Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.

Les mesures adoptées depuis le début de la contestation

Algérie

Mesures économiques et sociales

— Déblocage de 20 milliards d'euros pour diverses mesures sociales, notamment des prêts à 0 % pour les jeunes. Abandon de toute mesure visant à contrôler le commerce informel.

— Le salaire des professeurs d'université a été quasiment quadruplé, de 50 000 à 200 000 dinars (de 500 à 2 000 euros environ). Des aides directes ont été promises aux jeunes chômeurs.

— Les greffiers de justice, qui étaient en grève, ont obtenu une augmentation salariale de 110 %.

— Selon le ministre de l'intérieur, M. Daho Ould Kablia, huit des quatorze revendications avancées par les gardes communaux (qui suppléent la gendarmerie) ont été satisfaites, notamment l'augmentation des salaires et des primes ainsi que le paiement des congés et des heures supplémentaires.

— Les taxes sur le sucre ont été réduites.

— Des investissements d'infrastructure seront lancés pour un montant de 112 milliards d'euros.

Mesures politiques

— L'état d'urgence, en vigueur depuis dix-neuf ans, a été levé.

— D'« importantes réformes politiques » ont été annoncées, le 19 mars, par le président Abdelaziz Bouteflika, sans autre précision.

Arabie saoudite

Mesures économiques et sociales

— Un premier plan de 25,6 milliards d'euros a été notifié en février. Le 18 mars, le roi en annonçait un second, qui se chiffre en dizaines de milliards de dollars : l'équivalent de deux mois de salaire versé en prime à tous les fonctionnaires ; une allocation de 375 euros attribuée à tous les chômeurs ; réévaluation du salaire minimum des nationaux à 560 euros ; allocation de crédits pour la construction de 500 000 logements ; une enveloppe de 3 milliards d'euros accordée au secteur de la santé.

— Création d'une commission de lutte contre la corruption.

— Recrutement de 60 000 fonctionnaires de police.

Mesures politiques

Aucune.

Bahreïn

Mesures économiques et sociales

— Baisse de 25 % du montant des remboursements de prêt pour les bénéficiaires des programmes de logements (soit 35 800 familles).

— Le ministre de l'intérieur a annoncé la création de 20 000 emplois, le roi, une subvention de 1 790 euros par famille.

Mesures politiques

Dans un premier temps, le pouvoir a libéré les prisonniers politiques, renvoyé plusieurs ministres, accepté le principe d'un Parlement qui disposerait de réels pouvoirs. Devant le refus des manifestants d'accepter des concessions de façade, le roi a fait appel, le 15 mars, aux troupes des pays du Conseil de coopération du Golfe, proclamé l'état d'urgence et décidé l'arrestation de nombreux opposants.

Jordanie

Mesures économiques et sociales

— Augmentation de salaire pour les employés du secteur public et les militaires.

— Création de 21 000 emplois dans le secteur public, dont 6 000 dans la police et la gendarmerie.

— Réduction des taxes sur le carburant et les produits alimentaires.

— Augmentation des crédits alloués aux projets visant le développement des régions les plus pauvres.

Mesures politiques

— Le 1er février, le roi Abdallah II a nommé M. Marouf Bakhit au poste de premier ministre pour remplacer M. Samir Rifaï, dont les manifestants réclamaient la démission.

— Le 20 février, il a appelé le gouvernement, le Parlement et la justice à engager des « réformes politiques réelles ».

Koweït

Mesures économiques et sociales

— Versement à chaque citoyen d'une prime de 2 647 euros.

— Distribution gratuite de rations alimentaires pour une valeur totale de 600 millions d'euros.

Libye

Mesures économiques et sociales

— Versement d'une subvention de 324 euros par famille et augmentation de 150 %des salaires de certaines catégories du secteur public.

— Abolition des impôts et des droits de douane sur les produits alimentaires.

Maroc

Mesures économiques et sociales

— Une rallonge de 15 milliards de dirhams (1,5 milliard d'euros environ) va être allouée à la caisse chargée de subventionner les biens de consommation, notamment le pétrole et le gaz. L'instance voit ainsi son budget quasiment doubler.

Mesures politiques

— Dans son discours du 9 mars, le roi Mohammed VI a annoncé une réforme constitutionnelle renforçant le statut du premier ministre (issu du parti arrivé en tête des élections), l'Etat de droit, l'indépendance de la justice et reconnaissant dans le texte la composante « berbère amazigh ».

Oman

Mesures économiques et sociales

— Le sultan Qabous a promis la création de 50 000 emplois et une allocation mensuelle de 350 euros pour les chômeurs.

— Augmentation du salaire minimum de 261 euros à 373 euros.

Mesures politiques

— Renvoi de dix ministres. Parmi les nouveaux, quatre sont issus du Conseil consultatif, dont les membres sont élus.

— Annonce du transfert de certaines compétences législatives au Conseil d'Oman (Parlement bicaméral dont la chambre haute est nommée), dont l'ampleur sera précisée par un amendement à la Constitution rédigé par une commission placée sous le contrôle du sultan.

Syrie

Mesures économiques et sociales

— Déblocage de 187 millions d'euros en faveur des plus pauvres. Par ailleurs, l'aide mensuelle pour le fioul domestique passera de 14,70 à 23,50 euros, première augmentation depuis 2001.

— Réduction des taxes sur le café et le sucre, ainsi que des droits de douane sur les produits alimentaires.

— Hausse de 30 % des salaires des fonctionnaires.

Mesures politiques

— Annonce d'une levée rapide de l'état d'urgence, d'une réforme des lois sur les partis et la presse.

— Promesse qu'une justice indépendante serait instaurée.

Yémen

Mesures politiques

— Le président Ali Abdallah Saleh a annoncé qu'il ne présenterait pas sa candidature en vue d'une réélection en 2013 ; il a également fait savoir qu'il n'a pas l'intention de transférer le pouvoir à son fils.

— Promesse d'élections présidentielle et législatives anticipées d'ici à la fin de 2011.

— Dissolution du cabinet du président le 20 mars.

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl