Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

L'accaparement des terres au centre centre de Berlin Les terrains des jardins ouvriers encore…

L’accaparement des terres au centre centre de Berlin

Les terrains des jardins ouvriers encore nombreux sont devenu l’objet de la convoitise des promoteurs immobiliers. Les meilleurs terrains de la ville sont vendus, alors les entreprises de l’immobilier essaient avec succès de s’emparer des zones jusqu’à maintenant protégées et réservées à l’utilisation par la population berlinoise. Le premier cas est un bloc près du Kurfürstendamm où des jardins populaires ont été sacrifiés. Voici une image pris dans le prospectus de vente de l’investisseur.
http://www.tagesspiegel.de/images/heprodimagesfotos83120110302rosengaert-jpg/3897828/1-format43.JPG

Bedrohte Kleingärten : Auch das Land Berlin will Kolonien bebauen - Berlin - Tagesspiegel
http://www.tagesspiegel.de/berlin/bedrohte-kleingaerten-auch-das-land-berlin-will-kolonien-bebauen/8318022.html
http://www.bz-berlin.de/multimedia/archive/00087/Oeynhausen3_87442a.jpg

Akut bedroht sind zwei weitere Kolonien. Gegen ihre Kündigung zum Jahresende haben Pächter der Kolonie Oeynhausen in Schmargendorf eine Klage eingereicht. Es geht um 147 Parzellen auf dem ehemaligen Postgelände im Norden der Kolonie, das dem Finanzinvestor Lorac gehört. Bald will der Berliner Unternehmer Klaus Groth dort 700 Wohnungen bauen. Ein Kompromiss mit dem Bezirksamt Charlottenburg-Wilmersdorf sieht vor, dass die restlichen 155 Parzellen auf dem Privatgrundstück dem Bezirk übereignet und erhalten werden. Der südliche Teil der Anlage mit 122 Lauben gehört bereits dem Land Berlin.

Il y a deux types de terrains qui tombent entre les mains des spéculateurs :
– D’abord il y les jardins de cheminots. Après la privatisation du Bundesbahn ses dirigeants cherchent à augmenter les profits en vendant tout ce qui est possible et en réduisant les frais du fonctionnement des trains. Actuellement les habitants de Mayence en paient les frais parce que la gare de la capitale du Rhénanie-Palatinat n’est plus desservie le soir.
– Après il y a les terrains appartenant à la ville de Berlin dont le sénateur du budget se vante de réaliser un budget équilibré d’ici l’année prochaîne. Pour y arriver il faudra encore vendre des terrains et réduire le coût des services aux habitants. Les jardins ouvriers de la ville sont alors vendus dès que leur statut de protection touche à sa fin.

La situation des jardins d’ouvriers en Allemagne ( de )
http://de.wikipedia.org/wiki/Laubenkolonie#Situation_in_Deutschland

Les arguments pour la transformation des biens communs en propriété privé se ressemblent, on connaît la chanson : « Il faut construire pour créer des logements. » Les prix de ces logements ne sont malheureusement jamais à la portée de la quasi totalité des Berlinois à la recherche d’un appartement. On les oblige à déménager dans les cités à la périphérie de la ville pour faire place aux nouveaux arrivants munis de portefeuilles bien remplis.

#berlin #allemagne #privatisation

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl