimique du régime Assad

Syrie : nous pensons que c’est une attaque chimique du régime Assad
http://www.romandie.com/news/n/_Syrie__nous_pensons_que_c_est_une_attaque_chimique_du_regime_Assad__RP_23

LONDRES (Angleterre) - Le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague a déclaré vendredi, dans une allocution télévisée, que, selon Londres, les bombardements près de Damas mercredi avaient été une attaque chimique du régime Assad.

Nous pensons que c’est une attaque chimique du régime d’Assad de grande ampleur, mais nous voulons que les Nations unies puissent l’établir, a déclaré le chef de la diplomatie britannique dans une intervention diffusée sur Sky News et la BBC.
(...)
Il a rejeté toute hypothèse suggérant que l’attaque aurait pu être truquée par les rebelles syriens pour faire accuser à tort le régime d’Assad.
(...)
Notre priorité en ce moment est de nous assurer que l’équipe des Nations unies peut enquêter sur le terrain pour établir les faits, a également dit M. Hague.

Elle n’a pas encore été en mesure d’y aller et il semble que le régime d’Assad ait quelque chose à cacher. Pour quelle autre raison n’a-t-il pas autorisé l’équipe onusienne à se rendre sur place, s’est-il interrogé.
(...)
Une offensive a eu lieu mercredi dans la Ghouta orientale et à Mouadamiyat al-Cham, des secteurs à la périphérie de Damas aux mains des rebelles, qui a fait un nombre de victimes encore indéterminé.

“““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““““
Syrie/attaque chimique : l’opposition entrave l’enquête (Moscou)
http://fr.rian.ru/world/20130823/199093284.html

MOSCOU, 23 août - RIA Novosti
L’opposition syrienne ne se montre pas disposée à garantir la sécurité des experts de l’ONU, ce qui entrave le lancement d’une enquête sur l’utilisation présumée d’armes chimique dans le pays, a déclaré vendredi le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

« L’opposition refuse de donner des signaux si nécessaires aujourd’hui, y compris en ce qui concerne sa disposition à assurer la sécurité et le travail efficace des experts onusiens », lit-on dans la déclaration du porte-parole mise en ligne sur le site de la diplomatie russe.

Ce comportement « empêche de lancer une enquête objective sur les affirmations faisant état de l’usage présumé d’armes chimiques en Syrie », a indiqué M. Loukachevitch, ajoutant qu’il s’agissait d’une « enquête réclamée par différents pays, y compris par la Russie ».

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl