Newer posts are loading.
You are at the newest post.
Click here to check if anything new just came in.
02mydafsoup-01

"Il faut sauver Wikipedia" | OWNI

E. Legros Chapuis - Today, 12:43 PM

"Il faut sauver Wikipedia" | OWNI

Le nombre de contributeurs de Wikipedia diminue. Syndrome des experts que l'encyclopédie en ligne voulait éviter et faible adaptation aux nouvelles exigences du web expliquent en partie ce déclin, analyse Cédric Le Merrer.

 

D’abord les chiffres : jusqu’à 90 000 en 2010, les contributeurs actifs n’étaient que 82 000 en juin dernier. Beaucoup sont persuadés que la chute du nombre de contributeurs n’est qu’un phénomène naturel : l’encyclopédie serait complète et surtout Wikipedia reflètant les centres d’intérêt de son contributeur moyen, “un geek masculin de 26 ans” selon son fondateur Jimmy Wales, l’encyclopédie manque fatalement de points de vue féminins et non occidentaux.

 

Mais cette baisse somme toute assez limitée cache un phénomène plus alarmiste : Wikipedia ne correspond plus aux usages en vogue aujourd’hui sur le web, après avoir été pourtant le symbole le plus évident du web 2.0. Reposant sur des outils de programmation dynamique, facile à modifier sans savoir programmer, Wikipedia était avant tout ce qu’en font ses usagers. Que s’est-il passé ?

 

Symbole des mutations de l’époque, Wikipedia reflète aussi les aspirations libertaires de son fondateur. Jimmy Wales est un libertarien, un individualiste qui ne croit ni en la “société” ni en la légitimité d’aucun gouvernement. Le projet Wikipedia découle donc de cette idée que tout un chacun peut apporter ses connaissances. Un de ses mythes fondateurs sera celui de la mort de l’expert : tout le monde est un expert de sa propre expérience, nous sommes tous égaux devant la machine, il n’y a plus d’experts. Wales est aussi un représentant de l’idéologie californienne, celle de Google et de la Silicon Valley, selon laquelle les ordinateurs permettraient d’organiser les interactions humaines pour le meilleur. Nous sommes tous égaux devant la machine.

 

(...)

Source: owni.fr
via scoop.it E. Legros Chapuis 

Don't be the product, buy the product!

Schweinderl